Alors on va tout de suite mettre les choses au point…Bon, les furieux du Grind Français, ça va aller les noms en forme de clin d’œil ? Hum ? Vous n’avez rien de plus constructif à faire ?

Visiblement non, mais vous savez quoi ? Continuez, j’adore ça, comme votre musique d’ailleurs.

Du Grind, du Powerviolence, de la folie, mais aussi un combat, et de la lucidité. Tel est le programme de ce premier EP/cette première démo de ce trio incendiaire, qui n’aborde l’extrême que par son côté le plus hystérique et abrasif.

Mais avant d’aller plus loin (avec eux, on ne sait jamais…), quelques précisions d’utilité publique…ou pas.

Non, les JACKSON FIGHT ne sont pas cinq et afro-américains, mais bien trois et…viennent de la Sarthe. Loin des clichés sur la rillette, ils se sont formés en 2015 visiblement, puisque leur liste de concerts passés commence en août de cette même année.

Ils sont trois (Anna – chant + yaya, Thomas – batterie + graougraou et Antoine – guitare + bipbip), et se battent constamment contre quelques idées reçues et autres concepts rances du passé, qui ont la vie dure. Ils s’élèvent donc en gros contre l’homophobie, le machisme, le racisme, le sexisme, le spécisme et le fascisme. Vaste programme, et dire que leur lutte ne fait que commencer est un euphémisme.

Ce qui l’est aussi, c’est affirmer que leur Powerviolence teinté de Grind est complètement déluré. J’ai pourtant écouté des milliers d’albums/EP/splits/démos du cru, mais je dois reconnaître qu’une telle intensité dans la débauche est chose suffisamment rare pour être soulignée.

Les trois acolytes ont la rage et chacun de leurs morceaux sonne comme un hymne à la tolérance et au refus des jugements à l’emporte-pièce. Un simple coup d’œil au tracklisting pourrait les faire passer pour de joyeux imbéciles (quelques exemples, « C’est pas parce que tu portes un manteau noir et des tatouages que tu es anarchiste », « Enlève ton couteau », « Pend ton patron »), ce qu’ils sont loin d’être et ce que prouvent des cris cathartiques comme « Va te faire voir toi et ta virilité », « L’hymne des Femmes », et autres « Libération animale » qui en disent long sur leur investissement.

Alors, oublions qu’ils ont voulu pasticher le célèbre tube insupportable de R.Kelly, et croyons-les capables de vous faire valser à grands coups de Grind et de blasts dans le cul. Puisque c’est en effet ce qu’ils vous proposent durant dix petites minutes qui je l’espère, en appelleront de nombreuses autres.

Musicalement, l’affaire est aussi solide que ludique, aussi violente que démente. Les trois musiciens savent faire sonner l’extrême comme personne, et sont capables d’une intensité de ton proprement hallucinante (« Die Charlie Die » qui se termine dans une poussée de fièvre Noisy terrible), rappelant tout autant les ASSUCK que les ANAL CUNT (en version plus pro et sérieuse), mais développant surtout leur propre identité, bien mise en avant par la production obtenue à L’Etable et mixée par Will Killigworth.

Soulignons de plus le superbe travail graphique d’Anna qui se charge de toutes les illustrations et donc de cette irrésistible pochette au trait fort et au message qui ne l’est pas moins, et nous obtenons un des meilleurs EP de Grind/Powerviolence de l’année, qui sait aussi loucher vers l’extérieur pour y trouver ses arguments.

Une bordée de riffs accrocheurs et graves (« ABC (Anarchist Black Cross »)), une dualité vocale furieuse qui nous remémore les folies au micro des impayables OLD LADY DRIVERS (« L’Hymne des Femmes », mieux vaut capter le message messieurs), des moments de folie pure qui s’épanouissent dans une interprétation complètement déjantée d’Anna (« … »), et bien sûr, de jolis écoulements de feedback et autres dissonances pour clore l’exercice (« Fuck You and Your Manhood »).

Un produit complet, qui comprend un message, une musique violente, fun mais atypique, et un packaging graphique de premier choix, vous l’aurez compris, ne manquez pas cette première sortie des frenchies de JACKSON FIGHT, disponible gratuitement sur leur Bandcamp.

 Ils ne vous feront pas voler, ils ne vous chanteront pas « ABC », mais je vous promets qu’ils vont vous faire comprendre deux ou trois trucs à force de vous les hurler dans les oreilles. Et c’est encore comme ça que ça marche le mieux.


Titres de l'album:

  1. That's not Because you Wear a Black Coat and Tatoos that You're an Anarchist
  2. Die Charlie Die
  3. Take our your Knife
  4. Hang your Boss
  5. animal Liberation
  6. ABC (Anarchist Black Cross)
  7. L'Hymne des Femmes
  8. ...
  9. Fuck you and your Manhood

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/12/2016 à 20:01
70 %    243

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Rip
@178.5.81.200
23/12/2016 à 12:29:50
bah si, en vrai, ils chantent ABC... Anarchist Black Cross...

