Redlisted

Irradiated

12/03/2017

Autoproduction

Mais qui a dit que les Grind addicts étaient tous des brutes épaisses sans cœur ni conscience sociale ? Certainement pas Barney Greenway, et encore moins votre serviteur.

Certes, certains se vautrent dans la fange bruitiste et d’autres dans le Gore paillard comme de vilains bouchers un peu barrés, mais une poignée de ces chevaliers de l’extrême se sentent concernés par notre présent, et surtout, l’avenir d’une planète qui va agonisant.

Sous nos yeux, et nos oreilles.

Attendrons-nous de ne plus rien avoir à pleurer pour nous bouger?

Vous, je n’en sais rien, mais les Américains d’IRRADIATED ne sont pas du genre à rester les bras croisés…

La preuve, cet EP/LP, Redlisted, qui outre son Grind de première catégorie, vous propose de vous engager indirectement pour une cause qui leur tient à cœur.

C’est d’ailleurs cette même cause qu’ils défendent qui m’a poussé à parler d’eux, bien que leur Grind à tendance Hardcore/D-beat/Crust mérite aussi un minimum d’attention.

Car le trafic généré par le téléchargement de cet album (dispo gratuitement sur leur Bandcamp, mais le but est justement de donner un peu de sous) ira directement dans les caisses de la WWF, vous savez, cette organisation avec le joli petit panda en étendard. Appuyer une organisation mondiale qui se bat au quotidien pour l’équilibre et la défense de la faune et flore mondiale, n’est ce point une bonne raison de vous sevrer de Grind torride pendant une bonne dizaine de minutes ?

Je pense que si, et vous aussi.

Musicalement, les originaires de Colombus, Ohio, se défendent plutôt bien dans un créneau Grind old-school qui a retenu les leçons de Birmingham, mais aussi des ASSUCK, d’AGATHOCLES et autres NASUM, bien que leur charge frontale soit plus fluide et aérée que celles de ces références plantées.

Bien évidemment, pas de grosse surprise, juste une bordée de morceaux qui font preuve d’un peu d’audace et ne se contentent pas de laisser couler les blasts histoire de vous noyer.

Entre bourrasques Crust à la DISCHARGE légèrement parfumées d’occulte tendre à la BATHORY/HELLHAMMER (« Lower Lifeforms », une minute et quarante-trois secondes, et pourtant, un nombre conséquent de plans), les alignements purement Grind qui vous collent au plafond (« Ground Zero Emissions »), les allocutions un peu nostalgiques rappelant les OLD LADY DRIVERS avant qu’ils ne se barrent en couille Indus (« Fucked Future », plutôt oui, mais au moins dans la bonne humeur), et les crises de colère Crust/Grind les doigts dans la prise de terre (« Pay To Play », c’est un scandale, mais ça va quand même très vite), le bilan de cet EP est largement positif et montre des musiciens à l’aise avec leur style.

De bons musiciens même, qui parviennent toujours à lâcher un riff qui vous fait salement morfler (« Excyst », et ses émanations Death putrides mais solides), et à tenir une rythmique prompte à concasser (« Smoke and (Rear-view) Mirrors », blasts, mid tempo gluant, double grosse caisse à l’écho tonitruant), sans oublier de vous extirper de votre torpeur inévitable à grands coups de baguette de table (« Generation Apathy », pas de quartier, pas de pitié, tout à fond et tant pis pour la sieste à Tonton).

En somme, une bonne dose de violence salvatrice, qui n’essaie pas de passer pour une révélation, mais qui vous donnera peut-être l’illumination.

Alors, si le Grind, le Crust et l’avenir de la planète sont des sujets qui vous touchent, ne résistez pas et investissez quelques deniers durement gagnés dans cet EP, en partant le télécharger.

Donnez ce que vous pouvez, l’essentiel est de participer et de ne pas laisser cette belle planète pourrir et mourir sans avoir essayé de la sauver.

Et puis, du Grind comme bande-son pour accompagner une bonne action, c’est que même mieux que Bernadette qui chante à tue-tête en ramassant ses piécettes non ?


