POP-CORN TIME : Cette semaine un Pop-corn time un peu spécial puisque c'était le triste anniversaire de la disparition d'un monstre de la musique Rock, Bon Scott, chanteur d'AC/DC de 1974 à 1980, le 19 février, jour maudit, il y a 40 ans !
Ronald Belford Scott, dit « Bon Scott », est né le 9 juillet 1946 en Ecosse avant que sa famille ne parte pour l'Australie en 1952. Ce surnom est tiré de l'expression "Bonnie Scotland" tiré du film du même nom de Laurel et Hardy sorti en 1936. En 1964, il forme son premier groupe, THE SPEKTORS où il tient la batterie, le jeune homme tente de percer dans le Rock après avoir connu une période où il enchaîne les petits boulots et même quelques séjours en prison pour quelques délits mineurs. En 1966, le groupe devient THE VALENTINES en intégrant le groupe THE WINSTONS, un autre groupe local.
Au sein de ce nouveau projet, Bon Scott tient également le micro de temps à autres et "Everyday I Have To Cry" sort en 1967, l'histoire discographique de Bon Scott est lancée, l'histoire est en marche...


... l'histoire est en marche car à l'occasion d'un concert le 12 juin 1967, THE VALENTINES partage l'affiche avec THE EASYBEATS à Perth. Dans ce groupe se trouve le guitariste George Young, frère d'Angus et Malcom, et qui aura une importance particulière dans la carrière d'AC/DC. Si un succès d'estime opère en Australie, des problèmes de drogue au sein du groupe viendront mettre un terme à l'aventure en 1970.

Parti pour Adélaïde, Bon Scott, rejoint FRATERNITY, un groupe de Rock Progressif avec lequel il va publier l'album Livestock en 1971 dont est extrait le single "Seasons Of Change"

Dans FRATERNITY, Bon Scott tient le chant principal et connait sa première tournée hors d'Australie. Il tourne en effet au Royaume-Uni en 1971 en première partie de STATUS QUO et GEORDIE, au sein duquel chante un certain Brian Johnson !
En janvier 1972, Bon Scott épouse Irene Thornton pour un mariage de courte durée du fait du style de vie du chanteur. En avril 1972, FRATERNITY publie son deuxième album, Flaming Galah dont seront extraits plusieurs single dont le titre "Seasons Of Change".

Après une nouvelle tournée au Royaume-Uni, en 1973, FRATERNITY, de retour en Australie se met en veille et Bon commence alors un nouveau groupe au sein duquel il retrouve des ex-membres de FRATERNITY. Mais après une répétition, Bon Scott est victime d'un accident de moto qui le plonge dans le coma durant 3 jours. Suite à tout cela, Bon Scott se sépare de sa femme et quitte MOUNT LOFTY RANGERS, le nouveau groupe en question, changement de direction, Bon s'engage sur l'autoroute pour l'enfer !

Nous sommes en 1974 et Bon travaille comme chauffeur à Adélaïde où il rencontre Angus et Malcom Young qui finissent par l'embaucher comme chauffeur du groupe. Rapidement Bon Scott leur fait savoir qu'il aimerait être le batteur de leur groupe, AC/DC, mais c'est un chanteur que les 2 frangins recherchent car Dave Evans, qui officie à l'époque, ne correspond pas à style que les Australiens veulent imprimer à leur groupe. C'est ainsi que Bon Scott remplace Dave Evans au sein d'AC/DC, où il retrouve George Young qui officie en tant que bassiste, pour la sortie du premier album, High Voltage. Sur cet album, Bon Scott dédie notamment le titre "She's Got Balls" à sa femme dont il est séparé, le divorce ne sera prononcé qu'en 1978 et où le groupe reprend le titre "Baby, Please Don't Go" de Big Joe Williams

Le groupe enchaîne ensuite avec l'album TNT dès la fin 1975, l'album sort en Australie avant une sortie internationale regroupant les 2 premiers albums, le tout sous le nom de High Voltage. Les racines écossaises du chanteur s'exprime sur cet album à travers le titre "It's A Long Way To The Top (If You Wanna Rock n' Roll)" où Bon Scott joue de la cornemuse. 

