Vous aimez le bruit, le vrai, qui sent le mâle et la bête par les pieds ? Vous vouez un culte au Noise le plus obscur, le plus nihiliste, qui réfute tout principe de production, de conception, d’élaboration ? Vous fondez pour des graphismes maléfiques, et des morceaux ne l’étant pas moins ? Les one-man bands vous ont toujours laissé admiratif, au mépris de tout précepte de logique et de musicalité ?

Vous vous vautrez dans le Grind, le Gore, le Dark Ambient, les gargouillis, les boîtes à rythmes, les riffs tronçonnés à la hâte et régurgités en désordre de strates ? Alors soyez heureux, j’ai ce qu’il vous faut ce soir pour voir la vie et le ciel en bleu. Et le reste en noir, genre…très noir.

Du fin fond de Lakeland, Floride, nous arrive un musicien qui lui aussi n’a cure des harmonies et de la cohésion, et qui depuis des années multiplie les publications, sous son nom, d’autres, et de pas mal de groupes tous aussi néfastes les uns que les autres. On est quand même pas loin de l’écurie Satan Records, et de performers tels SEWER, PHANTOM, et autres adorateurs du culte du n’importe quoi fait musique, et de disques auto-proclamés « pure evil », « more satanist than anyone else » et autres dithyrambes personnelles approuvées par une frange minimaliste d’un auditoire en recherche d’exutoire. Difficile de juger de la portée artistique d’une œuvre qui n’en revendique aucun aspect, mais après tout, chacun peut s’enthousiasmer pour ce qu’il veut, je n’y vois aucun mal.

Et visiblement, Eric Gran non plus. Que ce soit au sein de GORE BLAST ou de BLASPHEMATION, l’homme aime l’hérésie la plus absolue, et s’enfonce corps et âme au plus profond d’un bourrier bruitiste dont il semble tirer une jouissance infinie. Nous n’aborderons pas aujourd’hui l’intégrale de son œuvre, ni même une portion, mais juste une de ses exactions, An Oath of Total Allegiance to the Black God, publiée une fois de plus sur Torn Flesh Records, son propre label. Sans savoir quel est ce Dieu noir qu’il révère, avouons qu’il pourrait bien s’agir de Cthulhu, Satan, ou de Donal Trump que ça ne changerait pas grand-chose, eut égard au caractère foncièrement farouche du boucan que l’esseulé propose sur ce nouvel EP, qui n’a pas grand-chose à envier à ses aînés en termes de limites de tolérance foulées du pied...ou des sabots. Eric en revanche, n’a pas les deux dans le même, puisqu’il gère l’aspect musical, textuel et graphique, et qu’il se débrouille très bien tout seul pour nous amocher les tympans de son mélange de Death, de Gore, de Grind et de bruitisme expérimental très à cheval sur les principes de dissonance.

Sur quatre morceaux, en à peine un quart d’heure, Eric nous propose donc deux pièces de Goregrind bourrées de vomissures et jets de bile rythmiques, et deux autres plutôt portées sur le Noise pur, à la limite de la musique concrète jouée par un japonais enragé sur ses samplers/claviers. Si l’ensemble fait donc salement penser aux groupes précités, il convient de préciser que l’ambiance chez BLASPHEMATION est plus gentiment provocatrice que réellement nihiliste, ce qui permet d’apprécier ses abominations avec plus d’abnégation.

Sans aller jusqu’à se frotter à un GNAW THEIR TONGUES en pleine crise de priapisme, ou d’un GORE BEYOND NECROPSY salement taraudé par des obsessions porno, reconnaissons quand même à An Oath of Total Allegiance to the Black God certaines capacités d’effroi, qui feront certainement rire les plus complaisants/complices d’entre vous, tout comme il laissera de marbre tous les autres, ce qui ne le laissera sans doute qu’en petit comité. Quant à savoir quelle orientation globale prend cet art si singulier, c’est une autre affaire que je vous laisserai régler comme des grands.

Alors, en un quart d’heure, et en connaissant un peu le passif du bonhomme, je dirais qu’il reste dans ses propres clous, plantés dans le cercueil de la normalité (même en admettant dans les limites du concept normatif des choses comme REVENGE ou AXIS OF ADVANCE), et qu’il n’a cure des influences extérieures, qu’il foule sans doute comme des grains de raisin trop mûrs. D’ailleurs, en commençant son méfait par un « Necrotic Bondage Bitch » qui nous serre les burnes avec une tenaille Goregrind, il sait parfaitement ce qu’il fait, en bon maître de cérémonie SM Black/Grind, jamais avare de tortures en tous genres. Par contre, faites-vous à l’idée que les pistes les plus courtes sont les seules à se rapprocher d’un Metal quelconque, et que « An Oath of Total Allegiance to the Black God » et ses huit minutes de samples, bruits, et arrangements déglutis vous tapera vaguement sur les nerfs au bout de quatre. Sauf si pour vous LUSTMORD et THROBBING GRISTLE sont les apôtres d’un radicalisme qui reste la seule alternative anti-commerciale tolérable.

