L'automne arrive et avec elle débute la saison des festivals indoor. Pour un grincheux comme moi qui supporte de moins en moins les immenses foules, ça veut aussi dire : festivals entre passionnés seulement, limite qu'entre potes parfois... Et c'est très bien comme ça !

Et on commence cette saison "indoor" avec la 16 ème édition du MUSCADEATH festival à Vallet, près de Nantes. Première fois pour moi dans ce petit fest, donc petit rappel "historique" le concernant. C'est l'Asso Carnage qui organise cet évènement depuis le début. Cette asso c'est, pour la faire simple, les membres du groupe de Death Metal de Vallet NECROWN. Un fest par des fans, pour des fans quoi. Comme son nom l'indique, la programmation est très orientée Death Metal et ce depuis le début. LOUDBLAST, NO RETURN, SEVERE TORTURE, SCD, mais aussi NAPALM DEATH, AVULSED et beaucoup d'autres ont donc, les années précédentes, déjà atomisé la scène du Champilambart, la salle communale où a lieu ce rendez-vous. Et cette année 2017 n'est pas non plus en reste niveau affiche. Alors c'est parti !

Le lieu ou se déroule le fest, la salle Le Champilambart, est idéal selon moi, très grande, facile d'accès et dotée d'une superbe et vaste scène. C'est déjà un très bon point. L'affluence en ce samedi 23 Septembre est de plus très satisfaisante à première vu : le parking semble bien plein (et les chiffres le confirmeront, voir en fin de report) ! Pas vraiment de camping à disposition mais les gens plantent les tentes sur les coins d'herbe dans le parking, beaucoup vont en effet dormir ici... Parce que ce soir ça va aussi être la foire ! L'ambiance est très bon enfant, on sent les gens heureux d'être là. Et cela se vérifiera toute la soirée, mais nous y reviendrons. 

Nous arrivons dans la salle pour le concert de RED DAWN. Les Rennais, qui ont sorti leur premier album l'année dernière, balance un Death Metal bien technique. Le groupe pourtant pas bien vieux (formé en 2013) semble très à l'aise sur scène. C'est solide et carré mais ce genre de Death technique ce n'est pas ma tasse de thé, de plus le chant couvre tout le reste et surtout les guitares, ce qui n'arrange pas les choses pour moi... En tout cas le public répond présent et le groupe prend son pied, c'est bien là le principal.

20 minutes de pause entre chaque groupe, ça nous laisse le temps de boire une bonne bière au bar. Et je précise bonne parce que oui pour une fois ce n'est pas de la kro ou autre pisse de chat ! Pour les amateurs il y avait même une IPA (et bien entendu du Muscadet aussi...). Trêve de houblonnerie nous nous retrouvons devant SOUTH OF HELL. Je ne connaissaits pas du tout le groupe. Des gars de Savoie, "du pays de la raclette" nous précise le chanteur, qui est aussi le batteur du groupe. Pas banal et pas évident, je pense, d'envoyer du blast tout en growlant comme un porc. Parce que c'est qu'ils envoient du lourd nos trois savoyards d'autant plus qu'ils viennent de se séparer d'un de leur guitariste ! On a affaire à un Brutal Death bête et méchant comme j'aime avec un bon feeling old-school aussi. A l'Américaine, avec une caisse claire qui claque bien comme il faut, un chant porcin et à des riffs de guitares bien lourds et groovy. J'ai pensé à DISGORGE dans les moments les plus virulents. Le public timide et clairsemé en début de set (les gens tout comme moi ne semblaient pas bien connaitre le groupe) est bien plus conséquent et remuant en fin de concert. Les deux derniers morceaux judicieusement choisis (les plus rapides et violents) finissent par convaincre définitivement tout le monde et moi avec. Une bonne découverte !

Je ne vois que le dernier morceaux d'ATLANTIS CHRONICLES et c'est bien dommage parce que ça avait l'air bon ! La foule devant la scène ne s'y était pas trompée.

