Voilà 8 mois, je retrouvais ma jeunesse (ou une partie en tout cas) avec le show d'UGLY KID JOE à Reims, alors que les Américains se produiront au Hellfest Open Air, une tournée a donc germé autour avec un arrêt à Nancy dans la salle Le Hublot, salle que je découvre aujourd'hui.


C'est un groupe local qui œuvre lorsque l'on pénètre dans la salle, il s'agit de SNAP BORDER, 5 gars qui ont du écouter LINKIN PARK, NICKELBACK ou toute cette scène Américaine du début du siècle en boucle. Alors c'est calibré à mort, aucune surprise mais aussi, aucune fausse note, les gars sont pro, énergiques et ont totalement leur place sur cette affiche. Ils défendent un premier album, Alternative Current Box, publié en 2016. Franck, le grand chanteur dreadlocké possède une voix et coffre qui impose le respect, même s'il chantait comme une casserole, je ne me dévouerais pas pour lui dire. Quelques passages légèrement rapés assurés par le bassiste, Adam, nous renvoie directement vers LINKIN PARK alors que des titres plus Alternative nous mène vers NICKELBACK et les titres tels que "Draw Me The Borders", "Ghost", "Mary Sells" ou "On The Road" offrent un excellent aperçu de cet album que les amateurs du style peuvent découvrir sans problème (Facebook).

Après un court temps de changement de plateau, un line-check rapide et voici Klaus Eichstadt, guitariste et membre historique du groupe, Cordell Crockett, le bassiste, Zac Morris, à la batterie (et en slip et vu sa frappe, on le comprend aisément) et surtout, Dave Fortman, guitariste et producteur reconnu, membre historique du groupe, que nous n'avions pas vu il y a 8 mois, sont sur scène pour balancer "Intro" issu de l'album Menace To Sobriety. Le public est chaud, une bonne partie est arrivée juste avant le début du concert des Américains et même si la salle est loin d'être remplie, on a quand même une centaine de personne ce soir. "Neighbor" prend la suite, Whitfield Crane déboule sur scène en short et surtout avec le bras gauche en bandoulière mais son charisme n'en est pas affecté et la magie opère de nouveau comme il y a 8 mois. La setlist offerte ce soir navigue habilement entre America's Least Wanted et Menace To Sobriety avec 13 titres sur les 19 joués ce soir, c'est dire si le groupe est encore fier de ces deux brûlots et ça tombe bien car c'est bien ce que semble vouloir entendre le public. Les interventions de Whitfield Crane sont encore pleines de second degré et d'humour à froid comme lorsqu'il demande quel est le nom du groupe de première partie et de les féliciter pour leur musique qui est vraiment excellente, peut-être le meilleur groupe qui ait ouvert pour eux d'après le chanteur avant de finir par un je dis ça de te tous les groupes qui déclenche l'hilarité du public. Comme à Reims, il donne à Klaus, son ami d'enfance comme il aime le présenter, son moment de gloire avec l'interprétation de "Mr Recordman" seul sur le devant de la scène pendant que lui fait signe au public en fond de scène de taper des mains avec l'index et et le pouce de son bras libre.

Par rapport à la setlist de Reims il y a 8 mois, pas énormément de changement, là aussi le jeu du chanteur de faire hurler le public le plus fort possible et si le niveau est assez haut, c'est trois titres au lieu de un ! Inutile de vous dire que les trois titres étaient prévus mais quels titres "Ace Of Spades", la reprise de MOTÖRHEAD survitaminée qui colle tellement bien à la peau d'UGLY KID JOE, un attendu "Everything About You" pour conclure le show, provoquant comme à chaque fois l’hystérie du public, mais surtout, un "Funky Fresh Country Club" au beau milieu, un titre issu du premier EP qui est repris à la perfection par ce groupe sur lequel le temps ne semble pas avoir d'emprise, juste phénoménal, je me revois dans ma chambre d'ado avec le livret du EP en train de chanter les paroles de ce titre, c'était il y a plus de 20 ans et pourtant ce soir je me sens jeune (beaucoup moins le lendemain matin où mes cervicales me rappellent à l'ordre !)

UGLY KID JOE sur scène, c'est une énergie incroyable, un feeling hors pair, une complicité entre tous les membres qui fout la banane, oui même pour les plus durs et les plus extrêmes d'entre tous les metalleux, il y a chez ces Américains un talent de composition avec des paroles qui vont au-delà du second degré, et dans cette ambiance club, ce groupe prend vraiment toute sa dimension. Il n'empêche que peu importe la salle où vous pouvez aller les voir, allez-y, c'est juste énorme !

