Metalnews.fr: Bonjour les VOLKER, alors ici, c'est l'espace de présentation, parlez-nous de votre formation, au passé, présent et à l'avenir, tribune libre!

Salut, VOLKER est un groupe de Dark rock/Sludge rock. Nous sommes tous issu de la scène Métal extrême mais nous avions envie d’explorer de nouveaux horizons et de laisser notre inspiration s'exprimer dans un registre plus Rock..

Metalnews.fr: Vous venez de sortir votre premier album, Dead Doll. Parlez-nous un peu du processus de composition et d'enregistrement. Qui compose principalement, et qui écrit? Comment s'est déroulé tout ça? Matos, production, studio...Enfin tout ce que vous jugez utile de nous dire sur cet album. 

Le processus se déroule grossièrement comme ceci: je m'occupe de toute la partie composition, et Jen se charge ensuite des textes et du chant…Une fois tout ça posé et validé on travaille ensemble les arrangements finaux.  Comme la plupart des groupes on enregistre des pré-prods avant d’aller en studio. Niveau matos on essaye de garder une config’ simple et naturelle sans trop de fioritures superflues, on veut rester dans l'esprit « rock ».

Nous avons enregistré, mixé et masterisé Dead Doll au Bud Studio avec Mathieu Pascal (GOROD).

Côté technique, pour le live, afin de parfaire le fait qu'il n'y ait qu'une seule guitare et garder un son consistant, le bassiste sort sur un stack Basse et un stack guitare via une POG. Cela permet de garder une rythmique fat quand je pars sur des leads. L'ensemble donne un son assez gras et lourd.

Metalnews.fr: Quels sont les thèmes abordés dans cet album? Y'a t-il une trame de fond ou bien ne sont ce que des chansons aux tonalités/images différentes? 

Les textes de Jen sont essentiellement inspirés par les vieux films d'horreur: sorcières, poltergeists, fantômes, vaudou, zombie et romances gothiques…D'autres sujets comme la violence ou la nature primale de l 'Homme sont aussi abordés.

Metalnews.fr: Comment jugeriez-vous ce LP par rapport à votre premier EP? Plus mature ? La direction musicale est-elle cohérente selon vous entre les deux ?

Dead Doll est la suite logique de l'EP. Il n'y a pas vraiment eu de coupure entre la composition des deux, certains morceaux présents sur cet album ont d’ailleurs été composés à la même époque que ceux de l'EP.  Au moment de le sortir nous avions déjà pas mal de titres validés il nous a fallu en choisir trois dans le lot afin de présenter au public un éventail des sonorités du groupe.

En tant que compositeur je suis resté sur la même ligne directrice pour l'album, idem pour Jen.

Metalnews.fr: On note une participation du légendaire Arno Strobl, le mercenaire vocal sur « Suicide Love Addict ». Comment s’est passé cette collaboration ? Et que raconte ce morceau pour avoir nécessité une implication vocale masculine extérieure ?

Arno est un très bon ami à moi depuis pas mal de temps, c'est une personne que j’apprécie énormément, au-delà de son talent. Lorsqu'on a émis l'idée d'un guest pour ce morceau j'ai tout de suite pensé à lui, ce mec sait tout faire! Jen a proposé le texte et une base de chant, on a ensuite laissé carte blanche à Arno.

Le texte parle de violence conjugale, il nous  fallait donc un guest masculin !

Metalnews.fr: Vous avez tourné une vidéo pour illustrer le morceau «Obey », qui l’a réalisée et quel est son concept ? En êtes-vous satisfaits ? Avez-vous prévu de réaliser d’autres clips en support de l’album ? 

Nous avons tourné le clip de « Obey ! » avec l’équipe de Van Espen sur Bordeaux. Nous sommes contents du résultat ! Nous avions pas mal d'idées de plans dès le départ mais ils ont su exprimer leur talent pour faire le tri et apporter leurs visions et leurs idées.

