Mais qui a dit que les Grind addicts étaient tous des brutes épaisses sans cœur ni conscience sociale ? Certainement pas Barney Greenway, et encore moins votre serviteur.

Certes, certains se vautrent dans la fange bruitiste et d’autres dans le Gore paillard comme de vilains bouchers un peu barrés, mais une poignée de ces chevaliers de l’extrême se sentent concernés par notre présent, et surtout, l’avenir d’une planète qui va agonisant.

Sous nos yeux, et nos oreilles.

Attendrons-nous de ne plus rien avoir à pleurer pour nous bouger?

Vous, je n’en sais rien, mais les Américains d’IRRADIATED ne sont pas du genre à rester les bras croisés…

La preuve, cet EP/LP, Redlisted, qui outre son Grind de première catégorie, vous propose de vous engager indirectement pour une cause qui leur tient à cœur.

C’est d’ailleurs cette même cause qu’ils défendent qui m’a poussé à parler d’eux, bien que leur Grind à tendance Hardcore/D-beat/Crust mérite aussi un minimum d’attention.

Car le trafic généré par le téléchargement de cet album (dispo gratuitement sur leur Bandcamp, mais le but est justement de donner un peu de sous) ira directement dans les caisses de la WWF, vous savez, cette organisation avec le joli petit panda en étendard. Appuyer une organisation mondiale qui se bat au quotidien pour l’équilibre et la défense de la faune et flore mondiale, n’est ce point une bonne raison de vous sevrer de Grind torride pendant une bonne dizaine de minutes ?

Je pense que si, et vous aussi.

Musicalement, les originaires de Colombus, Ohio, se défendent plutôt bien dans un créneau Grind old-school qui a retenu les leçons de Birmingham, mais aussi des ASSUCK, d’AGATHOCLES et autres NASUM, bien que leur charge frontale soit plus fluide et aérée que celles de ces références plantées.

Bien évidemment, pas de grosse surprise, juste une bordée de morceaux qui font preuve d’un peu d’audace et ne se contentent pas de laisser couler les blasts histoire de vous noyer.

Entre bourrasques Crust à la DISCHARGE légèrement parfumées d’occulte tendre à la BATHORY/HELLHAMMER (« Lower Lifeforms », une minute et quarante-trois secondes, et pourtant, un nombre conséquent de plans), les alignements purement Grind qui vous collent au plafond (« Ground Zero Emissions »), les allocutions un peu nostalgiques rappelant les OLD LADY DRIVERS avant qu’ils ne se barrent en couille Indus (« Fucked Future », plutôt oui, mais au moins dans la bonne humeur), et les crises de colère Crust/Grind les doigts dans la prise de terre (« Pay To Play », c’est un scandale, mais ça va quand même très vite), le bilan de cet EP est largement positif et montre des musiciens à l’aise avec leur style.

De bons musiciens même, qui parviennent toujours à lâcher un riff qui vous fait salement morfler (« Excyst », et ses émanations Death putrides mais solides), et à tenir une rythmique prompte à concasser (« Smoke and (Rear-view) Mirrors », blasts, mid tempo gluant, double grosse caisse à l’écho tonitruant), sans oublier de vous extirper de votre torpeur inévitable à grands coups de baguette de table (« Generation Apathy », pas de quartier, pas de pitié, tout à fond et tant pis pour la sieste à Tonton).

En somme, une bonne dose de violence salvatrice, qui n’essaie pas de passer pour une révélation, mais qui vous donnera peut-être l’illumination.

Alors, si le Grind, le Crust et l’avenir de la planète sont des sujets qui vous touchent, ne résistez pas et investissez quelques deniers durement gagnés dans cet EP, en partant le télécharger.

Donnez ce que vous pouvez, l’essentiel est de participer et de ne pas laisser cette belle planète pourrir et mourir sans avoir essayé de la sauver.

Et puis, du Grind comme bande-son pour accompagner une bonne action, c’est que même mieux que Bernadette qui chante à tue-tête en ramassant ses piécettes non ?


