Second Coming

Nordic Union

09/11/2018

Frontiers Records

Que font un danois et un suédois lorsqu’ils se rencontrent ? Simple, s’ils sont musiciens, ils se racontent des histoires de Hard-Rock mélodique, évoquant indirectement leurs anciens faits d’armes, pour voir si ensemble, ils ne seraient pas encore plus forts et compétents qu’isolément. C’est en tout cas ce qui est arrivé lorsque l’infatigable Serafino Perugino, CEO de Frontiers Records a mis en relation deux figures du Metal mélodique nordique, construisant de fait un pont entre la Suède et le Danemark, et scellant le destin de deux des instrumentistes les plus doués de leur génération. Générations subtilement décalées temporellement, puisque quelques années séparent les deux acteurs majeurs de ce nouveau projet, né en 2015 sous l’impulsion du tempétueux leader de label, toujours à la recherche d’une combinaison fatale entre ses poulains. De fait, il y a trois ans, lorsque Serafino suggéra à Erik Martensson, petit prodige de W.E.T. et ECLIPSE de travailler avec l’extraordinaire vocaliste de PRETTY MAIDS, Ronnie Atkins, il s’attendait sans doute à un résultat explosif, ce que les fans des deux bonhommes espéraient sans doute aussi. Et c’est exactement ce qui s’est passé, puisqu’après avoir reçu des démos peaufinées venues de Suède, Ronnie le danois se mit immédiatement au travail vocal, pour que les deux hommes puissent proposer un premier LP sous le nom de NORDIC UNION, à la hauteur des attentes génériques. Et connaissant les capacités de compositeur d’Erik et les aptitudes d’interprétation de Ronnie, nul ne fut surpris de constater que Nordic Union, le premier effort du duo remplissait toutes les conditions pour être élu album de Hard mélodique de l’année en 2016…Dès lors, impossible d’arrêter l’aventure en si bon chemin, et les deux récents collaborateurs se remirent donc au travail, de façon plus étroite cette fois-ci, pour accoucher d’une suite au titre aussi classique que sa musique n’est classieuse.

Ainsi, c’est avec un plaisir non dissimulé que nous accueillons en 2018 ce second avènement, sobrement baptisé Second Coming, et qui entérine donc le partenariat entre Ronnie et Erik. On y retrouve évidemment pas mal d’ADN de leur premier jet, mais ces éléments n’ont justement servi qu’à poser des jalons et des bases pour travailler un matériau et lui donner une forme différente, dans un travail de sculpteur assez admirable de précision. C’est donc un album plus dur et moins facilement assimilable qui vous attend, combinant le génie mélodique du guitariste stakhanoviste et le talent vocal versatile du chanteur danois, épaulés pour la circonstance d’un autre cador des studios et de la scène, Magnus Ulfstedt, comparse d’Erik au sein de W.E.T et ECLIPSE. Alors, pour les néophytes, l’équation est-elle aussi simple qu’elle n’en a l’air sur le papier ? Soit, W.E.T.+ECLIPSE+PRETTY MAIDS=NORDIC UNION ? Il y a de ça en effet, puisqu’il est fondamentalement impossible d’aller contre sa nature pour tenter de jouer quelque chose ne vous ressemblant pas, mais les deux principaux partenaires du concept ont eu l’intelligence de fondre leur talent individuel dans un creuset différent pour nous proposer une musique totalement inhérente à leur nouveau projet, sans forcément réutiliser des ficelles déjà éprouvées. Il est certain qu’avec la fréquence à laquelle travaille Erik, il lui est impossible de lâcher de l’inédit à tout va, et que les onze morceaux de ce Second Coming sont tous empreints des différents groupes dans lesquels il s’investit, mais aussi certains qu’il produit aussi, mais autant dire qu’une troisième voie diplomatique s’est dégagée pour faire de NORDIC UNION un groupe à part entière, et non pas un simple récréation pour deux artistes en mal de pause officielle. Et dès « My Fear & My Faith », on se rend compte que l’ambiance générale s’est durcie, pour se rapprocher d’un PRETTY MAIDS des dernières années, sans perdre cette patine mélodique collant à la peau du fantasque multitâches suédois. Toujours aussi harmonieuses, les chansons semblent se vouloir aussi plus nostalgiques, et nous offrent donc des harmonies moins facilement assimilables, et moins facilement ancrables dans une tradition d’AOR à la scandinave, même si les refrains sont toujours aussi addictifs et entêtants. Une totale réussite donc ? Dans un créneau de Heavy Metal abordable nuancé de Hard-Rock adorable, oui, c’est un fait indéniable.

