Premier album des Américains de PREZIR emmenés par le batteur Brian Serynski, également actif chez PIG'S BLOOD, ce qui explique l'intérêt de Godz Ov War Productions pour ce groupe. Alors PREZIR, c'est la frange la plus directe du Black Metal avec quelques clins d’œil appuyés au Thrash Metal dans les rythmiques bien aidés par des arpèges de guitare sur fond de lead frénétique typé Black Metal, notamment sur le début d'album. Car par la suite, il faut admettre que le groupe refroidit considérablement l'ambiance, la batterie en mode blast hypnotique, guitares très hargneuses et chant toujours aussi imprégnée de la scène Norvégienne, le groupe ne donne pas dans l'immobilisme et propose un Black plus brut encore. 

A vrai dire, l'album va même perdre en impact avec des titres qui se ressemblent beaucoup, tant dans les structures que dans le propos et on ne retrouvera pas sur la fin d'album (les 6 derniers titres en fait !) la dynamique qu'il y avait sur les 2 premiers titres et notamment le point culminant qu'est "Ideologue Alchemy". Il faut dire que le groupe recycle là des idées issues de leur premier EP paru en autoproduction l'an passé à l'image de "Serpents In The House Of Ra" ou "Dar al-Harb".

Toutefois, on notera le riff nerveux qui introduit "Janičari" qui laisse ensuite place à un Black Metal plus linéaire mais qui manque quand même un peu de noirceur. Cela se retrouve notamment dans ces leads qui peuvent parfois faire un peu scolaire ou paraître un peu simpliste renforcé par cette guitare rythmique qui suit le phrasé des leads, n'aidant pas ces mélodies à s'extraire et à se sublimer dans cette avalanche sonore. Car les Américains ne ralentissent jamais réellement le rythme de leur Black Metal, augmentant encore l'impression d'entendre certaines parties inspirées du Thrash Metal. De même, on regrettera que le chant suive parfois ces leads, donnant un côté gentillet à l'ensemble ("Serpents In The House Of Ra", "Hamatsa Death Ritual") alors qu'une mise en relief aurait été bien plus percutante.

Ce premier opus contient donc quelques facilités qui, avec la masse d'albums qui sortent, fait de ce As Rats Devour Lions, un premier album intéressant mais pas des plus transcendants. Ceci dit, si le titre "Ideologue Alchemy", l'introduction de "Janičari" ou la très directe chanson titre vous donnent envie d'aller plus loin avec PREZIR, ce premier opus remplit toutefois largement la mission de vous faire taper du pied, de vous faire hurler en levant les mains au ciel avec les yeux révulsés.  

Track-list :

  1. As Rats Devour Lions
  2. Ideologue Alchemy
  3. Janičari
  4. Dar al-Harb
  5. Serpents In The House Of Ra
  6. Hamatsa Death Ritual
  7. Plagiarized Infamy
  8. Oedipus Context

Facebook

par Simony le 10/12/2018 à 07:30
69 %    160

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Devil Master

Satan Spits On Children Of Light

Voz De Nenhum

Sublimation

Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Sisters Of Suffocation

Humans Are Broken

Jack Slamer

Jack Slamer

Misery Index

Rituals of Power

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Très intéressante démarche que celle de Sun, d'autant plus par le producteur de The Dø !


Sorceress était vraiment inintéressant, ce que je n'avais jamais ressenti avec Opeth quand bien même je préfère la période Still life / Blackwater park / Deliverance. J'espère que celui-ci rattrapera la donne, faute de quoi je passerai mon chemin à l'avenir.


Ce que je voulais dire, c'est que MGŁA n'apporte rien de plus en live par rapport aux enregistrements studio. Le boulot est fait, les riffs sont bons et, même si je ne connais pas toute leur discographie, j'apprécie généralement leur musique. Mais sur scène, je n'y trouve pas de sursaut d'inte(...)


Vu en 2013 au Luxembourg.
Souvenir malheureusement mitigé :
Super heureux de voir et entendre ce putain de groupe pour la toute première fois sur scène.
Mais déception totale d'avoir l'obligation d'être assis à un concert (c'était la toute première fois que cela m'arrivait (...)


Très surpris de lire que MGLA ait désormais "un public familial"...
Cela fait très longtemps que je ne les ai pas vu en live (à vu de nez je dirai qu'il y a 7 ans), mais je peux vous dire qu'à l'époque, c'était très loin d'être le cas.
Quoi qu'il en soit, groupe que perso j'ador(...)


Nous tenons là la surprise de l'année ! Un des plus grands vocalistes extrêmes sortant un opus solo, là j'en tombe de ma diabolique chaise ! Le tout a l'air bien bien barré en plus : j'adore.


Aie la pochette !!!! Ça sent pas le death metal ça....Akerfeltd doit vraiment se forcer sur scène pour jouer les vieux morceaux.
Enregistré l'an dernier et sort qu'en automne ?


"Kickback reviens ! Ils sont devenus tous mous..."


@Sphincter : ah bah mec ton com fait plaisir à lire ! Autant je ne suis pas un adepte du pit à tout prix autant, quand tu dis que les gens se prennent trop au sérieux, c'est tellement vrai ! Genre si ça se met à bouger un peu trop selon certains dans la fosse, tu as l'impression d'être une bê(...)


Pour l'anecdote en sortant de la salle (opération qui prend un certain temps lorsqu'on a eu la bonne idée de se mettre un peu devant dans un Petit Bain plein comme un œuf) mes voisins s'émerveillaient de n'avoir "jamais vu'" un concert de Black qui bouge autant...

Enfin ça m'a fait(...)


Ça fait belle lurette qu'on se fait chier en concert de "Black Metal"...
En bon suceur de Deathlike Silence, tout le monde se la joue trop sérieux avec la mentalité no mosh et oublie le côté no trend. Et MGŁA s'est l'archétype du très bon groupe de studio qui ne sert à rien sur scène(...)


ouais c'est clair ça tabasse toujours autant, et comme a chaque sortie je me demande si un jour ils vont revenir en europe...


C'est sûr qu'avec une pochette comme cela, on a tout de suite envie d'acheter l'album...


Très sympa, j'aime beaucoup !


C'est pas tous les jours qu'un aussi bon album est chroniqué sur Metalnews, ne boudons pas notre plaisir. Un bon 8.5/10 pour ce thrash war metal.


On ne peut plus classique, mais toujours aussi efficace...


Merci pour le report, vieux Jus, ça donne presque envie :)
On se retrouve à DisneyHell en Juin


Exactement le même avis que toi concernant REVENGE et MGLA sur scène !
Pour le public amorphe, à mon avis il devait y avoir pas mal de Hollandais dans la salle :D !


La reprise Autumn Sun est de Deleyaman...le nom du groupe est mal écrit dans l'article ;)


Je te rassure : le "désormais" n'existe pas pour moi puisque je n'ai jamais aimé Korn et consorts (hormis durant ma prime adolescence... donc au temps jadis).