Le thème de « Obey ! » Tourne autour de l'instinct animal qui est en chacun de nous, enfoui... Un autre clip complètement différent est déjà en cours de montage, toujours dirigé par Pierre et Remy de Van Espen, il devrait sortir peu de temps après la sortie de Dead Doll.

Metalnews.fr: Votre musique semble influencée par le côté trash du Rock US, des groupes Garage des compilations Nuggets jusqu’aux CRAMPS, en passant par les MISFITS. Etes-vous des accros de la série B musicale et quels seraient selon vous les artistes les plus emprunts de cette culture, tant au niveau cinématographique que musical ? Pensez-vous que cette scène soit encore active de nos jours ? 

La question est intéressante, il est vrai que les influences de VOLKER se trouvent principalement dans le rock et punk des 80's et les 90's, mais pour être honnête cela c'est fait sans réfléchir. J'ai commencé à composer simplement en suivant mes idées et mon instinct, ce n'est qu’après coup que l'on s'est rendu compte des liens avec certaines formations. Je connaissais pas mal de ces groupes uniquement que de nom. Le côté « Horror » amené par Jen a beaucoup joué dans l'image et les sonorités de VOLKER.

On est tous fans de Rock et Métal dans son ensemble, pas seulement d'un seul style, donc citer un groupe ou un artiste est difficile. Maintenant à savoir si cette scène est encore active de nos jours...On verra bien,  Ce n'est pas non plus une question que l'on s'est posée en formant VOLKER.

Metalnews.fr: Une tournée est-elle en préparation? En cours peut être? Des dates à annoncer? Et si vous aviez le choix, avec qui aimeriez-vous tourner? 

Nous sommes actuellement en préparation de la sortie de Dead Doll, le booking lui va commencer vraiment sous peu. Nous avons pour l'heure deux dates françaises pour cette sortie à Troyes et Paris avec DOOL. D'autres dates pour la rentrée seront annoncées d'ici là.

Il y a beaucoup de groupes avec qui ont aimerai tourner... mais si on avait le choix … THE PRETTY RECKLESS, GUNS N’ROSES, OTEP, KORN, ROYAL BLOOD, NASHVILLE PUSSY.... en fait des trucs pas trop extrêmes.


Metalnews.fr: Comment décririez-vous la scène Rock/Metal Française actuelle ? Il semble qu’elle soit en pleine effervescence depuis des années et que nos groupes ont de plus en plus de rayonnement à l’étranger, percevez-vous cela ? Quels sont les groupes dont vous vous sentez proches, humainement et musicalement ?

C'est possible, je ne suis pas le mieux placé pour répondre étant un peu un autiste et ermite...Je ne m'intéresse pas trop à l'actu musicale à vrai dire. Je vois les groupes passer mais je ne creuse pas plus. Cette scène est un peu nouvelle pour nous il faut être honnête.

Metalnews.fr: Une question spécifique pour Jen. Il semblerait que ta voix ait gagné en puissance et versatilité sur l’album. As-tu suivi des cours ou un entraînement particulier pour pouvoir passer avec une telle aisance d’un chant suave et nuancé à des hurlements stridents et/ou caverneux ? Et quels seraient tes modèles vocaux si tu devais en citer ? Incarnes-tu des personnages lorsque tu interprètes un morceau ou ton chant est-il le reflet de ta seule et unique personnalité ?

Jen : Merci, j'ai effectivement suivi des cours de chant traditionnel et chant saturé en 2012, ça remonte quand même, depuis je mets en pratique ce que j'ai appris du mieux que je peux, lors de mes répétitions, pour composer, et en live. J'aime beaucoup les styles de chant assez torturés tel que ceux de Maria Brink, Otep Shamaya ou Marilyn Manson. Lorsque je chante j'interprète mon propre rôle en faisant ressortir ce qu’il y a de plus sombre en moi. Les textes sont personnels et sombres eux aussi c'est donc naturellement que j'y apporte l'émotion qu'il faut sur scène ou en studio.

