For You…The Blade

Mortal Touch

05/09/2019

Rapture Records

Nous sommes aujourd’hui le 1er septembre, et des millions d’enfants s’apprêtent ce soir à préparer leur cartable pour affronter la rentrée scolaire de demain (même si cette chronique paraîtra fin novembre…). Un moment toujours délicat pour les gamins et leurs parents, qui non seulement se préparent à affronter une nouvelle année scolaire, mais aussi à faire face à de nouvelles rencontres, de nouveaux problèmes, des pleurs, des peurs, ainsi de suite. Mais ne vous inquiétez pas, parce que j’ai justement la bande son idéale pour l’occasion, une bande son qui vous mettra du baume au cœur et un peu de sang sur les mains et le visage…Du Brésil nous arrive justement une nouvelle horde de barbares dont les guitares pourront vous aider à supporter bien des choses, et avec ça dans votre smartphone ou votre Ipod, pas de crainte à avoir. Même la tronche en biais de Madame Dupanlou et ses cours de maths insupportables (certainement à cause des équations, mais aussi de son parfum bon marché à l’odeur persistante) vous semblera familière et attachante, comparé au barouf mortel dispensé par ces lusophones. Nous en venant de Porto Alegre, Rio Grande do Sul, Brésil, les MORTAL TOUCH se sont donc formés en 2016, et n’ont rien publié depuis leur naissance, préférant nous gicler directement ce For You…The Blade en guise de présentations. Quatuor impitoyable (Lupercus Wilges - batterie, João Pachla & Douglas Gava - guitares, Rexx Falk - chant/basse), MORTAL TOUCH est donc un nouveau groupe fasciné par le passé, mais pas seulement, et surtout, désireux d’actualiser des recettes anciennes pour les remettre au goût du jour. Pas grand-chose à tirer de leurs pages officielles, mis à part un line-up, et cet aveu old-school que la musique aurait de toute façon eu beaucoup de mal à cacher, mais musicalement parlant, le groupe se passe de références, même si certaines sont tellement évidentes qu’elles n’ont pas besoin d’être validées…

Signés sur le label national Rapture Records, spécialisé dans les exactions Death n’Brutal les plus recommandables, et distribués en Europe par les espagnols de Pathologically Explicit Recordings, les brésiliens bénéficient donc d’un soutien non négligeable pour promouvoir cet impitoyable For You…The Blade, aux doux relents crossover. A mi-chemin entre le rigorisme du nord de l’Europe et de la barbarie typiquement américaine, ce premier LP parvient donc à combiner la froideur des combos scandinaves, mais aussi le sadisme des ensembles nord-américains, et se pose en jonction parfaite entre la furie glacée d’ENTOMBED et la violence putride d’OBITUARY. On retrouve donc ces guitares qui sonnent comme des rafales de vent glaçant les chairs, et ce chant dégueulé à l’extrême, courtesy of John Tardy, pour un cocktail rassérénant, et surtout, méchamment explosif. Puissants, les musiciens peuvent compter sur un bagage technique certain pour assimiler les enseignements passés, et surtout pour les propulser dans le nouveau siècle sans paraître trop passéiste. Niveau production, rien à redire, la puissance est à l’ordre du jour, et le tout dégage une ampleur assez remarquable, et notable dès la mise en jambes « For You, the Blade ». Une longue intro pour vous mettre dans l’ambiance, avant que les deux guitares ne plantent le décor définitif, et vogue la galère, entre tempo hystérique et riffs typiques, le tout agrémenté d’un chant qui n’est pas sans rappeler les organes légendaires. Du classicisme donc, mais terriblement efficace, et une production à équidistance des travaux de Scott Burns et de Tomas Skogsberg, frigorifiée dans les tonalités, mais chaude dans le rendu.

De là, le cheminement est classique, et les titres profitent des figures imposées par les deux écoles, entre les riffs écrasants comme un hiver sans fin, et les coups de rein brutaux qui redynamisent et fouettent les sangs. On apprécie particulièrement cette approche analogique qui nous évite des instruments trop compressés et bridés, mais on aime aussi ces soudaines fulgurances qui nous brisent les cervicales (« Alone »). D’ailleurs, le groupe n’hésite pas à profiter du temps qui lui est imparti pour laisser ses morceaux se développer, jouant souvent avec les cinq minutes pour proposer une évolution assez appréciable, se partageant entre thèmes immédiatement mémorisables sur fond de chœurs inhumains (« Spirits of Wolves », assez typique du ENTOMBED de milieu de carrière qui se souvenait de Clandestine), et constructions plus poussées qui osent le Heavy au sein d’un contexte purement morbide (« Disturbed Path »). Si les sensations dégagées sont difficilement analysables, on ressent la volonté du groupe de tracer un chemin personnel, grâce à des arrangements épars, mais soignés, et surtout, à des idées qui font toujours mouche et plaquent des riffs qui ne sont pas que des prétextes à l’emballement. Ainsi, le très futé « When My Hate Awakes », oppose les plans, sans tergiverser, profite de la mémoire Left Hand Path pour se souvenir des études de The End Complete, le tout avec l’énergie d’un combo nouvelle époque histoire de ne pas sonner trop rétrograde. Et malgré des minutes qui s’accumulent, la tension ne baisse jamais, puisque les MORTAL TOUCH ont décidé d’explorer toutes les fragrances morbides des trente dernières années, qu’ils synthétisent à merveille sur le fatal et hypnotique « Eyes of Terror ». C’est donc très carré, très puissant, pas forcément original au prime abord mais bien plus intelligent que la moyenne après quelques écoutes, et en substance, For You…The Blade pourrait bien être le CD à insérer dans votre autoradio pour affronter cette fichue rentrée synonyme de fin des congés.

