The Erinyes

The Erinyes

16/09/2022

Frontiers Records

On a beaucoup entendu parler de ce nouveau projet sur les réseaux sociaux, ses trois héroïnes en faisant l’article dès que possible. Il faut dire que le concept avait de quoi attirer le chaland, avec trois chanteuses aux commandes du groupe, et un nom se référant à la mythologie grecque. Le nom de THE ERINYES faisant référence à ces fameuses Erinyes, divinités chthoniennes de la vengeance, et en écoutant ce premier album, on comprend que la vengeance est surtout musicale.

Le projet avait de quoi affoler les yeux et les oreilles, puisque le casting trois étoiles de ce premier long se compose de trois figures bien connues de la scène Metal Symphonique internationale. Et avec Justine Daaé (ELYOSE), Mizuho Lin (SEMBLANT) et Nicoletta Rosellini (WALK IN DARKNESS, KALIDIA) aux micros, inutile de dire que les fans de ces trois fabuleuses chanteuses étaient aux abois. Le résultat était attendu de pied ferme, et bien que réfractaire au genre, autant dire que ses adeptes seront aux anges dès le début de l’album.

Il fallait évidemment compter sur le sens de la fête de Serafino pour que le projet soit lancé via Frontiers. La maison de disques transalpine se frotte donc les mains de cette association, promise à une belle carrière aussi courte fut-elle. Trois chanteuses adulées, une ambiance grandiloquente, une petite touche de modernisme pour faire briller le vernis nostalgique, et vogue la galère spatiale, quelque part entre les fusées DELAIN et VISIONS OF ATLANTIS.

Écrit et produit par Aldo Lonobile (SECRET SPHERE, TIMO TOLKKI’S AVALON, ARCHON ANGEL), The Erinyes est évidemment du sur mesure pour nos trois valkyries, qui donnent du coffre et nous font sentir que le projet les fascine au plus haut point. Et s’il est parfois difficile de savoir qui chante quoi, l’association de ces trois timbres fonctionne bien, d’autant que l’album évite assez intelligemment tous les écueils du Metal symphonique en plastique périmé avant même d’avoir été consommé. On parlera d’ailleurs plus volontiers d’un Metal moderne, aux touches Pop très prononcées sur les refrains, plutôt que d’un Symphonic Metal stricto-sensu.

Aldo Lonobile a donc donné tout ce qu’il avait pour rendre le concept viable, et si les morceaux ont parfois cette touche formelle qui les rend passe-partout (breaks de claviers, calme avant la tempête, refrains anthémiques, chœurs à profusion), ils n’en demeurent pas moins catchy en diable, comme cet entêtant « Betrayed », premier gros hit de l’album qui s’s’incruste dans la mémoire comme un hit des années 90.  

Sans la passer sous silence, la convenance des riffs écrase le projet sous son traditionalisme, et l’empêche souvent de décoller, malgré l’investissement des trois chanteuses, qui y croient comme personne. Admettons-le une bonne fois pour toutes, Nicoletta, Justine et Mizuho sont les trois véritables héroïnes de THE ERINYES, et le reste de l’équipe est là pour mettre leur talent en avant. Outre nos trois déesses, on retrouve évidemment l’incontournable Aldo Lonobile aux guitares, Andrea Buratto à la basse, Michèle Sanna à la batterie et Antonio Agate aux claviers, backing band de luxe pour interprètes hors norme, et ce que l’album perd en créativité, il le gagne en efficacité, comme en témoigne la gifle moderne « Death by a Broken Heart », single évident, qui ressemble à s’y méprendre à du VIXEN repris par THEATRE OF TRAGEDY.     

Comme vous le constatez, The Erinyes n’a d’ambitieux que son casting. Les titres, aussi bien produits soient-ils restent des exercices de style évidents dans un registre de faux Metal symphonique très Pop et très Rock, et chaque morceau est une pierre de plus à ajouter au culte de ces trois chanteuses aux capacités énormes, mais qu’on condamne à sous-exploiter dans un cadre trop restrictif et commun.

Dommage, car avec trois talents pareils, tout était possible. En se creusant un peu la tête, Aldo aurait pu accoucher d’une montagne, et non d’une jolie colline verdoyante ou nos trois héroïnes laissent paître leur troupeau de fans. Alors évidemment, les fans des trois demoiselles me trouveront un peu dur envers elles, mais je déplore le manque d’ambition de cet album qui se contente d’être une suite de chansons souvent sans âme. Des tubes interchangeables, qu’on a le sentiment d’avoir déjà écouté cent fois dans le répertoire de groupes établis, et qu’on oublie rapidement pour cause de facilité prononcée.

Les divas méritaient un écrin plus personnel que cette démonstration de savoir-faire à l’italienne. On préfèrera le côté plus intime de l’affaire, via ses titres les plus nuancés, avec « Someday » en étendard, et  « Paradise » en trademark électronique pleine de flair.

Je ne peux me résoudre à condamner cet album qui pêche par facilité, puisque les chansons, aussi prévisibles soient-elles, n’en procurent pas moins un vrai plaisir aux passionnés. Je regrette seulement que personne n’ait songé à tirer le concept vers le haut pour produire une œuvre unique. Dommage, mais restent quelques bons titres, surnageant dans une mer de remplissage gothico-romantique.  

    

         

Titres de l’album :

01. Life Needs Love

02. Drown the Flame

03. On My Way to Love

04. Betrayed

05. Death by a Broken Heart

06. Where Do We Go

07. It’s Time

08. Someday

09. My Kiss Goodbye

10. Paradise

11. Take Me

12.You and Me Against the World


Facebook officiel


par mortne2001 le 16/09/2022 à 18:02
75 %    74

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16