Vient ensuite ma baffe du festival et certainement un des meilleurs concert de l'année pour moi... MERCYLESS. Honte à moi, je n'ai jamais vraiment cherché à connaitre ce groupe, et pourtant à chaque fois qu'on nous en parle c'est en bien. De plus, nous pouvons le dire, ils font partie des "légendes" du Death Metal français. Des gars qui étaient là dès la fin des année 80's. Des piliers de la scène ! Et beh, ils m'ont tué ! Quelle puissance, quelle énergie, j'ai eu le smile tout le concert... Grosse présence scénique (on la sens l'expérience là !), un très bon son et un discours du père Max Otéro (chant/guitare) sur la scène Death Metal et l'underground bien sympa et intelligent. La passion c'est ça, c'est MERCYLESS qui défonce tout sur scène ! Et le public au taquet ne se fait pas prier : ça pit sans même qu'on lui le demande. Quelle ambiance ! Max est possédé par sa musique, le gaillard n'est peut être pas bien grand en taille, mais bon Satan qu'il en impose sur scène ! Le concert se termine (trop rapidement) par une reprise du morceau culte Evil Dead de DEATH... bah oui forcément. Le genre de concert qui te rend fier d'écouter cette musique ! J'en aurait bien repris une dose de ce Death Metal de puriste ! La grande classe !

L'ambiance retombe un peu avec les Bisontins de CARCARIASS. Pas que les gens n'aiment pas, au contraire vu la foule pendant tout le show, mais il est vrai que la musique du combo ne se prête pas aux pit dévastateurs. Le public est plutôt carrément attentif. Et il le faut pour apprécier leur Death Metal technique et old-school. Un concert pour les connaisseurs quoi. Difficile pour moi ce soir après MERCYLESS de rentrer dans ce concert, mais les fans ont bien répondu présent.


Crédit photo : Carcariass.

Un concert de BENIGHTED en un mot ? Le chantier. Le gros chantier comme toujours avec les Stéphanois. Toujours aussi puissant et carré, toujours souriant et heureux d'être sur scène. En fait tous les concerts du groupe se ressemblent... Mais avec leur niveau sur scène ce n'est pas une critique, c'est un compliment. C'est bien simple on n'est jamais déçu. Le public est littéralement déchainé dans la fosse et les circle-pits et autres slams n'en finissent plus. Julien (chant) n'a même plus besoins de motiver les troupes, ça part au quart de tour. Pendant le morceau Let The Blood Spill Between My Broken Teeth c'est même une bonne moitié de la salle qui devient cinglée et ça se met à remuer de partout là-dedans. Impressionnant ! Le pit devient de plus en plus intense et on ne compte plus le nombre de mecs par terre que les autres encore debout s'empressent de relever. La vitesse d’exécution et la brutalité déployées sur scène sont juste implacables comme d'habitude, à chaque fois on se dit "comment font-ils ?" Un concert intense, d'une brutalité incroyable... Je ne sais pas qui était derrière les fûts cette fois-ci par contre, mais ce n'était ni Kévin Foley (présent au Motoc'), ni Romain Goulon... Si quelqu'un a l'info... Voila, veni, vidi, vici, comme dit le proverbe.

Les légendes du Death Metal made in Sweden maintenant. GRAVE, plus old-school tu meurs. Mais attention ça tient la baraque et ça te rhabille encore bien des jeunes groupes du style aux dents longues pourtant. Difficile d'être déçu là aussi, le son est très bon, bien ronronnant comme on aime. Les musiciens sont en forme et balancent leur Metal de la mort avec conviction. Alors bien sûr, ça dérouille moins qu'avec BENIGHTED, mais le public est toujours bien déchainé là encore et les riffs velus et groovy des suédois mettent tout le monde d'accord. Une bien belle tête d'affiche pour terminé cette 16 ème édition du MUSCADEATH.

Voila, un grand merci et bravo à CARNAGE Asso pour se bouger le cul et nous proposer un tel évènement. Tout était parfait : de la bonne zic, un public de passionnés heureux d'être là et surtout survolté tout au long du fest ! Une ambiance bien cool et des tarifs très abordables (pour la bière et la nourriture). Une très bonne organisation aussi et une sécu bien sympa (et c'est plus important qu'on ne le pense ça !). 

Quelques chiffres pour cette 16ème édition (merci Ben !) : 520 entrées payantes cette année, un record pour le MUSCADEATH ! Une bien bonne nouvelle donc. 650 litres de bière et 100 litres de Muscadet écoulés... Oui ça n'a pas fait mine !

En repartant le dimanche petite halte à Clisson (qui est toute proche) pour une visite du site du HELLFEST... vide. Ça fait bizarre !













Crédit photo Hellfest : Dany Renaudier.



par Jus de cadavre le 25/09/2017 à 20:48
   698

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
25/09/2017 à 21:43:11
Pour répondre à ma propre question le batteur de Benighted c'était Kevin Paradis (Svart Crown etc...). Merci à Carcariass et Red Dawn pour la réponse ;)

RBD
membre enregistré
26/09/2017 à 00:28:48
Joli plateau ! C'est intéressant d'avoir la vision de quelqu'un de plus jeune sur Mercyless, qui était l'une des institutions de la première scène, puis qui avait cherché une évolution musicale très audacieuse aujourd'hui gommée méthodiquement des mémoires. Cela m'amuserait de revoir Carcariass depuis le temps.