Sans vraiment dévier d’une trajectoire classique qui fait partie de leur patrimoine, les deux hommes ont choisi de bifurquer, et de livrer une copie moins immaculée. Toujours élaboré dans un désir de séduire les amateurs de puissance et de mélodie, Second Coming évite les pièges de la facilité radiophonique sans tomber dans ceux d’un Hard-Rock un peu trop marqué, et parvient à trouver un équilibre entre les deux mouvances sans rester flou ou un peu trop consensuel. Même la production, plus rêche et moins polie aiguille sur la piste d’un Heavy mélodique incroyablement malin, sur lequel la voix toujours aussi unique de Ronnie fait des merveilles avec ce grain inimitable témoignant de longues années passées en studio et sur scène. Bien sûr, les refrains sont toujours aussi efficaces, mais on sent en filigrane des intentions plus sombres, qui se manifestent parfois par des inspirations à la ZEP fondues dans des élans mordants typiquement scandinaves des 80’s (« The Final War », qui peut même passer pour un crossover ANGRA/PRETTY MAIDS, avec cette petite touche ECLIPSE sur le refrain truffé de chœurs accrocheurs), et l’écart qui sépare ce second pamphlet de Nordic Union est aussi conséquent que celui qui éloignait Winger de Pull, sans aucune prétention opportuniste d’aborder une nouvelle décennie avec le son adapté. Non, ici tout respire le professionnalisme spontané, expression antinomique qui décrit pourtant à merveille la façon de travailler des deux bonhommes, s’appuyant sur leur expérience pour tenter de rester frais et directs, sans abuser de gimmicks mais en restant suffisamment précis sans en avoir le choix, leur nature parlant inconsciemment…Erik a donc abattu encore une fois un boulot titanesque, soignant les compositions, mais aussi la réalisation, et si la production globale s’est musclée, elle n’en met pas moins en valeur des titres qui sont parfois opposés, à l’image de la suite « Because Of Us » / « It Burns », qui joue sur l’ambivalence d’un Hard-Rock populaire et d’un Heavy Metal fédérateur. Des aspects plus marqués donc, qui ne nuisent aucunement à la cohésion d’ensemble, toujours aussi frappante.      

La versatilité provoquée permet même à Ronnie et Erik se tenter le coup du clin d’œil 80’s appuyé, avec des allusions au RAINBOW le plus grandiloquent (« Rock's Still Rolling »), et des digressions sur des thèmes romantiques sans la mièvrerie découlant généralement de ces apaisements (« Die Together », symptomatique de la nostalgie envahissante qui pourtant se déguste avec délice). On retrouve donc tout ce qui avait fait du premier album une réussite majeure, sans les redites pénibles mais avec un réel désir de transformer le projet NORDIC UNION en véritable groupe. Méthode de travail en proximité, réelle fusion des personnalités, et de fait, Second Coming sonne comme un véritable effort de groupe, et non l’inclusion de performances extérieures sur un travail individuel, aussi magnifique soit-il. On se demande juste à son écoute si Erik Martensson dort parfois la nuit, ou s’il élabore en studio d’autres répertoires pour des concepts à venir….


Titres de l'album :

                         1. My Fear & My Faith

                         2. Because Of Us

                         3. It Burns

                         4. Walk Me Through The Fire

                         5. New Life Begins

                         6. The Final War

                         7. Breathtaking

                         8. Rock's Still Rolling

                         9. Die Together

                        10. The Best Thing I Never Had

                        11. Outrun You

Facebook officiel


par mortne2001 le 24/11/2018 à 17:42
85 %    413

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Licence to Kill

mortne2001 04/06/2020

Mood Swings

mortne2001 02/06/2020

Wintersun

JérémBVL 01/06/2020

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
KaneIsBack

Jamais vu le groupe en live, en grande partie à cause de leur réputation catastrophique. Mais j'adore sur album, et ce disque, malgré ses défauts, reste une de mes références (il faut dire qu'il fait partie des premiers albums que je me suis payé). Par contre, je tiens à dire ici haut et for(...)

05/06/2020, 21:41

poybe

Perso je les ai vus il y a une dizaine d'années à la coopé de Clermont (tournée avec Moonspell, Turisas et Dead Shape Figure (là j'ai du rechercher le nom du groupe ^^)), je n'en garde pas un mauvais souvenir. Le son était bon, la prestation correcte, sans être non plus transcendante ... j'av(...)

