L'automne arrive et avec elle débute la saison des festivals indoor. Pour un grincheux comme moi qui supporte de moins en moins les immenses foules, ça veut aussi dire : festivals entre passionnés seulement, limite qu'entre potes parfois... Et c'est très bien comme ça !

Et on commence cette saison "indoor" avec la 16 ème édition du MUSCADEATH festival à Vallet, près de Nantes. Première fois pour moi dans ce petit fest, donc petit rappel "historique" le concernant. C'est l'Asso Carnage qui organise cet évènement depuis le début. Cette asso c'est, pour la faire simple, les membres du groupe de Death Metal de Vallet NECROWN. Un fest par des fans, pour des fans quoi. Comme son nom l'indique, la programmation est très orientée Death Metal et ce depuis le début. LOUDBLAST, NO RETURN, SEVERE TORTURE, SCD, mais aussi NAPALM DEATH, AVULSED et beaucoup d'autres ont donc, les années précédentes, déjà atomisé la scène du Champilambart, la salle communale où a lieu ce rendez-vous. Et cette année 2017 n'est pas non plus en reste niveau affiche. Alors c'est parti !

Le lieu ou se déroule le fest, la salle Le Champilambart, est idéal selon moi, très grande, facile d'accès et dotée d'une superbe et vaste scène. C'est déjà un très bon point. L'affluence en ce samedi 23 Septembre est de plus très satisfaisante à première vu : le parking semble bien plein (et les chiffres le confirmeront, voir en fin de report) ! Pas vraiment de camping à disposition mais les gens plantent les tentes sur les coins d'herbe dans le parking, beaucoup vont en effet dormir ici... Parce que ce soir ça va aussi être la foire ! L'ambiance est très bon enfant, on sent les gens heureux d'être là. Et cela se vérifiera toute la soirée, mais nous y reviendrons. 

Nous arrivons dans la salle pour le concert de RED DAWN. Les Rennais, qui ont sorti leur premier album l'année dernière, balance un Death Metal bien technique. Le groupe pourtant pas bien vieux (formé en 2013) semble très à l'aise sur scène. C'est solide et carré mais ce genre de Death technique ce n'est pas ma tasse de thé, de plus le chant couvre tout le reste et surtout les guitares, ce qui n'arrange pas les choses pour moi... En tout cas le public répond présent et le groupe prend son pied, c'est bien là le principal.

20 minutes de pause entre chaque groupe, ça nous laisse le temps de boire une bonne bière au bar. Et je précise bonne parce que oui pour une fois ce n'est pas de la kro ou autre pisse de chat ! Pour les amateurs il y avait même une IPA (et bien entendu du Muscadet aussi...). Trêve de houblonnerie nous nous retrouvons devant SOUTH OF HELL. Je ne connaissaits pas du tout le groupe. Des gars de Savoie, "du pays de la raclette" nous précise le chanteur, qui est aussi le batteur du groupe. Pas banal et pas évident, je pense, d'envoyer du blast tout en growlant comme un porc. Parce que c'est qu'ils envoient du lourd nos trois savoyards d'autant plus qu'ils viennent de se séparer d'un de leur guitariste ! On a affaire à un Brutal Death bête et méchant comme j'aime avec un bon feeling old-school aussi. A l'Américaine, avec une caisse claire qui claque bien comme il faut, un chant porcin et à des riffs de guitares bien lourds et groovy. J'ai pensé à DISGORGE dans les moments les plus virulents. Le public timide et clairsemé en début de set (les gens tout comme moi ne semblaient pas bien connaitre le groupe) est bien plus conséquent et remuant en fin de concert. Les deux derniers morceaux judicieusement choisis (les plus rapides et violents) finissent par convaincre définitivement tout le monde et moi avec. Une bonne découverte !

Je ne vois que le dernier morceaux d'ATLANTIS CHRONICLES et c'est bien dommage parce que ça avait l'air bon ! La foule devant la scène ne s'y était pas trompée.

Vient ensuite ma baffe du festival et certainement un des meilleurs concert de l'année pour moi... MERCYLESS. Honte à moi, je n'ai jamais vraiment cherché à connaitre ce groupe, et pourtant à chaque fois qu'on nous en parle c'est en bien. De plus, nous pouvons le dire, ils font partie des "légendes" du Death Metal français. Des gars qui étaient là dès la fin des année 80's. Des piliers de la scène ! Et beh, ils m'ont tué ! Quelle puissance, quelle énergie, j'ai eu le smile tout le concert... Grosse présence scénique (on la sens l'expérience là !), un très bon son et un discours du père Max Otéro (chant/guitare) sur la scène Death Metal et l'underground bien sympa et intelligent. La passion c'est ça, c'est MERCYLESS qui défonce tout sur scène ! Et le public au taquet ne se fait pas prier : ça pit sans même qu'on lui le demande. Quelle ambiance ! Max est possédé par sa musique, le gaillard n'est peut être pas bien grand en taille, mais bon Satan qu'il en impose sur scène ! Le concert se termine (trop rapidement) par une reprise du morceau culte Evil Dead de DEATH... bah oui forcément. Le genre de concert qui te rend fier d'écouter cette musique ! J'en aurait bien repris une dose de ce Death Metal de puriste ! La grande classe !

