PHOENIX IN FLAMES et BLACK BART étaient en concert au Midland le 24 juillet dernier. Ça tombe bien, Mespheber y était aussi. Du coup il nous raconte ce qu'il s'y est passé et comme il sait faire 2 choses à la fois, il a aussi pris quelques clichés (à retrouver ici : http://www.metalnews.fr/photoreports/phoenix-in-flames-black-bart-1)

Le bar est presque vide, hormis les musiciens qui finissent les balances et quelques proches des nordistes de BLACK BART. Il semble qu’un bug sur la date et une ville moribonde explique cela.

BLACK BART fête ce soir la sortie de leur troisième album, Casnewydd Bach, présent sur la table du merch. La troupe se montre particulièrement en forme et nous emmène dans un voyage spatio-temporel de l’Antiquité au XVIIIème siècle, des Caraïbes à la Mer du Nord à-travers des histoires de sirènes, de conquêtes et d’ivresse hédoniste.

Pour ce troisième concert auquel j’assiste, je suis agréablement surpris de voir l’évolution du groupe qui a encore pris du galon en terme de coordination, d’énergie et de justesse, sans oublier une complicité évidente et un humour toujours à fleur d’accord. Les nouveaux morceaux restent fidèle au style old school du groupe, ravivant les souvenirs des années 80, quand les radios diffusaient encore régulièrement ce genre et que les pantalons moulants sentaient la sueur. 

Hommage à la tête d’affiche venue du Canada par un “Vive le Québec libre !” qui retentit dans la petite salle. Écho historique qui a moins un sens politique qu’un pur témoignage d’amitié pour les musiciens qui ont traversé l’Atlantique pour leur première date européenne à Lille !

Setlist : Royal Fortune – Cyclone – Pas de Place aux Remords – Le Dernier Voyage – Éclipse – Les Sirènes – Casnewydd Bach – Conquistador – Introspection – Tovarich – Ce Soir – Voodoo


À peine le temps de se désaltérer et PHOENIX IN FLAMES prend le relais à pleine vitesse, secouant les murs et les planches de la scène peut-être trop étroite pour contenir l’énergie qui inonde la salle. Une voix haut perchée entre Mike Patton et Dee Snider, des mélodies électriques qui trinquent avec les oreilles et réveillent les guibolles. 

Bon sang ! On n’est pas beaucoup, mais on se croirait dans une arène ou un festival allemand ! Le modeste public soutient avec enthousiasme un spectacle prodigieux et joyeux. 

Nous reprenons en chœur une version survitaminé de Neil Young, un dernier morceau et c’est malheureusement déjà la fin sous les applaudissements mérités d’une performance exceptionnelle et une grande leçon de rock’n’roll.

Setlist : Drop the Gun – The Storm – Rising Down – Falling Stars – The Source of the Vice – Sad no more – Steering the Wreck – Drunken Bar Blues – Keep on Rocking – Sunday Hero 

report par Mespheber

Retrouvez le photo report ici : http://www.metalnews.fr/photoreports/phoenix-in-flames-black-bart-1

par grinder92 le 07/08/2018 à 07:01
   427

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Backyard Babies

Silver & Gold

Pestilent Death

Chapters of Depravity

Torch Runner

Endless Nothing

Noctambulist

Atmospheres of Desolation

Gods Forsaken

Smells of Death

Mass Destruction

Panic Button

Vigilance

Enter The Endless Abyss

Conjurer

Sigils

Pagan Altar

Judgement of the Dead

Coventrate

Roots of all Evil

Ember

Ember & Dust

Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019 Part. II

Simony / 26/06/2019
Punk Rock

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019

Simony / 23/06/2019
Punk Rock

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Concerts à 7 jours

+ Gorgasm + Cenotaph

03/07 : Quartier Libre, Reims (51)

Photo Stream

Derniers coms

C'est pas plutôt sorti chez Notre Dame des landes Records ce truc ?

... pardon. Ça doit être le soleil.


J'aime beaucoup le premier album mais je suis passé à côté du deuxième. Vu le côté classique mon intérêt dépends aussi beaucoup de l'humeur du moment. Mais Willetts à retrouver un peu de voix j'ai l'impression.


Bof. Bof depuis toujours. La relève de Bolt-Thrower n'est pas assuré sur ce coup-là. Sans grand intérêt ce groupe et surtout une déception car j'en espérais beaucoup.


Le son était aussi radical que leur musique... Le genre de concerts où le circle-pit n'a pas sa place en somme, et où le public se prend juste un mur du son qui le paralyse.


Excellent ! Tout ça nous fait rêver et voyager avec vous. Merci !


Le morceau passe bien mais rien d'extraordinaire pas même en terme de old school. Video faite par un veteran de retour d'Iran d'après ce que je lis à la fin, le geste y est mais je doute de son intêret au vu de sa qualité que je trouve très passable.


Excellent !!! on y est totalement ! vivement la suite !


"On a le choix dans les saveurs proposées : 54 ou 58 degrés, l’un étant aussi dégueulasse que l’autre. Le premier shot goûte le pneu et râpe bien le gosier, le deuxième passe nettement mieux vu que le premier a annihilé ton sens du goût et cautérisé de ta langue jusqu’à ton estomac(...)


En effet, ça avait l'air ! Vu qu'un seul morceau en passant devant la Temple, mais ça ne faisait pas mine du tout !


Leur prestation au Hellfest fut d'une rare intensité.


En tout premier lieu, pardon de préciser que sur la photo choisie, on voit l'autre fou dangereux de Karl Logan qui pourtant ne fait plus partie du groupe. Si on veut le voir, c'est maintenant vers les archives de la police américaine qu'il faut se tourner...
En second lieu, Manowar est égal(...)


... et ce fut une des plus grandes prestations de ce Hellfest 2019. Personnellement je ne fus pas surpris car la dame exerce une musique d'un très très haut niveau, que ce soit émotionnellement ou techniquement parlant.
Par contre, je (ne) remercie (pas) tous les crevards et autres irrespec(...)


Surtout que officiellement c'est oas Entombed, c'est avec Hellid qui a reformé le groupe avec deux anciens époque Clandestine.


Un commentaire qui fait plaisir à lire, merci lolo pour ce retour.


Album acheté la semaine dernière à la suite de la lecture de cette chronique (+visionnage des deux deux clips disponibles, certes).
Je dois encore creuser mais les premières écoutes sont plus que prometteuses.

Un grand merci au chroniqueur, dont la plume m'a donné envie de m(...)


On a tous raison, sur le fil de coms, mais n'étant pas un fan absolu des albums d'Entombed depuis perpette (allez, Wolverine Blues reste le dernier indispensable à mon sens) disons que ce titre suscite de l'intérêt. Après, il est placé en opener, alors, de là à penser que c'est le meilleur t(...)


Bien, efficace, mais en effet pas très original...


J'y entends Grave époque Soulless vers 1'40, mais c'est vrai que le morceau est pas mal. De là a créer un intérêt pour l'album ?


Truc entendu 14 779 fois donc rien d'exceptionnel, mais ça envoi.


Idem, agréablement surpris...