For You…The Blade

Mortal Touch

05/09/2019

Rapture Records

Nous sommes aujourd’hui le 1er septembre, et des millions d’enfants s’apprêtent ce soir à préparer leur cartable pour affronter la rentrée scolaire de demain (même si cette chronique paraîtra fin novembre…). Un moment toujours délicat pour les gamins et leurs parents, qui non seulement se préparent à affronter une nouvelle année scolaire, mais aussi à faire face à de nouvelles rencontres, de nouveaux problèmes, des pleurs, des peurs, ainsi de suite. Mais ne vous inquiétez pas, parce que j’ai justement la bande son idéale pour l’occasion, une bande son qui vous mettra du baume au cœur et un peu de sang sur les mains et le visage…Du Brésil nous arrive justement une nouvelle horde de barbares dont les guitares pourront vous aider à supporter bien des choses, et avec ça dans votre smartphone ou votre Ipod, pas de crainte à avoir. Même la tronche en biais de Madame Dupanlou et ses cours de maths insupportables (certainement à cause des équations, mais aussi de son parfum bon marché à l’odeur persistante) vous semblera familière et attachante, comparé au barouf mortel dispensé par ces lusophones. Nous en venant de Porto Alegre, Rio Grande do Sul, Brésil, les MORTAL TOUCH se sont donc formés en 2016, et n’ont rien publié depuis leur naissance, préférant nous gicler directement ce For You…The Blade en guise de présentations. Quatuor impitoyable (Lupercus Wilges - batterie, João Pachla & Douglas Gava - guitares, Rexx Falk - chant/basse), MORTAL TOUCH est donc un nouveau groupe fasciné par le passé, mais pas seulement, et surtout, désireux d’actualiser des recettes anciennes pour les remettre au goût du jour. Pas grand-chose à tirer de leurs pages officielles, mis à part un line-up, et cet aveu old-school que la musique aurait de toute façon eu beaucoup de mal à cacher, mais musicalement parlant, le groupe se passe de références, même si certaines sont tellement évidentes qu’elles n’ont pas besoin d’être validées…

Signés sur le label national Rapture Records, spécialisé dans les exactions Death n’Brutal les plus recommandables, et distribués en Europe par les espagnols de Pathologically Explicit Recordings, les brésiliens bénéficient donc d’un soutien non négligeable pour promouvoir cet impitoyable For You…The Blade, aux doux relents crossover. A mi-chemin entre le rigorisme du nord de l’Europe et de la barbarie typiquement américaine, ce premier LP parvient donc à combiner la froideur des combos scandinaves, mais aussi le sadisme des ensembles nord-américains, et se pose en jonction parfaite entre la furie glacée d’ENTOMBED et la violence putride d’OBITUARY. On retrouve donc ces guitares qui sonnent comme des rafales de vent glaçant les chairs, et ce chant dégueulé à l’extrême, courtesy of John Tardy, pour un cocktail rassérénant, et surtout, méchamment explosif. Puissants, les musiciens peuvent compter sur un bagage technique certain pour assimiler les enseignements passés, et surtout pour les propulser dans le nouveau siècle sans paraître trop passéiste. Niveau production, rien à redire, la puissance est à l’ordre du jour, et le tout dégage une ampleur assez remarquable, et notable dès la mise en jambes « For You, the Blade ». Une longue intro pour vous mettre dans l’ambiance, avant que les deux guitares ne plantent le décor définitif, et vogue la galère, entre tempo hystérique et riffs typiques, le tout agrémenté d’un chant qui n’est pas sans rappeler les organes légendaires. Du classicisme donc, mais terriblement efficace, et une production à équidistance des travaux de Scott Burns et de Tomas Skogsberg, frigorifiée dans les tonalités, mais chaude dans le rendu.

De là, le cheminement est classique, et les titres profitent des figures imposées par les deux écoles, entre les riffs écrasants comme un hiver sans fin, et les coups de rein brutaux qui redynamisent et fouettent les sangs. On apprécie particulièrement cette approche analogique qui nous évite des instruments trop compressés et bridés, mais on aime aussi ces soudaines fulgurances qui nous brisent les cervicales (« Alone »). D’ailleurs, le groupe n’hésite pas à profiter du temps qui lui est imparti pour laisser ses morceaux se développer, jouant souvent avec les cinq minutes pour proposer une évolution assez appréciable, se partageant entre thèmes immédiatement mémorisables sur fond de chœurs inhumains (« Spirits of Wolves », assez typique du ENTOMBED de milieu de carrière qui se souvenait de Clandestine), et constructions plus poussées qui osent le Heavy au sein d’un contexte purement morbide (« Disturbed Path »). Si les sensations dégagées sont difficilement analysables, on ressent la volonté du groupe de tracer un chemin personnel, grâce à des arrangements épars, mais soignés, et surtout, à des idées qui font toujours mouche et plaquent des riffs qui ne sont pas que des prétextes à l’emballement. Ainsi, le très futé « When My Hate Awakes », oppose les plans, sans tergiverser, profite de la mémoire Left Hand Path pour se souvenir des études de The End Complete, le tout avec l’énergie d’un combo nouvelle époque histoire de ne pas sonner trop rétrograde. Et malgré des minutes qui s’accumulent, la tension ne baisse jamais, puisque les MORTAL TOUCH ont décidé d’explorer toutes les fragrances morbides des trente dernières années, qu’ils synthétisent à merveille sur le fatal et hypnotique « Eyes of Terror ». C’est donc très carré, très puissant, pas forcément original au prime abord mais bien plus intelligent que la moyenne après quelques écoutes, et en substance, For You…The Blade pourrait bien être le CD à insérer dans votre autoradio pour affronter cette fichue rentrée synonyme de fin des congés.

Certes, les autres parents vont faire une drôle de tête, mais vous n’avez jamais prétendu faire les choses comme tout le monde, si ?    

  

Titres de l’album :

                              01. For You, the Blade

                              02. Alone

                              03. Spirits of Wolves

                              04. Extreme Perversity

                              05. Eyes of Terror

                              06. Disturbed Path

                              07. Final Deadline

                              08. When My Hate Awakes

                              09. Crowns of Dead Flowers

Facebook officiel


par mortne2001 le 22/07/2021 à 14:34
79 %    85

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50