Metalnews.fr: L'industrie du disque a beaucoup changé en quinze ans. Les ventes de cd sont catastrophiques, les groupes reviennent à des formats vintage (vinyle, cassette), et surtout, privilégient le DIY et le crowdfunding. Quel est votre avis sur la question, et quel regard portez-vous sur ce marché? Pensez-vous que la débrouille et les formats dématérialisés sont l'avenir? En outre, quel est votre avis sur les web radios et plateformes comme Deezer ou Spotify?

Le crowdfunding est intéressant mais demande d'avoir déjà une grosse fanbase pour que cela soit constructif...c'est un peu le serpent qui se mord la queue je trouve.

Les formats cassette et vinyle sont là pour entretenir le côté matériel des collectionneurs et des vrai fans, je vois mal ces formats reprendre le dessus... à moins d'une catastrophe planétaire et d'une régression technologique ! Les plateformes, le téléchargement et compagnie, la question n'est même plus de savoir si c'est bénéfique, bien, ou pas , on doit faire avec, tirer parti des avantages et faire avec les inconvénients.

Évidement je reste nostalgique du temps où j’étais ado et allais écouter des nouveaux CD au comptoir de la FNAC à Bordeaux ...

Metalnews.fr: Citez chacun trois artistes/albums/morceaux qui ont changé votre perception de la musique, et pourquoi? 

U. Wegrich: « You Could Be Mine » de GUNS N’ROSES :

Je pourrais citer toute la discographie des GUNS, la formation originelle bien entendu, jusqu'à Spaghetti Incident…  mais ce morceau est le premier que j'ai entendu, lors de la sortie de Terminator 2. …Avant ça je n’écoutais tout simplement rien à part la radio sans m'y attarder. Gn’R m'a donné goût à la musique Rock/Hard-Rock. Je resterai un ultra fan inconditionnel de ces albums.

Decade of Aggression de SLAYER :

Ce live a changé ma vie et m’a tout simplement donné envie de  devenir musicien.

Origin of Symmetry de MUSE :

MUSE m'a réellement fait renouer avec le Rock alors que je commençais à me lasser du Métal extrême. J'ai découvert le groupe tardivement  avec The Resistance. Avant cela je ne connaissais que de loin. C'est amusant car j'ai un souvenir très clair de la sortie du clip de « Starlight » à l’époque, j’étais devant ma TV et je me disais « Putain mais c'est insupportable ce groupe !!! »...C’était en 2006... J’étais en pleine période Death/Black... Pas étonnant ! 

M.Pliszke: Gallery of Suicide de CANNIBAL CORPSE, Chaos A.D. de SEPULTURA et Fear, Emptiness, Despair de NAPALM DEATH. Trois albums qui m'ont mis le pied à l’étrier.

John: Les trois albums qui m'ont marqué sont Slipknot le premier album du groupe, Gateways to Anihilation de MORBID ANGEL et Transilvanian Hunger de DARKTHRONE

Jen: KORN avec "Freak on a Leash" pour la pub Puma de l’époque, j'ai trouvé cette chanson géniale je ne savais même pas que le Métal existait, mais ce morceau me captivait tellement que je demandais à tout le monde ce que c'était. Malheureusement, personne n'a su me répondre. J'ai dû attendre quelques années (pas d’Internet à l'époque), jusqu'à mes 16 ans, grâce à un pote, pour avoir la réponse ! J'ai enfin pu l'écouter dans son intégralité suivi du reste de l'album....Le tout en boucle, évidemment. C'était la révélation ! Ces guitares, ce chant, quelle puissance et quelle énergie, je voulais que jamais ça ne s’arrête.

