Chez Kane

Chez Kane

12/03/2020

Frontiers Records

C’était bien chez Laurette. C’était chouette. Mais CHEZ KANE c’est pas mal non plus. (Je vous laisse quelques secondes d’hilarité pour profiter de cette boutade).

Bien, maintenant que vous avez repris votre sérieux, je vous annonce que le nom de CHEZ KANE n’est pas celui d’un groupe, mais celui d’une chanteuse galloise repérée par l’écurie Frontiers lorsqu’elle chantait dans le groupe KANE’D avec ses deux sœurs. Le groupe a sorti deux albums à tirage confidentiel (Beautiful But Tragic en 2013 et Rise en 2015), a joué en première partie de HOUSE OF LORDS, avant que Chez ne se lance en solo, épaulée en cela par son ange gardien suédois. C’est en effet à Danny Rexon des scandinaves de CRAZY LIXX qu’est revenu l’insigne honneur de composer et de produire le première album solo de cette chanteuse au coffre certain, ce que le suédois a évidemment accepté sans se faire prier. Il l’avoue lui-même, il a pris grand plaisir à composer ces dix morceaux dans une optique très particulière : ils devaient sonner comme des hymnes Hard-Rock de la fin des années 80, et remettre sur le devant de la scène des artistes comme Lita FORD, Chrissy STEELE, VIXEN, Fiona, Lee AARON, SARAYA, et tous ces groupes menés par une ou plusieurs femmes. Bien que né dans les années 90, Danny a toujours été fasciné par l’hédonisme musical en vogue lors de la décennie précédente, et c’est donc dans cette optique qu’il a servi sur un plateau ces dix hymnes gorgés de guitare à la vocaliste galloise.

« Je suis si excitée d’avoir été sollicitée pour collaborer avec Danny pour cet album solo ! A la seconde même où j’ai entendu la musique, j’ai immédiatement su qu’elle était faite pour moi, et je suis vraiment très heureuse de débuter ma carrière solo de cette manière. Je suis vraiment honorée de travailler avec Frontiers. Cet album est énorme, et je n’en peux plus d’attendre qu’il sorte !! »

C’est évidemment Chez qui s’exprime avec autant d’enthousiasme, et on la comprend mieux lorsqu’on a écouté les dix morceaux de cet album qui ressuscitent l’esprit de fête en vogue dans les années 80, lorsque le Hard-Rock trustait les premières places du Billboard et que la Californie était encore chevelue et festive. Mais de son côté Danny n’est pas avare en compliments et en joie lorsqu’il parle de son travail sur cet album solo éponyme :

« Si vous aimez mon travail avec CRAZY LIXX, je parie que vous adorerez l’album de CHEZ KANE aussi. J’ai composé et arrangé chaque chanson de l’album qui porteront donc ma signature. Néanmoins, cet album sera plus radiophonique (si vous prenez en compte ce qui l’était en 1989 bien sûr), beaucoup plus porté par les claviers, et bien sûr, dominé par une voix féminine qui donnera une autre dimension à la musique. Et si vous êtes comme moi fan de Lee AARON, VIXEN, SARAYA, Chrissy STEELE, Lita FORD, et autres artistes du même créneau, et que vous pensez que le style manque d’interprètes féminines, alors vous allez vraiment adorer ce premier album ! »

Tout ça sent évidemment le discours promotionnel à plein nez, sauf que…pas du tout. En se basant sur son expérience au sein de CRAZY LIXX, et ce fameux savoir-faire à la suédoise qui copie le flair américain des années 80, Danny nous a pondu l’album de Hard festif le plus frais de ces dix dernières années, reléguant même la production de ses contemporains à des années-lumière du Sunset Strip. Tout ici sent la Californie de l’âge d’or du Glam et du Hard FM, et l’album se montre allusif à bien des références. On sent évidemment le Lita FORD de l’album Lita, mais aussi le Rock plus radiophonique de Fiona. A la rigueur, et dans un excès d’enthousiasme, on pourrait presque dire que Chez Kane ressemble à une version originale et personnelle de la comédie musicale Rock of Ages, avec son déballage d’euphorie et ses chansons sentant bon la spontanéité de la nostalgie la plus sincère. Danny n’a pas fait semblant de composer des hymnes, il en a pondu une bonne dizaine, et a souvent flirté avec la perfection des productions de l’époque. Doté d’un son profond mais légèrement rétrograde, l’album passe comme dans un rêve et nous rappelle ces années magiques durant lesquelles deux concerts américains sur trois étaient donnés par des stars du Hard-Rock national.  