Titres de l'album:

  1. Ground Zero Emissions
  2. Fucked Future
  3. The Hand That Steals
  4. Pay to Play
  5. Excyst
  6. Smoke and (Rear-view) Mirrors
  7. Generation Apathy
  8. Deep In It
  9. Lower Lifeforms
  10. Echoes of History

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/04/2017 à 13:11
70 %    554

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Baxter

Le mec n'est pas blanc non plus c'est encore une crise comme en 2002 ou son détachement en 2008. D'ailleurs Burton avait en 2008 vendu des parts à Raymond et Christian (puis virant la femme de ce dernier étant manageuse de F.F à ce moment) puis suite &ag(...)

29/09/2020, 10:46

Raumsog

Y a une bonne petite ambiance Deströyer 666 dans le son et les riffs! 

29/09/2020, 10:38

jean mounier

Quel foutoir ce groupe depuis une bonne dizaine d'années quand même, niveau musical comme niveau humain. Je ne vois pas Fear Factory sans Burton, mais je ne voyais pas Suffocation sans Frank Mullen également...

29/09/2020, 09:58

Humungus

Aaaaaaahhh !!!Les commentaires de 78.192.38.132... ... ...

29/09/2020, 09:00

Humungus

Bah putain...Devait y avoir une sacrée ambiance depuis un sacré bout de temps dans le groupe hein...Je ne savais pas du tout que Burton avait un projet annexe.Je m'écoute ça en ce moment là : Rien de Metal là-dedans.

29/09/2020, 08:53

Arioch91

Slamming Beatdown...La lutte contre le tabassage...  

29/09/2020, 08:08

Arioch91

@NecroKosmos : alors, tu l'as écouté finalement ? T'en as pensé kwa ?

29/09/2020, 08:04

Xoen

Chronique montrant une méconnaissance flagrante de l'histoire de Blasphemy et des groupes cités...

29/09/2020, 08:03

Bones

Kézako ??? Slamming Beatdown ??Ca y est, je suis officiellement devenu un vieux con.

28/09/2020, 17:52

LeMoustre

Excellent, lui, il a la palme, en effet.

28/09/2020, 17:12

LeMoustre

En plus le clip est sympa, et le morcif, avec es leads finaux amène une ambiance plus typée black, hâte de le commander, ce disque.

28/09/2020, 11:21

Gargan

 Le chant et le mixage de la batterie, whaa, faut pas écouter ça après ta journée de travail...

28/09/2020, 09:42

LeMoustre

Le dernier EP est super, voilà une sortie qu'elle devrait être bonne en deathmetal.

28/09/2020, 09:41

grinder92

Sur le clip de Belphegor, perso, je trouve que la langue serpent fait son petit effet... mais effectivement, un peu de sang et un crucifix... ils auraient pu se fouler.... et les roubignolles du bouc en gros plan à la fin, c'est rigolo 

27/09/2020, 21:50

David

Merci pour ces commentaires élogieux. Et si vous voulez en savoir plus sur les groupes d'il y a 30 ans, allez faire un tour sur ma chaine : Shud, Dagon, Misanthrope ou Nomed vous y attendent...

27/09/2020, 21:23

Moshimosher

Concernant le clip de Belphegor, je suis un peu déçu... Je trouve qu'il y a de belles images (non, non, je ne parle par d'Helmuth), bien puissantes, mais qu'elles sont mal exploitées... dommage...

27/09/2020, 20:28

Jus de cadavre

From Mars To Sirius... que de souvenirs ! Même si je ne suis pas un fan absolu de Gojira, à la sorti de cet album je me suis dit "ça y est la France tient enfin un groupe qui va exploser mondialement". Pour moi ils étaient au sommet artistique à(...)

27/09/2020, 16:56

Arioch91

L'influence de Toxik est celle qui me vient tout de suite en tête mais ça a l'air pas mal.A approfondir.

27/09/2020, 16:40

Satan

Quand j'entends le titre de Leaves' Eyes, je me demande comment certains peuvent encore écouter ce type de beauferies...

27/09/2020, 13:16

Wildben

Et en ce 27 septembre, comme tous les ans, une grosse pensée pour Cliff Burton... et un petit Orion dans les esgourdes.

27/09/2020, 12:38