Ruthless

Scowl

18/10/2016

Autoproduction

Impitoyables, ces quatre allumés le sont totalement et assument parfaitement leurs travers. Fondé au début des années 2010, le concept bruitiste SCOWL (Chris « Dickler » Dialogue – chant/bruit, Zack « Joey Ramone Legs » Birmingham – guitare, Derek « Dunphy » Stephan – basse et Frank « Why Am I Even In This Band? » Huang – batterie) se complait dans une attaque pas vraiment franche à base de Crust, de Powerviolence, de Hardcore taré et de Grind voilé, sans complaisance, mais avec beaucoup d’aisance.

Comme tout combo extrême qui se respecte, ils ont déjà à leur actif une sacrée bordée d’injures gravées ou non sur rondelle, dont le « fameux » Grindcore Is Serious Business qui en dit long sur leur philosophie, qui finalement, ne repose que sur un seul principe.

Faire du bruit, d’une façon extrêmement chaotique, rester fun mais jouer en rang serré pour proposer une « musique » un tant soit peu construite et écoutable.

Ruthless qu’on considèrera comme un LP très court ou un EP très long selon les raisons et l’humeur, ne dévie pas d’un millimètre de leurs obsessions traditionnelles, et ne trahira pas non plus leur leitmotiv, brillamment résumé sur leur page Facebook.

« Too "crusty" to be on Encyclopaedia Metallum »

Et s’il est vrai qu’on ne trouve aucune entrée à leur sujet dans cette bible de l’étrange, ça n’est certainement pas à cause de leur barouf pas plus inécoutable qu’une démo cassette de GNAW THEIR TONGUES…enfin…pas tout le temps en tout cas.

Ces individus sont sans doute très sympathiques, mais peu empathiques envers vos oreilles. Avec leur mélange de courants pas si à contre-courant que ça, ils se placent avec habileté sur un échiquier du terrorisme musical mondial, option « fou qui bouffe la reine avec un mélange de stridences Crust et de silences samplés plus ou moins inquiétants ».

Difficile toutefois de les faire bouger sur le plateau, puisque leurs mouvements sont assez erratiques. Après une intro interminable genre Noise Ambient qui écorche les tympans et qui se montre très complaisante dans la douleur et les itérations irritantes (« Morning Breakfast Suicide Cruch »), les SCOWL décident dès le deuxième morceau d’honorer leurs influences qu’ils placent sur le niveau des éternels PHOBIA, TERRORIZER, INSECT WARFARE, DISRUPT, IN DISGUST et autres SPAZZ ou EXCRUCIATING TERROR.

« Hot Sauce Ass Play », en dehors de son titre qui fleure bon la blague provocante à deux sous trois pièces, passe en revue toutes les possibilités maniaques d’un Crust/Powerviolence qui sombre à intervalles réguliers dans le Sludge Indus poisseux et décoiffé, pour finalement ne plus redécoller. Surprenant, d’autant plus qu’il est pieds et poings lié à sa suite pas si logique que ça « Freebase Space Case », qui titille la fibre nerveuse des BRUTAL TRUTH et des FULL OF HELL pour une valse/hésitation qui file la gerbe de ses hurlements tantôt hystériques ou graves et magiques.

Si le seul centre d’intérêt avoué des tarés semblent être les blasts, comme ils le déclarent de façon un peu péremptoire, il semblerait qu’ils soient plutôt obnubilés par la provocation en tous genres, et qu’ils aient assimilé toutes les possibilités de déranger et agacer par des successions de plans pas vraiment cohérents entre eux.

Et finalement, au moment d’établir un verdict ferme pour les condamner, me voilà bien embêté. Avec un jury qui ne sait plus où de la tête dodeliner, je dois juger par moi-même tout en étant légèrement hébété et l’esprit embrumé.

Entre Powerviolence vraiment cru, Grind subtilement dru, Fastcore ténu et Indus à peine bu, la direction des originaires de Brooklyn n’est pas du genre à se mettre à nu, et nous laisse dubitatif, un peu comme si les vieux OLD partageaient leurs vues avec un FULL OF HELL en quête d’absolu.

On peut toutefois avant de clore le dossier, signaler que ces flingués n’hésitent pas à se foutre de notre gueule en meublant leur EP de trois interventions extra musicales, qui se répandent en bruitages insupportables et autres samples ingérables (outre l’intro déjà abordée, « Ruthless » et l’outro « Eviction #865 » ne sont que bruit et pas forcément fureur), et qui en plus monopolisent à eux seuls plus de la moitié de la durée totale de Ruthless.  

