La vie est un éternel recommencement et la carrière musicale des anglais de PARADISE LOST également. Je ne vais pas refaire toute l'histoire mais après avoir débuté par du Death Metal à tendances Doom, le groupe avait en partie renoué avec ce passé sur l'album The Plague Within sous une étiquette Gothic Doom Death Metal qui n'oubliait cependant pas tout ce qui s'était passé entre temps. Alors, si de l'extérieur ce retour aux sources pouvait avoir des allures de course après une gloire passée ou une nostalgie des fans du groupe, les évènements autour du groupe expliquent pourtant cela, entre le chant de Nick Holmes chez les Suédois de BLOODBATH et la création de VALLENFYRE dans un registre particulièrement old-school Death Metal de Greg Mackintosh, on avait bien senti l'envie de revenir à quelque chose de plus Death chez ces amateurs d'un humour particulier.

D'ailleurs, pour être totalement complet, il faut remonter à In Requiem pour ressentir les balbutiements de ce retour au Death Metal mais il ne faut pas pour autant occulter le reste car PARADISE LOST ne s'est pas contenté de reprendre une vieille recette, le Gothic Metal qui les a habité durant tant d'année est encore bien vivace et les titres "Blood & Chaos" et "Until The Grave" en sont les représentant les plus fidèles, de même que le côté New Wave insufflé par le chant de Nick Holmes car si le growl est de rigueur sur ce Medusa, les années à écouter en boucle les albums des SISTERS OF MERCY ont laissé des traces indélébiles ("Fearless Sky", "The Longest Winter") mais là où l'album précédent montrait des titres différents de l'un à l'autre, ce nouvel opus reprend la recette, l'amène plus loin et offre une continuité et une vraie ambiance commune tout au long des 42 minutes, là aussi sur la durée de l'album le groupe est revenu à quelque chose d'old-school, so 80's, pas plus de 45 minutes ! 

Du coup, on se rappelle qu'au moment de la sortie de l'album précédent, le titre "Beneath Broken Earth", Greg et Aaron Aedy disait qu'il était le dernier morceau a avoir été composé et qu'il était finalement leur préféré, alors peu de surprise finalement à l'écoute de "Fearless Sky" car si le rythme y est moins funeral, l'ambiance est clairement dans la continuité, de même que "Gods Of Ancient" qui sent bon le Shades Of God alors que le riff d'introduction de "From The Gallows" nous ramène directement vers Gothic, ce gras dans les guitares cette rythmiques Doom Death Metal typique, la voix de Nick, la machine a remonté le temps n'a pas oublié dans ses bagages tout ce que le groupe a accumulé en expérience depuis. Ensuite, il y a le premier single "The Longest Winter", première intarcade réelle dans le Gothic, la New Wave et à sa sortie, un ami m'avait fait remarqué la similitude avec TYPE O NEGATIVE sur ce titre. Alors, très franchement si sur le coup, je n'ai pas compris, avec le recul et la digestion de cette comparaison qui ne me serait jamais venue à l'esprit, il faut admettre qu'il y a quelque chose et cela réside dans le son de la guitare sur le refrain supporté par les claviers pour un rendu qui tire même plus sur A PALE HORSE NAMED DEATH alors que le chant de Nick retrouve une clarté qu'on lui connaissait parfaitement ces dernières années.

Et la suite, ne va pas calmer mon enthousiasme car la chanson titre, "Medusa", se fait moins directe que la plage précédente, un piano en toile de fond, une ambiance plus menaçante, Waltteri Väyrynen, le nouveau batteur du groupe, envoie ses fûts au front et cogne sévèrement pour déboucher sur des couplets qui renvoient autant au mix lourdeur-chant mélodique d'un PALLBEARER (d'ailleurs c'est moi ou la pochette de l'album ressemble à l'esprit de ce même PALLBEARER ?) qu'au chant très travaillé d'un DEPECHE MODE, en effet Nick garde ses influences même dans les moments les plus inattendus. "Medusa" est un titre rampant sans réel refrain, l'accroche se fait par la succession des leads de guitare de Greg Mackintosh que l'on reconnait aussitôt. Ceci dit, s'il y a bien un point ou le groupe pouvait donner l'impression de tourner en rond c'est bien cette utilisation des leads de son guitariste, sur ce nouvel album, l'homme s'est renouvelé sans pour autant modifier sa patte unique, un vrai challenge largement relevé et qui tire vraiment ce Medusa vers le haut. Pour conclure cette partie d'album clairement plus Doom Death que le reste, l'excellent "No Passage For The Dead" déboule en redynamisant un peu le rythme et nous ramenant plus vers un titre comme "Gods Of Ancient".
Enfin, il y a ces deux derniers titres, le premier "Blood & Chaos" et son lead très enjoué, qui tranche véritablement avec le reste de l'album, un chant Gothic au possible, un single qui s'inscrit bien plus dans ce que les Anglais avaient pu nous proposé au début des années 2010. Si de prime abord ce morceau n'avait pas mon adhésion totale, fondu dans la globalité de l'album, il apporte ce regain et cette diversité qui empêche le groupe de rester monolitique et lui évite également un album trop connoté Doom Death. Dans le même genre, le titre "Until The Grave" conserve cette patte Gothic Metal de PARADISE LOST mais également cette part de mélancolie qui règne sur tous les morceaux qui cloturent les derniers albums du groupe.

