En toute méchanceté, et sous le sceau de la confidence, ça ne vous est jamais arrivé de souhaiter que quelqu’un qui réussit tout ce qu’il entreprend se casse la gueule au moins une fois ? Genre un collègue qui récolte tous les louanges, une amie trop sympa que tout le monde adore, un footballeur trop agile, un présentateur aux chiffres d’audience explosifs, ou n’importe quoi d’autre ? Je l’avoue, ça m’est arrivé, et plus d’une fois, par pure jalousie, et je n’en suis pas fier. Mais tout en essayant de faire des efforts, et ne souhaiter que le meilleur pour ceux/celles qui le méritent, je concède que depuis une bonne dizaine d’années, j’attends désespérément qu’un groupe nordique sorte une bonne grosse loque pour enfin réduire ces peuples à échelle humaine. Car il est certain que depuis l’orée des années 2000, les suédois, les norvégiens, les finlandais et autres islandais publient chef d’œuvre sur chef d’œuvre comme s’ils allaient acheter leur pain ou résoudre une équation du premier degré. Rois du recyclage et de l’innovation, ces musiciens qui dans les années 70 et 80 avaient du mal à se démarquer (dans le Metal tout du moins) sont aujourd’hui les plus respectés du métier, et je ne m’encombrerai même pas d’une liste pour vous prouver mes dires, puisque vous en êtes parfaitement conscient. Alors, si ce constat vous emballe autant qu’il ne vous chagrine, dites-vous que de Finlande nous en revient un autre héros de la cause, pas le plus évident, mais loin d’être le plus dispensable.

Fondé en 2001, le collectif MERGING FLARE n’est pas le produit d’exportation le plus régulier de Finlande, puisque ce Revolt Regime n’est qu’un second longue-durée. Il fait suite à l’excellent Reverence, paru il y a déjà huit ans, et autant dire que nous pensions tous (ou presque) le groupe K.O pour le compte. C’était sans compter sur l’énergie et la foi de son leader, Kasperi Heikkinen, guitariste de BEAST IN BLACK et CONQUEST (et ICONOFEAR, GUARDIANS OF MANKIND, ex-AMBERIAN DAWN, ex-U.D.O., ex-GAMMA RAY, ex-DIRKSCHNEIDER), qui a patiemment élaboré dans l’ombre ce régime de la révolte pendant toutes ces années. Et grand bien lui en a pris, puisque personne ne sera déçu par le résultat, bien au contraire. Et pour cause, puisque tous les détails ont été peaufinés, du mix au mastering signé Stefan Kaufmann (ex-ACCEPT) en passant par la pochette soignée par Roman Ismailov (BEAST IN BLACK, ceci explique cela), et évidemment les compositions ciselées par le maestro. Jamais avare d’un riff qui tue ou d’un solo qui dérouille, Heikkinen a mis les mains dans le cambouis pour nous offrir la synthèse la plus parfaite entre la rigueur allemande et la souplesse nordique, et risque de fédérer les fans de JUDAS PRIEST, ACCEPT, RUNNING WILD, HELLOWEEN ou GAMMA RAY, mais aussi ceux d’IRON SAVIOR, de PRIMAL FEAR, de MAIDEN, et éventuellement quelques-uns accros à BEAST IN BLACK.

Sacré palette de possibilités, parfaitement justifiée par l’incroyable qualité du matériel proposé. En prolongeant le travail entrepris sur le LP précédent, MERGING FLARE nous noie dans une mer de riffs d’acier, de chœurs enflammés, de rythmiques appuyées ou déliées, étudiant chaque détail des couplets, des refrains et du moindre break pour ne rien laisser au hasard. Il y a évidemment de la méthodologie allemande dans tout ça, références à HELLOWEEN, GAMMA RAY, et éventuellement à ACCEPT et GRAVE DIGGER obligent, mais aussi beaucoup de fluidité mélodique nordique, ce qui aboutit à la genèse d’un Heavy Metal très abordable, qui pourtant ne cède pas un pouce de puissance. On reconnaît bien là la patte inimitable des finlandais, capables de gagner l’Eurovision et de tout défoncer sur scène avec un Hard béton. Difficile de faire son marché dans cet étal de science exacte d’un Metal non édulcoré et pourtant hautement harmonisé, et si « Trailblazers » en intro fera vrombir le cœur de moteur des adeptes de Speed et Power Metal, la patte germaine se fait ressentir au virage de « Alliance In Defeance » qui entame son travail de sape à base de mid tempo et de chœurs qui sont beaux. Le travers inhérent à ce genre de réalisation est savamment évité, puisque les parties de guitare sont suffisamment variées pour ne pas se répéter, et cette méchante sensation de réchauffé qui ternit la plupart des plats du cru est absente ici, les titres se succédant sans jamais ou presque répéter les mêmes plans.