Je vais donc vous laisser affronter cet EP dans votre coin, et si vous avez le temps, envoyez moi un pigeon pour me tenir au courant de votre opinion. Par contre, lâchez-le en toute discrétion, car si Eric Gran tombe dessus au coin d’une rue, il en fera un nouveau split avec VOMITOMB.


Titres de l'album:

  1. Necrotic Bondage Bitch
  2. Sorceror's Sight
  3. Stomped Into a Sludge
  4. An Oath of Total Allegiance to the Black God

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 27/09/2017 à 18:38
50 %    405

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

Conny Bloom

Game! Set! Bloom!

Death. Void. Terror.

To The Great Monolith II

Vulcano

Eye In Hell

Vaisseau

Horrors Waiting In Line

Justify Rebellion

The Ends Justify The Means

Uncut

From Blue

Invocation

Attunement to Death

Lag I Run

Vagrant Sleepers

White Ward

Love Exchange Failure

Pissed Regardless

Imperial Cult

Infidel Reich

Reichenstein

Telepathy

Burn Embrace

Paganizer

The Tower of the Morbid

Michael Bormann's Jaded Hard

Feels Like Yesterday

Khymera

Master of Illusions

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Jodie Faster + Gummo + Verbal Razors

02/04 : La Brat Cave, Lille (59)

+ Mars Red Sky

03/04 : L'Ubu, Rennes (35)

Krisiun + Gruesome + Vitriol

30/03 : La Cartonnerie, Reims (51)

Taake + Necrowretch + Kampfar

30/03 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Et bien... quelle chronique Mr Mortne une fois de plus !
Un album pas encore écouté pour ma part, mais j'ai limite l'impression pourtant, tellement on en entend parler partout. J'y jetterais une oreille certainement, en asseyant de faire fi des polémiques l'entourant.


Ah ah ah !!!
C'te pochette est juste géniale bordel !


Effectivement le chant fait très Hreidmarr.


Concernant le chant je me suis fait la même réflexion oui ;)


J'aime beaucoup les grattes. Le chant fait sacrément penser à du Hreidmarr (metal archives ne dit rien sur le line-up mais, quand même !).


Pour l'instant je n'ai pas eu vent d'annulation quant au Festival de Nîmes. Comme il s'agit d'une suite de concerts indépendants à jours séparés étalés sur un mois il n'est pas nécessaire d'envisager une annulation en bloc pour le moment, je pense. Les premiers concerts de la deuxième quinz(...)


Son état à l'air assez sérieux. Plus ça va, plus la grippette qu'on nous a vendu devient de plus en plus vénère.

sinon la news mériterait d’être réécrite, un peu trop de répétitions et désagréable à lire.


En Argentine, cest confinement depuis une semaine. Le virus est arrivé plus tard qu'en Europe et ne s'est pas encore trop répandu, meme si le nombre de cas augmente chaque jour petit a petit.

Solidarité !!!


C'est un truc de fou cette histoire, et ce n'est que le début. Ici on est confiné quoi... Et hélas oui ça va arriver au Québec aussi, comme partout ailleurs je pense... Faudra faire gaffe à vous aussi !


Sur certaines intonations de voix, on dirait Stéphane Buriez, vraiment un thrash de qualité, merci pour la découverte Simony.


+1 Jus de cadavre pour Profound Lore.

Moi aussi en ce moment j'écoute pas mal de leurs prods. Le dernier Pa Vesh En est une belle claque aussi. C'est vrai que la ligne directrice est très cohérente.


Ultra combo, j’espère qu'il va aller mieux. C'est vraiment la merde ce truc.

J’espère que vous tous et vos familles vous avez pas trop de soucis. Ici au Quebec on est pas encore trop touché, mais on va dire que cela arrive à grand pas.


Le festival de Nîmes avec les foo fighters, nightwish, deep purple en juin mais pas aux mêmes dates ça aura lieu vous pensez ?


Voilà un bien bel exemple du fameux "impact sur notre musique" dont causait Simony il y a quelques jours...


Merci beaucoup Ari91.
Je n'avais même pas été foutu de trouver moi même cet article sur le site officiel...
Aaaah vieillesse !


La personne qui gère Iron Bonehead est un passionné absolument incroyable. Il réussi à garder une ligne directrice très cohérente entre toutes ces sorties. Du vrai bon boulot de sa part !


"IronBonehead est vraiment un bon label qui déniche des fvcking pépites"

Alors là, je plussoi à fond ! En ce moment j'ai l'impression de n'écouter que des trucs venant de chez eux ! Et de chez Profound Lore records aussi...


Pour le Graspop, c'est pour l'instant maintenu : https://www.graspop.be/fr/actualite/gmm-2020-aura-bien-lieu-comme-prevu/238/

Je cite : "Graspop Metal Meeting 2020 aura bien lieu comme prévu. Nous sommes d’ores et déjà impatient de vous accueillir cet été! Nous surveillons l’é(...)


Et pour ce qui est du GRASPOP, quelqu'un a des news ?


Je ne sais pas pourquoi mais j'ai pensé directe à nos bons frenchies de Solekhan avec un son plus Raw, putain de rouleau compresseur ce titre.

IronBonehead est vraiment un bon label qui déniche des fvcking pépites.