Skutočný Nepriateľ

Technology Of Death

11/01/2024

Autoproduction

Jeune groupe slovaque TECHNOLOGY OF DEATH impose aujourd’hui son nom par l’entremise d’un premier album solide, rapide et concis. Chanté en idiome natal, Skutočný Nepriateľ s’épanouit dans un Thrash classique, empruntant de çà et là quelques astuces d’un Death light pour exprimer sa violence et sa puissance. Traditionnel mais frais, formel mais juvénile, Skutočný Nepriateľ ne peinera donc pas à se trouver un public, constitué en grande partie de nostalgiques de années 80/90, lorsque les frontières entre les styles s’estompaient et que les groupes de l’est commençaient à se faire connaitre hors de leurs frontières.

Rasťo (batterie), Šuro (guitare/chant), Andy (guitare) et Tomáš (chant/basse) nous proposent donc de humer le parfum vintage des incontournables KAT ou TURBO, avec quelques salves bien senties et autres accélérations modérées. Loin du modèle extrême des artistes fricotant avec le Death/Thrash ou le Thrashcore, TECHNOLOGY OF DEATH reste pondéré, musical, mélodique, sans pour autant sacrifier sa violence. Et ce cocktail bien qu’ayant coulé dans bien des palais reste revigorant, et réchauffe les esprits durant un hiver plus rude que la moyenne.

Ceci étant dit, ne vous attendez à aucune surprise majeure. Le quatuor suit les traces de ses racines jusque sous le bitume, et ne s’écarte jamais d’un chemin bien tracé, et ce, depuis des décennies. Mais nonobstant cette absence totale de folie, les morceaux de Skutočný Nepriateľ restent très digestes, et même agréables à l’oreille. Avec une belle collection de riffs évidemment saccadés à outrance, et un chant partagé entre deux hurleurs patentés, il se place dans une belle moyenne old-school, quelque part entre la seconde vague américaine de la fin des eighties, et la seconde division européenne de la décennie suivante.

Plans standard, attaque précise, le travail n’est pas bâclé, et la copie est propre. Dans la houle de cette vague rétro les exceptions sont rares, mais les slovaques peuvent prétendre pécher dans les hauts fonds. Avec une production très propre mais suffisamment rugueuse, et une attitude revêche, le quatuor s’exprime sans retenue, et choisit de son fait d’incarner le revival d’un mouvement de l’est qui avait très vite appris au contact de ses homologues/ennemis américains.

Cette superbe pochette n’a donc pas été utilisée pour camoufler un manque de persuasion. Car c’est bien la caractéristique première de cet album introductif, qui passe en revue le cahier des charges Thrash avec une application soutenue. Entre un SLAYER pépère en roue libre, un KREATOR propre sur lui, et un HEATHEN revigoré par les premiers frimas, Skutočný Nepriateľ se montre suffisamment tonitruant pour que vous acceptiez sa poignée de main ferme.     




Mais loin de toute référence, TECHNOLOGY OF DEATH tente de développer des qualités plus personnelles. Avouons en toute honnêteté que le chant en slovaque a quelque chose de plus irrésistible qu’exotique, et qu’il se cale parfaitement à la ligne du parti instrumental. Un instrumental souvent sobre, mais qui peut laisser place à des breaks séduisants, animés par des soli mélodiques et pertinents. J’en tien pour preuve le monstrueux « Sabbath Bloody Sabbath », plus proche d’EXODUS ou MUNICIPAL WASTE que de BLACK SABBATH, et qui lamine pendant trois minutes et trente secondes comme un hit en devenir, une fois le groupe sur scène pour défendre son répertoire.

Seule ombre au tableau, cette cadence qui certes ne faiblit jamais, mais qui ne module pas non plus. Quasiment tous les titres reposent sur le même nombre de BPM, réduit de temps à autres pour plaquer un couplet plus pugnace et médium. Mais en dehors de cette remarque somme toute mineure, ce premier jet mérite votre attention, pour peu qu’un Thrash des années 80 actualisé pour sonner plus vilain trouve grâce à vos oreilles.

Celles sensibles seront sans doute heurtées par cette brutalité de groupe, avec ces chœurs montrant les dents et ce feeling parfois Hardcore vraiment véhément, mais aussi caressées de temps à autres par quelques coupures plus Heavy, qui nous ramènent au meilleur de TESTAMENT ou DESTRUCTION.

Des références, de l’aisance, TECHNOLOGY OF DEATH se sent bien à l’auberge du Thrash vintage, et pense même à garder sa chambre encore quelques années. Encore un peu timide, mais persuasif lorsque le ton monte, ce collectif slovaque peut nous réserver d’agréables surprises en développant ses traits de caractère les plus significatifs et personnels.

D’ici là, éteignez vos tablettes, télés, écrans et autres gadgets modernes, et observez le monde mourir de sa belle mort.

  

                    

Titres de l’album:

01. Intro

02. Nenávisť

03. Koniec

04. T.O.D.

05. Depresia

06. Sabbath Bloody Sabbath

07. Skutočný Nepriateľ

08. Dedičstvo Zlého Sveta 

09. Závislí


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 22/03/2024 à 17:19
75 %    131

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35