En passant par toutes les cases, de l’AOR à la JOURNEY au Hard Rock plus saignant à la Lita FORD, Danny nous déroule le tapis rouge des souvenirs, et signe un sans-faute qui laisse admiratif. On pense à Pat BENATAR, à HEART évidemment, mais aussi à un Robert TEPPER féminin lorsque résonnent les premières notes de « Better Than Love ». L’homme avait raison, les claviers se taillent la part du lion dans les arrangements, ce qui n’empêche toutefois pas la guitare de lâcher des riffs très crédibles, et si la patte du membre de CRAZY LIXX est évidemment très présente, il a réussi à adapter ses méthodes au chant incroyable de la galloise qui donne tout ce qu’elle a dans les tripes pour donner corps à ces chansons superbes.

On pourra éventuellement souligner l’opportunisme vintage dont fait preuve le musicien suédois, mais on ne pourra pas s’empêcher de le remercier pour ce voyage dans le temps qui nous ramène à notre adolescence. Les tubes s’enchaînent, de façon plus ou moins crue, mais lorsque explose le tube imparable « Rocket On The Radio » qui nous rappelle le JOURNEY le plus agressif, la messe est dite et le cœur conquis. La voix de Chez, crue, rauque et modulable à l’infini déroule ses possibilités sur un tapis instrumental ciselé, mais assez sauvage pour ne pas perdre en énergie. Encore plus crédible et festif que les albums de John DIVA, Chez Kane n’est rien de moins qu’un best-of 88/89 des tendances en vogue aux Etats-Unis, qui toutes les semaines mettaient le sacro-saint Billboard à genoux. Alors, on se laisse happer par le très VIXEN « Too Late For Love », on se prend au jeu de la Pop développée par « Defender Of The Heart », mais on s’éclate aussi sur le très BON JOVI/Bonnie TYLER « Ball N' Chain ».

Certains plans sentent l’emprunt à plein nez, mais Danny a tellement donné dans la diversité qu’on excuse ses rapines les plus évidentes, et lorsque le Rock n’Roll accélère le tempo, les petons s’agitent au rythme d’un headbanging furieux (« Midnight Rendezvous », qui sent bon SWEET). Au final, la collaboration entre la tempétueuse chanteuse et le musicien suédois marque de son sceau la production Frontiers de ce premier trimestre 2021, au point d’en incarner l’acmé. Du fun et du plaisir nostalgiques à l’état pur, traité avec sérieux, mais joué avec le cœur.

  

                                                                                                                                                                                                    

Titres de l’album:

01. Better Than Love

02. All Of It

03. Rocket On The Radio

04. Get It On

05. Too Late For Love

06. Defender Of The Heart

07. Ball N' Chain

08. Midnight Rendezvous

09. Die In The Name Of Love

10. Dead End Street


Facebook officiel


par mortne2001 le 21/03/2021 à 14:32
95 %    651

Commentaires (12) | Ajouter un commentaire


Blast
@92.184.108.104
22/03/2021, 21:54:49

Quand je pense au nombre de commentaires qu'on aurait eu sur VS avec une pochette pareille. C'est triste. 


Blast
@92.184.108.104
22/03/2021, 21:54:54

Quand je pense au nombre de commentaires qu'on aurait eu sur VS avec une pochette pareille. C'est triste. 


Blast
@92.184.108.104
22/03/2021, 21:54:54

Quand je pense au nombre de commentaires qu'on aurait eu sur VS avec une pochette pareille. C'est triste. 


Blast
@92.184.108.104
22/03/2021, 21:54:55

Quand je pense au nombre de commentaires qu'on aurait eu sur VS avec une pochette pareille. C'est triste. 


Blast
@92.184.108.104
22/03/2021, 21:54:55

Quand je pense au nombre de commentaires qu'on aurait eu sur VS avec une pochette pareille. C'est triste. 


