Voilà 8 mois, je retrouvais ma jeunesse (ou une partie en tout cas) avec le show d'UGLY KID JOE à Reims, alors que les Américains se produiront au Hellfest Open Air, une tournée a donc germé autour avec un arrêt à Nancy dans la salle Le Hublot, salle que je découvre aujourd'hui.


C'est un groupe local qui œuvre lorsque l'on pénètre dans la salle, il s'agit de SNAP BORDER, 5 gars qui ont du écouter LINKIN PARK, NICKELBACK ou toute cette scène Américaine du début du siècle en boucle. Alors c'est calibré à mort, aucune surprise mais aussi, aucune fausse note, les gars sont pro, énergiques et ont totalement leur place sur cette affiche. Ils défendent un premier album, Alternative Current Box, publié en 2016. Franck, le grand chanteur dreadlocké possède une voix et coffre qui impose le respect, même s'il chantait comme une casserole, je ne me dévouerais pas pour lui dire. Quelques passages légèrement rapés assurés par le bassiste, Adam, nous renvoie directement vers LINKIN PARK alors que des titres plus Alternative nous mène vers NICKELBACK et les titres tels que "Draw Me The Borders", "Ghost", "Mary Sells" ou "On The Road" offrent un excellent aperçu de cet album que les amateurs du style peuvent découvrir sans problème (Facebook).

Après un court temps de changement de plateau, un line-check rapide et voici Klaus Eichstadt, guitariste et membre historique du groupe, Cordell Crockett, le bassiste, Zac Morris, à la batterie (et en slip et vu sa frappe, on le comprend aisément) et surtout, Dave Fortman, guitariste et producteur reconnu, membre historique du groupe, que nous n'avions pas vu il y a 8 mois, sont sur scène pour balancer "Intro" issu de l'album Menace To Sobriety. Le public est chaud, une bonne partie est arrivée juste avant le début du concert des Américains et même si la salle est loin d'être remplie, on a quand même une centaine de personne ce soir. "Neighbor" prend la suite, Whitfield Crane déboule sur scène en short et surtout avec le bras gauche en bandoulière mais son charisme n'en est pas affecté et la magie opère de nouveau comme il y a 8 mois. La setlist offerte ce soir navigue habilement entre America's Least Wanted et Menace To Sobriety avec 13 titres sur les 19 joués ce soir, c'est dire si le groupe est encore fier de ces deux brûlots et ça tombe bien car c'est bien ce que semble vouloir entendre le public. Les interventions de Whitfield Crane sont encore pleines de second degré et d'humour à froid comme lorsqu'il demande quel est le nom du groupe de première partie et de les féliciter pour leur musique qui est vraiment excellente, peut-être le meilleur groupe qui ait ouvert pour eux d'après le chanteur avant de finir par un je dis ça de te tous les groupes qui déclenche l'hilarité du public. Comme à Reims, il donne à Klaus, son ami d'enfance comme il aime le présenter, son moment de gloire avec l'interprétation de "Mr Recordman" seul sur le devant de la scène pendant que lui fait signe au public en fond de scène de taper des mains avec l'index et et le pouce de son bras libre.

Par rapport à la setlist de Reims il y a 8 mois, pas énormément de changement, là aussi le jeu du chanteur de faire hurler le public le plus fort possible et si le niveau est assez haut, c'est trois titres au lieu de un ! Inutile de vous dire que les trois titres étaient prévus mais quels titres "Ace Of Spades", la reprise de MOTÖRHEAD survitaminée qui colle tellement bien à la peau d'UGLY KID JOE, un attendu "Everything About You" pour conclure le show, provoquant comme à chaque fois l’hystérie du public, mais surtout, un "Funky Fresh Country Club" au beau milieu, un titre issu du premier EP qui est repris à la perfection par ce groupe sur lequel le temps ne semble pas avoir d'emprise, juste phénoménal, je me revois dans ma chambre d'ado avec le livret du EP en train de chanter les paroles de ce titre, c'était il y a plus de 20 ans et pourtant ce soir je me sens jeune (beaucoup moins le lendemain matin où mes cervicales me rappellent à l'ordre !)

UGLY KID JOE sur scène, c'est une énergie incroyable, un feeling hors pair, une complicité entre tous les membres qui fout la banane, oui même pour les plus durs et les plus extrêmes d'entre tous les metalleux, il y a chez ces Américains un talent de composition avec des paroles qui vont au-delà du second degré, et dans cette ambiance club, ce groupe prend vraiment toute sa dimension. Il n'empêche que peu importe la salle où vous pouvez aller les voir, allez-y, c'est juste énorme !

Quelle soirée, merci Live ! Colmar d'avoir organisé cette date en espérant que cette soirée ne sera pas la dernière pour moi dans cette salle, les endroits à Nancy étant très fragilement installés. On a encore pu se rendre compte de l'humilité de ces gaillards avec ce Zac Morris, en slip dans la nuit Nancéenne regagnant le bus, une dernière image... euh... troublante !

setlist : Intro / Neighbor / Jesus Rode A Harley / C.U.S.T. / Panhandlin' Prince / No One Survives / Devil's Parade / So Damn Cool / Cat's In The Cradle / I'm Alright / Milkman's Son / Goddamn Devil / Dialogue / Tomorrow's World / Mr. Recordman / V.I.P. / Ace Of Spades / Funky Fresh Country Club / Everything About You

par Simony le 13/06/2017 à 08:16
   434

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Iroy

Donde Nace la Verdad

Abbygail

Gun Control

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 4 + Bilan

L'Apache / 05/09/2019
Brutal Assault

Concerts à 7 jours

Belenos + Griffon + Nydvind

20/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + Astaffort Mods

20/09 : Le Rio Grande, Montauban (82)

Electric Shock + Praying Mantis + Sign Of The Jackal

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...


Mon dieu c'te pochette ?!?!
Le père Joël nous avait pourtant habitué à bien mieux merde…
On se croirait ici en main avec un album de Synthwave bas de gamme bon dieu de dieu.


Attention le site du Bikini annonce la date à Toulouse le 20 mai. C'est un mercredi, veille de l'Ascension.


Le nouveau Korn m'a l'air excellent du coup.

A mince c'est Lacuna Coil.


J’ignore le niveau d’affinité de leclercq avec le heavy speed mélodique, mais à la base c’est un fan d’extreme. Il suffit d'écouter sinsaenum, projet plus personnel et qui n’a vraiment rien a voir avec dragonforce
Perso kreator, jamais accroché, mais c’est un grand groupe et u(...)


Ca promet... Ce groupe va s'enfoncer encore plus dans la melochiasse.


Cela aurait été vraiment la grande classe il y a plus de 15 ans.
Désormais beaucoup (beaucoup !) moins.
Mais bon, cela sera toujours mieux que d'être membre de DRAGONFORCE... Ca c'est certain... ... ...


Un français dans Kreator, la grande classe ! Bravo à lui !


Malheureusement KRASSIER doit annuler sa participation à cette date pour cause de blessure d'un de ses membres. Mais vous aurez droit à des sets rallongés de CONQUERORS et FREKKR.


Yesss ! Il va falloir réviser les classiques ^^


Très chouette Chronique encore une fois ! J'attends plus rien de Korn depuis des années et j'ai l'impression que le groupe n'a plus rien à proposer depuis très longtemps. Chaque nouvel album s'essouflant à peine l'écoute terminé. Mais je vais donner sa chance a celui-ci. Le morceau "Cold" est(...)


Absolument excellent !! Vivement l'album.


Nul n'est parfait mon bon...