Shock to the System

Tower

12/11/2021

Cruz Del Sur Music

Quand on dispose du talent vocal d’une chanteuse comme Sarabeth Linden, on peut tout se permettre, ou presque. Proposer du Metal basique à la louche, accélérer le tempo pour provoquer Speed, lâcher les riffs les plus génériques possibles, en gros, se la jouer lambda sans craindre l’anonymat. Car Sarabeth a cette voix qui transcende le Heavy le plus formel possible, même produit en quantités industrielles. Sa puissance est tout bonnement hallucinante, et elle représente en quelque sorte le chaînon manquant entre Ann Boleyn et Doro Pesch, sans imiter l’une ou l’autre. Alors, au moment de savourer le deuxième album des américains de TOWER, on sait d’avance que l’on va avoir droit à des envolées lyriques dramatiques, à des incarnations dignes de la Commedia dell’arte, en gros, à une représentation unique digne de celle donnée à l’occasion du premier album éponyme.

Tower accusant six ans d’existence, il était temps de lui donner une suite. Une suite digne de ce nom, l’album jouissant d’une excellente réputation dans l’underground pour son côté nostalgique jusque boutiste, célébrant le Metal des années 80 avec un enthousiasme rarement égalé sur la scène US. Mais TOWER ne pouvant décemment se contenter d’une resucée habile, l’option « tout à fond, et mieux » a été privilégiée, et ce Shock to the System vous en assène un bon entre les oreilles.

Je parlais de Sarabeth Linden, le pôle d’attraction, mais négliger ses comparses serait une grave erreur. Car grâce à eux, la chanteuse évolue sur un terrain de jeu vintage de grande classe, entre Heavy et Power Metal des mid eighties, entre HELLION, WARLOCK, BITCH, entre classicisme ouvert et désir d’actualiser les refrains d’antan. Pourtant, au premier regard, le quintet semble jouer les faux-semblants, affichant sur cette pochette une fenêtre derrière laquelle un homme est emprisonné, et non une tour émergeant de la glace pour la briser entre eux et le public. Difficile de comprendre le graphisme de ce deuxième LP, mais beaucoup plus facile d’en comprendre les ambitions. Reproduire à l’identique les sonorités américaines d’une époque de gloire, lorsque les groupes sortaient de leur cave aussi nombreux que les rats dans la rue, prenant d’assaut les clubs pour avoir leur part de lumière. Et la lumière exposant les TOWER est aussi brillante que leur talent.

Zak Penley & James Danzo (guitares), James Jones (batterie) et Jack Florio (basse), les partenaires de cette chère Sarabeth donnent donc tout ce qu’ils ont, et se montre aussi persuasifs qu’une next big thing lors d’un show case pour décrocher un contrat. « Blood Moon », en ouverture, donne immédiatement le ton de son intro martiale avec déluge de riffs en fusion. Et lorsque l’énorme cri de Sarabeth vient libérer la sauvagerie la plus brute, on pense au séminal « Slave to the Grind » de SKIDROW, adapté à la sauce new-yorkaise de New Renaissance, la qualité en plus. La mise en place est impeccable, la rythmique débridée, les mélodies maintenues en laisse, et l’énergie développée a de quoi alimenter en gégène des quartiers entiers de New-York.

On pense immédiatement à un WARLOCK des années Hellbound avec une chanteuse plus à l’aise dans un registre agressif et au timbre moins rauque, mais immédiatement, le quintet commence à dévier et à louvoyer pour aller provoquer le spectre d’un Heavy/Doom Sabbathien, via l’emphatique et opératique « Prince of Darkness », capable de faire passer MERCYFUL FATE pour une bande de sales gosses épris d’occultisme de pacotille.

Passant par toutes les ambiances rétrogrades possibles, acceptant les concessions mélodiques plus souples, TOWER passe en revue sur Shock to the System tout ce qui a fait la réputation et la gloire du Metal des années 80. Des hymnes fédérateurs à reprendre à plusieurs, aux morceaux plus aménagés et radio-friendly (« Lay Down The Law »), en passant par les quickies Speed hérités de la tradition MOTORHEAD des seventies (« Hired Gun »), tout est imité à la perfection, mais avec passion, ce qui permet au groupe de se distinguer de la masse gluante des simples limaces suiveuses.

Et contrairement à beaucoup d’albums qui tablent sur les souvenirs d’un auditoire quinquagénaire qui regrette son adolescence perdue, TOWER compose de vraies chansons, et pas de simples fac-similés destinés à faire passer la pilule avec opportunisme. Alors, entre franchise Heavy à la MAIDEN (« On The Line ») et progressions épiques aux ambitions affichées (« In Dreams »), on reste admiratif de cette poigne et de cette hargne, et surtout, de cet investissement qui ne se dément pas du premier titre au dernier.