L'ambiance retombe un peu avec les Bisontins de CARCARIASS. Pas que les gens n'aiment pas, au contraire vu la foule pendant tout le show, mais il est vrai que la musique du combo ne se prête pas aux pit dévastateurs. Le public est plutôt carrément attentif. Et il le faut pour apprécier leur Death Metal technique et old-school. Un concert pour les connaisseurs quoi. Difficile pour moi ce soir après MERCYLESS de rentrer dans ce concert, mais les fans ont bien répondu présent.


Crédit photo : Carcariass.

Un concert de BENIGHTED en un mot ? Le chantier. Le gros chantier comme toujours avec les Stéphanois. Toujours aussi puissant et carré, toujours souriant et heureux d'être sur scène. En fait tous les concerts du groupe se ressemblent... Mais avec leur niveau sur scène ce n'est pas une critique, c'est un compliment. C'est bien simple on n'est jamais déçu. Le public est littéralement déchainé dans la fosse et les circle-pits et autres slams n'en finissent plus. Julien (chant) n'a même plus besoins de motiver les troupes, ça part au quart de tour. Pendant le morceau Let The Blood Spill Between My Broken Teeth c'est même une bonne moitié de la salle qui devient cinglée et ça se met à remuer de partout là-dedans. Impressionnant ! Le pit devient de plus en plus intense et on ne compte plus le nombre de mecs par terre que les autres encore debout s'empressent de relever. La vitesse d’exécution et la brutalité déployées sur scène sont juste implacables comme d'habitude, à chaque fois on se dit "comment font-ils ?" Un concert intense, d'une brutalité incroyable... Je ne sais pas qui était derrière les fûts cette fois-ci par contre, mais ce n'était ni Kévin Foley (présent au Motoc'), ni Romain Goulon... Si quelqu'un a l'info... Voila, veni, vidi, vici, comme dit le proverbe.

Les légendes du Death Metal made in Sweden maintenant. GRAVE, plus old-school tu meurs. Mais attention ça tient la baraque et ça te rhabille encore bien des jeunes groupes du style aux dents longues pourtant. Difficile d'être déçu là aussi, le son est très bon, bien ronronnant comme on aime. Les musiciens sont en forme et balancent leur Metal de la mort avec conviction. Alors bien sûr, ça dérouille moins qu'avec BENIGHTED, mais le public est toujours bien déchainé là encore et les riffs velus et groovy des suédois mettent tout le monde d'accord. Une bien belle tête d'affiche pour terminé cette 16 ème édition du MUSCADEATH.

Voila, un grand merci et bravo à CARNAGE Asso pour se bouger le cul et nous proposer un tel évènement. Tout était parfait : de la bonne zic, un public de passionnés heureux d'être là et surtout survolté tout au long du fest ! Une ambiance bien cool et des tarifs très abordables (pour la bière et la nourriture). Une très bonne organisation aussi et une sécu bien sympa (et c'est plus important qu'on ne le pense ça !). 

Quelques chiffres pour cette 16ème édition (merci Ben !) : 520 entrées payantes cette année, un record pour le MUSCADEATH ! Une bien bonne nouvelle donc. 650 litres de bière et 100 litres de Muscadet écoulés... Oui ça n'a pas fait mine !

En repartant le dimanche petite halte à Clisson (qui est toute proche) pour une visite du site du HELLFEST... vide. Ça fait bizarre !













Crédit photo Hellfest : Dany Renaudier.



par Jus de cadavre le 25/09/2017 à 20:48
   882

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
25/09/2017 à 21:43:11
Pour répondre à ma propre question le batteur de Benighted c'était Kevin Paradis (Svart Crown etc...). Merci à Carcariass et Red Dawn pour la réponse ;)

RBD
membre enregistré
26/09/2017 à 00:28:48
Joli plateau ! C'est intéressant d'avoir la vision de quelqu'un de plus jeune sur Mercyless, qui était l'une des institutions de la première scène, puis qui avait cherché une évolution musicale très audacieuse aujourd'hui gommée méthodiquement des mémoires. Cela m'amuserait de revoir Carcariass depuis le temps.

Personne ne sera surpris du succès de Benighted, en revanche celui dont jouit Grave depuis le début de la décennie, avec le regain du Death old-school, est assez fascinant (je les ai vus deux ou trois fois). Car à l'époque ils étaient vraiment considérés comme des seconds couteaux de la scène suédoise. Mais la ténacité a payé, pour eux.

Ajouter un commentaire


Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Electric Shock + Praying Mantis

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Photo Stream

Derniers coms

@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...