05/06/2020, 18:45

Hair-dressing Curiosity

@ Humungus :
:-)))))

N'empêche que pour ceux qui avaient biberonné aux 4 Horsemen dans les 80's, devoir subir des curetages du prose comme Load/Reload/St Anger... bordel ! la cicatrisation des sphincters a pris du temps. C'est un peu comme les rhumatismes, ça se réveille mêm(...)

05/06/2020, 17:05

Reading Bouquinerie

Naaa, c'est de la petite série, réimprimé par paquets de 12. :-D

Raaa n'empêche j'ai hâte de lire ça ! Ca va raviver des souvenirs !
(mode "vieux con", avec ses demo tapes sous le bras)

05/06/2020, 16:51

Lifting Catastrophy

J'en viens à penser que le récit d'un BON concert de Cradle ça permet finalement de démasquer à coup sûr un pseudo spectateur qui en fait ne les a jamais vus live. :-))))))




Non allez, pas tapé !! c'était juste pour faire du mauvais esprit. :-)))))

05/06/2020, 16:47

Goughy

Je n'ai que cet album et "Beauty", vu 5 ou 6 fois, toujours en festival ou "gros concert" dons ils n'étaient pas tête d'affiche, je n'ai jamais entendu pareille bouillie sonore pour aucun groupe, même du grind de squat.
On en parle parfois avec mon pote qui me dit que je ment, qu'on les a v(...)

05/06/2020, 15:57

Humungus

4ème réédition putain !?!?
Musso n'a qu'à bien se tenir !

PS : A quand dans la Pléiade ???

05/06/2020, 13:12

Humungus

Bah écoutes, j'ai fort bien fait de ne faire aucun commentaire hier soir car tu as (d)écrit en mille fois mieux qu'elle était mon ressenti sur le sujet...
Merci Professeur Hair-dressing Curiosity.

05/06/2020, 13:10

Hair-dressing Curiosity

Je pense que c'est un tout.
S'ils n'avaient pas à ce point retourné leur veste, il y aurait eu une meilleure acceptation du look, parce qu'ils avaient un tel capital sympathie et affectif avec le public que les fans auraient évoqué ça 6 mois plus ce serait passé crème.
Mais quand (...)

05/06/2020, 12:27

Reading Bouquinerie

maLin

05/06/2020, 12:20

Reading Bouquinerie

C'est main, je viens de me délester de 46 balles. :-))))

(merci MetalNews !!)

05/06/2020, 12:20

Arioch91

Excellent ouvrage que je recommande !

05/06/2020, 07:09

Humungus

Sachant que j'ai dû les voir 3 ou 4 fois, j'ai donc eu l'immense malchance de tomber à chaque fois sur une de leurs 5 mauvaises prestations live.

The Trve Humungus.

05/06/2020, 05:22

Satan

Deux choses :
1) C'est "Whore" en non "Wore".
2) De plus, c'est le nom de l'opus qui prend des petits points (au nombre de 5) et non le titre éponyme qui s'écrit d'une seule traite.
Désolé d'être pénible mais on se doit de respecter les chefs-d’œuvre jusque dans les moindr(...)

04/06/2020, 23:18

Satan

Il est parfaitement risible que l'argument number 1 de l'époque était "ils ont coup leurs cheveux". Ça en dit long sur le degré d'immaturité de bon nombre de métalleux malheureusement.

04/06/2020, 23:05

lolo

pas mal le chat planqué dans les gradins!

04/06/2020, 15:55

Humungus

"Age tendre et têtes de con" voulais-tu dire non ?

04/06/2020, 13:07

Jus de cadavre

O'Brien est toujours dans le line-up sur Metal-archives, mais sur le post de Fisher en studio il mentionne le nom de Rutan...
"georgecorpsegrinder
Guess what I’m doing @manarecording @cannibalcorpseofficial @alexwebsterbass @erikrutanofficial #paulmazurkiewicz #robbarrett @metalbladere(...)

04/06/2020, 11:57

grinder92

Pat est sorti de prison (50000$ de caution). Je pense qu'il n'en a pas fini de ses soucis judiciaires, mais il est libre.
A-t-il composé pour le prochain album ? aucune idée...

04/06/2020, 11:47

L'anonyme

Et avec qui pour remplacer Pat 0'Brien, parce que je suppose qu'il est toujours en prison ? Erik Rutan ? D'autant plus que O'Brien compose beaucoup pour le groupe...

04/06/2020, 11:34