When the Stars Align, it Will be Time...

The Black Noodle Project

10/07/2022

Progressive Promotion Records

THE BLACK NOODLE PROJECT n’est plus un projet depuis longtemps, mais bien un concept viable. Comment considérer autrement l’œuvre de ce duo ineffable, œuvre pléthorique s’il en est, et qui depuis 2003 nous abreuve à la source d’un Post Rock atmosphérique et progressif, beaucoup plus expressif que celui de nombre de ses homologues un peu trop contemplatif. Et deux ans à peine après l’excellent Code 2.0, le duo parisien revient avec un album différent, incroyablement riche et dense et qui profite d’interventions extérieures pour arborer une couleur différente, toujours nuancée, mais plus sombre par touches.

Sébastien Bourdeix (guitare, claviers, basse et chant) et Tommy Rizzitelli (batterie) continuent donc leur route, en prenant soin de tout consigner dans leur journal intime. De fait, When the Stars Align, it Will be Time est justement un alignement de planètes et d’étoiles, qui vont exaucer les vœux des amateurs de musique intelligente et sensible, ce qu’on réalise assez rapidement en écoutant ce disque à part sur la scène, entre Progressif humble et Post Metal solide.            

Il a toujours été très difficile de classer les BLACK NOODLE PROJECT, et impossible de les faire entrer dans une petite case restrictive et trop précise. Mais aujourd’hui encore, la problématique se pose, sans que la réponse ne soit véritablement importante. Je pense qu’en assumant le côté mélodique des débats et cette envie de s’extirper d’un carcan trop serré est la seule attitude valable lorsqu’on parle de cette musique, qui emprunte au répertoire Folk, au bréviaire Metal, et au dictionnaire évolutif. Truffé de samples, de parties vocales masculines/féminines, de riffs agressifs mais adoucis d’harmonies sublimes, ce neuvième album est bien plus qu’un album, il est un voyage, un tableau peint par touches plus sombres, une introspection à la recherche de la paix intérieure et le terrassement de démons qui poussent souvent les musiciens à rester dans leur zone de confort sans passer par-dessus les barrières de la foi.

En tant qu’album personnel partagé entre les deux musiciens, When the Stars Align, it Will be Time est valide et pertinent de son entame à son terme. On commence le périple par un morceau en pied de nez, dont le titre se démarque du contenu qu’il est censé d’écrire. « Welcome To Hell », et son piano d’intro sentencieux et martelé nous entraîne dans un rêve éveillé, avant que les guitares et la rythmique ne s’imposent à la mode PORCUPINE TREE/FLOWER KINGS, sans copier les partitions de ces deux références. On prend immédiatement acte de ce tempo pataud et lancinant, qui se cale sur le louvoiement d’une guitare insaisissable, et on choisit de s’évader sur les ailes de cette mélodie nostalgique, qui n’est pas sans rappeler les débuts de MY DYNING BRIDE et PARADISE LOST, le gothique forcé et monochrome laissé de côté.   

 

La présentation est donc soignée dès les premières secondes, et ce nouvel effort s’intègre à merveille au reste du parcours passé du duo. A la différence près que le duo se veut trio en plusieurs occurrences, invitant au micro la sorcière blanche Sab Elvenia, du concept THE FUNDAMENTAL WISDOM OF CHAOS pour trois titres, dont un single et un pur chef d’œuvre d’émotion. Sab propulse donc « Black Moment », « Time » et « Stormy Weather » dans une autre dimension, proche de son univers, sans dénaturer celui de ses hôtes. Et si « Black Moment » est certainement l’épisode Folk le plus classique de l’album, son mariage de voix et de chœurs nous promet des noces virginales dans un décor irlandais ou breton. Totalement à l’aise dans son rôle de guest, la chanteuse apporte une plus-value non négligeable à l’album, de la même manière qu’Anneke s’appropriait les chansons de Devin sans les modifier ou les travestir à outrance. Elle adopte donc la forme des chansons et nous délivre une prestation sur-mesure, pleine de sincérité et d’émotion.

A la manière d’élèves de la Canterburry school nostalgique de leurs bancs de fac, les BLACK NOODLE PROJECT mélangent les genres, mais avec un unique but en mire : stimuler les sens, piquer au vif de l’émotion la plus pure, et nous offrir une bonne longueur de musique extraordinaire, aussi apaisée qu’ouverte sur un monde violent. Evidemment, la distorsion est toujours gardée sous contrôle, la rythmique reste dans les limites de la convenance, mais il y a une indéniable puissance qui émane de ces morceaux, a l’image du magnifique « Time », qui paie son tribut au FLOYD, mais aussi à Steven Wilson et aux CORRS, avec une fois encore une prestation magique de Sab Elvenia, qu’on imagine en pleine forêt, invoquant les esprits de la nature pour bénir ce projet.

