The Pizza EP

Crisix

10/09/2021

Listenable Records

Je me souviens de mes années fac avec une certaine tendresse. Certes, nous n’avions pas le contexte idyllique d’Hélène et ses garçons, mais la cafétéria était accueillante, et le travail épars. Evidemment, nous nous retrouvions entre amis et collègues le temps d’un vendredi soir ou d’un week-end, et le programme était toujours le même : bière, vodka, pizza, et éventuellement, un film sorti d’une collection quelconque de vidéos pirates. Cette répétition avait des allures de rituel, de gage d’amitié entre jeunes du même âge ou presque, et a laissé des traces dans les sillons de la mémoire, à tel point qu’à bientôt cinquante ans, je la regrette quelque part. Cette routine ludique a laissé place à une itération des plus irritantes, entre paiement des factures et autres tâches ingrates nous rappelant notre sordide condition de rouage d’une machine administrative et capitaliste trop bien huilée. Alors, pour prendre un peu le large et se replonger dans cette fausse adolescence d‘adulte en devenir, rien de tel qu’un petit trip en Espagne pour y retrouver d’éternels branleurs, qui ont refusé de grandir il y a longtemps déjà.

Les CRISIX sont sans aucun doute de gros branleurs, mais des branleurs qui bossent. Depuis sa création en 2011, le groupe a déjà publié cinq longue-durée, tous aussi enthousiasmants et chafouins les uns que les autres. Le départ tonitruant de The Menace, l’atterrissage en catastrophe de Sessions #1 - American Thrash, l’album de reprises fourgué en 2019, et entre temps, des classiques, From Blue to Black, Against the Odds, des riffs véloces, une rythmique souple, et un chant gouailleur. Des spécialistes du crossover, qui en une décennie ont affirmé leur suprématie sur le genre, et qui continuent aujourd’hui d’en explorer les arcanes pourtant réduites. Et deux ans après leur dernière apparition en tant que copieurs de grande classe (primaire), les originaires d’Igualada reviennent avec dans leur cartable quatre petits morceaux, qui prouvent qu’ils n’ont pas encore l’intention de sauter une classe.

Nous étions en droit d’espérer un nouvel album, mais c’est avec un EP frais et dispo que les ibères nous bernent. Quatre petits morceaux emballés dans un carton à pizza, faisant l’éloge de cette pâte italienne recouverte de sauce tomate, d’anchois, de salami, de poivrons, de peppéroni, et autres ingrédients au choix, et en sus parfois. Quatre morceaux qui leur permettent de se replacer dans le contexte après la pandémie de COVID, et qui remettent sous la lumière leur talent unique pour nous conter des histoires de sagouins qui n’ont rien d‘autre à foutre de leur journée que d’écouter EXCEL, jouer aux jeux vidéo, et regarder des films avec des gens qui ne portent pas de pyjama ou qui se font éviscérer au bout de quelques minutes à grand renfort d’hémoglobine.

CRISIX est devenu plus qu’un groupe avec le temps, un gage de qualité. Une AOC qu’on respecte dès l’étiquette, et qui coule dans le palais des tympans avec une âpreté qu’on apprécie. Ce Pizza EP ne déroge évidemment à aucune règle, et je ne créerai aucune surprise en affirmant qu’il ne recèle aucune surprise.

Du Thrash, du Mosh, du Crossover, de la bonne humeur mais un professionnalisme qui empêche de torcher vite fait quatre machins qui tiennent à peine debout. Frustrant car bien trop court, Pizza EP est fort en piment, chargé en oignons, laisse l’haleine de chacal empester la chambrée, mais gâte l’estomac de ces accélérations fumeuses et de ses riffs francs. On y retrouve l’esprit potache du groupe, et surtout, les réminiscences d’une jeunesse passée à découvrir les nouveautés violentes du mois en se goinfrant de tomate en boîte. Et le groupe l’affirme lui-même dans un élan de lucidité assez confondant de réalisme : « World Needs Mosh ». En effet, et même après que la pandémie a laissé place à des incertitudes troublantes sur l’avenir, nous avons besoin de cette énergie débridée et de ces chœurs de cour d’école mal famée. Et si sur quatre morceaux, le quintet (Javi Carrión - batterie, Marc Busqué "Busi" & Albert Requena - guitares, Julián Baz - chant et Pla Vinseiro - basse, dernier arrivé il y a deux ans) a quand même le culot de nous refourguer un insert Punk de moins d‘une minute (l’hilarant « Raptors in the Kitchen »), il est parfaitement excusé par les deux tubes déments que sont « No Tip for the Kid » et « It's Tough to Cook a Song ».

