Colossus

Backlash

28/02/2021

Autoproduction

Je vais abandonner l’espace d’un instant mon style si ampoulé et mon mépris du lecteur pour vous proposer une chronique lambda, telle que vous pouvez en trouver sur n’importe quel webzine. Parlons donc simplement du premier album des américains de BACKLASH, dans un registre Heavy Thrash qui ne laisse aucune place à l’erreur. On le sait, le genre nécessite un riffing solide et un chant stable, et les déviations trop mélodiques ont tendance à embourber les groupes dans la niaiserie, ce qui n’est pas le cas ici grâce à l’inventivité d’une paire de guitariste killer.

Fondé en 2014, mais n’ayant sorti sa première démo qu’en 2018, ce quatuor de Coal City dans l’Illinois (Tyler Smith - basse, Vaughan Reed - guitare, Ryan Sorensen - guitare/chant et Shawn M. Johnson - batterie, depuis 2018) offre donc à l’amateur de Heavy corsé de quoi headbanguer comme un damné. Solide comme le Rock, ce premier album fait montre de qualités indéniables dans la composition pour se concentrer sur les aspects les plus efficaces du genre, comme le démontre « Sleight of Hand », le long morceau d’ouverture à l’intro énigmatique. Bonne production, avec une batterie matte et des guitares incisives, ce premier titre prouve que les américains ont foi en leur jeu et qu’ils sont prêts à prendre leur destin en main.

La force de ce Colossus se trouve dans un équilibre parfait entre les composantes, mais aussi dans la stabilité instrumentale de ses individualités. Avec un bassiste refusant de se laisser reléguer au simple rang de doublure de guitare pour coller à la grosse caisse, et un chanteur faisant preuve de nuances dans l’interprétation, BACKLASH démontre que le Heavy Thrash racé et pointu à encore de beaux jours devant lui, sans forcément se reposer sur les recettes des aînés de METAL CHURCH, ANNIHILATOR ou ICED EARTH. Assez proche parfois d’un MACHINE HEAD talentueux, en version plus soft, BACKLASH est donc une sacrée révélation, qui pourrait parfois passer pour un fils illégitime du JUDAS PRIEST de l’époque Tim Owens (« God of Destruction »). Evidemment, l’influence conjointe de METALLICA et EXODUS se fait sentir à intervalles réguliers, mais plus que du plagiat, veuillez y voir un passage obligé pour soigner une première intervention.

En quarante-six minutes, le quatuor propose donc des chansons qui en sont vraiment, arrangées de façon à ne pas sonner de manière trop uniforme, le duo Tyler Smith/Shawn M. Johnson s’adaptant vraiment parfaitement aux riffs touffus lâchés par les meneurs Ryan Sorensen/Vaughan Reed. Passés maîtres dans l’art des titres musclés aux harmonies prenantes, les américains nous rappellent parfois la magie des CHANNEL ZERO, qu’ils agrémentent d’un peu de malice Core (« Desperado », hymne absolu à la redondance écrasante).

Le répertoire est donc aussi varié que sauvage, mais dominé par un soin particulier apporté aux thèmes. Chaque chapitre a droit à son atmosphère particulière, qu’elle soit Heavy et étouffante (« Owed Nothing »), légèrement acoustique et évolutive (« Last Chance » qu’on aurait bien aimé entendre sur le dernier HEATHEN), ou plus franche et saccadée (« Over the Top »). Aucun des neuf morceaux ne montre de signe d’affaiblissement, et l’énergie déployée par les musiciens est énorme. Jusqu’à la fin de l’album, les américains maintiennent la pression, en profitant systématiquement de riffs vraiment percutants, et si le tout sonne encore un peu classique dans le fond, la forme est impeccable, et le résultat immédiat : les tignasses s’envolent, et l’air-guitar s’impose. Les fans de Heavy/Thrash seront donc comblés par ce premier album au-dessus de tout soupçon, qui se termine dans une débauche de violence et une double grosse caisse à la Gene Hoglan période DARK ANGEL (« Lenity », lancé sur un rythme à la Darkness Descend, avant de revenir vers un mid tempo plus posé).

De l’excellent travail donc, et un Colossus qui n’a pas les pieds d’argile, et qui écrase tout de son poids méchamment Heavy. Et j’espère n’avoir froissé personne avec cette chronique qui aurait pu être pondue par un bot à la culture aussi limitée que le vocabulaire. Le cas échéant, je postulerai chez Gonzaï pour ne pas offusquer la « grande famille du Metal ».  

      

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Sleight of Hand

02. Call of the Void  

03. God of Destruction

04. Desperado

05. Owed Nothing

06. Last Chance        

07. Over the Top

08. Lost Liberty        

09. Lenity


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 20/03/2021 à 14:22
82 %    69

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


metalrunner
@92.131.223.166
06/04/2021, 08:12:26

Le chanteur a des intonations a la Intruder pas mal pour un premier album.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Rotten Tooth

Y sont sacrément bons ces gars là ! Et ils ont le don de faire dans la surprise ! Nu Black sous le papier cadeau cette fois ! Je passe mon tour sur ce coup mais je serai là au prochain tirage !

20/04/2021, 20:06

Saddam Mustaine

Les premiers albums de Dimmu sont du "true black".Comme Behemoth si l'on veut, j'aurais du aller plus loin.Le Black type année 80 mi-90 quoi (meme si Dimmu est arrivé plus tard mais les premiers sonnes dans le genre).

20/04/2021, 19:47

Seb

C'est vraiment mauvais ...

20/04/2021, 15:05

JTDP

En tout point d'accord avec cette (belle) chronique ! Cet album fut une vraie belle surprise de l'année passée. 

19/04/2021, 21:28

Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49

Arioch91

+1Je n'ai pas aimé Resurrection Macabre, à tel point que je n'ai pas posé une oreille sur Doctrine et Obsideo.Hadeon, je l'ai écouté uniquement parce qu'une interview de Mamelick disait qu'il revenait sur le passé d(...)

19/04/2021, 10:24

Simony

Ca me semble quand même bien plus intéressant que ce qu'ils ont produit depuis leur retour aux affaires.

19/04/2021, 09:59

Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15

la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51