Blast
@92.184.108.104
22/03/2021, 21:54:55

Quand je pense au nombre de commentaires qu'on aurait eu sur VS avec une pochette pareille. C'est triste. 


Simony
membre enregistré
23/03/2021, 07:23:03

@Blast : je comprends que vous soyez totalement troublé, mais pouvez vous lacher la touche entrée SVP....   


Hoover
@176.175.88.19
23/03/2021, 17:36:13

Personnellement je suis content que Metalnews soit à peu près préservé de la beauferie qui régnait dans les commentaires de VS, je n'étais vraiment pas client de ça!   


Humungus
membre enregistré
23/03/2021, 18:47:40

Putain ! Gironde la grognasse !

J'lui mettrai bien un bout !


Humungus
membre enregistré
23/03/2021, 18:47:54

(sic)


Gargan
membre enregistré
23/03/2021, 19:49:41

Schiappa alert ! Achtung !


Arioch91
membre enregistré
24/03/2021, 12:06:49

 

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
The Answer 14/04 : Le Petit Bain, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52

grosse pute

Le karma

11/04/2024, 12:40

Jus de cadavre

C'est clair... Sans compter les archives qu'il restait là-dedans apparemment !C'est triste en tout cas, mais je ne peux m'empêcher de voir dans cet incendie une certaines ironie tout de même...

11/04/2024, 09:17

Orphan

Ouch...il y a quelques raretés qui viennent de partir en fumées

11/04/2024, 07:26

Moshimosher

Très bon groupe !!! Impatient !!!

10/04/2024, 18:55

Sphincter Desecrator

@Gargan:Vérole! Un belou! Deux-sévrien, donc. On a du se croiser, du coup. A Bressuire ou à Niort, peut-être?Effectivement, pour revenir à JINX, pas beaucoup de rescapés, a priori...

10/04/2024, 18:53

Gargan

T'es un ventrachoux haha ! Ouais, sur le tard pour un jeune belou des 80s. C'est solide, assez ricain et on trouve leur lp à pas cher, ce qui est plutôt rare dans le style. Encore un groupe éphémère, avec une partie du line-up décédé(...)

10/04/2024, 07:56

Sphincter Desecrator

Par chez moi, il y avait JINX (ex-SERVICE COMPRIS). Je n'ai pas connu à l'époque car trop jeune, mais ils ont eu leur réédition il y a quelques années. Est-ce que, parmi les vieux des années 80, certains d'entre vous connaissaient?

09/04/2024, 19:00

Saul D

Voie De fait & Shaking Street, c'est bon ça... au fait, ce ne serait pas le guitariste de Voie de Fait qui aurait fourni un logo et un nom à un groupe parisien qui se nommait "Blood wave"(avant de changer de patronyme of course)? A moins que je ne confonde...

09/04/2024, 12:55

Yajireubié

dragon moshing mad 

08/04/2024, 23:23

Gargan

Pas degueu ! Et mes petits péchés mignons, Strattson et Steel Angel (ça c’est pour la partie 3 haha)

08/04/2024, 20:48

David

Merci pour vos remarques. La prochaine vidéo traitera de Fisc, Damon Eyes, Shaking Street, Voie de fait, Vulcain et quelques autres.

08/04/2024, 19:36

Saul D

Et puis Vulcain est souvent cité, c'est un groupe qui mérite aussi de l'attention..il y a aussi Demon Eyes...

08/04/2024, 14:48

Saul D

J'allais dire exactement la même chose ( pour High power et Blasphème)...

08/04/2024, 14:25

Gargan

Y'a de quoi débattre sur la question de la "langue" du rock et du metal. C'est vrai que l'anglais passe mieux de manière générale, je me vois mal chanter en choeur "peur de l'obscurité" et c'est pas toujours év(...)

08/04/2024, 08:19

Jus de cadavre

Génial ce truc ! Fan de death old-school foncez !

07/04/2024, 19:09

Moshimosher

J'avoue que... ça ne ressemble plus à du Limbonic Art... ça en devient même assez quelconque...

06/04/2024, 21:34

Gargan

J’ai du mal à écouter ce groupe sans l’emphase des claviers de Morpheus…

06/04/2024, 16:14