C'était bien plus intense que NIRVANA qui était le groupe le plus extrême que j'écoutais à l'époque, et qui fait partie de ceux qui ont compté pour moi. Des souvenirs géniaux d'adolescente rebelle avec mon cousin avec qui je me bourrais la gueule en plein après-midi au pied d'un château, en hurlant "Rape me" de l'album In Utero" (écouté en boucle aussi…) avec  mon baladeur CD et un écouteur chacun SVP ! Tout cela devant des touristes anglais...Connerie quoi !

Dans la foulée je prêtais d'avantage l'oreille à METALLICA et me mis à aimer ce groupe avec ses riffs mythiques et cette voix sensuelle. Le Black Album a tourné en boucle aussi dans mon baladeur laser à en connaître la moindre note de solo qu'on ne peut s’empêcher de chantonner, surtout celui de « Nothing Else Matters ». Ces albums, artistes, chansons et souvenirs qui y sont associés comptent beaucoup pour moi. Ils marquent mon entrée dans le monde du Métal qui est indissociable de ma vie actuelle ou je m’épanouis.

Metalnews.fr: Si VOLKER était un film d’horreur, lequel choisiriez-vous? Et quels seraient les personnages du bestiaire fantastique que vous rêveriez d’incarner ? 

M. Pliszke: VOLKER ne serait pas un film mais plutôt une série telle que Les Contes de la Crypte où l'on peut retrouver un panel d'histoires bien macabres et déjantées !

Ulrich: Sans hésiter je serais Pinhead (Hellraiser)!

Jen: Je dirais que le film Black Sunday représente en partie assez bien le groupe.

« Black Sunday » est aussi le titre d'une de nos chanson, c'est d’ailleurs le morceau qu'on a choisi pour notre prochain clip !
Pour ma part j'aimerais incarner Elvira, maîtresse des ténèbres ! J'adore son attitude, ses répliques dans ses films et émissions, son coté diabolique et burlesque à la fois tout en étant magnifique, oui je suis fan! D'ailleurs je pense sérieusement à un tattoo la représentant.

Metalnews.fr: Quelles relations entretenez-vous avec l'Underground local et international, les artistes, et webzines? Que pensez-vous d'ailleurs de ces derniers, jouent-ils un rôle important en tant que lien entre vous et le public Métal/Rock?

Il est impensable de pouvoir évoluer en restant isolé dans son coin, donc on essaie d’être en contact le plus possible avec les acteurs de la scène. Je trouve que les webzines sont toujours indispensables, ils sont des nœuds d'informations locaux et de rencontres entre le public et les groupes !

Metalnewss.fr: Quelques mots aux lecteurs de Metalnews.fr? Tentez de les convaincre d'acheter votre LP par tous les moyens possibles! 

Achetez Dead Doll ou vous serez maudit sur 99 générations! 

Metalnews.fr: Le dernier mot est pour vous, dites ce qui vous passe par la tête, sans rapport avec la farine ou François Fillon.

On espère que Dead Doll recevra un bon accueil de la part du public et qu'on fera le plus de dates possible. De notre côté on commence déjà à bosser sur la suite...!

Chronique de Dead Doll

Facebook Officiel VOLKER


par mortne2001 le 27/04/2017 à 17:26
   249

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Grind-o-matic

Regular Singularity

Venomwolf

Stormriding Power

Salems Lott

Mask of Morality

Lusaroth

Esquizofrenia

Tranzig

Tranzig

The Amorettes

Born to Break

Stortregn

Emptiness Fills The Void

No One Is Innocent

Frankenstein

Vahrzaw

Husk

Erotic Psycho

The Lost Boyz

Sentient Horror

The Crypts Below

Ross The Boss

By Blood Sworn

Snakefeast

In Chaos, Solace

Brutal Kraut

Brutal Kraut

Transcendence

Hour of the Summoning

Speedclaw

Beast in the Mist

Tracy Grave

Sleazy Future

Gygax

2nd Edition

Slavery Farm

Reborn

Machine Head

RBD / 13/04/2018
Metalcore

Mercyless + Metrodon + Dying Hope

Jus de cadavre / 10/04/2018
Death Metal

Interview - Anne-Sophie Remy (ROOM ME)

mortne2001 / 06/04/2018
Dark Folk

Superbowl Of Hardcore Festival 2018

Jus de cadavre / 06/04/2018
Hardcore

Concerts à 7 jours

Weedeater

01/05 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ne Obliviscaris + Virvum + Allegaeon

