Alors on va tout de suite mettre les choses au point…Bon, les furieux du Grind Français, ça va aller les noms en forme de clin d’œil ? Hum ? Vous n’avez rien de plus constructif à faire ?

Visiblement non, mais vous savez quoi ? Continuez, j’adore ça, comme votre musique d’ailleurs.

Du Grind, du Powerviolence, de la folie, mais aussi un combat, et de la lucidité. Tel est le programme de ce premier EP/cette première démo de ce trio incendiaire, qui n’aborde l’extrême que par son côté le plus hystérique et abrasif.

Mais avant d’aller plus loin (avec eux, on ne sait jamais…), quelques précisions d’utilité publique…ou pas.

Non, les JACKSON FIGHT ne sont pas cinq et afro-américains, mais bien trois et…viennent de la Sarthe. Loin des clichés sur la rillette, ils se sont formés en 2015 visiblement, puisque leur liste de concerts passés commence en août de cette même année.

Ils sont trois (Anna – chant + yaya, Thomas – batterie + graougraou et Antoine – guitare + bipbip), et se battent constamment contre quelques idées reçues et autres concepts rances du passé, qui ont la vie dure. Ils s’élèvent donc en gros contre l’homophobie, le machisme, le racisme, le sexisme, le spécisme et le fascisme. Vaste programme, et dire que leur lutte ne fait que commencer est un euphémisme.

Ce qui l’est aussi, c’est affirmer que leur Powerviolence teinté de Grind est complètement déluré. J’ai pourtant écouté des milliers d’albums/EP/splits/démos du cru, mais je dois reconnaître qu’une telle intensité dans la débauche est chose suffisamment rare pour être soulignée.

Les trois acolytes ont la rage et chacun de leurs morceaux sonne comme un hymne à la tolérance et au refus des jugements à l’emporte-pièce. Un simple coup d’œil au tracklisting pourrait les faire passer pour de joyeux imbéciles (quelques exemples, « C’est pas parce que tu portes un manteau noir et des tatouages que tu es anarchiste », « Enlève ton couteau », « Pend ton patron »), ce qu’ils sont loin d’être et ce que prouvent des cris cathartiques comme « Va te faire voir toi et ta virilité », « L’hymne des Femmes », et autres « Libération animale » qui en disent long sur leur investissement.

Alors, oublions qu’ils ont voulu pasticher le célèbre tube insupportable de R.Kelly, et croyons-les capables de vous faire valser à grands coups de Grind et de blasts dans le cul. Puisque c’est en effet ce qu’ils vous proposent durant dix petites minutes qui je l’espère, en appelleront de nombreuses autres.

Musicalement, l’affaire est aussi solide que ludique, aussi violente que démente. Les trois musiciens savent faire sonner l’extrême comme personne, et sont capables d’une intensité de ton proprement hallucinante (« Die Charlie Die » qui se termine dans une poussée de fièvre Noisy terrible), rappelant tout autant les ASSUCK que les ANAL CUNT (en version plus pro et sérieuse), mais développant surtout leur propre identité, bien mise en avant par la production obtenue à L’Etable et mixée par Will Killigworth.

Soulignons de plus le superbe travail graphique d’Anna qui se charge de toutes les illustrations et donc de cette irrésistible pochette au trait fort et au message qui ne l’est pas moins, et nous obtenons un des meilleurs EP de Grind/Powerviolence de l’année, qui sait aussi loucher vers l’extérieur pour y trouver ses arguments.

Une bordée de riffs accrocheurs et graves (« ABC (Anarchist Black Cross »)), une dualité vocale furieuse qui nous remémore les folies au micro des impayables OLD LADY DRIVERS (« L’Hymne des Femmes », mieux vaut capter le message messieurs), des moments de folie pure qui s’épanouissent dans une interprétation complètement déjantée d’Anna (« … »), et bien sûr, de jolis écoulements de feedback et autres dissonances pour clore l’exercice (« Fuck You and Your Manhood »).

Un produit complet, qui comprend un message, une musique violente, fun mais atypique, et un packaging graphique de premier choix, vous l’aurez compris, ne manquez pas cette première sortie des frenchies de JACKSON FIGHT, disponible gratuitement sur leur Bandcamp.

 Ils ne vous feront pas voler, ils ne vous chanteront pas « ABC », mais je vous promets qu’ils vont vous faire comprendre deux ou trois trucs à force de vous les hurler dans les oreilles. Et c’est encore comme ça que ça marche le mieux.


Titres de l'album:

  1. That's not Because you Wear a Black Coat and Tatoos that You're an Anarchist
  2. Die Charlie Die
  3. Take our your Knife
  4. Hang your Boss
  5. animal Liberation
  6. ABC (Anarchist Black Cross)
  7. L'Hymne des Femmes
  8. ...
  9. Fuck you and your Manhood

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/12/2016 à 20:01
70 %    468

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Rip
@178.5.81.200
23/12/2016 à 12:29:50
bah si, en vrai, ils chantent ABC... Anarchist Black Cross...

