Exhortation to the Impure

Verbum

14/01/2022

Iron Bonehead

Si on réfléchit bien à l’appellation full-lenght, on se fait quand même salement avoir par ce premier album des chiliens de VERBUM. Ils sont certes une légende dans l’underground local depuis leur émergence en 2014, et plus particulièrement depuis la parution d’un premier EP en 2016, mais ceci n’excuse pas cela.

Exhortation to the Impure dans les faits, contient huit morceaux. Ce qui est honnête, mais soustrayons-y l’intro et l’outro, et nous arrivons à six morceaux. Otons à ces six morceaux les deux interludes, et nous arrivons…à quatre morceaux, soit trente minutes de musique, certes conséquente, mais…un peu plus EP large que LP light.

Nonobstant ces considérations de temps plus ou moins valables, puisque seule la qualité prime, les chiliens nous offrent donc huit ans après leur émergence leur premier « album », cet infâme et putride Exhortation to the Impure qui vient à point nommé conforter leur réputation de vilains garçons de la scène Death/Doom sud-américaine. Photos promo cryptiques et opaques, line-up inconnu, tout est fait pour entretenir le mystère diabolique partiellement dévoilé par ces compositions terriblement bien agencées, qui se souviennent du meilleur du pire de la scène Doom/Death/Black la plus infernale, et des influences comme INCANTATION, dISEMBOWELMENT, MORTICIAN ou encore pourquoi pas, TERRA TENEBROSA et quelques autres aussi néfastes.

Alors finalement, quatre longs morceaux pour un cheminement logique, c’est assez bien vu de la part de ce quatuor. D’autant que les intro/outro et interludes sont efficaces et conçus comme de véritables prologue/épilogue et glissements, ce qui confère à ce premier album une aura encore plus sombre. On en comprend d’ailleurs assez vite le propos en tombant sur le ténébreux et grave « Abrahamic Sedition », qui impose immédiatement un riff pachydermique dans la plus pure tradition d’un CATHEDRAL, en version moins…anglaise et flegmatique. Ici, la campagne est désolée, l’heure du thé remplacée par l’heure du sang, et les grondements vocaux font office de fil de narration pour nous guider sur les pas d’une légende somme toute assez effrayante.

Musicalement solide, Exhortation to the Impure bénéficie en outre d’une production parfaite pour le non-genre, avec une assise rythmique épaisse, et des guitares qui blessent sadiquement. Le tout est équilibré dans les dissonances, et le trip est immersif, pour qui ne crache pas sur un brin d‘apnée. Rien, de vraiment révolutionnaire pour le genre, mais une version solide qui supporte très bien quelques accélérations Black/Death, et qui propose suffisamment de nuances pour captiver un public avide de sensations fortes, mais pas forcément linéaires.  

Il est d’ailleurs assez troublant parfois de se rappeler des exactions les plus sévères d’AUTOPSY, revues et corrigées façon Chili menaçant, mais ce sont évidemment les souvenirs de dISEMBOWELMENT qui sont les plus persistants, et les plus imprimés en filigrane. Un hommage qui tient largement la route, une lancinance éprouvante, une méchanceté presque palpable du fond des temps (« Silent Oratorium », le meilleur du Doom processionnel), mais aussi une violence bien concrète, soulignée de blasts, de vomi vocal et d’impulsions sadiques, en symphonie de l’horreur à destination des plus biaisés de la psyché (« Exhortation to the Impure »).

L’un dans l’autre, et malgré une économie de jeu plutôt rebutante au prime abord, VERBUM signe un véritable premier album, pas forcément longue-durée, mais de proportions suffisantes pour marquer de son emprunte cette année 2022 qu’on ressent déjà pourrie jusqu’à l’os.  

                                                                                                                                                                                                         

Titres de l’album:

01. Intro         

02. Abrahamic Sedition                    

03. Nihil Privativum

04. Interlude I

05. Silent Oratorium

06. Interlude II          

07. Exhortation to the Impure

08. Outro



par mortne2001 le 22/01/2022 à 15:14
80 %    147

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
22/01/2022, 16:19:59

Chronique totalement partagée, j'avais écouté l'album par curiosité en trainant sur le Bandcamp de Iron Bonehead et il possible qu'il fasse parti d'un futur achat chez ce label que j'apprécie particulièrement pour l'authenticité de ses sorties.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23