Le groupe ne perd pas de temps et Dirty Deeds Done Dirt Cheap voit le jour en Australie avant d'être édité en Europe en novembre 1976. La signature chez Atlantic permet aux Australiens de s'exporter et de réaliser une longue tournée Européenne où ils font la première partie de RAINBOW, BLACK SABBATH, AEROSMITH, KISS ou BLUE OYSTER CULT.
Si le tracklisting de la version Européenne diffère de celui de la version réservée à l'Océanie, on retrouve sur ces 2 versions un tronc commun, la chanson titre, "Squealer" ou encore l'excellent "Ride On" dont le groupe fera une interprétation magique en juin 2001 au Stade de France.

L'album Let There Be Rock déboule en 1977 et cet album sera celui qui mènera le groupe aux Etats-Unis Les shows intenses du groupe ne passent pas inaperçu et des problèmes naissent avec les groupes de tête d'affiche un poil ennuyés que ces jeunes loups leur volent la vedette. L'histoire entre Malcom Young et le bassiste de BLACK SABBATH, Geezer Butler, conduira AC/DC à se retirer de la tournée avant son terme. La rumeur dit également que les shows de KISS étaient bien pales après ceux d'AC/DC qui en faisait la première partie.
Le groupe va durcir le ton avec Powerage, qui sort en 1978. Si la scène Punk est en plein émoi, cet album va marquer durablement la génération qui déboulera ensuite avec la NWOBHM et SAXON en tête. Cet album sera illustré par le single "Rock n' Roll Damnation" 

Un concert à l'Appollo Theatre de Glasgow durant la tournée de Powerage donnera naissance à l'album live If You Want Blood... You've Got It, dernière production avec Harry Vanda et George Young. Le groupe y montre un visage cru et très énergique qui en fait, encore aujourd'hui, un des meilleurs albums live de l'histoire du Rock. En effet, le groupe mise ensuite sur Eddie Kramer (KISS) pour la suite, l'album Highway To Hell qui paraîtra en 1979. Mais le travail de Kramer ne satisfait pas le groupe qui se ravise et appelle Robert Lange pour la production de son album. 

Le succès est énorme pour AC/DC qui tient là son album référence en termes de ventes mondiales. Début 1980, le groupe travaille sur son nouvel album, Bon Scott est à Londres où il faut la fête. Il rencontre le groupe Français TRUST, l'après-midi du 19 février 1980, dans un studio Londonien où le groupe prépare l'album Répression. Bon Scott jamme avec les Français sur le titre "Ride On" avant de rejoindre un club, l'actuel KOKO, où l'alcool est bien présente. L'histoire raconte ensuite que Alistair Kinnear a raccompagné le chanteur dans sa Renault5 où l'Ecossais s'est endormi, impossible de le réveiller, l'homme décide alors, selon son récit à la police, de le laisser dans la voiture pour la nuit.


C'est à l'hôpital de Camberwell que le décès est prononcé, la cause officielle est "mort par accident d'une intoxication alcoolique", soit une asphyxie causée par ses propres vomissements. En 2005, Alistair Kinnear, lors d'un nouveau récit de cette fameuse nuit de février 1980, indique l'absence de traces de vomi dans la voiture ce qui pourrait signifier une mort suite à un coma éthylique ayant entraîné un arrêt cardiaque. Ozzy Osbourne déclarera également que le chanteur serait mort d'hypothermie. Les rumeurs s'épaississent autour de la mort du chanteur jusqu'à la disparition en juillet 2006 d'Alistair Kinnear, dont le bateau n'a jamais été retrouvé alors qu'il partait de Marseille en direction de l'Espagne. 

Autour de toutes ces fantaisies autour de la disparition tragique d'un grand nom du Rock, reste un héritage d'une vie assez courte au sein d'AC/DC finalement, 6 ans ! 6 ans et que de classiques encore aujourd'hui considérés comme tel. Il n'est pas question de débattre sur la qualité de ce que AC/DC produira ensuite avec Brian Johnson, c'est totalement différent sur bien des aspects, mais juste de mettre à l'honneur la contribution d'un homme au service du Rock n' Roll, sans qui, beaucoup de groupes que nous adorons aujourd'hui n'auraient clairement pas le même visage.
Les cendres sont inhumées au cimetière de Fremantle et sa tombe est ajoutée à la liste des lieux faisant partie du patrimoine australien.

