Spawn of Chaos

Burial Remains

04/09/2020

Raw Skull Recordz

Si d’aventure vous rêviez en secret de savoir comment pouvait sonner ASPHYX lorsqu’il reprenait en secret du ENTOMBED, alors ne rêvez plus, la réalité a rejoint vos fantasmes les plus enfouis. En effet, il vous suffit pour avoir la clé de cette énigme d’écouter le second album des bataves de BURIAL REMAINS, qui ne font rien en effet pour cacher leur fascination pour la scène Death de l’orée des années 90. Evidemment, les noms mentionnés ne suffisent pas à baliser le terrain couvert (quoique…), et on pourrait ajouter à l’équation ceux de PESTILENCE, DISMEMBER, SINISTER, UNLEASHED et quelques autres, histoire de se replonger dans l’une des légendes les plus fascinantes de l’extrême. Cautionné par le label national Raw Skull Recordz, Spawn of Chaos est donc une solide affaire de classicisme avoué, et nous enivre de ses sonorités glaciales et de ses riffs si connotés HM-2. On se demande même à quel moment nos oreilles vont tomber sur le séminal cri « But Life Goes On » de Lars Goran Petrov tant la ressemblance est frappante, et pourtant, ces musiciens au redoutable CV parviennent à retenir notre attention sans rien faire d’autre que de la copie carbone intelligente et ouverte. Fondé en 2017 par des piliers de la scène des Pays-Bas, BURIAL REMAINS n’a pas traîné pour nous exposer les fruits de sa réflexion, et c’est dès 2018 que leur premier effort heurta le marché, ce Trinity of Deception qui posait les jalons de la nostalgie sans ambages. Peu ou pas d’évolution depuis l’année dernière donc, et un copié/collé des meilleures recettes déjà employées, et piquées dans les manuels suédois de la période 89/92.

Encore un jet de bile old-school donc, mais l’un des meilleurs du cru. Vous pouvez faire confiance à ce quatuor infernal (Danny - basse, Wim - guitare/chant, Philippus - guitare et Henk Zinger - basse, depuis cette année) pour trousser des hymnes rigides à la mort la plus hivernale possible, mais leur Death Metal puriste contient aussi des éléments plus chauds hérités de la scène hollandaise de la même époque, spécialement dans ces accès de brutalité soudains et cette atmosphère délétère qui n’est donc pas sans rappeler les grandes heures de Martin Van Drunen. Avec des musiciens faisant ou ayant fait partie d’ensembles aussi redoutables que DIMÆON, DISINTEGRATE, LETSEL, GRIM FATE, BOAL, ANAEMIA, TREPIDATION, SOAKING IN ENTRAILS, ou les fleuris FLOODS OF VOMIT, pas de tromperie sur la marchandise, mais une franchise morbide qui fait du bien aux oreilles déjà méchamment endommagées. Vous voilà donc prévenus, l’optique des hollandais n’est pas de faire avancer les choses, mais bien de les garder en leur état d’origine, et si ce second LP ne fait rien de plus que le premier, il n’en reste pas moins d’une solidité incroyable et d’une compétence indéniable. Enregistré par Wim et Philippus au Triple Seis Sound et au Tymflys Studio, mixé et masterisé par Jonny Petterson (WOMB BATH, HEADS FOR THE DEAD, NATTRAVNEN), et emballé dans une superbe pochette signée John Quevedo Janssen, Spawn of Chaos est donc l’archétype de Swedish Death tel qu’on en trouve un ou deux par semaine, très professionnel, mais aussi créatif qu’un musicien solitaire se faisant les mains sur une version midi de Left Hand Path.   

Les riffs sont suédois, les breaks sont suédois, le chant est suédois, le son est suédois, tout est suédois, et cette sensation de se retrouver propulsé en arrière dans le temps est devenu une denrée commune de nos jours, à tel point qu’en tombant sur un album comme celui-ci, les mots, métaphores, comparaisons et images deviennent difficile à trouver. Certes, le tout est agréable, mais il convient de l’écouter pour le savoir, et non de lire la prose d’un chroniqueur qui n’a plus grand chose à dire à propos d’œuvre nostalgiques de ce type. A quoi bon vous disséquer des morceaux que vous aurez déjà entendu cent fois, à quoi bon vous dire que certains sont plus lourds et emphatiques que d’autres (« Spear Of Destiny »), à quoi bon vous préciser que toutes les cassures sont millimétrées, que le chant grogne et reste caverneux tout du long, que les accélérations s’inspirent de la discographie de DISMEMBER et NIHILIST, et que les inserts les plus courts sont aussi sauvages et rigoureux qu’un hiver à Stockholm ? Rien évidemment, et la chronique pourrait être expédiée en quelques formules bien senties. Certains titres font quand même monter la température de quelques degrés, à l’image de l’impitoyable « Swallowed By Sulphur », et les BURIAL REMAINS nous gratifient même d’une reprise tout à fait honorable et respectueuse de SLAUGHTER, avec un « Tortured Souls » qui se pose en conclusion ultra brutale d’un album de facture fort classique.

Alors. A vous de juger de l’intérêt d’une énième réalisation sous influence, mais honnêtement, les hollandais font clairement partie du haut du panier old-school, et récitent leur leçon scandinave avec une application parfaite. Spawn of Chaos est donc un exercice de diction très sympathique, un peu comme ces concours où les gamins doivent épeler des mots sans se tromper. Ici, les musiciens ne sont pas prêts de chuter avant la finale à Stockholm.                                       

                                                                                                                                                                                                          

Titres de l’album:

01. As Darkness Shall Reign

02. Where Death Begins

03. At Dawn Came The Shadows

04. Slaves To The Cult

05. Spear Of Destiny

06. Spawn Of Chaos

07. Swallowed By Sulphur

08. Legions Of Death

09. Tortured Souls (SLAUGHTER cover)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 26/07/2022 à 17:34
78 %    118

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Father Merrin + Cleaver + Prypiat 10/12 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gautier

Bien réalisé mais je supporte pas sa voix...   

06/12/2022, 07:16

Sadam Mustaine

Je filme toujours une ou deux chansons en live puis je range et je profite et j'essaye de me foutre aux barrières 

05/12/2022, 18:48

JTDP

C'est vrai que ça fait bizarre tout ces téléphones...L'effet est peut-être aussi démultiplié par le fait que ce soit et l'intro et la conclusion du concert... Et ce qui est amusant c'est que, paradoxalement, c'est grâce &agra(...)

05/12/2022, 00:02

NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12