Premier album des Américains de PREZIR emmenés par le batteur Brian Serynski, également actif chez PIG'S BLOOD, ce qui explique l'intérêt de Godz Ov War Productions pour ce groupe. Alors PREZIR, c'est la frange la plus directe du Black Metal avec quelques clins d’œil appuyés au Thrash Metal dans les rythmiques bien aidés par des arpèges de guitare sur fond de lead frénétique typé Black Metal, notamment sur le début d'album. Car par la suite, il faut admettre que le groupe refroidit considérablement l'ambiance, la batterie en mode blast hypnotique, guitares très hargneuses et chant toujours aussi imprégnée de la scène Norvégienne, le groupe ne donne pas dans l'immobilisme et propose un Black plus brut encore. 

A vrai dire, l'album va même perdre en impact avec des titres qui se ressemblent beaucoup, tant dans les structures que dans le propos et on ne retrouvera pas sur la fin d'album (les 6 derniers titres en fait !) la dynamique qu'il y avait sur les 2 premiers titres et notamment le point culminant qu'est "Ideologue Alchemy". Il faut dire que le groupe recycle là des idées issues de leur premier EP paru en autoproduction l'an passé à l'image de "Serpents In The House Of Ra" ou "Dar al-Harb".

Toutefois, on notera le riff nerveux qui introduit "Janičari" qui laisse ensuite place à un Black Metal plus linéaire mais qui manque quand même un peu de noirceur. Cela se retrouve notamment dans ces leads qui peuvent parfois faire un peu scolaire ou paraître un peu simpliste renforcé par cette guitare rythmique qui suit le phrasé des leads, n'aidant pas ces mélodies à s'extraire et à se sublimer dans cette avalanche sonore. Car les Américains ne ralentissent jamais réellement le rythme de leur Black Metal, augmentant encore l'impression d'entendre certaines parties inspirées du Thrash Metal. De même, on regrettera que le chant suive parfois ces leads, donnant un côté gentillet à l'ensemble ("Serpents In The House Of Ra", "Hamatsa Death Ritual") alors qu'une mise en relief aurait été bien plus percutante.

Ce premier opus contient donc quelques facilités qui, avec la masse d'albums qui sortent, fait de ce As Rats Devour Lions, un premier album intéressant mais pas des plus transcendants. Ceci dit, si le titre "Ideologue Alchemy", l'introduction de "Janičari" ou la très directe chanson titre vous donnent envie d'aller plus loin avec PREZIR, ce premier opus remplit toutefois largement la mission de vous faire taper du pied, de vous faire hurler en levant les mains au ciel avec les yeux révulsés.  

Track-list :

  1. As Rats Devour Lions
  2. Ideologue Alchemy
  3. Janičari
  4. Dar al-Harb
  5. Serpents In The House Of Ra
  6. Hamatsa Death Ritual
  7. Plagiarized Infamy
  8. Oedipus Context

Facebook

par Simony le 10/12/2018 à 07:30
69 %    272

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Haunt

Mind Freeze

Hellish Grave

Hell No Longer Waits

Hunting Horror

Cult[ist]

Slashers

Slashers

Leopardeath

Setsugetsufuuka

Denman

Raw Deal

Witch Vomit

Buried Deep in a Bottomless Grave

Artillery

In The Trash

Ac/dc

Back In Black

Ark Ascent

Downfall

Endseeker

The Harvest

Lapsus Dei, Officium Triste

Broken Memories

Toxic Holocaust

Primal Future : 2019

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

Concerts à 7 jours

+ Dimmu Borgir + Wolves In The Throne Room

23/01 : Le Bataclan, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

J'avais découvert le groupe avec cet album et grace à M6 oui oui !!! Avec la diffusion du clip de lands of tears le dimanche soir après ou avant le film coquin


Propret.


Cet album me procure beaucoup de plaisir, j'aime retrouver le son de Venom .


Pas mal du tout, avec un petit côté Katatonian des brave pas dégueu. Surtout la pochette qui m'a fait écouter. Encore SOM qui n'en finit pas on dirait !


@kerry king : Oui, d'accord avec toi. Globalement, je trouve que les talents vocaux de Floor sont sous-utilisés depuis son intégration dans le groupe. Mais il est certain qu'en live elle apporte un charisme indéniable. Le format double album me fait un peu peur aussi... Bref, à voir ce que ça v(...)


enorme c grace a cette ep que jai ecouter morbide angel ta tout dun grand c sur


J'attend beaucoup de cet album, j'aimerais que Floor y mette vraiment sa patte, pour connaitre les premier After Forever, sur le dernier album je n'y vois pas la même fougue.

A voir ce que ce génie de Tuomas nous a concocté...


Non pas encore mais si l'annonce a été faite, un extrait ne devrait plus tarder maintenant.


Un morceau est-il disponible en écoute ?


Acheté à l'époque, mais pas plus accroché que ça à l'album. Encore aujourd'hui je crois que je préfère Spheres, écouté bien des années plus tard.


La tuerie cet album, tout simplement. Quelqu'un sait ce qu'est devenu Marco Foddis depuis?


Dur, bon courage au groupe


Oui le midi est vaste et la Lozere en fait à peine partie. Je trouve que tout de même à Montpellier il y a un paquet de groupes qui passent et ceci grâce à la secret place .


Le "renouveau" n'aura pas duré longtemps en effet...


Du death métal on ne peut plus classique mais les morceaux en écoute sont vraiment bons.

Malheureusement, en lisant les commentaires YouTube, j'ai appris que le chanteur était décédé l'été dernier.


Excellents extraits, comme vous les gars. Voilà un type qui se bonifie avec le temps, sans perdre son agressivité. Un sent une progression à travers ses albums, il est à parier que celui-ci ne fera pas tâche (le riffing de "Luciferian Sovranty" fait mal aux dents).


Pis cela sera très certainement mon cadeau de St Valentin (sic).


Jus de cadavre + 1.


!!! !!! !!! OZZY RULES !!! !!! !!!


Hâte de l'avoir sur ma platine celui-là...