Certes, les autres parents vont faire une drôle de tête, mais vous n’avez jamais prétendu faire les choses comme tout le monde, si ?    

  

Titres de l’album :

                              01. For You, the Blade

                              02. Alone

                              03. Spirits of Wolves

                              04. Extreme Perversity

                              05. Eyes of Terror

                              06. Disturbed Path

                              07. Final Deadline

                              08. When My Hate Awakes

                              09. Crowns of Dead Flowers

Facebook officiel


par mortne2001 le 22/07/2021 à 14:34
79 %    306

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

GBH + All Borders Kill

RBD 26/01/2023

Live Report

ORGÖNE / PRESUMPTION / BARABBAS - Rennes

Jus de cadavre 18/01/2023

Live Report

Voyage au centre de la scène : MESTEMA

Jus de cadavre 15/01/2023

Vidéos

Sélection Metalnews 2022 / Bonne année 2023 !

Jus de cadavre 01/01/2023

Interview

Kollaps

RBD 19/12/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : METAL EXHUMATOR

Jus de cadavre 18/12/2022

Vidéos

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Ptdr de la censure envers Cannibal Corpse en 2023 XD

29/01/2023, 23:06

UnderWill

Thanks for the review! We really appreciate it, it means a lot for us. We´ve updated our social media, our Bandcamp page it´s up and running now: https://underwill.bandcamp.com/album/the-inevitable-end

29/01/2023, 21:23

NecroKosmos

Et pour revenir sur l'Allemagne, Cannibal Corpse est toujours frappé d'une interdiction, celle de jouer des titres de certains de leurs albums. Bref...

29/01/2023, 11:52

NecroKosmos

Tout à fait. Je me souviens d'un vieux concert de Mayhem (à Rennes, il me semble) où Necrobutcher faisait des saluts nazis en backstage alors qu'il était complètement bourré. David VINCENT de Morbid Angel à une époque vantait &agra(...)

29/01/2023, 11:51

Saddam Mustaine

Bof Mayhem tout ça ils jouent au Wacken par exemple 

27/01/2023, 20:55

Buck Dancer

En même temps ça peut se comprendre. On parle de l'Allemagne et de Nuremberg. Les conneries (ou pas) d'un mec bourré le bras tendu passe certainement moins bien, malgré ses excuses, que dans d'autres pays. J'imagine aussi qu'en Allemagne cette i(...)

27/01/2023, 18:45

Saddam Mustaine

La prochaine étape sera d'envoyer Phil Anselmo dans une prison isolé en Sibérie et même d'exilés sa famille sur une île déserte pendant plusieurs générations

27/01/2023, 18:01

Saul D

Je suis un gros fan de GBH (sur album), notamment des premiers disques...mais en concert, hum...j'ai vu quelques vidéos youtube, et le groupe joue au ralenti ( contrairement à Exploited), donc je ne suis pas pressé de les voir en live...après, 40 ans d'existe(...)

27/01/2023, 14:56

Humungus

Mon souhait pour 2023 :Que la terre ne soit peuplé que de RBDs.

27/01/2023, 13:17

Pomah

+1 RDB

27/01/2023, 12:36

Bermuda Syndrome

Non à la haiiiiiiiiiiiiiiiiine

27/01/2023, 00:01

RBD

Et ça devait arriver... Les aventures du PanterA nouveau seront sans doute un bon indicateur de l'état de la liberté d'expression, selon les pays d'accueil des dates qui seront annoncées. Je ne cautionne pas les mauvaises blagues de Phil Anselmo, ne vous(...)

26/01/2023, 22:42

Jadore

VSool good sound

26/01/2023, 14:25

Arioch91

@mortne2001, merci pour la chro qui donnait envie d'écouter, rien qu'à la lire.Achat direct des deux skeuds sur Bandcamp, mes premiers achats de l'année !

26/01/2023, 09:06

torchure

ils sont contents, ils ont fait barrage à la haine

26/01/2023, 07:06

grinder92

Ben non, justement...

25/01/2023, 15:51

Jus de cadavre

Vous faites chier !

25/01/2023, 14:53

NecroKosmos

Monde de merde.

25/01/2023, 11:40

Wildben

Je peux pas, je suis apopathodiaphulatophobe.

25/01/2023, 11:06

Steelvore666

@Arioch.Enorme, ça va me faire ma journée !

25/01/2023, 08:41