Bon Scott sera intronisé au Rock N' Roll Hall Of Fame en même temps que les autres membres d'AC/DC, en 2003.

Voilà cela fait 40 ans que ce grand monsieur est parti mais dans le monde du Rock, il est toujours bel est bien vivant.


par Simony le 23/02/2020 à 12:00
120

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
23/02/2020 à 13:20:09
Un des dieux de mon petit panthéon personnel.
Quand on sait que j'ai débuté ma carrière Métallique en me plongeant corps et âmes dans AC/DC, c'est donc à mon sens tout bonnement indispensable.

Ajouter un commentaire


Solarys

Endless Clockworks

Power Theory

Force of Will

Testament

Titans Of Creation

Konvent

Puritan Masochism

Murder One

Live In Lembarzik

Harem Scarem

Change the World

Dreamlord

Disciples of War

Denial

Antichrist President

Trepalium

From The Ground

Mutilatred

Ingested Filth

Pearl Jam

Gigaton

Crypt Dagger

From Below

Lamentari

Missa Pro Defunctis

Almanac

Rush of Death

Mariana Semkina

Sleepwalking

Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Trepalium m'accompagne depuis que j'écoute du metal. Album après album et sur scène, des claques.
Ils ont su conjuguer une rage instinctive avec le regard décalé du jazz. Il fallait les avoir bien accrochées pour se lancer là-dedans et y parvenir.
Mais cet album, je ne sais pas. J(...)


Impossible de voir ce canard crever des dommages collatéraux du con-vide 19.

Je déteste leur mode de notation des skeuds, mes achats sont assez espacés, mais soutien malgré tout ! (et c'est quand même d'un autre niveau que Metallian, que j'ai racheté hier par hasard et dont pas ma(...)


Déjà ce serait pas mal de virer le clavier et revenir à l'essentiel.


Ah pour moi, si ! The Gathering et Demonic même !


Ce n'est pas en Suède mais en Norvège! ^^


Et The Gathering, non?


Même si nous attendons tous impatiemment de reprendre une vie de concerts normale le plus vite possible, la sortie du confinement risque d'être progressive, plus lente que la manière par où nous y sommes arrivés, et avec peut-être même des retours ponctuels en arrière de quelques jours.


Il reste une faible possibilité pour que ce ne soit pas lui et on va attendre les conclusions de l'enquête... Si le déroulement des faits est conforme aux apparences, c'est une épouvantable histoire qui va effectivement retomber sur l'image du Metal, au moins en France. J'ai quand même une pens(...)


TESTAMENT, c'est 'The legacy' et 'The new order'. Point final.


Matt Pokora et plein de machin on reporté leur concert en juin.

Nîmes avec Deep purple et Nightwish maintenu en juin.

Pourquoi le hellfest peut pas ? Dommage.

Je pense que c'est a cause des groupes étrangé et qu'il y a beaucoup d'étranger soit.


"Mortel désolé pour la faute


Cette album est mortelle je l écoute tout le temps en ce moment et très bonne chronique sur l'album


Purée les dernières phrases de l'article : adieu professionnalisme, bonjour sensationnalisme... °_°


@Jus de Cadavre : complètement d'accord avec toi (même si me fait putain de chier) et la lecture de l'article en question ne fait que confirmer cela. RIP Hellfest 2020...


Ce n'est pas encore l'annulation officielle mais c'est tout comme...
https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/crise-du-coronavirus/info-ouest-france-coronavirus-pourquoi-le-hellfest-2020-se-prepare-un-report-d-un-6799786


Les 3 précédents albums ne m'ayant pas laissé des souvenirs impérissables, je passe mon tour pour celui-ci.

Testament restera pour moi le groupe qui a pondu de belles références comme The Legacy, The New Order et Practice what you Preach et ça s'arrêtera là.


La voix me fait penser à Runhild Gammelsæter dans le projet Thorr's Hammer avec les mecs SunnO)))


J'avoue belle découverte, c'est lourd et massif.


Putain c'est chaud quand même là, je sens déjà certains venir vomir leur haine du métal, en criant au loup.


@Simo, jettes une oreille là-dessus si c'est pas déjà fait !