PHOENIX IN FLAMES et BLACK BART étaient en concert au Midland le 24 juillet dernier. Ça tombe bien, Mespheber y était aussi. Du coup il nous raconte ce qu'il s'y est passé et comme il sait faire 2 choses à la fois, il a aussi pris quelques clichés (à retrouver ici : http://www.metalnews.fr/photoreports/phoenix-in-flames-black-bart-1)

Le bar est presque vide, hormis les musiciens qui finissent les balances et quelques proches des nordistes de BLACK BART. Il semble qu’un bug sur la date et une ville moribonde explique cela.

BLACK BART fête ce soir la sortie de leur troisième album, Casnewydd Bach, présent sur la table du merch. La troupe se montre particulièrement en forme et nous emmène dans un voyage spatio-temporel de l’Antiquité au XVIIIème siècle, des Caraïbes à la Mer du Nord à-travers des histoires de sirènes, de conquêtes et d’ivresse hédoniste.

Pour ce troisième concert auquel j’assiste, je suis agréablement surpris de voir l’évolution du groupe qui a encore pris du galon en terme de coordination, d’énergie et de justesse, sans oublier une complicité évidente et un humour toujours à fleur d’accord. Les nouveaux morceaux restent fidèle au style old school du groupe, ravivant les souvenirs des années 80, quand les radios diffusaient encore régulièrement ce genre et que les pantalons moulants sentaient la sueur. 

Hommage à la tête d’affiche venue du Canada par un “Vive le Québec libre !” qui retentit dans la petite salle. Écho historique qui a moins un sens politique qu’un pur témoignage d’amitié pour les musiciens qui ont traversé l’Atlantique pour leur première date européenne à Lille !

Setlist : Royal Fortune – Cyclone – Pas de Place aux Remords – Le Dernier Voyage – Éclipse – Les Sirènes – Casnewydd Bach – Conquistador – Introspection – Tovarich – Ce Soir – Voodoo


À peine le temps de se désaltérer et PHOENIX IN FLAMES prend le relais à pleine vitesse, secouant les murs et les planches de la scène peut-être trop étroite pour contenir l’énergie qui inonde la salle. Une voix haut perchée entre Mike Patton et Dee Snider, des mélodies électriques qui trinquent avec les oreilles et réveillent les guibolles. 

Bon sang ! On n’est pas beaucoup, mais on se croirait dans une arène ou un festival allemand ! Le modeste public soutient avec enthousiasme un spectacle prodigieux et joyeux. 

Nous reprenons en chœur une version survitaminé de Neil Young, un dernier morceau et c’est malheureusement déjà la fin sous les applaudissements mérités d’une performance exceptionnelle et une grande leçon de rock’n’roll.

Setlist : Drop the Gun – The Storm – Rising Down – Falling Stars – The Source of the Vice – Sad no more – Steering the Wreck – Drunken Bar Blues – Keep on Rocking – Sunday Hero 

report par Mespheber

Retrouvez le photo report ici : http://www.metalnews.fr/photoreports/phoenix-in-flames-black-bart-1

par grinder92 le 07/08/2018 à 07:01
   312

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Axxis

Monster Hero

Architorture

World Peace

Brainstorm

Midnight Ghost

Necronomicon

Unleashed Bastards

Dream Patrol

Phantoms of the Past

Grrrmba

Embodiment

Black Phantom

Expiration Date

Fullminator

Crackattack

Benighted

Dogs Always Bite Harder Than Their Master

Black Paisley

Perennials

Disgrace And Terror

Age of Satan

Bogue Brigade

Ruinous Behavior

Lioncage

Turn Back Time

The Cruel Intentions

No Sign of Relief

Void

Jettatura

Cauldron

New Gods

Tony Mitchell

Beggars Gold

Bosse-de-nage

Further Still

Attan

End Of

Whisker Biscuit

Kill For Beer

Interview avec Harun Demiraslan

youpimatin / 20/10/2018
Groove Metal

Hangman's Chair + SBRBS / Live-report Rennes

Jus de cadavre / 09/10/2018
Stoner Doom

Voïvod + Bio-Cancer + Hexecutor

RBD / 06/10/2018
Mosh

Interview VOÏVOD - Daniel "Chewy" Mongrain

mortne2001 / 02/10/2018
Daniel Mongrain

Bloodshed Festial - Jour 2

Mold_Putrefaction / 02/10/2018
Breakcore

Concerts à 7 jours

+ Black Mirrors + The Vintage Caravan

26/10 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

On me provoque, là ! C'est l'un des quelques albums pour lesquels j'avais fait une chronique remontant le temps sur feu Violent Solutions il y a dix ans. Et mon avis n'a guère évolué : le contexte était très hostile pour le trio restant, et au lieu de vouloir rassurer les fans par un album bou(...)


Bon alors moi, forcément, je déteste cet album et d'ailleurs tout ceux qui ont suivi...
Même chose d'ailleurs pour tout ce qu'à pu faire le père Cavalera ensuite.
Vieux con speaking... ... ...


Merde, si j'avais connu ça en 1994 j'aurais adoré....c'est excellent.


Pas convaincu... entre cette intro "sur-blastée" qui sonne totalement forcée et ce chant mielleux ridicule, j'ai de sérieux doutes sur les ambitions (capacités ?) du groupe depuis le départ de Wichers...


En effet la production est juste énorme ! Ce son de gratte bordel...


HM2 tous potards au max! un son bien cracra comme j'aime et deux très bon morceaux
vivement le 26


On se croirait revenus 25 ans en arrière quand on découvrait Stratovarius ... pas désagréable, mais quel est l'intérêt de produire ce genre de musique de nos jours ...


Quelle excellente chronique! Merci


Les mêmes que sur l'album de Nader Sadek, avec Vincent à la place de Tucker... Curieux d'écouter ça, perso.


Ouais, ben ce second album est quand même carrément moins bon que leur premier... En même temps l'attente était énorme après le "buzz" de Devoid Of Light !


Un mec en veste en jean sans manches, à dit « ha ha » il parait...


Hé mais faut arrêter les gars, j'ai pénétré personne moi vous me prenez pour qui? :)


Superbe chronique, bein écrite et qui rassemble bien toutes les impressions du disque ! J'adhère à fond ! Merci d'avoir mis en avant BLACK PAISLEY !


Il sonne bien Suédois ou Néerlandais pour du Death Québécois, ça change.


Et bien rassures-toi RBD, ton report est à peine "moins pénétrant que celui d'un Mortne2001"...
Vraiment...
Bravo donc.


Oui, je pense que le groupe aussi ! Une galère interminable j'ai cru comprendre !


Affiche pas mal aussi hâte de voir AORLHAC et DARKESTRAH.....


En plus c'est une belle affiche ce lundi....


Les festivals estivaux sont internationaux en termes de fréquentation, et je trouve curieux que tu le découvres juste cette année Jefflonger. Et c'est bien parce que le grand public n'a pas cette "culture métal" que Mr Barbaud a réalisé quelque chose que personne n'avait su faire avant lui en (...)


Tellement content que cet album sorte enfin ! :)