Oprobio

Nashgul

29/09/2023

Selfmadegod Records

Bon.

Depuis quinze jours, il pleut. Mais vraiment. Des trombes d’eau qui font déborder les gouttières, qui maculent chaque centimètre carré de jardin, et qui remplissent les trous divers entre la maison et le champ d’à côté. Alors, je ne suis pas foncièrement contre ces intempéries qui remplissent les nappes phréatiques et qui font le bonheur des vendeurs de parapluie et de k-way, mais au bout d’un moment, l’absence de soleil se fait ressentir comme le manque de carottes dans l’épicerie. Les deux donnant les cuisses roses.

Alors, pour la bonne humeur, vous repasserez, et bien plus tard. Tiens, quand la concierge ne sera plus dans l’escalier. Mais là, elle y est, et le casque vissé sur les oreilles. Branchée sur la station qui s’est spécialisée funky ? Pas vraiment. Plutôt le Bandcamp qui s’est autorisé Noisy. Celui des espagnols de NASHGUL, qui t’en foutent plein la gueule pour finalement peu de ronds. 6,66 euros exactement. Un prix maléfique pour un bonheur bordélique.

Les galiciens de NASHGUL ne sont pas des bleusailles sorties de nulle part avec un t-shirt ABCESS. Non, ils s’activent dans l’underground depuis plus de vingt ans, affichant aujourd’hui trois longue-durée, un nombre conséquent de splits, et même un live et une démo. Joli CV pour un quatuor classique de chez classique, qui reste un contemporain de THE KILL, mais aussi l’un des fils illégitimes d’ASSUCK, de DEATHBOUND, et éventuellement un cousin très éloigné de la scène anglaise des années 80.

Loin des flingués de FULL OF HELL et TOTAL FUCKING DESTRUCTION, les lascars (Luis - basse, Ivan - batterie, Hector - guitare et Alex - chant) proposent un Grind tout ce qu’il y a de plus honnête, avec ce petit arrière-goût Death très prononcé. Rythmiquement inattaquable, bruyamment capable, le quatuor continue donc son petit bonhomme de chemin en regardant passer les chiens. Adeptes du bien fait/vite fait, les espagnols nous offrent sept ans après le remarqué Cárcava une suite digne de ce nom, basée sur un principe d’accélérations/vociférations éprouvé depuis l’émergence des rapidos américains des nineties.

Production nickel, énergie au moins aussi intense qu’un Gérard Depardieu en pleine séance de pelotage, Oprobio jette l’opprobre sur les groupes aux gimmicks faciles, qui confondent Grind et bordel sans nom. Ici, tout est fait maison, et signé sur le mythique label polonais Selfmadegod Records, certainement ravi de pouvoir proposer un tel produit fini.

Inutile de rentrer dans le détail, et plutôt dans le lard, puisque les arguments positifs sont toujours les mêmes lorsque des musiciens aiment vraiment le genre extrême qu’ils pratiquent. Ici, on ne prend pas le chaland pour un idiot en lui refilant des trucs périmés ou conditionnés en surgelé, mais bien du frais, du bien odorant, qui reste dans les narines tout le jour durant. Les ibères sont très forts pour taquiner le NAPALM DEATH des années Crust/Grind, et osent même citer le meilleur CARCASS dans le texte, et sans les excès Gore.     

Seize titres, le double en durée, voilà de quoi bien remuer en cette fin d’année. Avec quelques citations, cinématographiques (« Quien Puede Matar a un Niño ? »), d’époque (« VHS »), professions de foi (« Buried, but Still Alive », « Flay Off »), NASHGUL n’est pas bégueule, et ne fait pas la gueule au moment de doser ses efforts. Ici, le Grind est anobli par une attitude Metal bien épaisse et grasse, et le résultat donne envie de dézinguer un sapin un peu trop vite décoré.

Après tout, le Père Noël en est encore au stade de préparation des listes, alors soyez patients. En attendant, jetez-vous l’infernal et sombre « Los que Deben Seguir Muertos », ambiancé, le rigolard et assourdissant « Slump » (totalement irrésistible), ou le très vilain et feedbacké « Buried, but Still Alive ». Vous avez largement de quoi vous sustenter intellectuellement jusqu’au fatidique 25 décembre.

Je suis à l’entrée, et je sonne comme un forcené, alléché par ces volutes de violence qui s’échappent de l’escalier. Je suis certain que la concierge y est encore, les oreilles en chou-fleur, totalement défoncée au Grind échevelé. Elle a du goût cette femme, alors, pensez bien à ses étrennes. Qu’elle puisse s’acheter la superbe cassette d’Oprobio pour la jouer sur son walkman Sony.

  


Titres de l’album:

01. Quien Puede Matar a un Niño

02. Protocolo Deus

03. Flay Off

04. The Fake

05. Immured

06. Sewers Across

07. VHS

08. Let´em Rest

09. Fraga Rules from the Tomb

10. Los que Deben Seguir Muertos

11. In my Gut

12. Rexa Vexania

13. A Entidade

14. Slump

15. Buried, but Still Alive

16. Rexeitamento


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 09/02/2024 à 16:39
82 %    115

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52