Unwavering Resonance

0n0

24/06/2022

The House Of What You See

Plus de dix ans après leur premier long Path, les slovaques fous de 0N0 reviennent négocier le virage de leur troisième album avec un brio déconcertant. Pourtant, rien n’a vraiment changé dans leur approche : un son toujours aussi grave et gras, une inspiration multiple mais cryptique et macabre, des titres déstructurés à la frontière de l’Ambient, et un concept musical assourdissant, loin des facilités Death/Doom d’usage. Metal Injection, dans un accès d’euphorie, les a même comparés à CAVERNLIGHT, GODFLESH, GORGUTS, ULCERATE, ou ESOTERIC, ce qui en dit long sur l’appréciation de cette nouvelle œuvre d’un travail plus général dans le fond et la forme.

Et si ces comparaisons généreuses ne cernent pas vraiment la vérité, elles permettent de baliser le terrain de la qualité, Unwavering Resonance étant une fois encore un exercice bruitiste remarquable, dont chaque note, chaque coup de grosse caisse et chaque silence est à sa place, incontestable. En poussant le bouchon des parallèles encore plus profondément dans l’étang de la violence, on pourrait presque dire que les 0N0 sont les fils illégitimes de TERRA TENEBROSA et dISEMBOWELMENT. La tendance au libre arbitre absolu des premiers, et l’exploration des traumas humains les plus malsains des seconds, pour une collision d’électrons explosive, en partition jouée à la croche près pour ne pas dévier du programme.

Toujours aussi « à part » et unique, 0N0 profite d’un label crée pour et par lui-même, et met en avant la technique utilisée pour arriver à ses fins. Enregistré et mixé par le groupe, avec une post production assurée par Angakok Thoth (Mydriasis Studios), un mastering de Greg Chandler (Priory Recording Studios), et une pochette soignée par Viral Graphics, Unwavering Resonance est donc un package complet, et malgré la durée restreinte du projet, l’idée principale s’impose et prend le temps d’égrener ses arguments. Des riffs concentriques deux tons en dessous, des chœurs fantomatiques qui planent au-dessus d’un château slovaque imprenable, pour une visite de l’au-delà à la mode Fulci encore plus raidi par la mort.

Entre Death/Indus et Electro-Doom, Unwavering Resonance est une expérience sismique et dissonante comme vous en entendrez peu en ce mois de juin mi-fugue mi-raison. Donnant le sentiment d’avoir été enregistré dans une crypte en ruine à l’aune d’une nouvelle ère abominable enterrant l‘ancien temps avec un mépris certain, ce troisième album est une plongée dans les abysses de l’enfer, entre raideur ascétique et mécanisme de défense bruitiste.   

« Clay Weight », énorme entame, prouve que le colosse n’a pas les pieds en argile, et que son équilibre est très stable. La voix, hurlée comme aux beaux jours d’un BM nordique accompagne les motifs ténébreux, et l’atmosphère générale moite et industrielle enfonce les cauchemars dans les tréfonds d’une nuit sans fin, et rappelle les écoles Sentient Ruin, Eternal Death ou autres Caligari et Iron Bonehead. Cet énorme pavé et une brique de cent tonnes vous tombant sur le coin du nez au coin d’une rue borgne, et le coup de semonce se fait ressentir jusque dans le moindre petit bout de muscle de votre corps. Beaucoup, assez peu rompus à l’exercice du brutal underground jugeront le tout trop compact et linéaire pour être digne d’intérêt. Ceux acceptant tous les modes de communication, reconnaitront le génie créatif des slovaques, qui ne nient pas la mélodie, mais l’utilisent à leur façon, biaisée, maladive, déchargée, pour la reconstruire en mode Frankenstein de l’étrange lors de passages en musique profane et blasphématoire, sur le title-track, énorme de menaces de l’ombre et autres coups portés les griffes aiguisées.

Crédible, inquiétant, dissonant mais logique de bout en bout, ce troisième album incarne à l’image du Deep Web l’autre côté de l’iceberg, cette énorme masse immergée qui menace de remonter à la surface pour percuter les immenses cargos Death/Doom au pavillon légal. Ici, la violence, la brutalité et le chaos sont traités de façon clinique, et parcourent l’échine comme un frisson mortel.

On se dit parfois que le tout résulte d’une gigantesque improvisation, d’une créativité débridée pour ne pas se laisser enfermer dans un carcan trop restreint, mais en tendant bien l’oreille, on comprend vite que la logique et la préparation ont été les deux guides de cet enregistrement sourd et effrayant. 0N0 continue donc son chemin à pas lents, pour ne pas nous perdre en route et nous déposer au purgatoire le plus proche. On appréciera cette intention qui en révèle de plus sombres.         

 

        

Titres de l’album :

01. Clay Weight

02. Shattering

03. Unwavering Resonance

04. Wander the Vacant Twilight


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 04/07/2022 à 16:13
78 %    130

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01

gasdf

Jamais aimé ce style pseudo-brutal et ce groupe.

06/08/2022, 21:08

Muqueuse chiasseuse

Gatecreeper, c'est du pseudo death d'homosexuel variolé du singe.

05/08/2022, 21:07

Muqueuse chiasseuse

Deux doigts coupe-faim.

05/08/2022, 21:04