ALUNAH c'est un nom qui circule depuis quelques années maintenant dans le giron du Stoner Doom Metal. Personnellement j'ai toujours rapproché ce groupe d'un THE WOUNDED KINGS, peut-être à cause du chant féminin, allez savoir, des fois notre esprit prend des raccourcis à notre insu. Mais voilà, en approchant un peu plus sérieusement la bête, on se rend compte que les Anglais dégage une ambiance Occult Rock sans en épouser le son, JA-MAIS ! Du coup la voix de Sophie Day sonne comme une douce mélodie sur un fond pesant et lorsque, la voix masculine très monotone vient en soutien ("Feast Of Torches"), toute la lourdeur du propos ressurgit d'un seul coup.

Musicalement, pas de quoi émerveillé un habitué du style, la musique lorgne sérieusement sur un ELECTRIC WIZARD, THE WOUNDED KINGS ou même un ACID KING. Mais quelques mélodies viennent embellir le tout comme ce lead sur "Light Of Winter", la basse sur le pont de "Feat Of Torches" et le groupe garde une dynamique constante sans trainer les savates avec des riffs plus psychédéliques, certainement du à une production chargée en basse mais pas enfûmée. On est là clairement sur l'héritage d'un BLACK SABBATH et mon raccourci qui voyait ALUNAH comme un sous-BLOOD CEREMONY finit de s'évanouir lorsque un certain son de guitare apparait sur ce quatrième album, Solennial. Clairement old-school Heavy Metal sur le début de "The Reckoning Of Time", un titre plus posé qui permet au groupe de bien varier son propos, mais lorsque ce son de guitare élevé au chorus et à la réverb' déboule sur un "Petrichor", on comprend pourquoi le quatuor a opté pour la reprise du classique de THE CURE, "A Forest". Et c'est là le chainon manquant à ce qu'est ce groupe, toujours un propos très froid, pas de groove moderne et voilà pourquoi les Anglais réussissent à sonner différemment. 

Bon malheureusement, puisqu'on en parle, la reprise de "A Forest" est, pour moi, la seule vraie fausse note de cet album, l'introduction reprend ce son de guitare si caractéristique, mais la batterie est trop vivante et dès lors que le gros riff Doom par excellence arrive après cette introduction magique, on tombe de 47 étages pour finir par re-rentrer dans le morceau sur la fin, cette gestion de fin d'introduction méritait peut-être un peu mieux que ce riff bateau, dommage. Mais cela n'entache pas vraiment les 7 titres qui ont précédés, le mélodique "Fire Of Thornborough Henge", le classieux "Lugh's Assembly", chaque titre est différent, apporte sa pierre à cet édifice qui relève la barre après un Awakening The Forest (2014) un poil en dessous des débuts du groupe, ou plus exactement moins unanime chez les fans dirons nous.

Au niveau de l'artwork, rien de bien innovant par rapport à ce qui a pu être fait par ALUNAH dans le passé, on y retrouve les codes du groupe, signe d'une continuité affirmée et voulue. Le groupe continue donc sa route, sereinement et surtout avec beaucoup de qualité, un groupe à découvrir de toute urgence pour tous les amateurs de Stoner Doom Metal allant de BLACK SABBATH à THE WOUNDED KINGS.

  1. The Dying Soil
  2. Light Of Winter
  3. Feast Of Torches
  4. The Reckoning Of Time
  5. Fire Of Thornborough Henge
  6. Petrichor
  7. Lugh's Assembly
  8. A Forest (THE CURE cover)

Site Officiel


par Simony le 22/03/2017 à 07:00
81 %    309

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Lynn

Saint

Tug Of War

Soulfire

Midnight Priest

Aggressive Hauntings

Mortals' Path

Feast of Maggots

Lowest Creature

Sacrilegious Pain

Wretch

Man or Machine

Sabaton

The Great War

Pendulum Of Fortune

Return To Eden

Horndal

Remains

Protector

Summon the Hordes

Majesty

Legends

Dead Horse

Horsecore: An Unrelated Story That's Time Consuming

Затемно (zatemno)

В петле

Hollow Haze

Between Wild Landscapes and Deep Blue Seas

Nyss

Dépayser

Shit Life

Reign In Bud

Teleport

The Expansion

Alcotopia

It Hits the Spot

Pounder

••

Combichrist + Terrolokaust

RBD / 17/07/2019
Electro

Live-report - Impetuous Ritual / Ascended Dead / Scumslaught

Jus de cadavre / 14/07/2019
Death Metal

Napalm Death + A.C.O.D.

RBD / 12/07/2019
Black Metal Symphonique

Municipal Waste + Terror Shark + Dirty Wheels

RBD / 10/07/2019
Hardcore Metal

Live-report HELLFEST 2019 / Dimanche

Jus de cadavre / 07/07/2019
Hellfest Open Air

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Merci beaucoup for this very nice review :)

Liebe Grüße (kind regards)
Martin
Vocalist of Mortals' Path


Je souscris à mort à tout ce que dit mortne2001 et ce qu'ajoute Necrokosmos.
Un seul réel bémol : La pochette.
Mon dieu quelle horreur quoi... ... ...


du modern thrash sans saveur particulière sur les extraits


Tu confonds avec autre chose.


Bah merde, plus de Chritus...


Ça fait un moment que Destruction n'a pas sorti d'album fort. Ce serait bien que ça se passe avec celui-ci


J'adore le logo façon "haie de troenes"
:-)))))))))))))))


Oui très très dur de rivaliser avec le feeling unique de Chritus...


Les limites du DIY ! ;)


Surpris et forcément déçu que Chritus ne soit plus de la partie au niveau vocal.
A voir donc ce que vaut l'actuel remplaçant.
Cela va tout de même être très dur de rivaliser hein...


A creuser ce groupe à creuser... (comme sa tombe ?)


C'est le festival du moche pour de récentes pochettes de heavy allemand !


ce type de groupe n'a pas fini de nous plonger dans les abysses du ridicule


J'ai l'impression que le précédent était sorti avant-hier, ils tiennent le rythme ceux-là !


Aaaaaaahhh !!!
C'était le bon vieux temps tout de même hein…
(Vieux con speaking)


dégageait*


Kerry King + 1.
C'est vrai que leur show dégagé pas mal.
J'en ai été d'ailleurs le premier surpris sur le moment...


Je viens de me choper le Pantera. Que j'avais en fait déjà en bootleg sous le nom de "Black Tooth" !
Tant pis... un énorme live en tout cas ! Ultra bourrin !


Magique


ah ouais ? le pantera me fait bien envie aussi ! je l'ai qu'en bootleg degeu et pas complet...