Il y avait un petit moment que je ne m’étais pas aventuré sur le terrain du BM lo-fi, et je dois avouer que j’avais soif de nouvelles découvertes. Il faut dire que le style s’y prête, et que chaque semaine apporte son lot de nouveaux venus, plus ou moins intéressants.

La plupart du temps, le travail est toujours le même, une accumulation de sons disparates assemblés à la hâte, vaguement crédibilisée du sceau « Evil Metal », avec son cortège d’insultes préparées à l’encontre des hostiles jugeant la chose fort peu convaincante ou à-propos.

De ce point de vue, les acteurs de l’ombre se ressemblent tous. Une horde de misanthropes solitaires (logique au demeurant…), qui aiment à se mettre en scène dans des postures pseudo inquiétantes, et divaguant sur des concepts de haine de l’humanité.

Mais il faut admettre que très souvent, ces musiciens au corpsepaint aussi délavé que leur inspiration ne sont que de pauvres gars rejetés par la société bienpensante, un peu seuls dans leur coin, ayant transformé leur tristesse en fausse violence d’apparat, lassés d’apparaître comme des victimes faciles de la vindicte populaire.

D’où ma surprise matinale en découvrant l’univers de NATANAS, one man band qui décidément ne conçoit pas les choses comme ses homologues peinturlurés.

NATANAS, projet perso de Namtaräum, alias Nathaniel Leveck, est étymologiquement un savant néologisme de Natan (l’équivalent espagnol de Nathan) et de Natas (Satan à l’envers pour les étourdis), existant depuis une poignée d’années (2013 pour être précis), et qui se complaît dans un BM teinté de Drone, de Doom, d’Ambient, assez libre d’inspiration, mais surtout, incroyablement prolifique.

Depuis sa création, le projet s’est répandu sur un nombre impressionnant de sorties, dont vingt-trois longue durée, pas mal de splits, et même des compilations. Ce qui avouons-le de suite est assez bluffant, d’autant plus que l’homme-orchestre responsable de cette manne musicale ne se contente pas de coucher ses divagations pénibles sur bande, mais travaille sa musique pour lui faire adopter des contours occultes assez intéressants en soi.

Toute la discographie du projet est disponible sur le Bandcamp ou le site officiel de distribution (en autoproduction bien sûr) gratuitement, ce qui n’est pas anecdotique, tant l’homme n’est pas avare de son temps ni de sa créativité.

Mais au-delà de la musique et de ses conséquences, c’est la bio de ce musicien originaire de Rock Springs dans le Wyoming qui interpelle. Loin de se présenter comme un fils du malin occupé à décapiter des vierges et torturer des animaux dans les forêts environnantes ou à brûler la bible dans la cave de ses parents, Nathaniel joue la carte de la transparence et de la vérité, sans l’enjoliver ou la déformer de fantasmes abracadabrants. Le musicien a donc choisi de nous dire qu’il a travaillé pendant dix ans dans l’industrie pétrolière, puis dans la programmation, et qu’il est aujourd’hui un mari comblé, père de trois enfants, et heureux maître de quatre chats et un chien.

Et je vais être franc avec vous, cette franchise peu commune m’a séduit, et permis d’appréhender sa musique avec un recul inédit, en faisant-fi d’un quelconque décorum de l’absurde, ce qui est plus que rare de nos jours.

Et de ce côté-là, sans être transcendé ou chamboulé, je dois aussi reconnaître que Withered est un travail tout à fait honnête de BM pas si lo-fi qu’il n’en a l’air sur son entame.

Bien loin évidemment d’une quelconque prétention symphonique, ce BM lourd et suintant, refusant tout accès de violence crue est assez captivant en soi, même si les trois morceaux qui s’y trouvent sont assez similaires, et d’une longueur assez rebutante pour le néophyte.

Namtaräum admet évidemment quelques influences notables sur sa page Facebook, dont les inévitables DARKTHRONE, BURZUM, et XASTHUR mais aussi NECROENNUI, SVARTSKOGG, IDAALIUR, LEVIATHAN, ABANDONED BY LIGHT, ULFRINN, MUSIC DISTROYER, UNHAPPY, BUKAVAC, NOCTURNAL TOXIN & CARNAGE, DANZIG, ou STRIBORG, j’en passe, et même des LED ZEPPELIN. Musicalement, on retrouve évidemment de solides traces du DARKTHRONE de Panzerfaust, notamment dans ces riffs lancinants et atonaux, mais aussi des réminiscences du BATHORY le plus diabolique dans les intonations de chant.

