Coronet Juniper

Gridlink

15/09/2023

Willowtip Records

Sinon, ça va les mecs ? Non parce que vous faites comme vous le sentez après tout. Personne ne vous presse, pas même nous, pauvres fans condamnés à errer dans les limbes de l’ennui en attendant de vos nouvelles. Parce que coté nouvelles, vous êtes un peu pingres sur les bords non ? Hum ? Vous ne voyez pas de quoi je veux parler ? Sur ? Certain ?

Alors, allons-y pour les reproches formulés en pleine face. Vous pensez vraiment avoir eu besoin de neuf ans pour pondre un successeur au maboule Longhena ? Que j’avais chroniqué à l’époque et gratifié d’un note plus que correcte ? Et revenir en plus avec un album de vingt-et-un morceaux, dont la moitié sont des versions Karaoké ? N’y aurait-il pas un peu de foutage de gueule là-dedans ? Ou est-ce encore une preuve de votre humour à froid, et une assertion supplémentaire de votre caractère revêche ?

GRIDLINK, un nom qui fait saliver et baver les amateurs de Grind technique et précis, et qui en vingt ans de carrière ne s’est fendu que de quatre albums, alors même que ses confrères nous en livrent une bonne dizaine par trimestre. Mais on pardonne toujours à ceux que l’on aime et qui vous donnent du plaisir. Alors, comment en vouloir à ces tarés de jouer les mouche du coche pour mieux revenir gonflés à bloc ?

Coronet Juniper, pochette superbe, mais pochette surprise ? Oui, non, peut-être, mais la brièveté de l’ensemble a de quoi frustrer. Et vous imaginiez vraiment que l’on allait s’emmerder à lire vos textes pour les brailler devant la télé ?

Ceci étant dit, ce quatrième long respecte le cahier des charges des précédents, et contient donc une vingtaine de minutes de bordel technique et affuté. On retrouve le groupe que l’on adore détester et que l’on déteste aimer, cette sale habitude de tout mesurer au millimètre près, ce batteur qui n’en peut plus d’aligner les fills sans avoir de vertiges, et ce guitariste Mathcore qui dévore du riff chirurgical au kilomètre. Et puis, admettons que ces neuf années ont été gâchées par un split que personne n’avait vu venir, et envisageons Coronet Juniper comme l’album du comeback, un retour sous la lumière tonitruant, avec toujours en exergue, cette passion du boucan désorganisé, mais aussi progressif qu’une perruque de Todd Rundgren.

Qu’y-a-t-il de plus à dire sur un trio de tête (Takafumi Matsubara - guitare, Jon Chang - chant et Bryan Fajardo - batterie) aujourd’hui secondé par deux nouveaux complices (Mauro Cordoba - basse et Rory Kobzina - guitare), capable de faire passer NASUM pour un groupe de balloche, et PSYOPUS pour un test de laboratoire foireux ? Que les gus s’y entendent encore comme personne pour densifier le Grind le plus traditionnel, en le confrontant aux exigences d’un Metal extrême moderne, et subtilement numérique.

Coronet Juniper n’offrira rien de nouveau sous l’horizon plombé, mais rassurera les addicts. Les américains n’ont pas perdu la main, et l’agitent même en mode Parkinson tout au long des onze nouveaux morceaux hurlés. On se replonge donc dans la boue d’un des épisodes les plus fascinants de la scène Grind, avec toujours en gimmick, cette manière d’insérer l’extrême de l’extrême dans un contexte Metal plus généraliste. Ainsi, « Revenant Orchard » a largement de quoi donner un mal de tête carabiné à COMITY et NAPALM DEATH, tandis que le branque « Zygomatic » nous les déride justement pour retrouver une bonne humeur salvatrice.

Nous n’arguerons pas du caractère totalement facultatif de ces versions instrumentales que personne ne braillera de peur de faire fuir ses voisins. Disons que tout au plus, elles permettent de relire une chronique sans être perturbé par ce chant halluciné, ou servir de bande-son à un repas chiant avec des convives ennuyeux.

Est-ce toujours un plaisir de se faire fouler du pied par une violence exacerbée et non diluée ? Oui, et pas qu’un peu, les crises de priapisme en blasts guettant sous couche pour contaminer les plus pervers des barrés. Mais la diablerie « Refrain », la folie « The Forgers Secade », les mélodies fourbes de « Nickel Grass Mosaic » sur fond de DILLINGER ESCAPE PLAN en soixante-dix-huit tours, font de ce nouveau long/court un évènement, la production actuelle ayant méchamment tendance à se regarder le nombril.

Alors, sincèrement, je pense que les mecs vont bien. Très bien même, vu l’énergie dégagée par ce quatrième né qui permet d’excuser cette longue absence qui nous a tous attristés. Inutile pour pardonner de scruter le tracklisting à la loupe, puisque de toute façon, chaque morceau contient au moins une idée fulgurante. Appréciez le truc dans sa globalité, et si vous avez l’esprit chafouin, laissez-vous enivrer par l’esprit de Saint-Karaoké.

De quoi amuser vos invités dans le cas d’un « Diner Presque Blasté » entre la poire blette et l’asperge trop cuite.       

     

    

Titres de l’album:

01. Silk Ash Cascade

02. Anhalter Bahnhof

03. Pitch Black Resolve

04. Nickel Grass Mosaic

05. Ocean Vertigo

06. Octave Serpent

07. Coronet Juniper

08. Zygomatic

09. Refrain

10. The Forgers Secade

11. Revenant Orchard

12. Silk Ash Cascade (karaoke)

13. Anhalter Bahnhof (karaoke)

14. Pitch Black Resolve (karaoke)

15. Nickel Grass Mosaic (karaoke)

16. Ocean Vertigo (karaoke)

17. Octave Serpent (karaoke)

18. Coronet Juniper (karaoke)

19. Zygomatic (karaoke)

20. Refrain (karaoke)

21. The Forgers Secade (karaoke)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 25/11/2023 à 16:29
80 %    152

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24

Tourista

Bha, toujours moins grave que les fans qui ont quitté le groupe en 96.

29/02/2024, 07:13