For You…The Blade

Mortal Touch

05/09/2019

Rapture Records

Nous sommes aujourd’hui le 1er septembre, et des millions d’enfants s’apprêtent ce soir à préparer leur cartable pour affronter la rentrée scolaire de demain (même si cette chronique paraîtra fin novembre…). Un moment toujours délicat pour les gamins et leurs parents, qui non seulement se préparent à affronter une nouvelle année scolaire, mais aussi à faire face à de nouvelles rencontres, de nouveaux problèmes, des pleurs, des peurs, ainsi de suite. Mais ne vous inquiétez pas, parce que j’ai justement la bande son idéale pour l’occasion, une bande son qui vous mettra du baume au cœur et un peu de sang sur les mains et le visage…Du Brésil nous arrive justement une nouvelle horde de barbares dont les guitares pourront vous aider à supporter bien des choses, et avec ça dans votre smartphone ou votre Ipod, pas de crainte à avoir. Même la tronche en biais de Madame Dupanlou et ses cours de maths insupportables (certainement à cause des équations, mais aussi de son parfum bon marché à l’odeur persistante) vous semblera familière et attachante, comparé au barouf mortel dispensé par ces lusophones. Nous en venant de Porto Alegre, Rio Grande do Sul, Brésil, les MORTAL TOUCH se sont donc formés en 2016, et n’ont rien publié depuis leur naissance, préférant nous gicler directement ce For You…The Blade en guise de présentations. Quatuor impitoyable (Lupercus Wilges - batterie, João Pachla & Douglas Gava - guitares, Rexx Falk - chant/basse), MORTAL TOUCH est donc un nouveau groupe fasciné par le passé, mais pas seulement, et surtout, désireux d’actualiser des recettes anciennes pour les remettre au goût du jour. Pas grand-chose à tirer de leurs pages officielles, mis à part un line-up, et cet aveu old-school que la musique aurait de toute façon eu beaucoup de mal à cacher, mais musicalement parlant, le groupe se passe de références, même si certaines sont tellement évidentes qu’elles n’ont pas besoin d’être validées…

Signés sur le label national Rapture Records, spécialisé dans les exactions Death n’Brutal les plus recommandables, et distribués en Europe par les espagnols de Pathologically Explicit Recordings, les brésiliens bénéficient donc d’un soutien non négligeable pour promouvoir cet impitoyable For You…The Blade, aux doux relents crossover. A mi-chemin entre le rigorisme du nord de l’Europe et de la barbarie typiquement américaine, ce premier LP parvient donc à combiner la froideur des combos scandinaves, mais aussi le sadisme des ensembles nord-américains, et se pose en jonction parfaite entre la furie glacée d’ENTOMBED et la violence putride d’OBITUARY. On retrouve donc ces guitares qui sonnent comme des rafales de vent glaçant les chairs, et ce chant dégueulé à l’extrême, courtesy of John Tardy, pour un cocktail rassérénant, et surtout, méchamment explosif. Puissants, les musiciens peuvent compter sur un bagage technique certain pour assimiler les enseignements passés, et surtout pour les propulser dans le nouveau siècle sans paraître trop passéiste. Niveau production, rien à redire, la puissance est à l’ordre du jour, et le tout dégage une ampleur assez remarquable, et notable dès la mise en jambes « For You, the Blade ». Une longue intro pour vous mettre dans l’ambiance, avant que les deux guitares ne plantent le décor définitif, et vogue la galère, entre tempo hystérique et riffs typiques, le tout agrémenté d’un chant qui n’est pas sans rappeler les organes légendaires. Du classicisme donc, mais terriblement efficace, et une production à équidistance des travaux de Scott Burns et de Tomas Skogsberg, frigorifiée dans les tonalités, mais chaude dans le rendu.

De là, le cheminement est classique, et les titres profitent des figures imposées par les deux écoles, entre les riffs écrasants comme un hiver sans fin, et les coups de rein brutaux qui redynamisent et fouettent les sangs. On apprécie particulièrement cette approche analogique qui nous évite des instruments trop compressés et bridés, mais on aime aussi ces soudaines fulgurances qui nous brisent les cervicales (« Alone »). D’ailleurs, le groupe n’hésite pas à profiter du temps qui lui est imparti pour laisser ses morceaux se développer, jouant souvent avec les cinq minutes pour proposer une évolution assez appréciable, se partageant entre thèmes immédiatement mémorisables sur fond de chœurs inhumains (« Spirits of Wolves », assez typique du ENTOMBED de milieu de carrière qui se souvenait de Clandestine), et constructions plus poussées qui osent le Heavy au sein d’un contexte purement morbide (« Disturbed Path »). Si les sensations dégagées sont difficilement analysables, on ressent la volonté du groupe de tracer un chemin personnel, grâce à des arrangements épars, mais soignés, et surtout, à des idées qui font toujours mouche et plaquent des riffs qui ne sont pas que des prétextes à l’emballement. Ainsi, le très futé « When My Hate Awakes », oppose les plans, sans tergiverser, profite de la mémoire Left Hand Path pour se souvenir des études de The End Complete, le tout avec l’énergie d’un combo nouvelle époque histoire de ne pas sonner trop rétrograde. Et malgré des minutes qui s’accumulent, la tension ne baisse jamais, puisque les MORTAL TOUCH ont décidé d’explorer toutes les fragrances morbides des trente dernières années, qu’ils synthétisent à merveille sur le fatal et hypnotique « Eyes of Terror ». C’est donc très carré, très puissant, pas forcément original au prime abord mais bien plus intelligent que la moyenne après quelques écoutes, et en substance, For You…The Blade pourrait bien être le CD à insérer dans votre autoradio pour affronter cette fichue rentrée synonyme de fin des congés.