Ajouter un commentaire


Cxfxcx

Assuma a Culpa

Atavisma

The Chthonic Rituals

Espionage

Digital Dystopia

Vesztegzár

Damnation

In Purulence

Putrid Valley

Converge

Beautiful Ruin

Vyre

Weltformel

Crystal Viper

At the Edge of Time

Hell Patröl

Leather and Chrome

Satan's Basement

Appeal to Your Denial

Marduk

Viktoria

Dreadful Fate

Vengeance

Killing

Toxic Asylum

Malsanctum

Malsanctum

Iron Hunter

Mankind Resistance

Baptists

Beacon of Faith

Craft

White Noise And Black Metal

The Night Flight Orchestra

Sometimes The World Ain't Enough

Hatchet

Dying to Exist

Hellfest Open Air 2018 en Image

Simony / 13/07/2018
Hellfest Open Air

HELLFEST 2018 - Live-report part. 3 et fin : dimanche

Jus de cadavre / 05/07/2018
Death Metal

HELLFEST 2018 - Live-report part. 2 : Samedi

Jus de cadavre / 04/07/2018
Black Metal

HELLFEST 2018 - Live-report part. 1 : Jeudi / Vendredi

Jus de cadavre / 03/07/2018
Heavy Metal

Interview SPHAERA

youpimatin / 28/06/2018
Djent Death Progressif

Concerts à 7 jours

+ Nick Oliveri

23/07 : La Scène Michelet, Nantes (44)

Nick Oliveri

25/07 : Le Galion, Lorient (56)

Photo Stream

Derniers coms

Il y a des nouvelles comme ça qui vous mettent de bonne humeur... Hâte d'entendre le résultat !


Pas un grand drame de ne pas connaître ce groupe...


connais pas...


Il parait qu'il n'y a pas que sur la musique qu'il est précoce mais chuuut... ;-)


"Nicolas, 20 ans, passionné de musique extrême au sens très large depuis 2006"...
Le mec a commencé le Metal à 8 ans ?!?!?!
Bah putain...
J'avais même pas acheté ma première K7 de Michaël Jackson moi à cette âge là... ... ...


Bienvenu mec ;) Et bon fest !!!


"faut-il faire boire de la bière à des enfants ?"
Ah la par contre... bon... Faut en discuter mais j'ai mon avis ! :D


+1 Jus de cadavre... les enfants (de 6 et 8 ans surtout) n'ont pas de second degré et donc l'imagerie renvoyée par un groupe comme WATAIN est prise au premier degré, il faut faire très attention à cela. Ensuite, le point positif, c'est qu'ils passent du temps avec leurs parents et qu'ils partag(...)


Amener ses gosses dans un gros fest Metal, je trouve ça irresponsable. Point barre. C'est l'un des problème avec l'énorme succès du Hell... "C'est familiale" etc... Du coup les gens amènent leurs gamins. Impressionnant le nombre cette année ! Mais en pleins cagnard avec le monde, le bruit etc.(...)


intéressante cette chro, soit on fonce dedans , soit.... ben on fonce aussi mais on oublie pas de découvrir les autres albums non death d'une référence suédoise, à savoir Entombed. C'est ce que je suis en train de découvrir et je découvre de chouettes albums ( same difference , uprisng ,infe(...)


désolé pour le doublon, boulet un jour....


j'ai bien apprécié watain .¨Par contre devant moi est apparu un père de famille avec son fils de 5-6 ans et sa fille de 8 ans et je na'ai pas su quoi penser. Le père était excité et criait que c'est de la musique qui défonce pendant que ses gamins se bouchaient les oreilles et baissaient la (...)


j'ai bien apprécié watain .¨Par contre devant moi est apparu un père de famille avec son fils de 5-6 ans et sa fille de 8 ans et je na'ai pas su quoi penser. Le père était excité et criait que c'est de la musique qui défonce pendant que ses gamins se bouchaient les oreilles et baissaient la (...)


ha quel boulet je fais,!! ;) dommage j'ai loupé exhorder mais vu Accept que je n'avais encore jamais vu et pourtant je suis vieux , mais j'ai laissé tombé le heavy depuis trop longtemps . J'étais aussi présent au Fury. re ;)
pour le dimanche j'ai énormément apprécié Rotten sound, cri(...)


PUTAIN !!! !!! !!!
LA news quoi !!!
"The lady rides a black horse"... Ce que j'ai pu l'écouter cet album à l'époque bordel ! Une tuerie...
Hâte ! Hâte ! Hâte !


POUAH !!! !!! !!!
FAKE NEWS !!! !!! !!!
(Comme dirait l'autre con...)
Tout content d'écouter de nouveaux titres, me voilà tout dépité de me retrouver face à une bête compilation.
Tout ce qui est là était déjà paru il y a des années sur "Under the black sun", la sec(...)


BOUDIOU !!! !!! !!!
Je n'étais pas au courant...
Je télécharge de suite le bazar bordel !!!
Un des plus grands (si ce n'est le plus grand) groupe ricain du genre...


Pressé de l'écouter celui la ! Ce titre m'a étonné dans le bon sens !


probablement leur pire album et l'un des plus pauvres de l'année


toujours au top. du Deicide classique
et toujours ce coté démoniaque qu'aucun autre groupe n'est capable de capturer