Blood Rusted Mother Earth

Arsena

09/09/2022

Autoproduction

Direction le Baltimore de John Waters, mais un Baltimore bien différent, loin de la gaudriole et des personnages hauts en couleur. Ce Baltimore-là est éminemment plus violent, plus saccadé, et plus porté sur le Thrash que sur le trash. Néanmoins, la violence qui anime ce deuxième album des locaux d’ARSENA n’est pas dénuée d’une certaine folie, et en tout cas, d’une envie progressive subtilement psychédélique parfois, ce qui lui permet d’honorer la tradition de l’état du Maryland.

ARSENA, après un State of Affairs bien troussé et ambitieux, revient donc aux affaires avec ce Blood Rusted Mother Earth, dense, complexe, technique à souhait, mais efficace dans le fond et la forme. Et on remarque immédiatement cette production étonnamment performante et claire, qui permet à tous les instruments de respirer, et donc de nous livrer leurs plans avec une précision proche du Techno-Thrash.

Quatuor rodé à l’exercice de l’excellence (Josh Deckman - basse, Owen Duff - batterie, Robb Hollowell - guitare et Luke Albert - guitare/chant), ARSENA se rapproche parfois d’une version moins jazzy d’ATHEIST, avec ces riffs qui s’imbriquent les uns dans les autres en mode gigogne, et ces cassures rythmiques proéminentes qui accentuent la bousculade de l’ensemble. Entre BLIND ILLUSION, CYNIC et DEATHROW, ARSENA développe donc de beaux arguments, et fait preuve d’une ambition totalement assumée. En en deux titres seulement, le quatuor nous embarque dans son voyage, évolutif, aux nombreuses étapes, et au message alambiqué.

Loin de la simple copie old-school déjà périmée avant d’être publiée, Blood Rusted Mother Earth se présente sous un jour très flatteur, illuminé de mélodies superbes et de ponts travaillés et ciselés, pour bien marquer son territoire et s’éloigner du terrain de jeu des groupes versés dans la nostalgie facile. Il est rare qu’un groupe parvienne à vous ranger à ses arguments en moins de dix minutes, et c’est pourtant la prouesse accomplie par ces quatre américains, attachés aux détails et aux arrangements précis.

Saluons évidemment le travail des deux guitares, qui saccadent à outrance avant de partir dans des soli stellaires, mais aussi la performance vocale qui nous éloigne des grogneurs habituels. Très précieux sans être pompeux, le Thrash développé sur Blood Rusted Mother Earth est magnifique et incroyablement fertile. On pensera parfois à un VOÏVOD soudainement amoureux de FLOTSAM & JETSAM, mais finalement, les comparaisons sont vaines au moment de situer l’objet dans une galaxie précise. Disons donc que le Metal agressif du Maryland est l’un des plus séduisants du marché, et l’un des plus compétitifs.

Entre originalité et brutalité, « Kamikaze Sun God » propose le meilleur des deux mondes, cavalant sur un tempo épileptique renforcé par les saccades de deux guitares à l’unisson, avant qu’une basse mutine ne sonne l’oraison. Avec un timing très étiré pour des compositions piétinant allègrement les six minutes ou plus, ARSENA a voulu marquer le coup, et faire de ce second longue-durée l’évènement qu’il est vraiment. On s’accroche aux branches pour ne manquer aucun détail sur le passage, et on se satisfait très bien de ces accalmies harmoniques que le groupe distille avec beaucoup d’intelligence (l’intro de « Tyrannicide », délicate et ouvragée qui explose soudain d’une énergie époustouflante).

Mais à vrai dire, si un nombre conséquent de titres se détachent du lot, c’est le lot lui-même qui impressionne. Car il est très difficile de maintenir la pression pendant près d’une heure sans se montrer redondant, et pourtant, Blood Rusted Mother Earth semble ne jamais se répéter, et accumuler les figures de style les plus risquées pour imposer son point de vue. « Seeds of the Dead », et son parfum MEGADETH des jours complexes, « Black Lung » et son up-tempo bondissant sur fond de prouesses rythmiques, « Dreams in the Slaughterhouse » et son slap rappelant les plus grands moments d’ATHEIST avant de nous les écraser façon Bay-Area déchaînée, le répertoire est impeccable et immaculé, et à cent lieues de ce que le style passéiste nous propose de plus facile depuis une vingtaine d’années.

S’il est évident que le fan de Thrash lambda à l’Allemande passera son chemin sans regret, l’accro à la sophistication à l’américaine reconnaitra facilement ses petits dans cette portée. Une portée déjà adulte, avec en exergue ce long et hypnotique aîné « Skin Hunter », débordant d’enchaînements acrobatiques et d’idées ingénieuses.

En restant objectif, il n’est pas difficile de comprendre que tous ceux ayant écouté cet album le placeront dans leur traditionnel top de fin d’année. Et à raison, puisque Blood Rusted Mother Earth est sans conteste possible l’album de Thrash le plus culotté de 2022, loin devant les cadors fatigués et les suiveurs en pilotage automatique. Suggérant parfois des accointances avec le BELIEVER le plus expérimental, ARSENA se pose en nouveau géant de la violence américaine, une violence saine, intelligente et brillamment développée.  

Nous sommes en effet loin du Baltimore de John Waters, mais il apprécierait sans doute cet autre aspect de sa ville, loin des gags grossiers et des excréments dégustés.   

       

 

Titres de l’album :

01. Pioneer

02. Moth Priest

03. Kamikaze Sun God

04. Tyrannicide

05. Seeds of the Dead

06. Black Lung

07. Dreams in the Slaughterhouse

08. (Backrooms)

09. Skin Hunter

10. Bloodrusted Mother Earth

11. Ritual Violence


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 10/09/2022 à 16:43
98 %    83

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Arioch91
@86.219.33.81
14/09/2022, 13:38:39

Ahhhhhh, Arsena ! Lovely !

J'ai découvert le groupe y a 2 ans avec leurs EP et voici l'album !

J'avais pressenti que le groupe avait du talent et pouvait proposer de la bonne came. Chose confirmée par ce Blood Rusted Mother Earth.

C'est varié, inspiré.

J'alterne entre le Arsena et le Megadeth. Une excellente seconde partie 2022 pour le Thrash en ce qui me concerne.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16