Vermilion Eclipse

Semblant

15/04/2022

Frontiers Records

Evacuons immédiatement ce jeu de mot facile et inexcusable : ces brésiliens ne font pas SEMBLANT. Voilà, une fois ce calembour tragique posé, concentrons-nous sur cette musique incroyable que les lusophones jouent depuis quelques années, et qui a déjà été développée sur trois longue-durée aux destins similaires. Fondé en 2006, ce groupe d’enragés fans de blockbusters a attendu 2010 pour nous assommer d’un énorme Last Night of Mortality, avant de planter ses crocs dans notre cou à l’occasion de la pleine lune de Lunar Manifesto, considéré par beaucoup comme leur haut-fait d’armes. Depuis ces deux albums, le sextet a glissé sur la pente de la raison, polissant sa production pour se montrer sous un jour moins indomptable, sans remettre en cause l’intégrité de sa musique. Et Frontiers se frotte aujourd’hui les mains de la confiance renouvelée du groupe alors que le quatrième chapitre de cette saga s’apprête à envahir le monde.   

Obscura montrait quelques signes d’accalmie, et même quelques prétentions dites « commerciales ». Non que SEMBLANT se soit rangé des voitures, mais ce troisième album tempérait quelque peu les instincts les plus sauvages sans vraiment rentrer dans le rang. Il était donc tout à fait logique de penser que Vermilion Eclipse continuerait sur cette lancée en affirmant les positions, ce qui est évidemment le cas.

Néanmoins, il est toujours aussi difficile d’apprivoiser les brésiliens en les rangeant dans une petite case/cage qu’ils briseront de leur force surhumaine. Entre Metal moderne agressif mais puissant, Melodeath contemporain mais pas totalement assumé, et Metal extrême et technique, SEMBLANT louvoie, navigue au sextant, tout en laissant sa nature profonde parler. Ainsi, J. Augusto (claviers), Sérgio Mazul (chant masculin), Mizuho Lin (chant féminin), Juliano Ribeiro (guitare), Thor (batterie) et Johann Piper (basse) continuent de s’exprimer selon les principes de cet espéranto musical, sorte de crossover géant de toutes les tendances 2K, entre Djent modeste, Modern Death accessible et gorgé d’harmonies, et Metal gothique pour vampire en rupture de ban.

Il est tout à fait possible de trouver le mélange méchamment roboratif et la recette opportuniste, mais il est impossible de nier au groupe une domination totale de son sujet. Aussi tape-à-l’œil qu’elle n’est violente, cette musique fait encore une fois fi de toute limite et de toute humilité, compressant la grosse caisse au-delà du raisonnable, tombant dans les travers de la grandiloquence gothique légèrement plastifiée, mélangeant avec panache chant masculin grave et chant féminin lyrique, avec une place moins grande laissée à Mizuho Lin, un peu poussée au fond de la photo de famille.

De là, les options se resserrent pour vous, et une seule reste viable : aimer ou détester. Dans la mouvance d’un CHTHONIC plus abordable ayant percuté LACUNA COIL et ARCH ENEMY dans les couloirs du temps, SEMBLANT élargit encore ses horizons avec Vermilion Eclipse, passant tout naturellement d’un hit médium aux harmonies prononcées à une soudaine déferlante de brutalité dopée par des riffs classiques et l’énergie d’une rythmique infatigable.

De fait, « Enrage » et son clavier ludique introductif présente le visage le plus grimaçant du groupe, et surtout, pose les bases d’un décorum à la romaine, avec chars rutilant et gladiateurs assoiffés de sang. L’énergie déborde des enceintes, et si le propos reste formel dans sa traduction contemporaine de canons des années 2000, l’ambiance prend aux tripes, et évoque un opéra maudit composé par une bande de suceurs de sang en quête d’immortalité s’amusant de leur propre légende. Dès lors, les plus puristes passeront leur chemin, laissant les fans se délecter de cette suite baroque sans interdit ni limite. Quoi que plus raisonnable que les premiers efforts du groupe, Vermilion Eclipse n’en reste pas moins un spectacle intégral pour les oreilles, 3D musicale utilisant les codes du Metal symphonique et du Death mélodique.

Evidemment, on peut arguer du caractère excessif de cette approche qui refuse toute nuance, malgré quelques concessions plus sensibles et délicates (« The Neverending Fall »), on peut aussi reprocher la sous-utilisation d’une chanteuse à la formation lyrique qui semble plus tenir de la figurante que de la réelle diva indispensable à toute représentation en costume, mais il n’en reste pas moins que ce quatrième album respecte les promesses faites par son aîné, en creusant encore plus dans le sillon d’un Metal décomplexé à haut potentiel de séduction des masses.

Avec des morceaux qui se veulent différents les uns des autres, mais un systématisme indéniable dans les riffs interchangeables, SEMBLANT montre parfois ses limites créatives, en signant de simples copies plus ou moins habiles (« Through The Denial »). Heureusement pour nous, les deux nouveaux chapitres de « Legacy Of Blood » redressent la barre, tout comme le final gargantuesque de « Day One Oblivion », longue évolution de près de dix minutes qui condense toutes les qualités de ces musiciens hors-normes.

Hors-normes, voilà un terme qui sied admirablement bien à SEMBLANT, qui avec Vermilion Eclipse trouve un équilibre stable entre adolescence fougueuse et âge adulte plus mature et raisonnable. 


   

Titres de l’album :                                             

01. Enrage

02. Destiny In Curse

03. Purified

04. The Human Eclipse

05. Somber Concern

06. The Neverending Fall

07. Through The Denial

08. Black Sun Genesis (Legacy Of Blood Pt.Vi)

09. Heretic

10. Bloodred Monarch (Legacy Of Blood Pt.Vii)

11. Gaslighting

12. Day One Oblivion


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 07/05/2022 à 16:01
80 %    63

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Kaleidobolt + Sacri Monti 24/05 : Shop , Chalons-en-champagne (51)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23

NecroKosmos

Pas faux, surtout depuis la fermeture du Mondo Bizarro.

21/05/2022, 07:18

Simony

Au-delà de la ligne éditoriale du magazine que l'on aime ou pas, moi c'est plutôt la longévité, 30 ans tout de même, lorsque l'on connait la scène Metal française, c'est une durée qui en impose. Après je parta(...)

20/05/2022, 22:46

Arioch91

J'achète Metallian de temps à autre, p'tet 2 fois par an mais guère plus.Pour moi, ça a toujours frôlé l'amateurisme, ce mag et j'aime pas leur manière de proposer autant de pages pour un gros groupe que pour un groupe net(...)

20/05/2022, 20:42

BOULOGNE WOOD NECRO TRANNY

Rennes, cette ville de clodo et de cafards.

20/05/2022, 19:37

Brutal caca

Comme quoi, on peut faire de la merde sur le long terme. Merci Merdallian!

20/05/2022, 19:36

Jus de cadavre

La scène rennaise qui continue de mettre des taloches bien comme il faut ! Terrible !

20/05/2022, 09:44

Namless

Metallian, ou le magazine non reçu 1 mois et demi après l'avoir commandé ?

20/05/2022, 08:38

Jus de cadavre

J'y trouve un petit coté Revenge aussi... Ça aussi c'est sale décidément !   

19/05/2022, 18:59

Jus de cadavre

Ah ouais   Bestial et old-school la vache ! Je sais pas ce qu'ils bouffent en Australie mais ils aiment le sale !Exce(...)

19/05/2022, 18:56

Fred

Sans parler de la partie restauration avec toutes les pénuries , vaut mieux s’abstenir des stands et apporter sa bouffe . 

19/05/2022, 17:02