Quelle soirée, merci Live ! Colmar d'avoir organisé cette date en espérant que cette soirée ne sera pas la dernière pour moi dans cette salle, les endroits à Nancy étant très fragilement installés. On a encore pu se rendre compte de l'humilité de ces gaillards avec ce Zac Morris, en slip dans la nuit Nancéenne regagnant le bus, une dernière image... euh... troublante !

setlist : Intro / Neighbor / Jesus Rode A Harley / C.U.S.T. / Panhandlin' Prince / No One Survives / Devil's Parade / So Damn Cool / Cat's In The Cradle / I'm Alright / Milkman's Son / Goddamn Devil / Dialogue / Tomorrow's World / Mr. Recordman / V.I.P. / Ace Of Spades / Funky Fresh Country Club / Everything About You

par Simony le 13/06/2017 à 08:16
   494

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Norman Shores

De L'ombre Surgit La Lumière

Wolfbrigade

The Enemy : Reality

The Odious

Vesica Piscis

Kirk Windstein

Dream in Motion

Passion

Passion

Serpent Noir

Death Clan OD

Dirty Shirley

Dirty Shirley

Protogonos

From Chaos To Ashes

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Melechesh + W.E.B. + Selvans

RBD / 21/01/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Neptrecus + Manzer

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Photo Stream

Derniers coms

Merci pour la réponse Simony. Et donc, rien de bien méchant apparemment, un petit bizutage !
En même temps dans Death, comme les musiciens changeaient tout le temps ou presque, tout le monde était toujours le petit nouveau.


100 % d'accord avec la chronique !!


Magnifique chronique. Chapeau l'artiste !


D'après les différentes rumeurs et témoignages, James Murphy a été la cible de nombreuses blagues de la part de Chuck notamment, le syndrome du p'tit nouveau quoi !


"Pas un mot dans la presse française." Pas étonnant, mais peut-être pas plus mal au final.
J'imagine le truc : "Il y a 50 ans le rock métal naissait avec le premier album de Black Sabath et son chanteur ozi osborn star de télé réalité. Mais les fan de métal ne sont pas méchant, comme(...)


@ Living Monstrosity : excellent, on sent le bon souvenir ;)


Pas un mot dans la presse française. J'ai juste vu dans le journal barcelonais "La Vanguardia" un long article sur l'histoire du Heavy Metal à partir de ce disque, truffé d'erreurs au milieu d'analyses générales pas trop mal vues.


J'allais posé la même question ?!


"...subi l'humour particulier du reste du groupe." : c'est à dire ?


Déjà 30 balais ! Merci pour ce coup de projecteur !

Je suis en 5ème et et me souviens d'un pote au collège qui m'annonce que le nouveau Death vient de sortir. On est pré-boutonneux mais déjà accros à ce nouveau son depuis la découverte d'Altars of madness ou Leprosy.
Le m(...)


Quand Iron Maiden prend des ecstas !


nos pulsions les moins inavouables ... donc les plus avouables ?
(oui y en a qui lisent les chroniques ^^)
et oui ... à presque 50 ans on écoute encore du metal extrême ... parce que c'est bon !


Excellent !


Merci Simony d'avoir partagé cette new sur ce groupe qui est très cher à mon petit coeur ;)
Impatient d'avoir ce nouvel album, ça s'annonce très bon.


Personne n'a fait mieux depuis...


Je fais aussi partie de la team "indifférence polie" vénérant l'époque Max, mais en me disant quand même que la soupe que Max nous sert depuis des dizaines d'années est carrément imbuvable (les tribus, les guerres, blabla, toujours pareil, va te laver les cheveux), bref autant je continue de (...)


Quelle belle chronique ! Je peux en contresigner toute la longue introduction, n'ayant pas lâché Sepultura après le départ de Max et défendant assidûment le travail du groupe, en dépit de certains choix et de quelques vraies déceptions bien malvenues dans un contexte où il leur était si fa(...)


Un must.


J'avais adoré Nation à sa sortie mais depuis je fais aussi parti de la team “Indifférence polie“ malgré les très bonnes critiques qui accompagnent le groupe depuis quelques années.

Mais comme les chansons en écoute sont vraiment bonnes, je vais laisser une vraie chance à ce(...)


Pas mieux, je fais aussi partie de ce fameux groupe depuis un certain album sorti en 1996. Je reste très fan de Schizophrenia, de Beneath et d'Arise et pas sur que, sur l'ensemble de Quadra, je sois vraiment friand du nouvel album du début à la fin.

Force est toutefois de reconnaitre(...)