Mélange assez homogène en soi, qui prône une certaine lenteur de tempo, s’accommodant fort bien de cette tonalité de guitare inamovible qui sert de réceptacle à tous les morceaux.

Il est aussi possible de penser à un mélange amateur entre ABRUPTUM et FORGOTTEN TOMB, sans ce côté suicidal prononcé, mais pas forcément plus ouvert et optimiste.

Trois titres donc, qui frisent ou dépassent les dix minutes, et qui sont autant de litanies de l’occulte, cette fois-ci consacrées à honorer nos ancêtres tombés au champ d’horreur et d’honneur.

Techniquement, l’affaire est assez sommaire dans sa cohérence, mais chaque titre est truffé d’effets sonores renforçant l’aspect assez décalé de l’entreprise, et qui sont utilisés à bon escient et non comme remplissage ou gimmick hautement dispensable.

Evidemment, la variété n’est pas de mise, mais comme tel n’est pas l’objectif, je ne saurais transformer cette remarque en grief à l’encontre de Nathaniel.

Vous pouvez donc piocher votre intervention favorite, de l’ouverture assez concassante de « Snowflake » (la plus ouvertement BM du lot) à la fermeture évolutive « Hades », en passant par l’intermédiaire « Poseidon », ou écouter l’intégralité pour vous plonger dans un voyages aux confins du BM des origines, celui qui pérennisait l’héritage de BATHORY sur les côtes Norvégiennes. Comme en plus, la pochette est assez réussie, dans un registre assez proche du Womrwood de MARDUK, et que l’album est gratuit, l’affaire est assez équitable et honnête.

J’aurais en tout cas découvert un personnage très sympathique, à l’univers très personnel, qui joue du Black à sa façon, parce qu’il aime ça, et non parce que sa pratique le transforme en soldat de l’enfer censé nous coller les jetons. Ce qui bien évidemment, n’arrive jamais.

Je souhaite donc une belle vie à Nathaniel/Namtaräum/NATANAS, mais il semble que l’homme soit déjà comblé.

Peut-être que sa musique vous comblera aussi. Je le souhaite en tout cas. Ah, et dernière info, si ce Black vous inspire, sachez que l’intégralité de la discographie de NATANAS (mp3+vidéos) est disponible pour 15 dollars sur clé USB de 32 go.

Un deal valable.


Titres de l'album:

  1. Snowflake
  2. Poseidon
  3. Hades

Site officiel

Lien écoute album

par mortne2001 le 04/05/2017 à 17:27
65 %    311

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Iroy

Donde Nace la Verdad

Abbygail

Gun Control

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 4 + Bilan

L'Apache / 05/09/2019
Brutal Assault

Concerts à 7 jours

Belenos + Griffon + Nydvind

20/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + Astaffort Mods

20/09 : Le Rio Grande, Montauban (82)

Electric Shock + Praying Mantis + Sign Of The Jackal

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...


Mon dieu c'te pochette ?!?!
Le père Joël nous avait pourtant habitué à bien mieux merde…
On se croirait ici en main avec un album de Synthwave bas de gamme bon dieu de dieu.


Attention le site du Bikini annonce la date à Toulouse le 20 mai. C'est un mercredi, veille de l'Ascension.


Le nouveau Korn m'a l'air excellent du coup.

A mince c'est Lacuna Coil.


J’ignore le niveau d’affinité de leclercq avec le heavy speed mélodique, mais à la base c’est un fan d’extreme. Il suffit d'écouter sinsaenum, projet plus personnel et qui n’a vraiment rien a voir avec dragonforce
Perso kreator, jamais accroché, mais c’est un grand groupe et u(...)


Ca promet... Ce groupe va s'enfoncer encore plus dans la melochiasse.


Cela aurait été vraiment la grande classe il y a plus de 15 ans.
Désormais beaucoup (beaucoup !) moins.
Mais bon, cela sera toujours mieux que d'être membre de DRAGONFORCE... Ca c'est certain... ... ...


Un français dans Kreator, la grande classe ! Bravo à lui !


Malheureusement KRASSIER doit annuler sa participation à cette date pour cause de blessure d'un de ses membres. Mais vous aurez droit à des sets rallongés de CONQUERORS et FREKKR.


Yesss ! Il va falloir réviser les classiques ^^


Très chouette Chronique encore une fois ! J'attends plus rien de Korn depuis des années et j'ai l'impression que le groupe n'a plus rien à proposer depuis très longtemps. Chaque nouvel album s'essouflant à peine l'écoute terminé. Mais je vais donner sa chance a celui-ci. Le morceau "Cold" est(...)


Absolument excellent !! Vivement l'album.


Nul n'est parfait mon bon...