Ajouter un commentaire


Delta Tea

The Chessboard

Cannabis Corpse

Nug so Vile

Black Swan

Shake the World

Ævangelist

Nightmarecatcher

Darkult

Darkult

Sons Of Morpheus

The Wooden House Session

Seven Spires

Emerald Seas

The Dues

Ghosts Of The Past

Quiet Riot

Hollywood Cowboys

Angel Witch

Angel Of Light

Vastum

Orificial Purge

Divide

From Seed to Dust

Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Depraved + Adx + Factor Hate

01/03 : Salle Des Fêtes, Fismes (51)

Napalm Death + Rotten Sound + Eyehategod

03/03 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Creeping Devil Cactus + Mondo Generator

04/03 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

+ Deadline + Iron Kingdom

04/03 : Le Klub, Paris (75)

Imperium Dekadenz + Les Chants De Nihil + Natremia

06/03 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Lordi + Almanac + Flesh Roxon

06/03 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Seth + Deathcode Society + Triptykon

07/03 : Warehouse, Nantes (44)

Photo Stream

Derniers coms

Indispensable !!


Découvert sur le tard, j'ai bien accroché au lp (notamment grâce au morceau le soleil et l'acier, imparable), qui tourne assez souvent. Et si à l'époque quelques uns ce sont intéressés à l'auteur Ernst Jünger, c'est toujours un plus. Le seul jugement pour ce nouveau disque sera fait à l'é(...)


Idem, le livre est passionnant, il parle autant à ceux qui ont vécu cette période qu'à ceux qui ne l'ont pas connu car trop jeune, comme moi.
Et ça en dit long sur l'abnégation qu'il faut pour ne serait-ce que garder en vie un groupe de Metal en France...


Pareil, excellent bouquin !


Excellent ouvrage que je recommande.


L'info vous avez du la lire sur le scribe du rock il me semble qu'il y a une interview.
https://www.webzinelescribedurock.com/2020/02/ultime-eclat-glaciation-entretien.html

Après franchement suis vraiment pas fan du groupe ...


Bon…
Alors je l'ai donc enfin gouté ce nouvel album.
C'est très bien fait... Bien construit… La prod est effectivement au petit oignon… ... ...
Mais est-ce que cela ne l'ait pas trop justement ? Car putain, y'a vraiment rien là-dedans qui me fasse frémir un tant soit peu (...)


Oh là là Blind... Faut pas prendre la mouche comme ça…
Ma réponse ne se voulait absolument pas acerbe : Cf. "Ton intervention (très gentille au demeurant...)".
Putain… Pour une fois que j'étais tout aimable… Cela m'apprendra tiens !


J'en attendais rien, et c'est vraiment très bon. Le chant est toujours aussi puissant.


Merci pour vos réponses les amis.


@Humungus: Désolé d'avoir voulu te renseigner et d'ignorer que tu sais ce qu'est un patch. La prochaine fois, t'inquiète, je m'abstiendrai.


@Sinii : en effet, c'est ce que j'ai pu lire également (malheureusement je ne sais plus où...)


Tu m'étonnes. Je note la cover réussie de cet album en attendant d'en entendre un premier extrait.


C'est pas le gars de Deathcode Society qui a composé le nouvel album?
Je crois avoir lu ça quelque part...


Grande nouvelle. 2020 sera scène extrême française ou ne sera pas !


Rose Hreidmarr au chant comme pour le précédent album. Pour le reste je sais pas... Pas de line-up annoncé sur Metal Archives (pour l'instant).


Ben voila, il n'y a pas de raison que le metal français n'ai pas le droit à son mélodrame de nom ;). Bon pour le moment nous avons qu'une seule version de l'histoire...

Pour parler musique, j'avais beaucoup aimé "Sur les falaises de marbre", surement un de mes albums préféré de 2(...)


Mmm, musicalement, les deux derniers albums étaient intéressants, pas faciles en terme de composition, mais plutôt ambitieux et instrumentalement réussis, même parfois brillants. Rien à dire sur le parti-pris et la prise de risque. C'est la voix de Greene qui ne me séduit pas au point d'achet(...)


A noter qu'a priori il y a baleine sous gravier avec ce retour de GLACIATION, au vu du post publié par Valnoir sur sa page fb => https://www.facebook.com/jean.simoulin.7/posts/651167092299009?__tn__=K-R
Pour ceux qui ont la flemme de lire en anglais, les collègues de Scholomance Webzine ont (...)


Bon, j'ai pas encore écouté ce dernier album, mais le peu que je m'en suis fourré dans les esgourdes pour l'instant ne me fait pas changer d'avis sur ce groupe que j'ai tant vénéré dans les 90's.
De fait, Yoloman + 1 000 000 !!!