Dream Hunter

Ian Wilde

29/03/2024

Lions Pride Music

Chanteur de WILD FREEDOM, groupe espagnol assez côté et apprécié en live, Ian WILDE avance désormais à découvert et nous propose son premier album solo. Une pochette caractéristique des errances Synth Rock des années 80, quelques néons bleutés et rosés, et surtout, une envie mélodique certaine sont donc au menu des réjouissances, évidemment placées sous le signe d’un Hard-Rock nerveux mais souple, solide mais doux, et sentimental pour quelques sous.

Avec la caution Lions Pride Music, Ian WILDE peut se sentir défendu et soutenu. Le label danois n’a en effet pas pour habitude de dégainer un contrat dès que le premier venu débarque avec le sourire et quelques morceaux, il convient donc de traiter la nouvelle avec sérieux, puisque le contenu de ce Dream Hunter est propice à la rêverie passéiste et aux plaisirs nostalgiques.

Secondé par Ignacio Ruiz (guitare, basse, programmation batterie) et Nilver Perez (claviers, programmation batterie), le chanteur ibère se sent donc pousser des ailes pour voler comme un grand. J’accepte le principe, mais dans ce cas précis, il vaut mieux être sûr de la régularité et de la puissance de son battement. Or, dès les premières mesures de l’album, le son pêche par faiblesse, la  programmation en étant assurément le talon d’Achille. Mais plus globalement, la production manque cruellement de pêche et de panache, ce qui est nettement handicapant dans le cas d’un album adressé aux fans d’AOR musclé.

Car les AOR addicts sont très à cheval sur les principes. Après tout, on n’écoute pas JOURNEY ou STYX pour la beauté des pochettes, mais bien pour le soin apporté à tous les détails. Et si le son de Dream Hunter est loin d’être au niveau, l’interprétation montre elle aussi des baisses de régime assez drastiques. D’une part, le chant d’Ian n’est pas vraiment de ceux qui marquent les mémoires. Loin du coffre d’un Jami Jamison ou d’un Steve Perry, Ian se rapprocherait plus d’un BON JOVI de début de carrière, ce qui n’est pas forcément désagréable lorsque les compositions sont agressives, mais qui devient franchement light lorsque l’atmosphère se tamise.

Ces arguments, indéniables et objectifs, sont légèrement contrebalancés par quelques chansons plus inspirées que la moyenne, et qui parviennent avec un minimum de brio à ressusciter les années 80 à la veste blanche près. « My Heart Is Yours » aurait par exemple pu servir de bande-son très crédible à un épisode tendre de Miami Vice, avec son riff et son attitude souple à la SURVIVOR.

Plutôt générique, ce premier effort solo en demande quelques-uns pour dérouler son histoire jusqu’à son terme. Car si la rythmique est clairement à blâmer, le synthé n’en est pas pour autant complètement innocent. Les effets et sons choisis sont certes passéistes, mais restent un peu cheap lorsque la Synth-Wave pointe le bout de son électronique. Ainsi, le trépidant « Roaring Angels » aurait gagné à être un peu actualisé, à la mode suédoise, pour devenir l’énorme hit-single qu’il aurait dû être.

Je peux paraître dur au moment de juger d’un premier test en solo. Mais on attend toujours beaucoup de certains artistes, qui osent jouer sous leur propre maillot. Et si Dream Hunter est musicalement crédible, il reste très léger artistiquement, se contentant souvent de mélodies passe-partout pour sauver sa mise. « Dance », pas désagréable dans l’absolu, se fait enterrer dans les grandes largeurs par n’importe quel hit de HAYWIRE, « At First Sight » n’arrive même pas à suivre la foulée d’un REO SPEEDWAGON fatigué ou d’un BOSTON en semi-retraite, alors que « Prove Me Wrong » décolle enfin grâce à un son de guitare un peu plus effilé, et une basse économique, mais solide.

Le problème majeur reste cette voix plutôt fluette, qui aborde tous les registres de la même façon. Point d’émotion, ni de démolition, Ian WILDE a vraiment beaucoup de peine à transmettre ses sentiments, spécialement lorsqu’il part en falsetto, d’une justesse plus qu’aléatoire.

« Close Your Eyes », bien troussé fait monter les degrés d’un ou deux crans, malgré une réelle difficulté à gravir les octaves, « Tender Love » recycle, et « Born to Shine » résiste, mais l’édifice finit par craquer, les fondations n’ayant pas tenu le coup.

Dommage, il y avait du potentiel, de l’envie, mais cette production à l’économie, cette batterie programmée honnie, et ce chant terriblement mini plombent le projet, au point de le laisser cloué au sol. Nous sommes très loin des plus beaux jours du Hard espagnol énergique et mélodique, et encore plus des réussites de l’école suédoise de ces dix ou quinze dernières années.

Un faux départ peut-être, mais beaucoup d’erreurs à corriger.        

          

  

Titres de l’album:

01. Are You Ready Now

02. Secretly In Love

03. My Heart Is Yours

04. Roaring Angels

05. Dance

06. At First Sight

07. Prove Me Wrong

08. Close Your Eyes

09. Tender Love

10. Born To Shine


Facebook officiel


par mortne2001 le 05/06/2024 à 17:04
60 %    86

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08

Moshimosher

Un nouvel album ! Bonne nouvelle !

06/07/2024, 06:56

Moshimosher

Très cool, comme news !

05/07/2024, 19:06

Moshimosher

Du très bon ! Je viens juste de le recevoir ! 

05/07/2024, 19:06

Jeff

Cela fait toujours plaisir de te lire RBD

04/07/2024, 21:58

senior canardo

"Tes photos promo avec force chaines et autres bracelets cloutés pour revenir à l’époque de tes débuts sont grotesques." n'est pas Niefelheim qui veut lol

04/07/2024, 12:56

Gargan

Merci pour la découverte, je serai sûrement passé à côté. ça s'écoute étonnamment bien (la fluidité avec un tel mélange n'est pas donnée à toute le monde, c'est généralement une m(...)

02/07/2024, 08:24

LeMoustre

Acheté Disséqué Tuerie

02/07/2024, 07:00

Buck Dancer

RBD et Humingus: "C'est ce qu'on aime dans notre scène"Ce genre d'anecdotes aussi, on aime ( alors que je connais ni le groupe ni le disquaire en question)

02/07/2024, 05:23

Bastos

Putain ça défonce 

02/07/2024, 01:19