Chapter II: The Flames, the Fallen, the Fury

Rüyyn

01/12/2023

Les Acteurs De L'ombre Productions

Si vous vous souvenez bien, nous avions déjà parlé du cas de RüYYn lors d’une précédente chronique. Le projet en était alors encore à ses prémices, et un premier EP se proposait de résumer la philosophie de ce one-man-band en quelques titres bien choisis. Eponyme, ce format court plantait les bases d’une optique clairement rétrograde, fascinée par le Black Metal mélodique des années 90, revu et corrigé 2021 pour rester en phase avec son époque.      

Bien que bref, ce premier EP était d’une richesse incroyable. On y trouvait les fondements d’un dogme exigeant, les bases d’une approche passéiste, mais aussi des éléments plus personnels, formalisés dans une combinaison d’influences qui resurgissent aujourd’hui via les six segments sans titres de ce premier long. Sans titres, mais non sans but, et non sans consistance, loin de là. Et Chapter II: The Flames, the Fallen, the Fury, en fausse suite mais réelle préquelle s’impose dans le panorama des sorties actuelles comme l’album de Black incontournable, fascinant, ténébreux, mais duquel irradie quand même une lumière aveuglante. Le paradoxe ne manque donc pas de saveur, et les compositions, fortes et développées nous ramènent aux premiers pas d’une scène nordique nihiliste, mais généreuse en termes de crédibilité artistique.

RüYYn, aka Rx XN aka Romain Paulet, trois noms pour la même créature. Une créature imposante, aux muscles impressionnant, et au mode d’expression ferme. Une fois encore soutenu par l’armée des Acteurs de l’Ombre, le concept prend de l’ampleur, et se permet des choses plus développées qu’il y a deux ans. Mais la base est toujours la même, et les influences aussi. Seule l’ambition a changé de braquet pour escalader les cols les plus ardus, et rejoindre le peloton de tête de la NWOFBM.

On reconnaît immédiatement la patte de Romain, qui se fait les griffes de concert au sein de NATREMIA. Deux groupes pour un seul homme, mais évidemment, RüYYn reste son vecteur principal d’expression, une expression sauvage, brutale et pourtant fluide, comme exposée sans ambages sur ce Chapter II.

 

Je le disais plus en amont, ce premier long n’est pas une séquelle, mais bien un avant. Sa thématique ? « la déchéance, la folie, la chute de ce monde », soit la quintessence des obsessions artistiques contemporaines, qui se focalisent sur une fin des temps inévitable, mais encore mystérieuse quant à sa formalisation concrète. Et comme le dit très justement le laïus promotionnel, Chapter II est un album beaucoup plus riche et dense que ce premier EP qui avait pourtant marqué les esprits. Avec deux pistes qui une fois unies dépassent le quart d’heure de jeu, Romain a souhaité placer la barre très haute pour avoir un défi digne de ce nom à relever.

Avec panache.

GORGOROTH, EMPEROR, DEATHSPELL OMEGA, MGŁA et BLUT AUS NORD, les références sont nombreuses, plus ou moins pertinentes, auxquelles il convient d’ajouter celles de DISSECTION, MARDUK, ALCEST et MONOLITH. Un melting-pot aux proportions aussi épiques que cette musique qui nous emmène loin des clichés les moins excusables, pour nous plonger dans les affres d’un purgatoire terrifiant, quelque part entre la gloutonnerie artistique et l’avidité mélodique.

Quelques péchés mortels sont donc assumés, pour produire la bande-son la plus adaptée à une fin du monde qui s’annonce plus tôt que prévue. L’acidité des guitares qui paie son tribut aux cordes de l’orée des années 90, les nombreux breaks atmosphériques qui saluent la scène Post Black française, la clarté d’un son qui parfois ose l’exploration des seventies pour sonner plus personnel, le dosage est parfait, et parfaitement traduit sur « Part IV », qui écouté au casque révèle toute sa profondeur ainsi que la rondeur d’une basse incroyable de précision. Le son est donc à la hauteur des ambitions, et l’écoute intégrale de ce disque se fait dans un confort inhabituel, sans pour autant sacrifier cette bestialité indispensable à toute emphase BM.

Habilement construit, se reposant sur une progression macabre de destin qui s’avance dans l’ombre, Chapter II: The Flames, the Fallen, the Fury est une histoire racontée avec foi, récitée d’un ton sentencieux, et crachée d’une voix grave et graveleuse. La grandiloquence est telle qu’on ne peut s’empêcher de penser au BATHORY de la période Viking, qui trouve ici un écho certain dans l’élégance de « Part V », qui use d’astuces à la Euronymous pour mieux rendre hommage au pionnier Quorthon.

Quarante-deux minutes, et pas une de plus. Mais cela suffit amplement pour constater les progrès accomplis par un musicien qui maîtrise de mieux en mieux son sujet, et qui s’annonce des jours de gloire dans un futur très proche. Refusant de choisir entre les deux différents camps (brutalité et harmonie), RüYYn n’en a pas pour autant le cul entre deux chaises, mais bien vissé sur un trône. Un trône qui surplombe son propre royaume, fait de mélodies passées, d’agression constante, et de déviances contemplatives, comme pour tout règne qui se respecte et respecte ses sujets.

Des sujets qui vont rapidement voir leurs rangs grossis par de nouveaux-venus, convertis par cet album d’une perfection rare, d’une majesté aveuglante, et qui pourtant garde son indépendance grâce à un habile jeu d’arrangements sobres, mais terriblement intelligents.

« Part VI », porte de sortie résume d’ailleurs merveilleusement bien ces arguments, et offre un épilogue clair qui s’ouvre sur un avenir incertain. Car on sent que RüYYn a largement les moyens de sortir son magnum opus très rapidement, damant ainsi le pion à d’autres groupes plus établis.

           

Titres de l’album:

01. Part I        

02. Part II

03. Part III     

04. Part IV

05. Part V      

06. Part VI


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 18/11/2023 à 16:26
82 %    476

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24

Tourista

Bha, toujours moins grave que les fans qui ont quitté le groupe en 96.

29/02/2024, 07:13