Bien évidemment, il convient de ne pas tout ramener au charisme vocal de la chanteuse, et de se concentrer sur l’osmose entre Tommy et Sabstien, qui une fois encore tient de la magie la plus pure et sans artifices. L’utilisation d’harmonies célestes, confrontées à des samples parlés est véritablement prenante, et lorsque le tempo décolle pour devenir up, on se laisse aller à laisser ses défenses s’affaisser pour apprécier un Post-Wave sublime, symbolisé par un  « Behind The Light » que les CURE et PORCUPINE TREE auraient pu composer de concert.

When the Stars Align, it Will be Time aligne les astres, et incarne l’esprit de ce duo hors-norme qui dans son coin échafaude des plans sur la comète, entre Rock, Hard, Folk et Progressif. Superbe trip immersif dans les étoiles d’un Post Rock/Metal apaisé et en phase avec lui-même, ce neuvième album est une véritable perle dans un océan de convenances, et la preuve que THE BLACK NOODLE PROJECT reste l’un de nos représentants les plus atypiques, mais aussi des plus attachants.   

  


Titres de l'album :

01. Welcome To Hell

02. Black Moment

03. Give Us Hope

04. Time

05. Stormy Weather

06. Behind The Light


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 02/08/2022 à 18:58
80 %    92

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Albatard

Cool le report bien détaillé, ça donne envie d’y retourner!

18/08/2022, 21:09

Seb

j'avais eu de l'espoir avec un morceau qu'il avait mis en ecoute mais le reste, c'est de la merde.Comme d'hab...

18/08/2022, 10:29

Fleur de cannibal

C’était mieux à 3 qu’à 4 ? Sans doute mais Angelripper au fond de lui ne veut pas se l’avouer … 

18/08/2022, 08:27

l\'anonyme

C'est fade et très convenu. Ca surf sur la vague actuelle, comme tous les albums de Machine Head d'ailleurs qui surfaient sur la vague du moment. Et, à force de vouloir faire des albums différents les uns des autres, ils perdent leur identité.Le seul poin(...)

18/08/2022, 08:02

Humungus

Mon dieu, mon dieu... ... ...

18/08/2022, 07:37

Humungus

Idem.(Et cela m'attriste de le dire au vu de ma vénération pour ce groupe...)

18/08/2022, 07:13

Kijgo

Et tout aussi ininteressant

17/08/2022, 21:45

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Arioch91

Pas mieux.

17/08/2022, 20:11

Eliminator

Oui je crois qu on peut dire que c est vraiment pas terrible.Machine head, Fear Factory, Sépultura... Ces groupes de mon adolescence qui aujourd hui disparaissent dans cet océan de chiasse qu est devenue l industrie musicale.Cette prod sans âme avec un son de bat(...)

17/08/2022, 19:26

KaneIsBack

Toujours un bon moment, ces reports de l'OEF, même si je ne suis pour ainsi dire jamais d'accord avec toi. Au passage, merci pour Escuela Grind, dans le genre, c'est franchement chouette. 

17/08/2022, 17:35

KaneIsBack

Pas mal. J'aurai sans doute oublié ce groupe demain, mais en attendant, je suis toujours client pour ce genre de Black/Death suédois à la Dissection. 

17/08/2022, 17:30

Humungus

Bah voilà...Cela ne révolutionne effectivement rien dans le genre, mais quoi qu'il en soit, cela faisait trèèèèèès longtemps qu'un groupe de Black 90s ne m'avait pas autant fait de l'œil.Dommage qu&apo(...)

17/08/2022, 16:00

Humungus

Un fest que je voulais faire quand j'étais encore jeune et plein d'entrain...Plus du tout le cas maintenant donc. Même si l'affiche beaucoup plus éclectique désormais me plait bien plus...PS : A te croire, malgré l'aur(...)

17/08/2022, 15:43

Jus de cadavre

La taille du report   Merci ! Un fest que je rêve de faire !

17/08/2022, 13:42

Gargan

C'est lØve.

17/08/2022, 10:59

Gargan

On dirait un générique de séries 80s US en boucle   

17/08/2022, 10:56

pierre2

On a le droit de dire que c'est pas terrible ?? mmmh....

17/08/2022, 08:37

Simony

Mouais... c'est pas fou fou...

17/08/2022, 08:30