Chaos Matter

Burn The Mankind

20/07/2020

Emanzipation Productions

Bon certes, à la base ce genre de truc n’est pas ma tasse de thé. Le Technical Death, tout comme le Brutal Death ou le Slamming, ne sont pour moi que des extensions ultra brutales de ce qui existe déjà depuis très longtemps, depuis MORBID ANGEL, SUFFOCATION, GORGUTS et autres CANNIBAL CORPSE, ou CRYPTOPSY, et donc des choses pas vraiment indispensables au mieux-être culturel global. Mais les genres ayant leur fanbase, il serait très élitiste de passer sous silence les meilleures sorties du genre, même si vous ne me ferez jamais toucher un album de Deathcore avec des gants de jardinier. Heureusement pour moi, les brésiliens de BURN THE MANKIND sont des spécialistes du genre, et manient la violence avec un panache indéniable, et en format court, le groupe est tout à fait recommandable, d’autant que ce nouvel EP compte quelques featuring assez fameux et frais (Flavrio Soares, bassiste/chanteur du groupe LEVIATHAN et Eder Macedo, pleureur en chef des doomsters d’A SORROWFULL DREAM). Dans les faits, Chaos Matter est la troisième réalisation pro de ce quatuor de Porto Alegre, après un premier format court initial publié en 2010 et éponyme, et le LP To Beyond lâché en 2015. Nous étions donc sans nouvelles du groupe depuis un bon moment, mais heureusement les esthètes danois d’Emanzipation Productions nous les ramènent avec une jolie carte postale de la vie au Brésil, et ces quatre nouveaux morceaux laissent augurer d’une suite longue-durée de qualité qui ne devrait pas trop traîner.

Fondamentalement, les BURN THE MANKIND continuent de faire ce qu’ils savent faire de mieux, et pilonnent pendant une grosse demi-heure, avec quatre titres studio et trois en live, histoire de proposer un produit plus complet qu’un simple interlude en forme de simple des années 60. On retrouve donc les quatre musiciens au sommet de leur forme (Marcelo Nekard - chant/basse, Rafael Barros - guitare/choeurs, Marcos Moura - guitare, Sandro Moreira - batterie), armés de riffs jusqu’aux dents, et prêts à mettre le monde à feu et à sang de leurs exactions calibrées au millimètre près. Du Death très technique et précis donc, qui rappelle l’école de MORBID ANGEL et KRISIUM, suffisamment bourrin pour donner de l’énergie avant le chocolat du matin, et largement assez sadique pour laisser planer quelques mélodies amères au-dessus de notre pénible routine quotidienne. Superbement produit, Chaos Matter est donc une reprise de contact sans ambages et propose quatre chansons redoutables de violence et de précision, avec toujours en exergue cette rythmique infatigable qui blaste comme Mike Patton croone, ce chanteur aux tonalités sourdes qui n’est pas sans évoquer un Steve Tucker passablement énervé par un teckel, et cette collection de thèmes qui permet de s’accrocher au wagon Death technique sans en faire trop.

Mais les lascars ne se contentent pas de ruer dans les brancards comme une horde de sauterelles sur un champ de blé. Avec un titre de l’épaisseur de « Weigh like Lead », les BURN THE MANKIND prouvent qu’ils sont facilement capables de travailler une ambiance, et de faire preuve de la même lourdeur malsaine que le MORBID ANGEL de « Where the Slime Lives ». C’est chaud bouillant, oppressant, et ça fait du bien après trois morceaux qui vous scarifient à grands coups de tesson de bouteille (stérilisés bien sûr). Mais ne boudons pas le plaisir d’une intro aussi dantesque que « The Red Rise », qui en cinq minutes et quelques résume à merveille l’approche des brésiliens, avec ses blasts systématiques, et cette acuité rythmique qui les range dans la catégorie des frappeurs chirurgicaux les plus pointilleux de la scène. Tout est méchamment en place, tout se place méchamment, et l’énergie développée équivaut à peu près à la production annuelle d’une centrale nucléaire peu avare en surchauffe. Difficile de ne pas penser au MORBID ANGEL le plus performant, mais le quatuor parvient facilement à s’éloigner de ses influences les plus manifestes pour affirmer son identité, et les deux morceaux suivants, plus courts et concis enfoncent encore plus le clou dans le cercueil de la modération. Ajoutez à ça trois morceaux en concert qui sont un peu la cerise à la vodka sur le gâteau au kérosène, et vous obtenez un EP de fort bonne facture, qui en plus d’énerver vos voisins, vous procurera une joie infinie et se substituera facilement au dépeçage d’un cadavre encore frais au scalpel. Nous attendons maintenant la suite des évènements, et un futur LP qui s’annonce brûlant, tant BURN THE MANKIND revient en forme olympique pour fêter dignement cette année 2020 catastrophique, dont Chaos Matter est la bande-son idoine.          

                                                                                

Titres de l’album:

01. The Red Rise

02. Sulfur

03. Sudden Inversion

04. Weigh like Lead

05. Lies (live)

06. Sudden Inversion (live)

07. Everyone is Blind (live)


Facebook officiel


par mortne2001 le 23/04/2021 à 18:19
80 %    229

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23