Sur ce coup-là, je vais me la jouer plus succinct que d’habitude et vous épargner des lignes. Contents ? De toute façon, pas le choix.

Un EP, un Bandcamp, une pochette, huit morceaux, et c’est tout. Pourquoi faire ? Un tour à Moscou pour y écouter la dernière production d’un groupe du cru qui n’a pas oublié que le bon Grind devait toujours garder les deux pieds et le reste ancrés dans le Hardcore et le Punk, pour ne pas perdre de vue d'où il vient.

Faits.

Les ВЫРОДОК sont donc Russes, jouent du Grind de première bourre. Déjà dispo, quelques réalisations à compte d’auteur en total DIY, toutes axées autour d’un son roots qui nous renvoie justement aux racines anglaises du style.

Interprétations.

Si j’ai bien compris la traduction d’une portion d’alphabet cyrillique, ВЫРОДОК signifierait « Geek », mais après tout, on s’en fout.

Tout ce qui importe c’est que ces esthètes bénéficient d’une sacré réputation live, et que leur Рвань (« Torn », en VA) est un EP qui ramone sévère, mais de façon tout à fait professionnelle.

Son assez étoffé pour ce genre de réalisation, guitares bien grasses et rythmique un peu compressée, chant grave qui racle bien, musique analogique délectable planquée sous une pochette au logo suggérant un gros BM de l’est, pour une pochette qui trahit son appartenance Hardcore à des kilomètres.

D’ailleurs, les copains Russes aiment bien brouiller les cartes, puisque les premières secondes de « Не герой » évoquent un gros Mathcore de tarés, bien dissonant, mais qui s’évapore vite dans des volutes de Crust terriblement oppressant et violent.

De là, la suite découle d’elle-même, tout va très vite, et rappelle la scène de Birmingham, adaptée au son de l’Est contemporain.

Parfois tout s’emballe et le ballet de violence devient ludique (« Камикадзе », et son riff rieur qui évoque le meilleur Hardcore frondeur), et d’autres, c’est le gros Punk qui lâche ses riffs avant que la rythmique ne se vautre dans une orgie de blasts et de décibels en panique (« Ты труп », c’est VRAIMENT du brutal).

Constatation.

Ces mecs savent jouer, et jouent le Grind tel qu’il devrait toujours l’être. Ils l’agrémentent d’une grosse louche de Crust et de Thrashcore, et taillent le tout en biseau pour que ça sonne pro. Et pourtant, la furie et l’énergie restent fraîches, et l’enthousiasme fait plaisir à voir.

Bon, certes, il faut se fader l’habituelle dose de feedback et de shunts pas très pointus, mais ça vous donne le droit de vous avaler de gros hymnes à la débauche qui surfent sur des riffs bien velus (« Правда, смерть », gros mélange de NAPALM DEATH, des CRO-MAGS, avec une pointe de Death pour pimenter le tout). Le tout est subtilement nostalgique, et ramène à la mémoire des noms comme BOLT THROWER, et surtout, les SORE THROAT et la clique des DOOM, en gros, la crème des Punks UK de la fin des années 80, après avoir effectué un stage dans un centre d’apprentissage de l’instrument.

Conclusion.

Je ne vais pas le cacher, sept minutes, c’est trop peu. Рвань est le genre de EP qui fait se bloquer la touche « repeat » du lecteur, et qui donne envie d’écouter un LP entier.

Alors messieurs les ВЫРОДОК, votre Grind est fameux, et j’en veux encore.

Alors magnez-vous de sortir un truc qui atteint au moins les vingt minutes, parce que de la musique bordélique de cette qualité, on n’en trouve pas au détour de n’importe quel quartier. Et je n’hésiterai pas à vous traquer dans les caves moscovites pour agiter un peu votre productivité.

 Du Grind d’accord, mais du très bon Grind d’abord.


Titres de l'album:

  1. Не герой
  2. Завтра ты враг
  3. Камикадзе
  4. Ты труп
  5. Родина
  6. Правда, смерть
  7. Лицемерие
  8. Жадность - тупик эволюции

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 28/02/2017 à 17:55
75 %    176

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


)
@91.77.218.139
05/03/2017 à 14:55:19
thnx from band) cheers)

mortne2001
membre enregistré
05/03/2017 à 19:23:00
You're welcome ;)

Ajouter un commentaire


Frozen Graves

Frozen Graves

Betrayed

The Unbeliever

Bucium

Miorița

Profane Order

Tightened Noose of Sanctimony

Midnight City

Не умрем

Phantasm

Three Men Make a Tiger

Jarun

Sporysz

Primero Muerto

Dividen Para Gobernar

The Animal In Me

Helping Won't Help

Obskuritatem

U Kraljevstvu Mrtvih...

In Shadows And Dust

A Fleur de Peau

Blackest Sin

Blood Eagle

Wargame

Dead Skaters Brigade

Steel Shock

For Metal To Battle

Malakhim

Demo I

Eternal Torment

Blind to Reality

Carousel Vertigo

Revenge Of Rock And Roll

Ascended Dead

Abhorrent Manifestation

Cruentator

Ain't War Hell

Gods Of Violence Tour

Simony / 15/01/2018
Death Metal

VAMACARA STUDIO

youpimatin / 05/01/2018
Vacamara Studio

Interview du groupe SKELETHAL

Jus de cadavre / 02/01/2018
Death Metal

Interview Samuel SANTIAGO (BLACK MARCH)

youpimatin / 30/12/2017
Black Metal

Concerts à 7 jours

Civil War + Gloryhammer

16/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Civil War + Gloryhammer

17/01 : Le Petit Bain, Paris (75)

Inquisition + Septic Flesh

18/01 : Le Metronum, Toulouse (31)

+ Arch Enemy + Wintersun

18/01 : Le Transbordeur, Lyon (69)

Loudblast + Teska

19/01 : La Carene, Brest (29)

Inquisition + Septic Flesh

19/01 : Le Chabada, Angers (49)

Fleshdoll + Anamorh + Ascendance

20/01 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Inquisition + Septic Flesh

20/01 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Ouais ! Bien prometteur !


Coucou Arioch91, heureux aussi de te recroiser sur ce site fort sympathique ! Comme quoi, l'odeur du bon métal en fusion rapproche tous les fins gourmets autour de la gamelle !!!


Pour ma part "son black album" est deja sorti et porte le titre de "the blackening"..
Tout a fait d'accord avec RBD, Flynn est l'incarnation même de la mentalité Américaine concernant la réussite professionnelle ;-)
Différente de la notre et donc difficile à comprendre pour nous Eu(...)


Y'a pas à chercher plus loin. En tant que vieux fan du groupe, je peux dire que Flynn reflète parfaitement la mentalité Américaine dans son rapport au succès personnel. Et en plus c'est une très grande gueule !
Quoi qu'on pense des albums de Machine Head, son tour de force est d'être pa(...)


Oui, rien de surprenant dans cette déclaration. Dès "Burn my Eyes" ( qui à son intérêt) Machine Head à été opportuniste et c'est plus respectable de dire "que le métal doit viser le grand public" que " nous voulons plus de succès et d'argent "