Spiritual Cancer

Atomic Cretins

26/10/2019

Suicide Bong Tapes

Vous pensiez bien bande de petits malandrins que je n’allais pas faire comme si je n’avais rien vu. Je veux dire, un truc comme les ATOMIC CRETINS, c’est forcément pour bibi, celui qui ramasse les ordures des autres, qui cajole les laissés pour compte, qui panse les plaies des parias, qui passe son temps à deviser en faisant le poirier avec des malades mentaux musicaux du pire pedigree…Non, un nom pareil, ça se souligne, ça se respecte, ça se savoure, et la seule inconnue, s’il en est une, est de savoir si le ramage est accordé au plumage…Auquel cas, nos hôtes du jour seraient le phœnix des rues de Philadelphie, et après une seule écoute, je peux résolument affirmer que oui…En même temps, ce genre de sortie est très pratique, puisqu’avec cinq morceaux pour à peine dix-sept minutes de musique, ça va très vite, et on n’a pas franchement le temps de se poser de question. Formé en 2016, ce quatuor d’olibrius (AJ - chant/guitare, Hit Cunningham - guitare/chœurs, Polish Maxx - batterie/chœurs et Jay Mazillo - basse) nous lâche donc cette tape hautement recommandable, via Suicide Bong Tapes, un label local qui tire vite et à cent exemplaires tout ce qui passe à portée de son local. Local justement, c’est le but de cette chronique, puisqu’on vous assène suffisamment le message prônant la défense de votre propre scène, en vous déplaçant aux concerts et en achetant les albums. Certes, Philadelphie n’est ni Bordeaux, ni Paris et encore moins Gif-sur-Yvette, mais cette attitude très DIY mérite qu’on la mette en lumière, et c’est donc pour ça que j’aborde cet après-midi le cas de Spiritual Cancer, qui de son titre nous ramène au légendaire Spiritual Healing de DEATH.

Une pochette noir et blanc qui ne cache rien de son message, pour une attaque en règle des religions organisées, mais aussi de la politique biaisée des divers gouvernements internationaux. Déjà responsables de deux EP, les américains ont connu récemment un changement de line-up qui a subtilement infléchi leur style, passant d’un hommage Speed/Thrash totalement 80’s à une génuflexion face aux icônes Black/Thrash de la même époque. Pas d’influences notables, mais il n’est pas difficile de les repérer en tendant l’oreille, de HELLHAMMER à VENOM, en passant par la scène sud-américaine de la même époque, et les BLASPHEMER, VULCANO et consorts. C’est donc du garanti cent pour sang bourrin, avec rythmique nucléaire, vociférations d’enfer, et surtout, une belle énergie qui nous renvoie à l’orée de la création du Speed/Thrash moderne. Pas mal d’allusions, à POSSESSED, à SEPULTURA, mais une belle envie, qui donne à ces cinq morceaux relativement uniformes plus de poids que pas mal de grosses sorties du genre. Ce qu’on aime, outre ces riffs d’une franchise maladive, c’est cette basse qui claque et qui renvoie au Crossover le plus velu, et cette simplicité de composition qui fait mouche. Simples, mais pas simplets, les quatre musiciens connaissent bien leur partition, et s’avèrent de redoutables instrumentistes, peu portées sur la démonstration, et complètement concentrés sur l’efficacité. C’est certes à peu près aussi finaud qu’une blague de Bigard pendant un mariage campagnard, mais ça mule, ça rame costaud, et ça lâche des riffs bien circulaires à la DESTRUCTION, sans faire un boucan d’enfer.

Les crétins n’en sont donc pas, et dansent la gigue autour des églises, synagogues et mosquées pour prôner le libre-arbitre et la conscience collective affranchie de toute contrainte, via un Black Thrash paillard, mais débrouillard. Avec une production étonnamment claire et puissante pour ce genre de réalisation, Spiritual Cancer peut donc convaincre les plus réfractaires à la bestialité, même si les plus pointilleux argueront du fait que quatre morceaux plus une solide intro, c’est trop peu. Mais ça suffit pour piger que les ATOMIC CRETINS ont terriblement bien négocié leur virage et leur déviation de style, se montrant très à l’aise dans cette mouture bien grasse. Toujours aussi fervents de méthodes éprouvées dans les années 80, les originaires de Philadelphie foncent dans le tas, à vitesse modérée, mais lâchent les chiens coincés dans deux guitares qui rugissent, tapant même parfois le spectre d’un Hardcore démonisé sur le terriblement efficace « Satan's Hounds ». Pas plus de deux ou trois minutes, avec un final plein d’ambition (« Spiritual Cancer »), mais surtout, des thèmes qui frappent fort, et des licks de la mort, un peu CEREBRAL FIX sur les bords, avant le virage Doomy, mais surtout du Metal fort, et sans compromis. Et si l’argent vous brûle les doigts, sachez que la tape est dispo pour sept dollars sur le Bandcamp du label, ce qui rend l’objet encore plus séduisant. Et n’essayez pas de négocier pour l’avoir moins chère. Ils ont beau être des crétins, ils n’en sont pas pour autant des imbéciles.       

