Mind of a New God

Killing Addiction

01/06/2021

Xtreem Music

Les espagnols d’Xtreem Music sont des gens sympa quand même, et prolifiques dans leurs signatures. C’est ainsi qu’en parcourant mes mails, j’ai trouvé un petit communiqué m’alertant du retour des américains de KILLING ADDICTION, groupe passé à la trappe de la postérité underground depuis 1998. Il faut dire que le groupe d’Ocala en Floride n’avait pas produit grand-chose depuis son émergence en 1988, et qu’il n’était connu que d’une poignée de spécialistes de la mise en terre floridienne. Avec deux périodes d’activité bien distinctes (1989-1998, 2006-aujourd’hui), KILLING ADDICTION a donc mené sa barque comme il a pu, et a certainement profité de la vague vintage actuelle pour refaire surface en version longue-durée. Et ce ne sont donc pas moins de vingt-huit ans après son premier LP Omega Factor que le combo ressort ses griffes, toujours aussi affûtées, et ses pelles pour se sortir du bourbier dans lequel il s’est enfoncé, faute de reconnaissance à moyenne échelle.

Avec un line-up à moitié constitué de survivants de la grande époque (Patrick Bailey - basse/chant, et Chris Wicklein - guitare), un intermittent qui va et qui vient (Chris York - batterie, mais qui officiait au tabouret sur Omega Factor) et un petit nouveau (Devon McDonough - guitare), KILLING ADDICTION joue donc le traditionalisme mâtiné de nouveauté fraîche, pour nous offrir un album qui aurait pu sortir à l’orée des années 90 pour saluer la suprématie floridienne en la matière.

Très lucide sur son Bandcamp, le quatuor reconnaît facilement que son premier album reste un achèvement mineur de la scène, comme toutes ces autres sorties qui ont encombré les années 90 de leur violence facile et systématique. Typique du mouvement de Floride des MORBID ANGEL, Mind of a New God reprend donc les débats là ou son prédécesseur les avait laissés, et nous assomme d’un Death de tradition, joué comme à la parade, mais d’une efficacité redoutable. Si son label ibère n’hésite pas à dégainer les comparaisons les plus flatteuses envers ses poulains (CARCASS, INCANTATION, GRAVE, MORBID ANGEL), autant avouer que l’exagération est de mise. Evidemment, KILLING ADDICTION a des qualités indéniables, sa musique est efficace en diable, mais le groupe est évidemment figé dans le passé, et finalement se noie dans la production old-school actuelle qui ne permet plus de distinguer les précurseurs des imitateurs. En se basant sur des principes en vogue à l’époque de son émergence, le combo ne prend aucun risque, mélange les fragrances, rentre dans le lard, propose quelques inserts Heavy louables et nauséeux, mais ne fait qu’appliquer une recette connue de tous.

Toutefois, ne voyez pas en cette nuance de taille une condescendance quelconque découlant d’un ennui d’écoute. Je tiens seulement à préciser que les américains ne font que prôner des valeurs pas vraiment actuelles en se référant à leurs propres racines. Bien produit, ce second LP est donc digne d’intérêt, montre un certain panache dans l’utilisation d‘arrangements spatiaux, accélère comme il le faut, et place quelques blasts à la SUFFOCATION/MORBID ANGEL pour mériter l’appellation casher.

« Mind of a New God » met d’ailleurs l’ossuaire au centre du cimetière dès ses premières secondes, avec ce flanger efficace et fluctuant, avant que le chant évidemment caverneux de Patrick Bailey n’impose sa litanie gravissime. C’est propre, carré, ça fait le bonheur des antiquaires de la mort, et ça nous ramène quelques décennies en arrière, lorsque le genre dominait l’extrême de ses accents mortifères jouissifs. Composé de morceaux courts et concis, ce second album est donc digne du premier et de la petite légende des américains, et propose une continuité assez logique avec la bordée d’EP’s qu’ils ont sortis depuis les années 2000.

Quelques soli bien sentis pour se placer dans la plus droite lignée du PESTILENCE technique, quelques aménagements plus modernes pour accepter l’époque (« As Utopia Burns » et son break vraiment prenant), de la violence débridée qui fait plaisir aux fessiers (« Lives Unworthy of Life »), et surtout, pas mal d’enthousiasme, et une véritable joie de jouer en longue-durée et de retrouver des sensations de jeunesse. Pas de doute, les musiciens connaissent l’homélie et la mise en bière, et entre les fulgurances rythmiques les plus poussées (« Dark Realm Atrocity ») et les évolutions macabres éprouvantes et glauques (« Altered at Birth »), le bilan est donc méchamment positif pour cette formation du passé qui s’est tenue au courant des exigences old-school du présent.

Il est assez rare qu’une formation anecdotique d’avant-hier ne remette le couvert pour grossir les rangs de la jeune génération traumatisée par les racines, alors autant apprécier le comeback en album des KILLING ADDICTION pour ce qu’il est. Un retour qui louche vers le passé, qui table sur une petite réputation, mais qui ne l’usurpe pas par du prédigéré faisandé à peine goûtu. Ici, le steak est tartare, juste assez louche pour avoir un goût moisi, mais servi avec amour dans des assiettes même pas lavées. La classe en somme.

 

  

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Mind of a New God

02. As Utopia Burns

03. Prophecy Armageddon

04. Destroyer of Worlds

05. Lives Unworthy of Life

06. Dark Realm Atrocity

07. Condemned to Nothingness

08. The Chaos Older than Time

09. Altered at Birth


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/01/2022 à 18:28
80 %    179

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23