Du Heavy pur jus pour les besoins d’une perfusion de passé de qualité, TOWER nous offre avec Shock to the System l’intraveineuse la plus performante du marché. Dommage, le vinyle est déjà épuisé, mais il vous reste la musique. Elle est fameuse.          

 

                                                                                                                                                                                                                   

Titres de l’album:

01. Blood Moon

02. Prince of Darkness

03. Metatron

04. Running Out Of Time

05. Lay Down The Law

06. Hired Gun

07. The Black Rose

08. On The Line

09. In Dreams

10. Powder Keg


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 04/12/2022 à 18:09
82 %    91

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

GBH + All Borders Kill

RBD 26/01/2023

Live Report

ORGÖNE / PRESUMPTION / BARABBAS - Rennes

Jus de cadavre 18/01/2023

Live Report

Voyage au centre de la scène : MESTEMA

Jus de cadavre 15/01/2023

Vidéos

Sélection Metalnews 2022 / Bonne année 2023 !

Jus de cadavre 01/01/2023

Interview

Kollaps

RBD 19/12/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : METAL EXHUMATOR

Jus de cadavre 18/12/2022

Vidéos

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Ptdr de la censure envers Cannibal Corpse en 2023 XD

29/01/2023, 23:06

UnderWill

Thanks for the review! We really appreciate it, it means a lot for us. We´ve updated our social media, our Bandcamp page it´s up and running now: https://underwill.bandcamp.com/album/the-inevitable-end

29/01/2023, 21:23

NecroKosmos

Et pour revenir sur l'Allemagne, Cannibal Corpse est toujours frappé d'une interdiction, celle de jouer des titres de certains de leurs albums. Bref...

29/01/2023, 11:52

NecroKosmos

Tout à fait. Je me souviens d'un vieux concert de Mayhem (à Rennes, il me semble) où Necrobutcher faisait des saluts nazis en backstage alors qu'il était complètement bourré. David VINCENT de Morbid Angel à une époque vantait &agra(...)

29/01/2023, 11:51

Saddam Mustaine

Bof Mayhem tout ça ils jouent au Wacken par exemple 

27/01/2023, 20:55

Buck Dancer

En même temps ça peut se comprendre. On parle de l'Allemagne et de Nuremberg. Les conneries (ou pas) d'un mec bourré le bras tendu passe certainement moins bien, malgré ses excuses, que dans d'autres pays. J'imagine aussi qu'en Allemagne cette i(...)

27/01/2023, 18:45

Saddam Mustaine

La prochaine étape sera d'envoyer Phil Anselmo dans une prison isolé en Sibérie et même d'exilés sa famille sur une île déserte pendant plusieurs générations

27/01/2023, 18:01

Saul D

Je suis un gros fan de GBH (sur album), notamment des premiers disques...mais en concert, hum...j'ai vu quelques vidéos youtube, et le groupe joue au ralenti ( contrairement à Exploited), donc je ne suis pas pressé de les voir en live...après, 40 ans d'existe(...)

27/01/2023, 14:56

Humungus

Mon souhait pour 2023 :Que la terre ne soit peuplé que de RBDs.

27/01/2023, 13:17

Pomah

+1 RDB

27/01/2023, 12:36

Bermuda Syndrome

Non à la haiiiiiiiiiiiiiiiiine

27/01/2023, 00:01

RBD

Et ça devait arriver... Les aventures du PanterA nouveau seront sans doute un bon indicateur de l'état de la liberté d'expression, selon les pays d'accueil des dates qui seront annoncées. Je ne cautionne pas les mauvaises blagues de Phil Anselmo, ne vous(...)

26/01/2023, 22:42

Jadore

VSool good sound

26/01/2023, 14:25

Arioch91

@mortne2001, merci pour la chro qui donnait envie d'écouter, rien qu'à la lire.Achat direct des deux skeuds sur Bandcamp, mes premiers achats de l'année !

26/01/2023, 09:06

torchure

ils sont contents, ils ont fait barrage à la haine

26/01/2023, 07:06

grinder92

Ben non, justement...

25/01/2023, 15:51

Jus de cadavre

Vous faites chier !

25/01/2023, 14:53

NecroKosmos

Monde de merde.

25/01/2023, 11:40

Wildben

Je peux pas, je suis apopathodiaphulatophobe.

25/01/2023, 11:06

Steelvore666

@Arioch.Enorme, ça va me faire ma journée !

25/01/2023, 08:41