The End of All Life

Endless Disease

28/01/2019

Autoproduction

Quand je lis Nihilistic Black Metal / Crust, bah moi, ça me titille. Voilà. J'admets qu'en plus de cette étiquette, l'artwork, le titre de l'album et les noms des morceaux ont aussi pesé dans la balance pour me faire me pencher sur ce The End of All Life des américains de ENDLESS DISEASE.

Ce n'est pas un secret, j'aime beaucoup les trucs bien furieux, ultra vénères, sales et qui crient très fort. Les trucs qui puent la haine et la misanthropie. Mais bon, chaque groupe plus ou moins en colère n'hésite pas à jouer la surenchère aujourd'hui : à qui sera le plus dégueu, le plus violent, le plus repoussant. Qui a la plus grosse en quelque sorte... Et bien ce ne sera peut-être pas ENDLESS DISEASE le vainqueur mais une chose est sûre, ils sont tout de même pas mal sur l'échelle du "je balance la sauce en mode balec... !". 

ENDLESS DISEASE nous vient donc du Texas, de San Antonio plus précisément. Shane (batterie) et Ryan (tout le reste), qui forment ce duo, ne sont pas des débutants. Ils jouent en effet dans tout un tas de groupes bien underground du Texas, et passent sans soucis, via leur divers combos, du Funeral Doom au Grindcore mais aussi du Black Metal au Brutal Death. En gros ils font le tour de tout ce que la scène extrême peut leur proposer comme style. Mais ENDLESS DISEASE semble tout de même être un des projets qui leur tient le plus à cœur. Ils sortent donc en ce début d'année leur premier album, The End of All Life, après une belle série de démo et autres EP depuis 2009, année de formation du groupe.

Et cet album alors ? Et bien il n'y a pas tromperie sur la marchandise : nous avons à faire à un très équilibré mélange de Crust et de BM les plus primaires. On passe du plan d-beat ultra classique qui donne l'envie de tout péter en mode gilets jaunes, aux blasts typiques Black Metal qui donnent envie d'incendier un édifice sacré. Mais on ajoute à tout ça une bonne louché de Thrash old-school à l'allemande. Et on va même être plus précis, on pense un peu à SODOM par moment, dans les passages où ça ne blast pas et avec ce son de guitare bien crusty. Une louchée de Thrash bien frontale qui te remet les idées en place à grands coups de triques dans les mollets quoi. Un chant black très audible et haineux comme il faut (Nocturno Culto, sort de ce corps), vient cimenter le tout. La production est très bonne pour le genre, limite un peu trop j'ai trouvé. On aurait préféré un peu plus de saleté dans le son des guitares pour donner un côté plus sombre et malsain. J'ai beaucoup aimé le son de batterie par contre et surtout de la caisse claire qui claque bien avec ce son aiguë qui sied à merveille au style.

Voilà, les texans n'inventent pas l'eau chaude, et ce n'est surtout pas ce qu'ils veulent à vrai dire. Mais ce premier album est bien plaisant à écouter, car fait avec passion et savoir-faire. Je ne vais pas rallonger cette chronique plus que de besoin, j'avais juste envie de vous parler de ce groupe. Donc pour ceux qui cherchent du Blackened Crust vous savez ce qu'il vous reste à faire ? Cliquer sur le bouton Play en dessous.


Tracklist :

01. No Greater Curse - 02. Every Beating Heart - 03. The End Is Now - 04. Nothing But Hatred - 05. Human Eradication - 06. End It All Now - 07. Embrace Death - 08. Fuck Humanity - 09. Collapse  - 10. End Your Life

Facebook


par Jus de cadavre le 07/03/2019 à 09:00
70 %    441

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42