Nous avons donc droit à un passage en revue de la collection printemps/été finlandaise de Heavy, avec du classique qui claque, du chaud comme un burrito, du frais limite AOR pour les longues soirées en extérieur, et bien évidemment du bouillant sur pattes pour les plus épicés. En sautant de la case Power au bungalow Hard mélodique, Revolt Regime vous en offre un excellent pour votre santé, en mélangeant parfois toutes les composantes (« Clarion Call », un cocktail que le ACCEPT de Russian Roulette et que le GAMMA RAY de Heading For Tomorrow auraient pu préparer ensemble). Lorsque la machine tourne à un régime raisonnable, les arrangements vocaux nous rappellent que la Finlande, tout comme la Suède sont les nouveaux rois des gorges déployées pour chœurs travaillés (copyright piqué aux anglais), sur « The Abyss Of Time », et lorsque la grosse caisse se dit qu’un triolet c’est mieux qu’une croche, tout le monde s’accroche (« War Within »). Terriblement à l’aise dans leur costume de fous d’un roi Metal, les MERGING FLARE prouvent quels musiciens de talent ils sont, mais sans abuser des poncifs et autres figures imposées, ce qui permet à cet album de s’écouter d’un bout à l’autre tout en restant très frais. On adore ces tierces soudaines (« Sin Against The Sinner »), les soli de fou que Kasperi se plaît à disséminer, et même cette reprise veloutée et incongrue de la brune Laura Branigan (celle de « Self Control », que vous n’avez pas pu oublier…) qui vient clôturer un LP chaud comme la braise, mais frais comme un soda au mois de juillet. Une sorte de Hard champagne, bien relevé, mais dont les bulles ne laissent pas trop la tête tourner, et surtout, une nouvelle pièce à ajouter au dossier nordique qui commence vraiment à prendre le volume d’une affaire criminelle insoluble. Mais quand tout cela va-t-il s’arrêter ?

  

Titres de l’album :

                           01. Trailblazers

                           02. Alliance In Defeance

                           03. Clarion Call

                           04. The Abyss Of Time

                           05. Mind's Eye (Reaching Out)

                           06. War Within

                           07. Midwinter Magic

                           08. Devastator

                           09. Sin Against The Sinner

                           10. Lucky One (Laura Branigan cover)

Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 13/02/2020 à 17:48
85 %    123

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Ævangelist

Nightmarecatcher

Darkult

Darkult

Sons Of Morpheus

The Wooden House Session

Seven Spires

Emerald Seas

The Dues

Ghosts Of The Past

Quiet Riot

Hollywood Cowboys

Angel Witch

Angel Of Light

Vastum

Orificial Purge

Divide

From Seed to Dust

Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Depraved + Adx + Factor Hate

01/03 : Salle Des Fêtes, Fismes (51)

Napalm Death + Rotten Sound + Eyehategod

03/03 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Deadline + Iron Kingdom + Jades

04/03 : Le Klub, Paris (75)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Bon…
Alors je l'ai donc enfin gouté ce nouvel album.
C'est très bien fait... Bien construit… La prod est effectivement au petit oignon… ... ...
Mais est-ce que cela ne l'ait pas trop justement ? Car putain, y'a vraiment rien là-dedans qui me fasse frémir un tant soit peu (...)


Oh là là Blind... Faut pas prendre la mouche comme ça…
Ma réponse ne se voulait absolument pas acerbe : Cf. "Ton intervention (très gentille au demeurant...)".
Putain… Pour une fois que j'étais tout aimable… Cela m'apprendra tiens !


J'en attendais rien, et c'est vraiment très bon. Le chant est toujours aussi puissant.


Merci pour vos réponses les amis.


@Humungus: Désolé d'avoir voulu te renseigner et d'ignorer que tu sais ce qu'est un patch. La prochaine fois, t'inquiète, je m'abstiendrai.


@Sinii : en effet, c'est ce que j'ai pu lire également (malheureusement je ne sais plus où...)


Tu m'étonnes. Je note la cover réussie de cet album en attendant d'en entendre un premier extrait.


C'est pas le gars de Deathcode Society qui a composé le nouvel album?
Je crois avoir lu ça quelque part...


Grande nouvelle. 2020 sera scène extrême française ou ne sera pas !


Rose Hreidmarr au chant comme pour le précédent album. Pour le reste je sais pas... Pas de line-up annoncé sur Metal Archives (pour l'instant).


Ben voila, il n'y a pas de raison que le metal français n'ai pas le droit à son mélodrame de nom ;). Bon pour le moment nous avons qu'une seule version de l'histoire...

Pour parler musique, j'avais beaucoup aimé "Sur les falaises de marbre", surement un de mes albums préféré de 2(...)


Mmm, musicalement, les deux derniers albums étaient intéressants, pas faciles en terme de composition, mais plutôt ambitieux et instrumentalement réussis, même parfois brillants. Rien à dire sur le parti-pris et la prise de risque. C'est la voix de Greene qui ne me séduit pas au point d'achet(...)


A noter qu'a priori il y a baleine sous gravier avec ce retour de GLACIATION, au vu du post publié par Valnoir sur sa page fb => https://www.facebook.com/jean.simoulin.7/posts/651167092299009?__tn__=K-R
Pour ceux qui ont la flemme de lire en anglais, les collègues de Scholomance Webzine ont (...)


Bon, j'ai pas encore écouté ce dernier album, mais le peu que je m'en suis fourré dans les esgourdes pour l'instant ne me fait pas changer d'avis sur ce groupe que j'ai tant vénéré dans les 90's.
De fait, Yoloman + 1 000 000 !!!


Un des dieux de mon petit panthéon personnel.
Quand on sait que j'ai débuté ma carrière Métallique en me plongeant corps et âmes dans AC/DC, c'est donc à mon sens tout bonnement indispensable.


Tellement mauvais et tellement drôle à la fois qu'on leur accorde l'indifférence avec mansuétude.


"quand on veut écouter du vieux Death Metal qui schlingue la gerbe et la bile, on se coltine un vieil INCANTATION, un des premiers BOLT THROWER, et vogue la gerbe le long du canapé"
:D !


Ah et puis Sieur Simony, je n'ai pas pu attendre votre fameux crédit à si faible taux...
Ma pré-commande est déjà passée.


Titre plus que prometteur en effet !


Après quelques minutes de recherche sur la toile, voici ce qu'il y a réellement dans cette fameuse box :
"Vinyl Features:
+ Mud-Green / Black Marbled Vinyl
+ Gatefold Jacket
+ A1 Size Poster (~23.4" x 33.1")

Box Set Includes:
----------------------
(...)