Titres de l'album:

  1. Ground Zero Emissions
  2. Fucked Future
  3. The Hand That Steals
  4. Pay to Play
  5. Excyst
  6. Smoke and (Rear-view) Mirrors
  7. Generation Apathy
  8. Deep In It
  9. Lower Lifeforms
  10. Echoes of History

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/04/2017 à 13:11
70 %    344

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Voz De Nenhum

Sublimation

Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Sisters Of Suffocation

Humans Are Broken

Jack Slamer

Jack Slamer

Misery Index

Rituals of Power

Black Oak County

Theatre of the Mind

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Vu en 2013 au Luxembourg.
Souvenir malheureusement mitigé :
Super heureux de voir et entendre ce putain de groupe pour la toute première fois sur scène.
Mais déception totale d'avoir l'obligation d'être assis à un concert (c'était la toute première fois que cela m'arrivait (...)


Très surpris de lire que MGLA ait désormais "un public familial"...
Cela fait très longtemps que je ne les ai pas vu en live (à vu de nez je dirai qu'il y a 7 ans), mais je peux vous dire qu'à l'époque, c'était très loin d'être le cas.
Quoi qu'il en soit, groupe que perso j'ador(...)


Nous tenons là la surprise de l'année ! Un des plus grands vocalistes extrêmes sortant un opus solo, là j'en tombe de ma diabolique chaise ! Le tout a l'air bien bien barré en plus : j'adore.


Aie la pochette !!!! Ça sent pas le death metal ça....Akerfeltd doit vraiment se forcer sur scène pour jouer les vieux morceaux.
Enregistré l'an dernier et sort qu'en automne ?


"Kickback reviens ! Ils sont devenus tous mous..."


@Sphincter : ah bah mec ton com fait plaisir à lire ! Autant je ne suis pas un adepte du pit à tout prix autant, quand tu dis que les gens se prennent trop au sérieux, c'est tellement vrai ! Genre si ça se met à bouger un peu trop selon certains dans la fosse, tu as l'impression d'être une bê(...)


Pour l'anecdote en sortant de la salle (opération qui prend un certain temps lorsqu'on a eu la bonne idée de se mettre un peu devant dans un Petit Bain plein comme un œuf) mes voisins s'émerveillaient de n'avoir "jamais vu'" un concert de Black qui bouge autant...

Enfin ça m'a fait(...)


Ça fait belle lurette qu'on se fait chier en concert de "Black Metal"...
En bon suceur de Deathlike Silence, tout le monde se la joue trop sérieux avec la mentalité no mosh et oublie le côté no trend. Et MGŁA s'est l'archétype du très bon groupe de studio qui ne sert à rien sur scène(...)


ouais c'est clair ça tabasse toujours autant, et comme a chaque sortie je me demande si un jour ils vont revenir en europe...


C'est sûr qu'avec une pochette comme cela, on a tout de suite envie d'acheter l'album...


Très sympa, j'aime beaucoup !


C'est pas tous les jours qu'un aussi bon album est chroniqué sur Metalnews, ne boudons pas notre plaisir. Un bon 8.5/10 pour ce thrash war metal.


On ne peut plus classique, mais toujours aussi efficace...


Merci pour le report, vieux Jus, ça donne presque envie :)
On se retrouve à DisneyHell en Juin


Exactement le même avis que toi concernant REVENGE et MGLA sur scène !
Pour le public amorphe, à mon avis il devait y avoir pas mal de Hollandais dans la salle :D !


La reprise Autumn Sun est de Deleyaman...le nom du groupe est mal écrit dans l'article ;)


Je te rassure : le "désormais" n'existe pas pour moi puisque je n'ai jamais aimé Korn et consorts (hormis durant ma prime adolescence... donc au temps jadis).


Par contre, Lisa, elle est malade ou quoi ? A la vue des vidéos sur YT, on dirait qu'elle a pris 30 kilos.


Merci pour ce papier, DCD fait partie des grands, et j'imagine les poils se hérisser aux sons de "Xavier" ou l'intemporel "Anywhere...". Ca a dû être de grands moments.


Ce qu'il faudra donc retenir de cette discussion de bon aloi entre Satan et JDTP, c'est que le terme Néo Metal (qui est effectivement une des influences flagrantes de ce groupe) est désormais perçu de façon totalement péjorative...
Intéressant non ?