I Believe I Can Fight

Jackson Fight

01/06/2016

Autoproduction

Alors on va tout de suite mettre les choses au point…Bon, les furieux du Grind Français, ça va aller les noms en forme de clin d’œil ? Hum ? Vous n’avez rien de plus constructif à faire ?

Visiblement non, mais vous savez quoi ? Continuez, j’adore ça, comme votre musique d’ailleurs.

Du Grind, du Powerviolence, de la folie, mais aussi un combat, et de la lucidité. Tel est le programme de ce premier EP/cette première démo de ce trio incendiaire, qui n’aborde l’extrême que par son côté le plus hystérique et abrasif.

Mais avant d’aller plus loin (avec eux, on ne sait jamais…), quelques précisions d’utilité publique…ou pas.

Non, les JACKSON FIGHT ne sont pas cinq et afro-américains, mais bien trois et…viennent de la Sarthe. Loin des clichés sur la rillette, ils se sont formés en 2015 visiblement, puisque leur liste de concerts passés commence en août de cette même année.

Ils sont trois (Anna – chant + yaya, Thomas – batterie + graougraou et Antoine – guitare + bipbip), et se battent constamment contre quelques idées reçues et autres concepts rances du passé, qui ont la vie dure. Ils s’élèvent donc en gros contre l’homophobie, le machisme, le racisme, le sexisme, le spécisme et le fascisme. Vaste programme, et dire que leur lutte ne fait que commencer est un euphémisme.

Ce qui l’est aussi, c’est affirmer que leur Powerviolence teinté de Grind est complètement déluré. J’ai pourtant écouté des milliers d’albums/EP/splits/démos du cru, mais je dois reconnaître qu’une telle intensité dans la débauche est chose suffisamment rare pour être soulignée.

Les trois acolytes ont la rage et chacun de leurs morceaux sonne comme un hymne à la tolérance et au refus des jugements à l’emporte-pièce. Un simple coup d’œil au tracklisting pourrait les faire passer pour de joyeux imbéciles (quelques exemples, « C’est pas parce que tu portes un manteau noir et des tatouages que tu es anarchiste », « Enlève ton couteau », « Pend ton patron »), ce qu’ils sont loin d’être et ce que prouvent des cris cathartiques comme « Va te faire voir toi et ta virilité », « L’hymne des Femmes », et autres « Libération animale » qui en disent long sur leur investissement.

Alors, oublions qu’ils ont voulu pasticher le célèbre tube insupportable de R.Kelly, et croyons-les capables de vous faire valser à grands coups de Grind et de blasts dans le cul. Puisque c’est en effet ce qu’ils vous proposent durant dix petites minutes qui je l’espère, en appelleront de nombreuses autres.

Musicalement, l’affaire est aussi solide que ludique, aussi violente que démente. Les trois musiciens savent faire sonner l’extrême comme personne, et sont capables d’une intensité de ton proprement hallucinante (« Die Charlie Die » qui se termine dans une poussée de fièvre Noisy terrible), rappelant tout autant les ASSUCK que les ANAL CUNT (en version plus pro et sérieuse), mais développant surtout leur propre identité, bien mise en avant par la production obtenue à L’Etable et mixée par Will Killigworth.

Soulignons de plus le superbe travail graphique d’Anna qui se charge de toutes les illustrations et donc de cette irrésistible pochette au trait fort et au message qui ne l’est pas moins, et nous obtenons un des meilleurs EP de Grind/Powerviolence de l’année, qui sait aussi loucher vers l’extérieur pour y trouver ses arguments.

Une bordée de riffs accrocheurs et graves (« ABC (Anarchist Black Cross »)), une dualité vocale furieuse qui nous remémore les folies au micro des impayables OLD LADY DRIVERS (« L’Hymne des Femmes », mieux vaut capter le message messieurs), des moments de folie pure qui s’épanouissent dans une interprétation complètement déjantée d’Anna (« … »), et bien sûr, de jolis écoulements de feedback et autres dissonances pour clore l’exercice (« Fuck You and Your Manhood »).

Un produit complet, qui comprend un message, une musique violente, fun mais atypique, et un packaging graphique de premier choix, vous l’aurez compris, ne manquez pas cette première sortie des frenchies de JACKSON FIGHT, disponible gratuitement sur leur Bandcamp.

