No Way Out

Aleister

29/11/2019

M O Music

Groupe phare de la scène Thrash française qui a œuvré à la fin des années 80, ALEISTER, originaire de Bourgogne, n'avait jusque là publié qu'un seul véritable album, Tribal Tech, en 1994, alors que le soufflet commençait à retomber. Le nom du groupe a refait surface avec la publication d'Enjoy The Violence (Zone 52) et 2018, le groupe est de retour. On retrouve le même line-up, un trio composé du bassiste Didier Renaud,  du guitariste chanteur, David Roustany et du batteur Eric Fleury qui avait entre temps œuvrait chez WORMACHINE, KARELIA ou Y FRONT.
Comme pour retrouver ses sensations d'antan, le groupe a choisi de faire appel à Stefan Thanneur pour l'artwork de ce deuxième album, No Way Out, celui là même qui avait travaillé sur ses premières démos, également connu pour ses œuvres illustrant Sensorial Treatment et Disincarnate de LOUDBLAST. Pour la production, le mixage et le mastering, le groupe se tourne vers Renaud Hebinger et le studio Ghost Pfastatt, que Eric Fleury a déjà cotoyé avec KARELIA mais qui est aussi un personnage de la scène d'époque puisque Renaud a travaillé sur Act II : Undermine! de CRUSHER, la démo de MESTEMA, The Way Of Stupidity ou l'Abject Offerings de MERCYLESS.

Vous l'avez compris, ALEISTER a réuni une équipe ayant connu son époque pour mettre toutes les chances de son côté avec ce nouvel opus et le résultat est plutôt une réussite. Certes, musicalement, le trio se contente de Thrash mid-tempo, on reconnait cependant cette voix très primaire à la CELTIC FROST qui prédominait à la fin des années 80, on reconnait ce son de guitare assez sec, ce son de batterie qui claque et une basse bien ronflante qui prend même le lead par moment ("Slave"), comme le groupe le faisait déjà à l'époque. Ce Thrash mid-tempo est également gavé de groove que l'on sent antérieur à la vague Power Metal US à la MACHINE HEAD et autres PANTERA, en clair, le groupe a repris là où il en était en 1995, allant jusqu'à proposer une version 2.0 du titre "Bastard" qui était présent sur la compilation Brutale Génération de Semetary Records, un titre qui se trouve être le plus nerveux du disque. Dans ce Thrash, on retrouve également un esprit Indus' avec quelques machines par dessus, on est pas loin d'un album de MINISTRY, la production très sèche n'y est certainement pas étrangère.
En un peu plus de 30 minutes, le groupe signe un retour convaincant mais qui le laisse tout de même dans la catégorie des outsiders, comme il l'était à l'époque, pas une grande révolution au niveau du style, on a même perdu ces rythmes biscornus d'un "Tribal Tech" qui faisait le piment de ce groupe, là tout est plus lisse et homogène moins fou en fait. Le Thrash de l'époque a évolué vers quelque chose de plus moderne dans le groove, chose totalement naturelle, mais ceux qui chercheront dans No Way Out une continuité totale avec son aîné pourraient être déçu. Toutefois, un nouveau public s'offre à ALEISTER qui offre là un deuxième album de bonne tenue.

Tracklist :

  1. I Grow
  2. Slave
  3. Primary
  4. Straighten Up
  5. Bastard 2.0
  6. I Feel Myself
  7. Gods Don't Bless You

Bandcamp | Facebook

par Simony le 27/03/2020 à 12:00
72 %    389

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Pomah
@69.165.135.179
27/03/2020, 14:50:22
Sur certaines intonations de voix, on dirait Stéphane Buriez, vraiment un thrash de qualité, merci pour la découverte Simony.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Demis a quand même sorti un album sobrement intitulé 666 avec les aphrodite's child, donc respect.

22/01/2021, 21:43

asar

Demis Roussos is back.

22/01/2021, 21:07

David

Hé oui ! Et je m'en suis aperçu à quel moment ? après les 17H que la vidéo a pris pour être en ligne !!Disons que je rends hommage aux dyslexiques qui aiment le death metal !!

22/01/2021, 21:05

Invité

Putain Napalm ils signent pas que du bon... Là ça sent le désir de faire une Konvent mais dans le Thrash et pour le moins, on peut dire que c'est loupé !

22/01/2021, 18:35

Moshimosher

Pour ma part, je dois avouer que, n'ayant que le premier mini-album et les deux albums suivants, Moonspell, que j'ai pu apprécier (et apprécie toujours pour ce qui est des albums que j'ai... surtout Wolfheart), n'est pas vraiment resté à porté(...)

22/01/2021, 13:33

Gargan

Un petit côté Hecate Enthroned, le truc qui aurait du sortir vers 97/98.

22/01/2021, 08:04

Simony

C'est triste mais je ne trouve plus rien d'intéressant chez MOONSPELL, cela m'apparaît comme un encéphalogramme plat. Première déception 2021 !

22/01/2021, 07:51

JTDP

Yes, excellent ! Pressé d'en écouter plus !!   

22/01/2021, 00:39

Chemikill

Nan mais je suis d'accord, les riffs et la voix sont biens, mais... passez une oreille sur le solo sérieux.... ça ferait débander un mammouth.

21/01/2021, 20:09

KaneIsBack

Que c'est bon, ce son ! Le Doom/Death est un des genres de metal que je préfère, mais c'est plutôt dur d'en trouver (surtout du bon). Encore une belle découverte !

21/01/2021, 19:19

Jus de cadavre

Ah putain ouais   ! Y en a qui se sont fait sucrer leur vidéo pour moins que ça je pense sur YT !

21/01/2021, 18:06

Simony

Et c'est marqué "To Be Continued..."

21/01/2021, 17:42

Gargan

Vraiment bien foutu, que ce soit au niveau des paysages sonores que de la prod. Je me bois bien écouter ça sur un beau vinyl, installé dans un chesterfield râpé, faisant tournoyer gentiment un cognac dans son verre, le lévrier à poils ras m'app(...)

21/01/2021, 16:54

Moshimosher

J'ai le teddy bear plein de shrapnels ! Perso, ça me plaît ! 

21/01/2021, 16:49

Baxter

Réponse de Roseline : Cest quoi ce truc de sauvage, je comprends rien, par contre je sais que j'ai ordre de dire non, non ,non car le médicale buisness désire étendre son marché jusqu’à fin 2021, le temps de se goinfrer un peu encore pu(...)

21/01/2021, 14:31

Kairos

Oui certe le mot est mal choisi mais ça ne change pas grand chose

21/01/2021, 12:52

tonculpueducul

Une tentative de coup d'état... on était plus proche du cirque Pinder que d'un putsch.

21/01/2021, 12:45

tonculpueducul

A la cuisine les radasses! C'est mauvais!

21/01/2021, 12:42

Simony

Inattendu que ce groupe de la région de Nancy attérisse sur ce label. 

21/01/2021, 12:38

Seb

J'ai jamais aimé ce groupe ...

20/01/2021, 22:05