Vous aimez le bruit, le vrai, qui sent le mâle et la bête par les pieds ? Vous vouez un culte au Noise le plus obscur, le plus nihiliste, qui réfute tout principe de production, de conception, d’élaboration ? Vous fondez pour des graphismes maléfiques, et des morceaux ne l’étant pas moins ? Les one-man bands vous ont toujours laissé admiratif, au mépris de tout précepte de logique et de musicalité ?

Vous vous vautrez dans le Grind, le Gore, le Dark Ambient, les gargouillis, les boîtes à rythmes, les riffs tronçonnés à la hâte et régurgités en désordre de strates ? Alors soyez heureux, j’ai ce qu’il vous faut ce soir pour voir la vie et le ciel en bleu. Et le reste en noir, genre…très noir.

Du fin fond de Lakeland, Floride, nous arrive un musicien qui lui aussi n’a cure des harmonies et de la cohésion, et qui depuis des années multiplie les publications, sous son nom, d’autres, et de pas mal de groupes tous aussi néfastes les uns que les autres. On est quand même pas loin de l’écurie Satan Records, et de performers tels SEWER, PHANTOM, et autres adorateurs du culte du n’importe quoi fait musique, et de disques auto-proclamés « pure evil », « more satanist than anyone else » et autres dithyrambes personnelles approuvées par une frange minimaliste d’un auditoire en recherche d’exutoire. Difficile de juger de la portée artistique d’une œuvre qui n’en revendique aucun aspect, mais après tout, chacun peut s’enthousiasmer pour ce qu’il veut, je n’y vois aucun mal.

Et visiblement, Eric Gran non plus. Que ce soit au sein de GORE BLAST ou de BLASPHEMATION, l’homme aime l’hérésie la plus absolue, et s’enfonce corps et âme au plus profond d’un bourrier bruitiste dont il semble tirer une jouissance infinie. Nous n’aborderons pas aujourd’hui l’intégrale de son œuvre, ni même une portion, mais juste une de ses exactions, An Oath of Total Allegiance to the Black God, publiée une fois de plus sur Torn Flesh Records, son propre label. Sans savoir quel est ce Dieu noir qu’il révère, avouons qu’il pourrait bien s’agir de Cthulhu, Satan, ou de Donal Trump que ça ne changerait pas grand-chose, eut égard au caractère foncièrement farouche du boucan que l’esseulé propose sur ce nouvel EP, qui n’a pas grand-chose à envier à ses aînés en termes de limites de tolérance foulées du pied...ou des sabots. Eric en revanche, n’a pas les deux dans le même, puisqu’il gère l’aspect musical, textuel et graphique, et qu’il se débrouille très bien tout seul pour nous amocher les tympans de son mélange de Death, de Gore, de Grind et de bruitisme expérimental très à cheval sur les principes de dissonance.

Sur quatre morceaux, en à peine un quart d’heure, Eric nous propose donc deux pièces de Goregrind bourrées de vomissures et jets de bile rythmiques, et deux autres plutôt portées sur le Noise pur, à la limite de la musique concrète jouée par un japonais enragé sur ses samplers/claviers. Si l’ensemble fait donc salement penser aux groupes précités, il convient de préciser que l’ambiance chez BLASPHEMATION est plus gentiment provocatrice que réellement nihiliste, ce qui permet d’apprécier ses abominations avec plus d’abnégation.

Sans aller jusqu’à se frotter à un GNAW THEIR TONGUES en pleine crise de priapisme, ou d’un GORE BEYOND NECROPSY salement taraudé par des obsessions porno, reconnaissons quand même à An Oath of Total Allegiance to the Black God certaines capacités d’effroi, qui feront certainement rire les plus complaisants/complices d’entre vous, tout comme il laissera de marbre tous les autres, ce qui ne le laissera sans doute qu’en petit comité. Quant à savoir quelle orientation globale prend cet art si singulier, c’est une autre affaire que je vous laisserai régler comme des grands.

Alors, en un quart d’heure, et en connaissant un peu le passif du bonhomme, je dirais qu’il reste dans ses propres clous, plantés dans le cercueil de la normalité (même en admettant dans les limites du concept normatif des choses comme REVENGE ou AXIS OF ADVANCE), et qu’il n’a cure des influences extérieures, qu’il foule sans doute comme des grains de raisin trop mûrs. D’ailleurs, en commençant son méfait par un « Necrotic Bondage Bitch » qui nous serre les burnes avec une tenaille Goregrind, il sait parfaitement ce qu’il fait, en bon maître de cérémonie SM Black/Grind, jamais avare de tortures en tous genres. Par contre, faites-vous à l’idée que les pistes les plus courtes sont les seules à se rapprocher d’un Metal quelconque, et que « An Oath of Total Allegiance to the Black God » et ses huit minutes de samples, bruits, et arrangements déglutis vous tapera vaguement sur les nerfs au bout de quatre. Sauf si pour vous LUSTMORD et THROBBING GRISTLE sont les apôtres d’un radicalisme qui reste la seule alternative anti-commerciale tolérable.

Je vais donc vous laisser affronter cet EP dans votre coin, et si vous avez le temps, envoyez moi un pigeon pour me tenir au courant de votre opinion. Par contre, lâchez-le en toute discrétion, car si Eric Gran tombe dessus au coin d’une rue, il en fera un nouveau split avec VOMITOMB.