Alors, si la construction de l'album semble mener vers le chemin de la facilité pour PARADISE LOST, il n'en est rien en fait, car le groupe sait mieux gérer la dynamique d'un album avec ces éléments Doom Death Metal de retour à l'honneur dans leur mix créant une personnalité unique que l'on reconnait de suite à l'écoute de ce Medusa. Même le growl de Nick Holmes est à part, cradingue à souhait, avec une espèce de mélodie souvent cachée derrière. Seul Stephen Edmonson est un peu plus caché avec la production de Jaime Gomez, le gras des guitares étouffe un peu ses parties qui de toute façon ont très régulièrement servies à appuyer la rythmique de la batterie. 

Pourtant, cela ne se vérifie pas sur le premier titre bonus "Shrines" où la basse tient une place prépondérante dans les couplets. Ce titre clairement inspiré New Wave aurait pu apparaitre sur Symbol Of Life si ce n'est ce refrain en chant Death. Mais ces 2 titres bonus, avec "Symbolic Virtue", également disponible sur la face b du single Blood & Chaos sorti courant août, sont moins travaillés, les morceaux apportent un autre visage à la musique du groupe présente sur l'album mais ne semble pas avoir eu la même attention dans les arrangements et dans l'inspiration pour rendre ces morceaux dynamiques et une réelle direction claire pour l'auditeur. Ceci étant surtout vrai pour "Shrines". La version collector avec les 2 titres s'adressera donc surtout aux fans purs et durs du groupe car les 42 minutes représentées par les 8 titres de cet album sont concis, fluides et parfaitement construits, l'ajout de ces 2 bonus crée un décalage qui pourra déranger les moins initiés d'entre vous.

Si The Plague Within était à mes oreilles une réussite, il n'était en fait que le brouillon de ce nouvel album qui classe PARADISE LOST dans les groupes uniques qui n'a que très rarement déçu votre serviteur.

Une nouvelle fois, ce Medusa est une réussite, où les 2 principaux acteurs de la construction de la musique du groupe se surpassent sans en faire de trop ! Pour ma part, on est là dans le top 10 des sorties 2017.

  1. Fearless Sky
  2. Gods Of Ancient
  3. From The Gallows
  4. The Longest Winter
  5. Medusa
  6. No Passage For The Dead
  7. Blood & Chaos
  8. Until The Grave

Site Officiel


par Simony le 25/08/2017 à 08:04
95 %    620

Commentaires (7) | Ajouter un commentaire


Noohmsul
membre enregistré
25/08/2017 à 13:37:30
Pas un grand amateur du groupe à la base, j'avais pourtant adoré le précédent album ! La chronique et les extraits me donnent bien envie d'écouter celui ci !

Humungus
membre enregistré
26/08/2017 à 06:31:52
Un très grand amateur du groupe à la base, j'ai adoré le précédent album... ... ...
Bref, trêve de plagiat, tout ça pour dire que celui-ci est à mon goût moins bon que le dernier en date. "The plague within" étant empli jusqu'à la gueule de titres dignes d'être des singles. Là, cela reste une très bonne galette du groupe mais malheureusement avec ce je ne sais quoi de magie en moins qui me laisse donc quelque peu sur ma faim...
Sinon :
- " "The Longest Winter" (...) il faut admettre qu'il y a quelque chose et cela réside dans le son de la guitare sur le refrain supporté par les claviers pour un rendu qui tire même plus sur A PALE HORSE NAMED DEATH"...
C'est EXACTEMENT ça Simony !
- "D'ailleurs c'est moi ou la pochette de l'album ressemble à l'esprit de ce même PALLBEARER ?"...
Bah c'est toi...
Par contre, il est absolument évident qu'elle est juste toute pérave par rapport à celle mirifique de "The plague within" (c'te version LP bordel !!!).
- "Si "The plague within" était à mes oreilles une réussite, il n'était en fait que le brouillon de ce nouvel album qui classe PARADISE LOST dans les groupes uniques qui n'a que très rarement déçu votre serviteur"...
Forcément pas pour moi au vu de ce que j'ai déjà pu en dire mais cela reste bien évidemment très subjectif tout ça. Par contre, pour ce qui est de mes déceptions dûes à cette formation majeure, le triptyque "Believe in nothing", "Symbol of life" et "Paradise Lost" aura été vraiment une très sale période pour moi à supporter.

Quoi qu'il en soit, vivement dans un mois à la Kulturfabrik putain !!! !!! !!!

barbore
@78.192.38.132
26/08/2017 à 22:15:50
Medusa est considéré par beaucoup, probablement à juste titre, comme l'un des plus mauvais albums du groupe.

Simony
membre enregistré
26/08/2017 à 22:38:22
...alors que l'album ne sort que le 01/09 ??? Ah les f*cking haters d'internet !