Mais en fin de compte, tout ça est assez malin et pris dans sa globalité offre une récréation synonyme de graves céphalées, dans un esprit underground bordélique parfaitement respecté.

Vous jugerez sur pièce de la pertinence de la blague, mais j’ai quand même été séduit par ce mélange de crises de démence Powerviolence/Grind et d’instances Ambient/Indus, qui forment un tout assez compact et assujetti à une interprétation subjective qui met finalement assez mal à l’aise.

Mais c’est le propre de l’extrême, de ne justement pas hésiter à aller trop loin pour provoquer. Alors impitoyables ou pitoyables, la frontière d’analyse est mince, mais…

 …peu importe.

Official Bandcamp


par mortne2001 le 02/11/2016 à 15:49
65 %    535

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

AAAAAAHHH !!! !!! !!!En voilà une bonne news !!!

28/10/2020, 15:34

NecroKosmos

Oui, là aussi, groupe sous-estimé à l'époque. Trop violent pour les fans d'HELLOWEEN et trop soft pour les fans de KREATOR (comme RAGE, par exemple). Dommage car LIVING DEATH avait une empreinte qui lui était propre. Personnellement, j'adore surto(...)

28/10/2020, 09:50

NecroKosmos

Groupe original, totalement sous-estimé. Achat indispensable.

28/10/2020, 09:43

NecroKosmos

Groupe chiant. Jamais compris l'intérêt qu'on pouvait y porter.

28/10/2020, 09:42

Humungus

Jamais réellement accroché à ce groupe qui pour moi ne propose jamais rien d'innovant ni même d'un tant soit peu accrocheur...Idem donc à l'écoute de cet album.PS : mortne2001 enculé !

27/10/2020, 20:29

Jus de cadavre

Pas encore écouté attentivement, mais ça me semble très bon en effet !

27/10/2020, 18:12

Simony

Voilà qui confirme quand même que 2021 va être très compliquée pour les acteurs du monde artistique, tout art confondu, et de la culture. 

27/10/2020, 13:14

Humungus

Mouuuuuuuh que c'est bon ça !Riffs binaires... Voix de porcasse...J'achète !!!

27/10/2020, 09:37

Humungus

Leur meilleure galette effectivement.

27/10/2020, 09:22

Humungus

Malgré le Covid, cela bouge encore foutrement de la guibole à l'EHPAD !

27/10/2020, 09:21

Hipparion33

Fan de metal depuis les années 80 , je suis tombé semaine dernière dans un magasin Cash sur cet album en vinyl . Je ne connaissais absolument pas et je me suis dit " tiens un album de heavy , je prends".Arrivé chez moi , direct dans la platine. Quelle (...)

26/10/2020, 17:57

Simony

Après maintes écoutes de la bête, franchement pas déçu. C'est du pur FUNERAL ORCHESTRA ! Dans le genre glauque, sombre et franchement abyssal, difficilement égalable ces mecs là.

26/10/2020, 17:22

Raumsog

Ah on les voit les anciens crevards de VS!   

26/10/2020, 10:13

Betrayed

Je ne savais pas que ça existait encore ce truc.Souvenirs de VS...   

25/10/2020, 09:26

KaneIsBack

Haha, Shaka écrit des news ici, maintenant ?   

24/10/2020, 17:03

Solo Necrozis

Pas de nibards mis en évidence. Voilà, je fais gagner du temps à certains.

24/10/2020, 11:40

Humungus

Ca sonne effectivement à mort CANNIBOUL.Très bon donc.Pis j'adore cette pochette.

23/10/2020, 19:51

Saddam Mustaine

Il y a 8 mois il n'y avait de pandémie, et tout le monde s'en foutait les stades étaient pleins comme les concerts...Donc dans 8 mois impossible a dire, et les plus pessimistes ne vous laissez pas décourager par la dictature sanitaire de ce pauvre monde de fo(...)

23/10/2020, 19:41

Humungus

Satan + 1.J'avais encore quelques espoirs il y a peu, mais l'ITW de Barbaud dans le Figaro (???) me les a définitivement enterrés...Allez... On croise tout de même les doigts hein... ... ...

23/10/2020, 07:31

POMAH

Ouais y'a quelques Labels tu sens bien qu'ils sont géré par des mecs avec de fortes convictions. Van, Avangarde comme tu le soulignais, Iron Bonehead, y'en a d'autres bien sur. Mais eux clairement quand ils sortent un trucs que je ne connais pas je me dit Houlaaa(...)

23/10/2020, 03:47