Serpens Volans

Venenum Serpentis

15/11/2021

Vomit Records

Mexique, Black Metal, one-mand bandVomit records, label national, jusqu’ici, rien de bien étrange ou surprenant. On a l’habitude des misanthropes esseulés qui trompent leur ennui dans le stupre de la débauche sonore, et VENENUM SERPENTIS ne fait aucunement exception à la règle. Formé en 2020 sous l’étrange patronyme dronique de (((o))), avant de muter en serpent venimeux, VENENUM SERPENTIS a déjà posté quelques points de vue musicaux, sous la forme de singles, mais aussi d’un premier format court paru plus tôt dans l’année, Satanic Light.  

Dans les faits, VENENUM SERPENTIS est Black Serpent, Black Serpent est Chris, et Chris est donc VENENUM SERPENTIS. Mais Chris est beaucoup plus que ça, puisqu’il est ou fut aussi ANDRAMELECH, BLACK HATE, NOSTALGIE, REPVBLIKA, TIRADERO DE CADAVERES, DEAD, 78424325, SECRETLY IN PAIN, (((O))), COLD WIND, DEEP-PRESSION, E.O.R., INFERNAL HATE, LIFELESS WITHIN, ou LUPUS NOCTURNUS, soit une incarnation multiple de la violence assourdissante mexicaine, basée sur des principes de bestialité froide, cryptique, éminemment satanique, et délicatement malsaine.

VENENUM SERPENTIS fait donc du Black Metal, Chris joue seul et assume tous les postes et responsabilités, et nous propose avec ce premier long de proportions raisonnables de dépeindre un univers de ténèbres, de blasphèmes, de colère et de ressentiment envers une société encore dominée par les principes judéo-chrétiens qu’il ne manque pas de railler.

De loin ou de près, ce nouveau projet ne se démarque pas vraiment de la production BM underground. Pochette classique à la Demonoir de 1349, fond noir pour lettrage rouge, absence de mention, pour mieux laisser la musique caverneuse parler (ou plutôt : hurler) d’elle-même.

Amateurs de galimatias lo-fi et autres billevesées noisy, passez toutefois votre chemin. Le BM pratiqué par le mexicain est tout à fait lisible, compréhensible, et appréciable. Entre ruades traditionnelles et pauses Heavy vraiment traumatiques, VENENUM SERPENTIS fait preuve d’un certain panache dans le nihilisme, même si les riffs lâchés ont ce parfum nordique que les années 90 craignaient tant. L’artiste, tout en gardant une indéniable cohérence dans son travail, se permet des ambiances différentes, évidemment toutes plus néfastes les unes que les autres, s’avère guitariste capable, et surtout, chanteur féroce aux intonations gravissimes et à l’écho menaçant.

De là, le résultat est évidemment formel dans le fond et la forme, mais très agréable pour qui a la nostalgie d’un Black Metal très connoté par les origines nordiques et par le pendant violent américain des années 2000. Il est tout à fait possible de trouver ces morceaux hautement prévisibles et linéaires, qu’ils adoptent un format court ou des digressions plus ambitieuses, et si la rythmique cède le pas à une guitare egocentrique aux médiums très prononcés, on retrouve le parfum délicieux de ces anciennes démos qui ne s’embarrassaient pas de principes de production trop exigeants.

On appréciera ainsi la bestialité clinique d’un « In Behalf Of, Shall Be Destroyed! » qui semble totalement dénué de batterie, mais qui se veut blindé de réverb sur le chant, et si la méthode BURZUM a déjà fait ses preuves en la matière, le tout reste digeste et très professionnel. Convaincant et morbide, ce premier album laisse parfois déluge de brutalité nous immerger dans une mer de tourments, à l’occasion du final apocalyptique « Serpens Volans, Nox Illuminatio! ». Rien de bien novateur à signaler, mais de l’efficacité, une ambiance prenante, et une tentative old-school très honorable à défaut d’être indispensable.

  

            

                                                                                                                                                                                            

Titres de l’album:

01. Dark Defeater

02. For the Glory of the King

03. The Serpent Shall Rise

04. Shadow as a Portal to the Vortex

05. In Behalf Of, Shall Be Destroyed!

06. The Reign of Terror...

07. Serpens Volans, Nox Illuminatio!


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 30/06/2022 à 17:57
70 %    59

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01

gasdf

Jamais aimé ce style pseudo-brutal et ce groupe.

06/08/2022, 21:08