     

Titres de l’album :

                        1.Society

                        2.Satan's Hounds

                        3.Out Of The Coffin

                        4.Dig Your Own Grave

                        5.Spiritual Cancer

Facebook officiel


par mortne2001 le 08/12/2019 à 17:46
72 %    199

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
09/12/2019, 21:57:45
Hé mais c'est l'église de la Trinité-des-Monts à Rome qui est représentée sur la pochette, en haut de son célèbre escalier entre la Villa Médicis et la Piazza di Spagna !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Bones

Kézako ??? Slamming Beatdown ??Ca y est, je suis officiellement devenu un vieux con.

28/09/2020, 17:52

LeMoustre

Excellent, lui, il a la palme, en effet.

28/09/2020, 17:12

LeMoustre

En plus le clip est sympa, et le morcif, avec es leads finaux amène une ambiance plus typée black, hâte de le commander, ce disque.

28/09/2020, 11:21

Gargan

 Le chant et le mixage de la batterie, whaa, faut pas écouter ça après ta journée de travail...

28/09/2020, 09:42

LeMoustre

Le dernier EP est super, voilà une sortie qu'elle devrait être bonne en deathmetal.

28/09/2020, 09:41

grinder92

Sur le clip de Belphegor, perso, je trouve que la langue serpent fait son petit effet... mais effectivement, un peu de sang et un crucifix... ils auraient pu se fouler.... et les roubignolles du bouc en gros plan à la fin, c'est rigolo 

27/09/2020, 21:50

David

Merci pour ces commentaires élogieux. Et si vous voulez en savoir plus sur les groupes d'il y a 30 ans, allez faire un tour sur ma chaine : Shud, Dagon, Misanthrope ou Nomed vous y attendent...

27/09/2020, 21:23

Moshimosher

Concernant le clip de Belphegor, je suis un peu déçu... Je trouve qu'il y a de belles images (non, non, je ne parle par d'Helmuth), bien puissantes, mais qu'elles sont mal exploitées... dommage...

27/09/2020, 20:28

Jus de cadavre

From Mars To Sirius... que de souvenirs ! Même si je ne suis pas un fan absolu de Gojira, à la sorti de cet album je me suis dit "ça y est la France tient enfin un groupe qui va exploser mondialement". Pour moi ils étaient au sommet artistique à(...)

27/09/2020, 16:56

Arioch91

L'influence de Toxik est celle qui me vient tout de suite en tête mais ça a l'air pas mal.A approfondir.

27/09/2020, 16:40

Satan

Quand j'entends le titre de Leaves' Eyes, je me demande comment certains peuvent encore écouter ce type de beauferies...

27/09/2020, 13:16

Wildben

Et en ce 27 septembre, comme tous les ans, une grosse pensée pour Cliff Burton... et un petit Orion dans les esgourdes.

27/09/2020, 12:38

Gargan

Y'avait une captation live sans public d'Enslaved il y a peu (incapable de retrouver le lien sur YT) avec une mise en scène assez sobre et atmo, ça valait vraiment le coup. Mais pour un groupe de death ou de thrash, je peux comprendre que ça coince.

27/09/2020, 11:50

LeMoustre

Comm précédent erroné. 

27/09/2020, 09:55

LeMoustre

Y'a un décalage entre la note et le contenu du texte

27/09/2020, 09:51

LeMoustre

Bien bon ça, même si ça sonne amateur vocalement. 

27/09/2020, 09:49

metalrunner

Du thrash du vrai sans fioritures sans chichi ca tabasse style warbringer en moins bien mais en live cela doit le faire.

27/09/2020, 07:50

Kerry King

Pas d'autre choix que d'attendre janvier pour enchainer les concerts a un rythme fou pour rattraper le retard.Attendre...Attendre.

26/09/2020, 19:13

Humungus

AH AH AH !!! !!! !!!coquerelle = Meilleur commentaire 2020 !!!

26/09/2020, 17:36

coquerelle

Ouais

26/09/2020, 09:19