Self Collapse

Necroscum

26/06/2020

Autoproduction

Cogitum NECROSUM.  

Oui, j’en suis conscient, c’est une façon assez péremptoire de présenter un nouveau groupe, et j’espère que les fans de René Descartes dont je fais justement partie ne s’en offusqueront pas. Mais après tout, entre le « je pense, donc je suis », et cette analogie latine légèrement détournée, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement au-dessus d’une tombe aux fleurs fanées. Soyons toutefois plus précis dans l’explication, et introduisons donc ce nouveau groupe bien de chez nous, formé à Nancy, et qui nous propose en 2020 son premier EP qui semble être la bande-son adéquate pour une année catastrophique au parfum légèrement déprimant et morbide. Affirmant d’emblée que leur groupe en est un de Death Metal, formé par des fans de Death Metal pour des fans de Death Metal, les NECROSUM jouent la franchise, et nous offrent une superbe pochette noir et blanc qui en dit assez long sur leurs intentions caverneuses et cadavériques. Proposant un DM old-school mais méchamment bien troussé, les quatre musiciens (Martin FISCHER - chant, Paul CLAUSSE - guitare, Alexis CHATEAU - basse et Loris LAROSA - batterie) évoluent dans les arcanes temporelles du style, et trouvent leur ancrage dans les origines du genre. Mélangeant la brutalité inhérente à la violence typiquement US (CANNIBAL, SUFFOCATION), et la froideur typique des hivers suédois (ENTOMBED, UNLEASHED), NECROSUM se veut donc classique dans le fond et salement efficace dans la forme. Loin d’un simple exercice de style pour prouver qu’ils ont bien relu leurs manuels de brutalité macabre, Self Collapse est un premier format court qui n’oublie pas le groove en route, et qui lâche des riffs conséquents sur lit de nappes vocales vraiment graves et rauques.

En gros, la mort ça craint, ça pue, mais c’est inévitable, alors autant aborder l’inéluctable avec entrain. Construit comme un effort formel, avec son lot d’accélérations fulgurantes et d’écrasements de cervicales, Self Collapse est un pur produit de son ère nostalgique, mais ne se contente pas de recycler des plans déjà entendus cent mille fois. Certains morceaux (tous en fait) contiennent leur lot de licks qui accrochent l’oreille, et si on sent en filigrane une certaine fascination pour le DM anglais de l’époque bénie (BENEDICTION, BOLT THROWER), la production (maison) ne verse pas trop dans le passéisme, et accepte l’épaisseur contemporaine, ce qui a pour effet de transformer les chansons en litanies morbides pour veuves éplorées de nécrophiles trépassés. Sans prendre de gants ni la peine de trousser une intro, les nancéens attaquent bille en tête par un mid tempo qui remet les pendules à l’heure de l’agonie, et « Ode to a Pestilent Penance » de nous offrir un petit tour par les égouts de l’humanité. On y respire l’air putride de la Floride des années 88/91, mais on supporte aussi les coups de froid du vent suédois, glacial comme d’habitude, et le mélange est efficace. D’ailleurs le quatuor accepte très bien de lâcher quelques riffs plus Thrash que la moyenne, ce qui apporte de la fluidité à l’ensemble, qui se réclame quand même d’une caution formellement Death. Petites sifflantes, mélodies maladives, rythmique qui abat le boulot comme un bucheron les billots, et le temps passe très vite, à tel point qu’on regrette que le tracklisting ne soit pas un poil plus long.

Bon, à partir de là, vous aurez pigé le truc je suppose, et vous vous précipiterez sur cette sortie plus que sympathique. Plus qu’un simple EP, Self Collapse est l’acte de naissance des enfants illégitimes des amours coupables de MASSACRA et NO RETURN, exilé en Suède et éduqué aux Etats-Unis, un enfant qui en veut à la terre entière de n’avoir pu grandir sous l’aile de ses parents, et qui a bien l’intention aujourd’hui de réclamer son dû de brutalité froide et effective. Une entrée en matière qui en dit long sur un avenir qu’on pressent déjà glauque, bruyant, viscéral et peut-être de première importance. Bienvenue donc aux NECROSUM, qui pensent, et pansent, donc ils sont, et pas seulement dans l’au-delà. Soyons cartésien, et souhaitons-leur le meilleur à venir au vu des capacités présentes.                                           

                                                          

Titres de l’album :

                         01. Ode to a Pestilent Penance

                         02. Devotion to Affliction

                         03. Solitary Dread Ruin

                         04. Agony


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 26/08/2021 à 18:31
80 %    363

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50