When No Birds Sang

Full Of Hell, Nothing

01/12/2023

Closed Casket Activities

2023, année chargée pour les américains fous de FULL OF HELL, puisque après une collaboration avec PRIMITIVE MAN sur le cauchemardesque Suffocating Hallucination en mars dernier, et un split en compagnie des GASP en août, le quatuor d’Ocean City revient pour les fêtes avec un cadeau traumatique dont ils ont le secret.

Cette fois-ci, les barges se sont alliés à une autre entité, d’un univers sensiblement différent, les NOTHING et leur Shoegaze/Rock alternatif aux antipodes du bruit chéri par nos flingués préférés. Mais ce sont souvent les associations à contre-courant qui produisent les meilleurs résultats, et When No Birds Sang appuie cette théorie avec beaucoup de pertinence. Précisons d’emblée qu’il s’agit là d’une véritable collaboration, et non d’un partage de faces, ce qui implique donc un univers unique, né de la collision de deux autres univers.

Et cette collision permet aux deux forces en présence de dessiner les contours d’un monde où l’harmonie et la dissonance peuvent cohabiter sans heurts. Si l’on connaît depuis longtemps la propension qu’a FULL OF HELL à déconstruire le chaos pour en extraire le bruit le plus assourdissant, nous sommes moins familiers avec l’évanescence des NOTHING, qui n’aiment rien tant que les longs paysages contemplatifs, dont la vision est bercée par quelques notes jaunies, et d’une nostalgie hivernale fort à propos en ces temps de fête.

Seulement, la fête est à la maison, et pas forcément en dehors. Alors que « Rose Tinted World » nous bouscule d’entrée d’un chaos bordélique intense, « Like Stars In The Firmament » joue la pureté d’une harmonie pastorale, soulignée d’effets divers, pour contrebalancer cette surcharge d’énergie. Sans vraiment savoir qui a fait quoi, mais en le devinant sans trop de problèmes à l’écoute de ces six petits titres, on apprécie le mystère et l’atmosphère cotonneuse, pour une complémentarité qui n’était pas évidente au départ.

Cette complémentarité se signifie sur le très formel « Forever Well », à la lisière d’un Blackgaze à la DEAFHEAVEN, qui nous broie les tympans tout en ouvrant notre champ de perception et nos horizons. Les diablotins ont donc une fois encore réussi à travailler avec d’autres musiciens pour s’éloigner un peu de leur quotidien, et ainsi devenir le groupe extrême le plus référentiel de sa génération.

Je l’avoue sans honte, les FULL OF HELL sont depuis longtemps devenus mes héros personnels, au même titre que DILLINGER, CLOSET WITCH ou PRIMITIVE MAN. Lorsque la recherche sonore dépasse les limites des convenances, les esprits montrent toutes leurs capacités, et produisent une expérience hors du commun, de celles qui remettent en question la perception de la musique la plus bordélique.   

Beaucoup plus abordable que la collaboration avec les pesants PRIMITIVE MAN, When No Birds Sang a tout d’une forêt dense s’ouvrant au regard des randonneurs, un petit matin de décembre. On y sent le bois humide, on y entend les bruits de crissement, le vent dans les arbres, et si les oiseaux n’y chantent plus, les esprits nous guident dans un présent qui s‘appuie sur le passé.

Presque Ambient dans le fond et la forme, ce nouvel album rappelle NIN, DAUGHTERS, et quelques amateurs chevronnés d’un instrumental apaisé, « Wild Blue » formalisant cet onirisme de la plus simple et belle des façons.

Les amateurs de chaos ininterrompu en seront donc pour leurs frais. Si le travail est collectif, on sent que l’influence de NOTHING est prépondérante, même si FOH se fraie un chemin de temps à autres de sa distorsion grave et sentencieuse (« When No Birds Sang », qu’on croirait évaporé d’une version bootleg de The Downward Spiral). Pour être honnête, la patte FULL OF HELL n’est tangible que sur cette ouverture infâme et cathartique, et sur ce final exhorté d’une voix épuisée. « Spend The Grace » nous permet donc de retrouver notre quatuor dans son mode d’expression préféré, à savoir un Hardcore vraiment sale, poisseux, maladif et pourtant épais comme les murs d’une prison mentale.

Il convient de laisser à When No Birds Sang le temps de s’infuser. A contrario d’autres collaborations de FULL OF HELL, il exige des efforts, une compréhension aiguisée, et une grande ouverture d’esprit. Loin du boucan génial que les américains nous imposent depuis plus de dix ans, cet album fait la part des choses, et travaille de concert pour produire un entre-deux parfois un peu abscons, mais toujours fascinant.

Bénéficiant d’une production exemplaire, et d’une pochette céleste, When No Birds Sang contemple le ciel vide, et s’accommode très bien de ce silence mélodique symptomatique des villes déshumanisées que fuient de plus en plus des citadins en manque de paix intérieure.

Mais le silence peut aussi être le plus assourdissant des non-bruits. Ce que prouvent ces deux groupes aux optiques complémentaires, qui sont parvenus à se trouver des points communs pas évidents.       

        

        

Titres de l’album:

01. Rose Tinted World

02. Like Stars In The Firmament

03. Forever Well

04. Wild Blue

05. When No Birds Sang

06. Spend The Grace


Bandcamp album Full Of Hell


par mortne2001 le 24/02/2024 à 17:09
80 %    84

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52