Titres de l'album:

  1. Necrotic Bondage Bitch
  2. Sorceror's Sight
  3. Stomped Into a Sludge
  4. An Oath of Total Allegiance to the Black God

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 27/09/2017 à 18:38
50 %    232

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Pristine

Road Back To Ruin

Tytus

Rain After Drought

Palehørse

Palehørse

Statement

Force Of Life

Cara Neir

Part III - Part IV

Project For Bastards

Project For Bastards

Aftermath

There Is Something Wrong

Nostromo

Narrenschiff

Charge

Ain’t The One

Herod

Sombre Dessein

(false) Defecation

Killing With Kindness

Rosy Vista

Unbelievable

Gorgon

Elegy

Parad1gm

Parad1gm

Laceration

Remnants

Dragon's Daughters

Tits on Fire

Ad Patres

A Brief Introduction to Human Experiments

SOEN + GHOST IRIS + WHEEL - Backstage By The Mill - Paris

Kamel / 20/04/2019
Backstage By The Mill

Orphaned Land + Subterranean Masquerade

RBD / 18/04/2019
Folk Metal

Crippled Black Phoenix I Villingen-Schwenningen

Simony / 16/04/2019
Cold Wave

EVERGREY - Le Gibus - Paris

Kamel / 15/04/2019
Evergrey

LA CAVE : une sélection d'albums Metal Extreme #1

Jus de cadavre / 02/04/2019
Metal Extrême

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Bonjour, moi aussi j’ai été arnaqué de plus de 178.000 euros, je l’ai rencontré sur Meetic un site de rencontres, il est parti soi-disant en Côte-d’Ivoire à Abidjan pour travailler (photographe), il vit dans un hôtel, et bien sûr il s’est fait agressé en sortant de cet hôtel, plus (...)


Ah oui, quand même...


De la dentisterie au marteau piqueur ! Un bonheur !


RIP grand musicien.


Bah c'est une pochette de Prog quoi...


Cette pochette est comment dire ... ... ...


C'est une histoire de dingue là... Je comprend pas trop le but de ce genre d'arnaque en fait... C'est pas en vendant 3 albums de groupes totalement underground qu'on fait du fric bordel !?


Une plus grande exposition à l'internationale tout simplement. Si ça marche, l'aspect financier suivra mais ce ne sera qu'une conséquence indirecte. La médiatisation prime avant tout. Pour ce qui est de leur revendication comme tu dis, si tu regardes les commentaires de cette new sur leur facebo(...)


Sans compter le fait que les mecs de Metal Bastard Enterprises (Oliver et ralf Schaffelhuber) sont ceux qui ont fait le célèbre label rip off Turbo records/Turbo Music ! mais aussi Braincrusher records, Metal age, sont aussi ceux qui ont fait un label qui sortait des groupes de RAC néo nazi nom(...)


Oui Goughy, ce sont clairement des classiques, c'est indiscutable.
Loin de moi l'idée de descendre les albums qui ont précédé ce Russian.
Je voulais dire que les journalistes avaient un peu eu tendance à les faire passer pour les "seuls" classiques des allemands. Et c'est vrai qu'Ac(...)


Je suis bien content que quelqu'un aie pu y aller. Je suis encore vert que la date dans le Midi ait été annulée deux jours avant, je la guettais depuis des mois, réservation et tout... C'est la deuxième fois que je rate Soft Kill notamment sur annulation.


Quelque chose m'échappe totalement dans la démarche : ils ont toujours revendiqué d'être "à part" et là ils signent sur un label impersonnel. Il va falloir qu'ils m'expliquent ce qui a pu les motiver à quitter un label aussi pointu que Prophecy, hormis de basses considérations financières.


Je n'ai jamais vraiment écouté Accept, à part Balls... et encore, (je ne sais même pas vraiment pourquoi en fait... c'est pas ma génération on va dire...), mais vos coms de passionnés donne envie de s'y pencher un peu plus sérieusement.


Eh ben merci à Metalnews et à toi Monsterman, vous relancez un débat que j'ai avec moi même et quelques amis sur la place de cet album dans la discographie d'Accept (avec Udo hein, restons sérieux).
Pour l'instant il est derrière le quatuor indiscutable (j'ajoute "Breaker" aux trio que t(...)


En me relisant, je me suis mal exprimé : je voulais dire que j'ai fait écouter cet album il y a 4 ou 5 ans à un vieux fan de Heavy qui était totalement passé à côté... eh bien il avait pris SA CLAQUE ! Voilà le souvenir qui revient. :-)
un album qui a sacrément bien vieilli !


Sans doute le meilleur Accept. Le plus mur, le mieux produit...
des textes monstrueux et bien plus affutés que chez la concurrence (lisez attentivement ceux de "Heaven is hell" ou "TV War")...
cet album est un must à écouter à fort volume ! Tuerie de prod !!
Souvenir d'un pote (...)


Jamais accroché à ce groupe... Et ce n'est pas leurs dernières productions qui ont pu me faire changer d'avis. Néanmoins, très chouette live-report ! Bienvenue Kamel ! :-)


Groupe vu sur la tournée d'In Search of Truth, depuis je trouve que le groupe tourne en rond se reposant trop sur la voix exceptionnelle de son chanteur. Mais en live si je peux les revoir... j'hésiterais pas une seconde.
Bienvenue à Kamel !


Bienvenue à Kamel dans l'équipe!


Je pense que ça vient du fait que le groupe "travail" (ils sont payés quoi) et que c'est donc un visa particulier qu'il faut et non un simple visa touristique. En fait si j'ai bien compris il n'y a pas eu de refus de visa mais un retard (c'est très long les délais apparemment) et du coup le grou(...)