01/05 : Le Gibus, Paris (75)

Ne Obliviscaris + Virvum + Allegaeon

02/05 : L'autre Canal, Nancy (54)

Ne Obliviscaris + Virvum + Allegaeon

28/04 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)

+ Ne Obliviscaris + Virvum

29/04 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Weedeater

30/04 : Le Farmer, Lyon (69)

Photo Stream

Derniers coms

Je sais pas pour la musique mais la pochette est génial !


oui c'est clair que les enfants dans un lieu comme la Secret, ça surprend toujours ! d'autant plus que le son était particulièrement fort ce soir la :-)
merci pour le report !


"En tout cas je me faisais la remarque qu'on voit de plus en plus d'enfants aux concerts."
Je trouve aussi ! Et même parfois tout devant à quelques centimètres du pit... Bon... après les papa veillent certainement au grain, mais ça fait drôle.


Vu sur scène avec Malevolent au Hellfest il y'a quelques années : ça envoyait du très lourd. Déchaîné le bonhomme !


Haille... C'est une vieille et grande figure de la scène, un type simple, vrai et adorable comme on le croirait pas vu la férocité de son répertoire. J'espère sincèrement qu'il va s'en tirer et continuer à vivre sa passion.


Chuis perdu...C'est qui la grosse tete en fait ?


Je ne connaissais pas ce groupe avant, ça joue hyper bien, y'a aussi du Nocturnus j'ai trouvé dans certains passages. Mais j'ai du mal avec le concept, une fois passé l'humour des titres comparable à ce que fait Cannabis Corpse.


merci !
Pour ma part j'ai été découragé par leur dernier album, même si je sais que c'est une valeur sure en live, faut bien faire un choix !
Partie remise !


Bordel le mec il vient pigner..on peut quand même donner son avis ! Si on te dit que c’est a chier c’est juste honnête.
T’en a qu’on une putain de grosse tete quand même !
Bon a part ça,Metrodon excellent mais j’etais la pour Mercyless.


Sur la période considérée, Napalm' est passé du grand classique fondateur à une véritable légende en enchaînant des albums de qualité autour d'un style définitivement balisé, tout en veillant à agrémenter chacun d'une ou deux expérimentations originales pour éviter la parfaite routine(...)


Fate, féminin de l'adjectif fat. Je reconnais, c'est un mot assez désuet maintenant, mais qui veut bien dire ce que je voulais dire.


https://hiazm.bandcamp.com/album/letters

Next LP from Gortaigh


New LP from Gortaigh: https://hiazm.bandcamp.com/album/letters

Poem and Sludge


Epique à souhait bordel !
Merci mortne2001 pour cette belle découverte.


Et ben putain !
Fait quand même bien mieux vivre en France hein...
(Malgré tout)


Jus de cadavre + 1 !
Très, très beau live report d'un groupe qui, à mon sens, est mort et enterré depuis 1999.


Excellent report! Merci bcp. Même s'il y a qques passages que je n'ai pas forcément compris...Ex: Une grande gueule agaçante et attachante, volontiers fate => fate?


Simony*


Aaaahhh !!!
Une pensée émue pour le Géant Vert !
Ça c'est cool Symony...
Autant pour lui que pour les fans...


Mercyless était en Bretagne pour d'autres dates. Ils ne sont pas venu de Mulhouse juste pour une date à Rennes (dans un rade qui en effet ne se prête pas bien à ça...). Mais c'est vrai que 30 minutes c'était beaucoup trop court...