Certes, les autres parents vont faire une drôle de tête, mais vous n’avez jamais prétendu faire les choses comme tout le monde, si ?    

  

Titres de l’album :

                              01. For You, the Blade

                              02. Alone

                              03. Spirits of Wolves

                              04. Extreme Perversity

                              05. Eyes of Terror

                              06. Disturbed Path

                              07. Final Deadline

                              08. When My Hate Awakes

                              09. Crowns of Dead Flowers

Facebook officiel


par mortne2001 le 22/07/2021 à 14:34
79 %    611

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Je pense que DL100 causait du clip...Et là, on peut pas lui donner tort hein... ... ...

19/06/2024, 06:55

Gargan

Plutôt injuste comme commentaire, je m’attendais à qqch de super cheap alors qu’il n’en est rienet musicalement ça se tient (parfois même l’impression d’entendre du Alastis !).

18/06/2024, 22:28

Gargan

La pochette évoque un retour au sources, mais ça ne me fera pas oublier phantoms, qui reste indétrônable.

18/06/2024, 22:20

Kiss the Goat

Un renouveau dans ce qui se fait en français 

18/06/2024, 21:43

DL100

Ah ouais, quand-même... C'est hautement ridicule et pathétique là...

18/06/2024, 12:07

Gargan

Hmmm j'ai tendance à préférer cette version, c'est mal. J'ai le sentiment que c'est plus lisible et pêchu et - heureusement - le son des toms est préservé, le genre de détail qui devait persister. Vont-ils nous refaire le coup po(...)

17/06/2024, 09:04

RBD

C'est une bonne surprise. Kerry n'a eu évidemment aucun mal à bien s'entourer mais ses partenaires ont apporté une pêche supérieure aux derniers Slayer. Ce Thrash à fond est mieux inspiré que celui de "Repentless" sans(...)

16/06/2024, 18:58

Humungus

De ces deux extraits proposés, il ne ressort effectivement pas grand chose...En tous cas, beaucoup moins que sur la réédition de "Morbid visions" qui m'avait bizarrement beaucoup plu l'année dernière.En même temps, et je s(...)

16/06/2024, 08:52

Moshimosher

Franchement, très bonne surprise ! Et vraiment content pour eux qu'ils puissent continuer ! Malgré la vie, la mort continue et c'est bon !!! \m/

15/06/2024, 20:44

Arioch91

L'édition originelle est intouchable, avec un son qui lui est propre et qui l'identifie dès les premières secondes. Sans oublier ce son particulier des toms d'Igor, comme sur le Pleasure to Kill de Kreator.Avec ce réenregistrement, on est loin de (...)

15/06/2024, 19:42

Humungus

Ouais... ... ...Bah à l'écoute de ce titre, cela ressemble comme deux gouttes de foutre à NIFELHEIM hein.Et à du très bon NIFELHEIM qui plus est !De fait, étant über fan de ce groupe, j'attends cette galette avec impati(...)

15/06/2024, 09:11

Moshimosher

Bon, par contre, l'extrait me laisse dubitatif...

15/06/2024, 06:37

Moshimosher

En tant que grand fan, je suis partagé... mais bon, pourquoi pas ! Surtout que j'ai tous les albums d'Edge of Sanity (Until Eternity Ends compris) et une bonne moitié des Nightingale... donc, qui sait... s'ils sont aussi en digital, je pourrais me laisser tenter par c(...)

15/06/2024, 06:33

RBD

Les concerts ne sont qu'une partie de ce petit festival. La dernière fois il y avait des conférences, des "masterclass", un marché aux puces, etc. Ce n'est pas évoqué ici mais je m'attends à retrouver tout cela. La progra(...)

14/06/2024, 11:18

Gargan

Pas un groupe de métal « trad » pour des « états généraux », ça donne vraiment beaucoup d’envie et de crédibilité…

14/06/2024, 07:43

metalrunner

Merci pour la redécouverte Ravage in peace c est trop bon

13/06/2024, 20:13

LeMoustre

Oh la torgnole thrash !Ah oui on sent bien l'influence du Dark Fuckin' Angel période Don Doty a plein nez. Le tempo effréné, les vocalises dans l'esprit. Parfait Achat direct cash de chez cash.J'adore, tout a fait pile poil ma cam(...)

11/06/2024, 20:30

Arioch91

Écouté ce matin en mode découverte tout en bossant, pas l'idéal mais pas le choix.Au premier ressenti, j'ai pensé à un croisement endiablé entre le Darkness Descends de Dark Angel et le Pleasure to Kill de Kreator. On a connu pire (...)

11/06/2024, 12:28

Humungus

"System Shock est un sérieux prétendant au titre d’album Thrash de l’année"Itou mec !!! !!! !!!Pour ma part, je vois plus dans ce superbe album la patte des "Trois Grands Teutons" (KREATOR, DESTRUCTION &(...)

11/06/2024, 11:01

Jus de cadavre

La prod est une fois de plus monstrueuse, bordel il s'est fait attendre celui là !

11/06/2024, 08:49