Puisqu’on est dans les splits depuis ce matin, autant y rester, le format est confortable. Laissez-moi donc vous présenter un très bel objet, dispo dans une splendide édition vinyle vert fluo, aux deux pochettes et faces partagées par des groupes d’outre-Rhin.

D’un côté de la rondelle, les HELLKNIFE, de l’autre, les TACHELESS, pour une grosse demi-heure de tir de barrage Crust, D-Beat, Death et Grind made in Germany.

Autant dire que l’affaire, en tant que vinyle de bon ton, tourne rond, et que ses sillons exsudent d’une violence toute allemande, payant toutefois son tribut aux influences anglaises du style. Mais avant d’en parler plus précisément, laissez-moi vous introduire les forces en faction.

A gauche, les originaires de Mannheim, HELLKNIFE, formés en 2015, et déjà responsables d’un 7’’ éponyme sorti en décembre 2015.

Le quintette (Ralf – chant, Mark & Peter – guitares, Markus – basse et Alex – batterie) nous offre donc six tranches de vie Crust’n’Roll, dans la plus grande tradition d’un DISCHARGE trempé dans les eaux scandinaves d’un TOTALITÄR, et n’ayant pas oublié toute l’influence qu’il a pu avoir sur des combos comme EXTREME NOISE TERROR, dont les allemands se rapprochent quand même pas mal.

Pas de méprise, ça bourrine grave et ça cartonne dans les grandes largeurs, sans marquer de pause ou supporter un quelconque ralentissement. S’il est certain que les riffs sont globalement inscrits dans une même tonalité, la puissance rythmique écrasante et le chant Death de Ralf abattent un boulot Crust/D-beat phénoménal, qui nous permet de passer outre les grosses similitudes qui entraînent les titres dans un même marigot boueux. Et oui, c’est presque un compliment.

Pas vraiment de détail à traiter de côté, si ce n’est évoquer ces fréquentes crises de blasts qui dynamitent un schéma préétabli, ou ces passages en mid salement efficaces qui nous font dodeliner de la tête. Notons aussi quelques motifs de guitare en circonvolutions, des dissonances assez éparses et bien troussées, et quelques mélodies discrètes (« Doosmday Night »), qui nous catapultent dans un univers Crust/Death pénétrant et glauque au demeurant.

En somme, un bilan largement positif pour une horde de sauvages qui ne conçoivent le Crust et le Grind que sous leurs aspects les plus bruts et agressifs. Ce qui est exactement ce qu’on vient chercher lorsqu’on écoute de l’extrême germain. Ça tombe bien.

De l’autre face, nous retrouvons les TACHELESS, de Ruhrpott, qui n’évoluent pas vraiment dans le même créneau, tout en partageant des vues avec leurs collègues du jour. La carrière du quatuor (Mandrax – voix, Micha – guitare, Itak – basse et Zyn – batterie) est beaucoup plus ancienne, puisque la première trace discographique présente sur leur Bandcamp date de 2007, avec le EP As Man Among Wolves.

Admettons-le tout de suite, il existe beaucoup plus de différences entre eux et les HELLKNIFE que de points communs, même si l’approche du Hardcore le plus frondeur reste bloquée sur un excès de violence assumée. De ce côté-là du split, le Grind semble roi, et le son est surtout beaucoup plus froid. L’épaisseur se transforme en sècheresse parfois proche d’un Death sardonique (« Untrustworthy »), et la production a tendance à alléger les guitares pour les faire plus vibrer que gronder.

Mais l’ambiance, si elle se veut un poil moins épaisse n’en est pas moins brutale, et le joli équilibre trouvé entre le Death, le Grind et le Crust est assez intéressant. Les titres sont beaucoup plus courts que ceux de leurs camarades de vinyle, et se rapprochent même parfois d’un hardcore classique, toutefois malmené par une double grosse caisse très excitée («Advertising A Rebellion »).

Mais les TACHELESS ne sont pas là juste pour frôler le mur du son, et en version lente, ils restent très convaincants et relativement malséants, comme en témoigne le gravissime et lancinant « Premature Downfall », seul segment à se frotter aux trois minutes imposées.

On pense alors à un Darkcore un peu fluet, qui dégénère soudainement en Grind bien frappé, lui-même secoué de pulsions Crust bien agitées. Les allemands nous ramènent donc assez souvent vers les origines du Grind made in England, avec cette production si sèche qui fricote avec le fantôme des regrettés RIGHTEOUS PIGS, en bien plus puissante, bien que le spectre d’INFEST peut aussi être invoqué au détour d’un couloir mal éclairé (« Shit Stained And Spreading Fear »).

Une petite dose de Hardcore’n’Roll pour faire bon ton, sur une intro au groove béton (« Complacent Bastards »), et un final carton (« How Society Unravels »), pour neuf tranches de chaos libre et expansif, surfant sur toutes les vagues extrêmes de l’océan Core.

Outre le fait que ce vinyle magnifique décorera à merveille vos étagères déjà bien encombrées, ses pistes révèlent le meilleur du Crust/Grind allemand, au travers de deux groupes se complétant avec flair. Certes, j’en conviens, l’ensemble reste éminemment bourrin, mais quelques finesses d’interprétation et de réguliers changements de ton nous évitent la monotonie d’une attaque bidon, se contentant de recycler les mêmes thématiques jusqu’à l’abandon.

Deux faces, vertes, deux pochettes, noir et blanc, pour un disque à dix euros qui les vaut largement. Vous n’allez quand même pas jouer les radins éhontés passant à côté du meilleur Core de nos voisins à l’accent guttural charmant ?

D’autant plus que les deux groupes s’expriment en anglais. Alors, quelle excuse allez-vous invoquer ?


Titres de l'album:

  1. Hellknife - Final War
  2. Hellknife - Mirror of Disgust
  3. Hellknife - Head to the Storm
  4. Hellknife - Like Monuments
  5. Hellknife - Decimated to Ashes
  6. Hellknife - Doomsday Night
  7. Tacheless - The Hopeless & The Insane
  8. Tacheless - Untrustworthy
  9. Tacheless - Advertising A Rebellion
  10. Tacheless - Premature Downfall
  11. Tacheless - Further Down The Rabbit Hole
  12. Tacheless - Shit Stained And Spreading Fear
  13. Tacheless - Subordination
  14. Tacheless - Complacent Bastards
  15. Tacheless - How Society Unravels

Hellknife Bandcamp

Tacheless Bandcamp



par mortne2001 le 27/07/2017 à 14:01
72 %    321

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Bah j'ai vraiment bien aimé cet album.
Effectivement groovy à souhait.
A tel point que je vais me rebouffer toute la disco du groupe histoire de me refaire un avis plus précis sur la chose.
Par contre, pas trop de ton avis quand tu dis que "l’influence s’estompe".
LIZZ(...)


respect total à Sylvain ainsi qu' à tous les membres d'underground investigation pour leur investissement personnel afin de pouvoir aboutir chaque année à la mise en place de toutes ces journées concerts et ce depuis des lustres. Organisation au top, gentillesse des organisateurs, choix des gro(...)


Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D