Onze minutes, pas plus, moins du quart du temps qu’il faut pour commander une pizza et la recevoir à la maison, ou l’exact timing pour dévorer la moitié de cette pâte fine décorée avec amour. Alors, croquez dans cette pizza, collez-vous le dernier CRISIX entre les feuilles, et ressortez un Gore de derrière les fagots. Une soirée en compagnie de ces gus-là s’apprécie jusqu’à la dernière bouchée/minute.

             

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. No Tip for the Kid

02. World Needs Mosh

03. Raptors in the Kitchen

04. It's Tough to Cook a Song


Facebook officiel

Site officiel


par mortne2001 le 11/10/2021 à 15:19
78 %    240

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


metalrunner
@86.253.121.13
11/10/2021, 18:38:40

Que du bonheur moooossssssshhhhhhhh merci pour la cure de jouvence .

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!Incontestablement une des news de l'année ça !!!Achat sans écoute !!!

19/10/2021, 09:28

Wildben

Entre cette triste nouvelle et le décès du bassiste de Bukowski, ça a vraiment été une journée de merde pour notre scène au sens large.

19/10/2021, 07:07

Moshimosher

J'apprends la nouvelle ici-même... Quel gâchis ! RIP...

18/10/2021, 23:37

Bones

Elle apparaît sur The Principle Of Evil Made Flesh. Je l'ignorais.  Bien triste fin, quoi qu'il en soit. :-(

18/10/2021, 23:08

sofs

Des loups dans les chiottes. Très fin comme nom de groupe...La musique est à l'avenant: bien chiasseuse.

18/10/2021, 21:19

Humungus

Bah merde !!!J'étais loin d'imaginer que quelqu'un comme ça faisait parti des victimes...(Oui, je sais, c'est une phrase à la con mais c'est tellement vrai)J'écoute du HAGALAZ' RUNEDANCE depuis la fin des 90s et s(...)

18/10/2021, 20:27

RBD

Ses multiples projets ne s'adressaient pas beaucoup à moi mais ce n'était pas une inconnue. Quand j'ai vu ça hier soir, je suis resté incrédule un petit moment.

18/10/2021, 18:47

Jus de cadavre

Pareil, le choc. L'album Frigga's Web a énormément tourné chez moi. Quelle tristesse.

18/10/2021, 18:45

Pomah

Épisode trop court, y'a encore tellement de chose à dire sur ce groupe fabuleux. 

18/10/2021, 16:47

Raumsog

A sa décharge il produit des oeuvres assez différentes (tout en restant un bon disciple de Beksinski quand même) mais les groupes ne semblent vouloir de lui qu'une seule chose : un gros bonhomme de 300 mètres de haut avec une serviette sur la tête (et des tou(...)

18/10/2021, 16:46

Pomah

Elle aura bercé pas mal de mes nuits d'automne, notamment avec Volven. C'est quand même con de mourir comme çà. RIP

18/10/2021, 16:41

Simony

Je ne sais pas si c'est lui mais cela ressemble étrangement à celle de Mirror Reaper de BELL WITCH ou celle de Walk Beyond the Dark de ABIGAIL WILLIAMS, de même du dernier NECROGOD et effectivement ça commence à se voir...

18/10/2021, 15:09

KRONEMBOURG

Remarque, mourir assassiné c'est très BLACK METAL ! non je plaisante, quel manque de bol.... RIP

18/10/2021, 13:44

Satan

Une des plus tristes nouvellles de l'année assurément...

18/10/2021, 12:16

Buck Dancer

Mariusz Lewandowski ( j'imagine que c'est lui la pochette) est très doué, mais il devient comme AC/DC. On ne change pas une formule qui marche! 

18/10/2021, 11:11

piem

NOMED du Nord !! mais alors au nord de la Loire

18/10/2021, 10:31

Simony

Je suis d'accord, rencontrer les bonnes personnes au bon moment ne suffit pas, faut-il encore pratiquer une musique intéressante et personnelle ce qui est le cas pour SUP / SUPURATION.

17/10/2021, 12:31

Kerry King

https://www.blabbermouth.net/news/kerry-king-on-his-post-slayer-project-it-will-be-fking-good/Le pere King parle de son projet justement. 

15/10/2021, 23:04

afarf

bof 

15/10/2021, 21:01

Humungus

C'est plus ce que c'était c'est sûr, amis cela reste du UNLEASHED pur jus..."D'après les deux extraits, j'ai l'impression que le groupe s'assoupli alors qu'il gagnerait à se durcir"CLAIR !!!

15/10/2021, 09:05