 Ils ne vous feront pas voler, ils ne vous chanteront pas « ABC », mais je vous promets qu’ils vont vous faire comprendre deux ou trois trucs à force de vous les hurler dans les oreilles. Et c’est encore comme ça que ça marche le mieux.


Titres de l'album:

  1. That's not Because you Wear a Black Coat and Tatoos that You're an Anarchist
  2. Die Charlie Die
  3. Take our your Knife
  4. Hang your Boss
  5. animal Liberation
  6. ABC (Anarchist Black Cross)
  7. L'Hymne des Femmes
  8. ...
  9. Fuck you and your Manhood

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/12/2016 à 20:01
70 %    637

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Rip
@178.5.81.200
23/12/2016, 12:29:50
bah si, en vrai, ils chantent ABC... Anarchist Black Cross...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Electric Wizard + Verdun 2011

RBD 04/06/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : ENDLESS DIATRIBE

Jus de cadavre 30/05/2021

Vidéos

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
lolipop

Ce melo death groove moderne est bien poussif...

19/06/2021, 20:47

lolipop

Tant qu'ils laissent la tente avec les tapis pour la prière il y aura du monde.

19/06/2021, 20:46

kiloa

A chier des extraits. Ils auraient du arreter apres Surgical Steel.

19/06/2021, 20:43

Mdski

Surgical Steel était très bon. Les extraits de celui ci sont bon pour cet extrait et mauvais pour les autres. 

19/06/2021, 20:40

Ronchon

Frais et fun, un album réussi. La nouvelle voix claire amène un bon renouveau au style du groupe.

19/06/2021, 17:22

Jus de cadavre

Dans la continuité de Surgical Steel, même si on note une touche un peu plus old-school je trouve.

19/06/2021, 12:47

Kairos

Elle est loin la pochette de reek of putrefaction

19/06/2021, 11:33

Bones

A mais c'est clair, on parle d'un w-e qui revient vite à 400 boules tout compris. Pour faire la queue partout, se marcher sur les arpions et repartir le dimanche soir en détestant son prochain.   :-))))Je préfère me taper 10 concerts locaux pour c(...)

19/06/2021, 10:46

Oliv

trop chère pour moi 289 + trajet et tout le reste je serai bien content deja de retourner en concert en salle pres de chez moi 

19/06/2021, 00:58

Simony

@Amer Smashed Pils : j'avais prévenu... âmes sensibles...

18/06/2021, 12:58

Capsf1team

Un peu étonné par contre du système de billetterie. Ceux qui en ont déjà pour 2020 ne seront-ils pas tentés de prendre des 2022 même s'ils ne peuvent pas s'y rendre, et faire ainsi un peu de spécul ?... Les pass sont vendus en une j(...)

18/06/2021, 12:31

Amer Smashed Pils

C’est effrayant toute cette verdure et ce ciel bleu, ça m’a mis la gerbe 

18/06/2021, 11:15

grinder92

Alors, c'est certain qu'il n'ont absolument rien inventé !Mais bordel que c'est bon ! 

18/06/2021, 10:11

rasdq

copycat médiocre et sans aucun interet

18/06/2021, 09:13

steelvore 666

C'est bon ça ! Un groupe que j'aime beaucoup.

18/06/2021, 09:03

Humungus

Effectivement...Y'a du lourd...Je rejoins totalement Simony sur le fait que le HELLFEST, bah ce sont des cadors point barre.@Kerry King, dans mon souvenir KING DIAMOND a déjà joué au HELLFEST sous une tente il y a quelques années de(...)

18/06/2021, 08:55

Buck Dancer.

Fallait au moins ça pour rattraper les deux années de perte 

17/06/2021, 22:41

Simony

Réunir un tel line-up en tout cas, bravo ! Ce n'est pas fait pour moi,  je suis trop vieux pour ces conneries comme disait l'autre... mais il faut savoir reconnaitre le travail des équipes du Hellfest.

17/06/2021, 21:21

Kerry King

Mercyful Fate pas en Mainstage...Hum c'est un cador absolu du genre pour une ultime réformation.Le reste rien à dire chapeau. 

17/06/2021, 20:02

Simony

L'annonce de Metallica est parue avant celle du Hellfest donc oui c'est à supposer que les parties se sont mis d'accord pour une communication du festival en premier.

17/06/2021, 18:40