Sinister Forces of Hatred

Demonztrator

01/11/2021

Ossuary Records

Evidemment, avec un nom pareil, inutile de s’attendre à un Hard Rock mélodique ou à un AOR délicat. Et en effet, les finlandais de DEMONZTRATOR ne font pas de quartier, mais bien la démonstration de leur force de frappe Thrash qui n’a rien à envier aux plus féroces représentants de l’époque. L’âge d’or évidemment, celui de la période 86/90, qui commençait à comprendre que la seule limite autorisée était celle de leur méchanceté et de leur imagination.

Mais DEMONZTRATOR n’en est pas à son coup d’essai, et les fans savent déjà que le quatuor d’Helsinki s’est exprimé il y a quatre ans via un premier long aussi mordant que puissant. Forgotten Acts of Aggression mettait donc les choses au point, et s’accrochait à son patrimoine tout autant qu’aux classiques de la Bay-Area et de l’Allemagne. Entre EXODUS, EXUMER et SADUS, les finlandais ont donc développé un répertoire solide, renforcé par un EP il y a deux ans (Myriad Ways of Dying), et ce second long vient à point nommé rappeler leurs intentions, toutes plus malveillantes les unes que les autres.

Jukkis Lappalainen (basse), Timo Ahlström & Jökä Reinholm (guitares), Jari Hurskainen (chant) et Seppo Tarvainen (batterie), outre leurs occupations dans d’autres groupes (FREEDOMINATION, BEDIMMED, ARCHITORTURE, DEFECTION, DISFORMED, etc…) prouvent qu’ils sont encore plus efficaces ensemble, et avec un morceau de la trempe de « Acid Remains », cavalant sur un tempo échevelé, nous signalent qu’ils sont tout à fait prêts à affronter sur leur propre terrain les WARFECT et autres CRIMSON SLAUGHTER. La voix incroyablement hargneuse de Jari Hurskainen permet à l’instrumental de survoler des sommets de violence, même si le quintet aime à moduler le tempo pour ne pas lasser d’un coup de boule permanent.

Le Thrash est classique, délicatement old-school, mais la force de frappe est impressionnante, et fait le lien entre cette jeune génération et ses ainés, en remettant au goût du jour des recettes anciennes. Il est même parfois possible de voir en DEMONZTRATOR un KREATOR des jeunes années, celui de Terrible Certainty et Extreme Agression, avec un talent instrumental et un instinct mélodique plus prononcé.

Avec des morceaux conséquents faisant étalage d’un nombre d’idées assez bluffant, les finlandais nous entrainent à la frontière mince séparant le Thrash pur et dur du Death sur, et l’intensité de leurs déflagrations nous font admettre que les deux genres ont toujours été complémentaires. Bien évidemment, nous n’irons pas jusqu’à parler de DEMOLITION HAMMER, mais en subissant les outrages dispensés par « The Collapse », on comprend que le groupe à les arguments pour être encore plus vilain est bestial sans avoir à renforcer sa fureur naturelle.

Il est certain que ce nouvel album pourrait donner des idées à ce cher Mille, et le forcer à abandonner son virage un peu trop prévisible de ces dernières années. Ne se séparant jamais de son feeling mélodique sans atténuer sa percussion, Sinister Forces of Hatred est à l’image de sa pochette, mais aussi plus complexe. La fluidité typiquement californienne vient donc diluer la brutalité made in Germany, et un titre aussi épique et construit que « Into the Mouth of Madness » souligne les ambitions d’un quintet qui ne se limite pas à une horde de barbares en rut.

Intro mélodique en son clair, basse coulante, cymbales frappées avec fermeté, l’ambiance est plantée, à l’image d’une collision entre TESTAMENT et  WARBRINGER, pour un résultat qui renvoie pas mal de représentants de la nouvelle vague sur les bancs de l’école de Frisco. Avec une paire de guitaristes volubiles, un batteur qui se prend parfois pour Lombardo, et une cadence d’abattage remarquable modérée de quelques breaks inspirés, ce second LP est d’une haute teneur en intensité, se veut poivré, mais aussi délicatement salé. Les syncopes sont parfaites et maîtrisées, le flow du chant incessant mais précis, et la rythmique infatigable.

En bons mercenaires Thrash qui respectent le contrat, les finlandais nous livrent de véritables moments de bravoure, comme sur le groovy et hypnotique « Crossing the Rubycon », dispensant des arrangements sobres mais bien placés, ou sur l’hymne implacable « Scavenger of War » qui provoque la guerre sans se soucier du nombre de victimes éventuelles.

Du travail solide, évidemment formel dans le fond, mais réellement convaincant dans la forme. Une façon de combiner la puissance brute à la sophistication du jeu, pour produire une musique sinon novatrice, du moins vraiment sincère. Avec quelques allusions à la vieille garde Thrash des premières années (« Nail Them All », qui taquine TANK, AT WAR…), et un final à la SLAYER, permettant de digérer sa retraite anticipée (« Embryonic Evil »), DEMONZTRATOR fait celle de son savoir-faire, probant, écrasant et convaincant.

                                                                                                                                                                  

                                      

Titres de l’album:

01. Murderlust

02. Proclamation

03. Acid Remains

04. The Collapse

05. Into the Mouth of Madness

06. Intermission- Deus Volt

07. Crossing the Rubycon

08. Scavenger of War

09. Nail Them All

10. Embryonic Evil


Facebook officiel


par mortne2001 le 24/06/2022 à 18:02
82 %    61

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01

gasdf

Jamais aimé ce style pseudo-brutal et ce groupe.

06/08/2022, 21:08