Personne ne sera surpris du succès de Benighted, en revanche celui dont jouit Grave depuis le début de la décennie, avec le regain du Death old-school, est assez fascinant (je les ai vus deux ou trois fois). Car à l'époque ils étaient vraiment considérés comme des seconds couteaux de la scène suédoise. Mais la ténacité a payé, pour eux.

Ajouter un commentaire


Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

The Intersphere

The Grand Delusion

Nachtmystium

Resilient

Billy Bio

Feed the Fire

Sacrosanct

Necropolis

Blackrat

Dread Reverence

Godsleep

Coming Of Age

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

"Soulside journey" (comme toute la discographie de DARKTHRONE d'ailleurs) est une pure tuerie.
Point barre.


Soulside journey est un très bon album , je l'ai découvert il y a quelques années seulement. Il est toujours agréable à écouter , une belle réussite.


Petite inversion, le 8 février ce sera à Toulouse et le 9 à Rodez. Yes une date en Aveyron


Enfin pas les 3 quart, mais je me comprend (de ceux que je veux voir quoi...).


LeMoustre : peut être pas faux concernant le public, mais bon le Motoc étant à 1h de chez moi... et puis allant au Netherland Deathfest en mai, j'y verrais les 3 quart des groupes présent au Metal Mean. :). Mais un jour j'en serais sans soucis ;)


Cela fait une paire d'années que j'y traine mes guêtres ouais...
C'est d'ailleurs pour ça que j'en fais un peu la propagande sur METAL NEWS car j'estime que c'est un fest qui mérite amplement ce genre de pub :
- Organisé par des passionnés pour un public qui l'est tout autant
(...)


"J'étais (plus ou moins) colombophile..."
AH AH AH !!! !!! !!!


Certes Jus de cadavre, mais c'est pas dans le même coin, ni vraiment le même public complètement. Perso, y'a pas photo.
@Humungus : C'est ça. Ce sera ma première à ce petit fest, en pleurant encore le non-renouvellement du FoS. Tu y as déjà été ?


Ouais, c'est méchant comme affiche déjà là. Un mini Deathfest comme il en pousse partout en ce moment ! C'est juste con que ça tombe en plein Motoc' !


- Je pense effectivement que c'est l'affiche finale.
- "Il me semble que c'est la journée uniquement"
???
Si tu entends par là que le fest dure une après-midi et une partie de la nuit, bah oui, il se déroule effectivement sur une journée.
(Il y a un before la veille mais(...)


Clairement une affiche de qualité. Et donc une première fois pour bibi. C'est l'affiche finale ? Il me semble que c'est la journée uniquement, et que c'est le même nombre de groupes que l'an dernier.


A la différence de la France, la Norvège a une véritable culture musicale reconnue en effet...
1349 revient en force avec quelque chose d'inspiré et d'assez inédit pou leur œuvre. Je m'en réjouis car l'opus de 2014 était foncièrement mauvais : bon album dans l'absolu, mais très mauva(...)


Cool et si Entombed pouvait s'en inspirer. Parce que le A.D et autre ça craint les mecs....


GREAT !!! !!! !!!


Ah ! La France ! Le pays où l'on a des funérailles populaires pour Johnny Hallyday...


Ah ! La Norvège ! Le pays où on demande aux groupes BM de représenter leur pays comme n'importe quel autre artiste ! Enslaved récompensé par un ministre, Keep of Kalessin sur un timbre, 1349, etc...


Le line-up d'époque en plus !

A qui le tour maintenant ?


Il aurait tout foutu en l'air en étant de la partie Flynn ...
Tant mieux et en espérant qu'ils fassent quelques dates en plus et pourquoi pas par chez nous :)


Ah oui c'est vrai Dark Angel ont attend une nouvelle galette !

Le retour fracassant c'est Demolition Hammer, un massacre leur album.

Bon logiquement pas de Robb Flynn dans cette réformation, vu le départ de Phil Demmel de MH.


Ben ce serait super, ça. Peu ici ont déjà dû voir Vio-lence live, donc, comme notamment ce disque fait partie des référentiels du thrash, je ne vois pas pourquoi, si ce concert a du succès, ils ne remettraient pas le couvert avec des offres conséquentges en festival. Comme Dark Angel il y a (...)