Les chroniques express, chapitre 528. Les MAAGZUUR (brûlures d’estomac en néerlandais natal) sont un groupe de Fastcore/Powerviolence batave et proposent sur leur Bandcamp (et gratuitement je vous prie) leur premier EP éponyme qui ne fait ni dans la dentelle, ni dans les crêpes au sucre.

Je n’en sais pas plus de leur année de formation ni de leur(s) but(s) dans la vie, excepté celui de faire un maximum de boucan en mélangeant des courants.

Les vilains se réclament de plusieurs ténors du créneau, et citent volontiers les INFEST, SIEGE, GG ALLIN, BLACK FLAG, NEGATIVE APPROACH et autres DROPDEAD, soit un joli panaché de la scène Hardcore classique mâtinée d’une bonne dose de Hardcore à tendance Grind de tradition.

Le résultat ? Un genre de Fastcore complètement allumé qui souvent tire sur le Powerviolence, tout en étant retenu par le slip par une main Hardcore ferme et décidée.

Les quatre boucaniers (Ian – chant, Max – guitare, Rens – batterie et Len – basse) n’hésitent d’ailleurs pas à fricoter un peu avec le Grind, ou du moins une forme de Fastcore très poussée qui leur permet de balancer quelques blasts soulignés de hurlements dignes d’un cartoon complètement disjoncté. Soulignons d’ailleurs le formidable et horrible travail de Ian derrière le micro qui vitupère et vocifère comme un coyote sous hélium pour accompagner dignement la bande son de ses partenaires de blague.

MAAGZUUR, en l’état, fait la jonction entre le Hardcore Bostonien des années 80 et le Fastcore/Powerviolence du 21ème siècle, et propose une succession de plans tous aussi dingues les uns que les autres, sans oublier d’aménager quelques accalmies Hardcore de bon ton. Tout ça nous donne une musique haute en énergie, mais très ludique dans le fond et la forme, qui profite d’une tribune de dix minutes pour nous exposer sa conception d’un Punk Hardcore débridé et décomplexé.

Certes, tout ça ne va pas chercher bien plus loin ce que les LACK OF INTEREST, TOTAL ABUSE, GETS WORSE et autres TO THE POINT ont déjà beuglé d’une voix de barré, mais l’enthousiasme étalé sur cette première réalisation est enivrant de folie instrumentale, et n’hésite jamais à aller trop loin dans la citation et le plaisir de jouer une musique simple mais radicalement rapide et exubérante.

En gros, un mélange détonant de la folie anarchique des CLOSET WITCH, et du fun outrancier des SOCIALLY RETARDED, pour une bande qui n’est pas si attardée que çà. Beaucoup de vitesse, des chœurs hallucinants de schizophrénie juvénile (« Boos en Blank », parce qu’en plus les branleurs s’expriment dans leur patois d’origine), et puis parfois des intros/bordel qui débordent sur un Grind un poil désorganisé dégénérant en Hardcore foutoir assez difficilement discernable (« Hou je Hoofd Erbij », j’en sais rien mais je suis d’accord).

Melting-pot assassin qui passe en revue toute la panoplie Core en quelques secondes (« Brabant Hardcore-Maagzuur », « McCancer » et son message assez facilement assimilable), une version revue et décorrigée des RAMONES version acide et speed dans le même godet de bière (« Serenity Now », 1,2,3,4, mais je ne suis pas certain que ça rende vraiment serein…), et puis un gros final à la DRI/FILTHKICK (« Apen in Den Haag » presque D-Beat dans l’esprit, mais plus léger que la vision scandinave de la chose…).

Bon après tout, en dix minutes, l’essentiel est dit et la messe aussi. Sauf que celle hurlée par les MAAGZUUR risque de faire se carapater les fidèles pur attirer une bonne grosse bande de gros tarés dans les murs de l’église. Mais dans le créneau hyper productif du Fastcore à tendance Powerviolence, les Bataves s’en tirent avec plus que de simples honneurs formels, grâce à une furie complètement assumée, et à un certain flair pour composer de brefs hymnes à la dégénérescence instrumentale.

Tiendront-ils le rythme sur un longue durée ?

On s’en cogne, le genre ne supporte que les EP et les splits alors le reste…Pas de brûlure d’estomac à craindre, mais peut-être une légère crise de folie passagère.

 Méfiez-vous du facteur, il risque de ne plus vous livrer le courrier si ce machin laisse échapper ses effluves barges par vos fenêtres.


Titres de l'album:

  1. Boos en Blank
  2. Hou je hoofd erbij
  3. Brabant Hardcore-Maagzuur
  4. McCancer
  5. Serenity Now
  6. Stretch Marks
  7. SxHxKxKx
  8. Apen in Den Haag

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 23/11/2016 à 18:08
70 %    268

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Sigh

Heir To Despair

Thrashback

Sinister Force

Sylvaine

Atoms Aligned, Coming Undone

Heresy

Blasphemia

Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Revocation + Rivers Of Nihil

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Mercyless tjrs au top et efficaces !


Super concert et bien organisé !! Au top du top


Merci pour ce live report!
Nous sommes heureux d'avoir pu accueillir à nouveau du public! Heureux que ce concert ait contenté le plus grand nombre!
Nous espérons vous voir nombreux lors de notre prochain événement!
Merci pour votre soutien


C'est surréaliste cette histoire !
Pendant que sa baraque crame, le mec s'introduit chez ses voisins alors que ces mêmes voisins sont présents ! Et lorsque les flics débarquent il tente de se cacher derrière une clôture avant de les menacer avec un couteau ! Heuuuuu... clairement la dro(...)


C'est vraiment chiant. C'est un super guitariste qui était vraiment dans l'esprit du groupe. Le genre de gars qui est rentré dans Cannibal Corpse en cours de route et qui veut y rester... mais il a merdé. Pour le remplacer, ça ne va pas être facile et, mis à par Jack Owen qui est maintenant ch(...)


Ben, mince alors ! :(


Le gars qui joint le geste à la parole en somme...


Fin de carriere chez Cannibal Corpse j'imagine...


La drogue, c'est mal.


Mercyless au top comme d'hab quoi. La classe ce groupe franchement.


On est loin de ...and Oceans, pour le coup !


Pas mal du tout en effet ! Old-school, brutal, bas du front. Combo !


chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir