Si vous êtes un poil cinéphile, que vous avez grandi dans les années 80, et que les films d’horreur sont votre pain de terreur quotidien, alors le concept de «video nasties » vous est sans doute familier.

En gros, c’était une catégorie élaborée par le conseil de censure cinématographique anglais, le National Viewers' and Listeners' Association, qui décidait de la « dangerosité » de certaines vidéos qui dans certains cas, ne pouvaient même pas être distribuées sur le territoire Anglais, certaines se voyant même gratifiées de poursuites dans le pire des cas, et de censure assez lourde dans le meilleur.

On retrouvait dans cette catégorie des œuvres hautes en couleurs comme Anthropophagous, la série des Faces Of Death, Gestapo’s Last Orgy ou The Last House On The Left pour les plus gratinés, ou d’autres exemples plus légers comme The Funhouse, The Slayer ou The Living Dead at The Manchester Morgue pour les moins malmenés.

Néanmoins, malgré cette barrière anti-violence assez unique dans les annales, le Royaume-Uni a longtemps été le pays Européen dans lequel le plus grand nombre de crimes à caractère sexuel étaient recensés, ce qui prouve une fois de plus tout le ridicule de cette morale excessive et étouffante…

Mais ces mêmes video nasties ont inspiré beaucoup de groupes au travers des années, désireux de retranscrire en musique les sensations éprouvées lors du visionnage de bandes comme Cannibal Holocaust ou The Driller Killer. On en décompte un nombre conséquent, dont les MORTICIAN et autres CANNIBAL CORPSE ne sont pas les moindres.

Aujourd’hui, un autre exemple nous en est donné, ne venant pas du tout d’Angleterre mais bien du Canada, et il semblerait que ces cousins soient autant influencés par la barbaque qui tâche et les déviances qui fâchent que par le Death Metal en vogue dans les pays Scandinave au début des années 90.

A la base, ZOMBIE ASSAULT n’était qu’un side-project de musiciens avides de bourrinage instantané, jouant dans un ensemble nommé PUTRESCENCE, au patronyme ne laissant planer aucun doute sur leur bon goût.

Cory et Shaun, vite rejoints par deux autres acolytes ont donc publié une démo éponyme sous ce nouveau nom en 2010, avant de laisser couler le sang le long des canalisations, pour mieux revenir six ans plus tard avec un longue durée sous le tablier de boucher.

Avec des pseudonymes comme Necromagnon, Dark Lord Skullbong, Murderhouse et Casket Case, le sérieux n’était évidemment pas de mise, même si la musique proposée l’est assurément, et de qualité. Il est évident que l’ombre de groupes comme GRAVE, UNLEASHED, DISMEMBER et surtout ENTOMBED plane au-dessus des têtes patibulaires de ces pourfendeurs de boyaux, mais le tout est joué avec tant d’enthousiasme qu’il est aussi difficile de leur résister que de détourner les yeux lors d’une scène d’éviscération bien troussée.

Aucun doute à avoir, ZOMBIE ASSAULT, c’est du gras, du lourd, du sombre et du costaud, le tout emballé dans un humour paillard à base de jeunes donzelles traquées et dépecées par des maniaques à l’armement varié.

Mais le quatuor connaît sa partition et a su trousser des hymnes à la débauche et au snuff qui fleurent bon le gros Death Suédois d’il y a presque trente ans.

Pas de grosses surprises à espérer, mais juste un bon Death N’Roll bien festif sur palettes, qui surfe sur un up tempo assez régulier pour y régurgiter des riffs entiers et tronçonnés, dignes d’un slasher bien gore et affamé.

 

Alors évidemment, c’est classique, dopé par un son gigantesque et profond, et les guitares disent tout le Alex Hellid et Uffe Cederlund qu’elles pensent des Sunlight Studios.

C’est chaleureux et glacial en même temps, et le spectre des Left Hand Path et autres Into The Grave plane de ses chaînes bruyantes dans les couloirs de la chapelle des goules Canadienne, mais on prend un pied indéniable à s’éclater au son de ces morceaux qui n’hésitent pas à en rajouter dans la démesure sans tomber dans le trop théâtral ou le saignant qui éclabousse.

Quelques chœurs bien placés (« Deadites Rule OK »), mais surtout, un tempo qui garde la masure et accélère de temps à autres pour éviter l’usure, et une succession de tranches de mort plus ou moins graphiques selon la tendance.

Difficile d’aller plus en amont dans l’analyse, tant les titres se ressemblent tous, même si certains osent un mid tempo bien écrasé d’une double grosse caisse bien tassée.

Le chant est bien évidemment calqué sur les régurgitations d’un Lars-Goran Petrov assez agacé d’être dérangé pendant le visionnage d’un zombie flick, et la basse gronde en arrière-plan, comme un serial killer de l’absurde planqué en attendant le bon moment.

Video Nasty est quand même agrémenté de quelques interludes samplés de films qu’on aime toujours citer, et je vous laisserai le plaisir de les reconnaitre vous-même si vous y parvenez. 

Mais impossible de nier l’efficacité morbide et putride d’un « Open Grave » qui rappelle le sommet de la vague Death suédoise, ou d’un « The Plague » et sa basse lourde digne d’un Gore bien crado qui soutient avec peine un tempo pataud.

En tant que première œuvre, Video Nasty se déguste comme les films qu’il décrit. Pas forcément très fin ni original, c’est une débauche de lourdeur et de violence crue, bien loin quand même des exactions pénibles du Death à tendance Gore.

Le genre de LP qu’on écoute une fois de temps en temps pour s’en payer une bonne tranche, mais qui n’est pas plus subversif que la moyenne. Mais un niveau technique certain et un panache évident pour trousser quelques thèmes bien déments en font une œuvre respectable, qui j’en suis persuadé ne subira pas les foudres de votre censure.

A réserver aux fans de The House By The Cemetary, Don’t Look In The Basement, et autres plaisirs coupables avant de passer à table. Et puis d’abord, le groupe lui-même cible son public, puisqu’il vous donne ce conseil précis :

« For fans of Fulci, ENTOMBED et Lovecraft ».

 Si avec ça vous n’avez pas compris…


Titres de l'album:

  1. Video Nasty
  2. The Plague
  3. Worst Case Scenario
  4. Mortuary
  5. From Beyond
  6. The Eel and the Sword
  7. Dark Sister
  8. A Way Of Life
  9. Deadites Rule OK
  10. Open Grave
  11. Cthulhu
  12. Unearthlings
  13. She's Giving Me the Innsmouth Look
  14. Ending Credits

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 18/01/2017 à 18:19
65 %    438

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Denner's Inferno

In Amber

Sorcery

Necessary Excess of Violence

Voyager

Colours In The Sun

Cyhra

No Halos In Hell

Mur

Brutalism

Nocturnal Breed

We Only Came for the Violence

Work Of Art

Exhibits

Deceitome

Flux of Ruin

Risen Prophecy

Voices from the Dust

Desolation

Screams of the Undead

Une Misère

Sermon

Aro Ora

Wairua

White Mantis

Sacrifice Your Future

Hatred Dusk

Hatred Dusk

Diocletian

Amongst the Flames of a Burning God

Maïeutiste

Veritas

Alunah

Violet Hour

Sacrilege

The Court Of The Insane

Thicket

Descend into Darkness

Leaving Eden

The Agony of Affliction

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

MORTUARY, Interview avec Patrick (Chant) et Jean-Noël (Basse)

youpimatin / 05/11/2019
Brutal Death Metal

Nesseria + Stuntman

RBD / 01/11/2019
Hardcore

Concerts à 7 jours

+ Father Merrin + All In The Small

16/11 : L'appart Café, Reims (51)

Father Merrin + Clegane + Nornes

17/11 : Le Do It Yourself, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Les mags étrangers, lisant difficilement l'anglais, tu comprendras que je m'en cogne avec une certaine force.

Oui j'ai connu Noise Mag', du temps d'Alex Citram mais je préfère RockHard, même si sa ligne éditoriale penche il est vrai trop sur un certain Hard Rock provenant d'Austral(...)


Ça n'étonnera personne. Ça devait bien arriver un jour. J'ai pas vu d'image mais apparemment il serait carrément tombé de la scène... franchement c'est une bonne chose, c'était au delà du pathétique sur scène (déjà au Motoc l'année dernière). En espérant qu'il soigne vraiment son turb(...)


Ah ben faut pas être trop difficile, à mon humble avis, surtout si on compare avec les mags étrangers (purée, z'avez lu Deaf Forever, Legacy mag, voire en France Noise mag, bien plus complet, même si ça cause pas de metal exclusivement loin de là ? C'est autre chose, niveau qualité et conten(...)


Non, du tout. Les deux groupes se partagent la couverture, c'est tout.


Trust a fait un truc avec Airbourne j'ai pas suivi ?


Je suis fan de ce mag' pour plusieurs raisons, même si je reconnais le côté soft de bien des groupes et un certain penchant virant parfois à l'obsession pour AC/DC (que je n'aime pas particulièrement).

Mais pour peu qu'on ne soit pas un die hard de Metal Extrême (y a Metallian pou(...)


J'avais arrêté Rock Hard pendant un certain temps pour cette raison ("mou du genou" dans sa ligne éditoriale) mais au final j'y reviens de temps en temps maintenant, car justement pour les découvertes plus "soft" c'est tout de même pas mal. Et je trouve encore de la passion dans ce mag...


Pas forcément. Le nom du mag a toujours été RockHard. Il ne vise pas le même public que Metallian.

Moi ça me va à 100 %


Je ne suis pas sûr que ce soit de la HM-2 sur le 1er album. Tout ce qui passait au Sunlight n'avait pas toujours ce son caractéristique (Tiamat et Grave par exemple ;-) )


Ouais c'est bourré de feeling ce morceau je trouve. Cette légende (si ce n'est LA légende) du sludge n'empêche ce mec ! Et ce look de loubard qui va bien :D !


@stench: Je fais encore un paquet d'échanges à l'étranger, l'underground s'arrête pas à ta région, voir à la France :)
Tu parles de split tapes de VACARME?


Le premier extrait est vraiment intéressant, Kirk en a encore dans le ventre !


La date prévue à Barcelone dans la première version de cette tournée a carrément sauté. Ils doivent être dégoûtés.


"Pas de date pour la France".....


Putain "Noose" sur la compile Metallian n°3 je crois... outch le flashback fait mal là...


NecroKosmos, pareil pour moi. Même si, de mémoire, il y avait deux ou trois bons morceaux sur Amok. Mais le style de plus en plus heavy me convenait moins.


'North from here' est un de mes albums cultes !! Mais c'est le seul de Sentenced que j'aime.


Oui c'est bien les français !


Sortilège, c’est les français?
Si oui c’est cool pour eux


A l'époque, j'avais acheté l'album "North from here" de Sentenced et j'aimais beaucoup. Je ne connais pas KYPCK par contre et je vais écouter ça.

Le morceau de Sepult' a l'air sympa.