Humungus
membre enregistré
26/08/2017 à 22:55:06
1) @ barbore : Faut pas exagérer tout de même hein... Cf. mon triptyque tout pourri.
2) @ Simony : Il est en téléchargement depuis une paire de semaine déjà.

Simony
membre enregistré
26/08/2017 à 23:15:51
En télé-quoi ? Je ne connais pas... Hi hi hi hi hi
Moi j'attends la version K7 !

barbore
@78.192.38.132
27/08/2017 à 17:33:24
les critiques...

Ajouter un commentaire


Airbourne

Boneshaker

The Deathtrip

Demon Solar Totem

Shadow Limb

Burn Scar

Denner's Inferno

In Amber

Sorcery

Necessary Excess of Violence

Voyager

Colours In The Sun

Cyhra

No Halos In Hell

Mur

Brutalism

Nocturnal Breed

We Only Came for the Violence

Work Of Art

Exhibits

Deceitome

Flux of Ruin

Risen Prophecy

Voices from the Dust

Desolation

Screams of the Undead

Une Misère

Sermon

Aro Ora

Wairua

White Mantis

Sacrifice Your Future

Hatred Dusk

Hatred Dusk

Diocletian

Amongst the Flames of a Burning God

Maïeutiste

Veritas

Alunah

Violet Hour

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

MORTUARY, Interview avec Patrick (Chant) et Jean-Noël (Basse)

youpimatin / 05/11/2019
Brutal Death Metal

Nesseria + Stuntman

RBD / 01/11/2019
Hardcore

Concerts à 7 jours

+ Father Merrin + Clegane

17/11 : Le Do It Yourself, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

J'ai acheté Metallian il y a quelques mois. Des années que je n'avais acheté un magazine papier. J'y ai lu 3 ou 4 interviews corrects (les groupes que j'aime). Ce torchon, bien fichu, a toujours le chic pour interviewer les groupes les plus nazes de la scène métal. Il empeste toujours l'extensi(...)


S'il n'y avait que l'alcool hein...


Hard Force, Hard N Heavy et Hard Rock mag c'était de la bombe dans les années 90.

Rock Hard c'était genial dans les années 2000.

Aujourd'hui Rock Hard et Metallian sont les survivants et fond le minimum je trouve, mais vu qu'il n'y a plus que eux...


Je comprends pas ce qu'il fou, il commence à jouer pour aller ensuite dans le public WTF...

Ca va mal.


Ouais une grosse pensée pour l'équipe qui tourne avec lui et qui subi cela, c'est vraiment triste.


Une vidéo du naufrage... https://www.youtube.com/watch?v=uYzzyxDHkc0


Les mags étrangers, lisant difficilement l'anglais, tu comprendras que je m'en cogne avec une certaine force.

Oui j'ai connu Noise Mag', du temps d'Alex Citram mais je préfère RockHard, même si sa ligne éditoriale penche il est vrai trop sur un certain Hard Rock provenant d'Austral(...)


Ça n'étonnera personne. Ça devait bien arriver un jour. J'ai pas vu d'image mais apparemment il serait carrément tombé de la scène... franchement c'est une bonne chose, c'était au delà du pathétique sur scène (déjà au Motoc l'année dernière). En espérant qu'il soigne vraiment son turb(...)


Ah ben faut pas être trop difficile, à mon humble avis, surtout si on compare avec les mags étrangers (purée, z'avez lu Deaf Forever, Legacy mag, voire en France Noise mag, bien plus complet, même si ça cause pas de metal exclusivement loin de là ? C'est autre chose, niveau qualité et conten(...)


Non, du tout. Les deux groupes se partagent la couverture, c'est tout.


Trust a fait un truc avec Airbourne j'ai pas suivi ?


Je suis fan de ce mag' pour plusieurs raisons, même si je reconnais le côté soft de bien des groupes et un certain penchant virant parfois à l'obsession pour AC/DC (que je n'aime pas particulièrement).

Mais pour peu qu'on ne soit pas un die hard de Metal Extrême (y a Metallian pou(...)


J'avais arrêté Rock Hard pendant un certain temps pour cette raison ("mou du genou" dans sa ligne éditoriale) mais au final j'y reviens de temps en temps maintenant, car justement pour les découvertes plus "soft" c'est tout de même pas mal. Et je trouve encore de la passion dans ce mag...


Pas forcément. Le nom du mag a toujours été RockHard. Il ne vise pas le même public que Metallian.

Moi ça me va à 100 %


Je ne suis pas sûr que ce soit de la HM-2 sur le 1er album. Tout ce qui passait au Sunlight n'avait pas toujours ce son caractéristique (Tiamat et Grave par exemple ;-) )


Ouais c'est bourré de feeling ce morceau je trouve. Cette légende (si ce n'est LA légende) du sludge n'empêche ce mec ! Et ce look de loubard qui va bien :D !


@stench: Je fais encore un paquet d'échanges à l'étranger, l'underground s'arrête pas à ta région, voir à la France :)
Tu parles de split tapes de VACARME?


Le premier extrait est vraiment intéressant, Kirk en a encore dans le ventre !


La date prévue à Barcelone dans la première version de cette tournée a carrément sauté. Ils doivent être dégoûtés.


"Pas de date pour la France".....