Interview du groupe The Losts

The Losts

THE LOSTS ont réussi à trouver le chemin des colonnes de Metalnews...

Rencontre avec GGV (basse) et YGC (chant)

THE LOSTS avec un S, vraiment ?

YGC: alors c'est pas une faute, on nous a déjà posé la question ou fait la remarque... Un adjectif en anglais, tu mets pas de S au pluriel mais là c'est utilisé comme un nom donc on met un S à la fin.


THE LOSTS existe depuis 2009 mais ne sort que mainetant son premier album, pourquoi tout ce temps ?

YGC: 2009 n'est pas vraiment une date officielle, je ne sais plus quand on a vraiment commencé mais il a fallu qu'on prenne un gros temps pour se construire un set et en fait on a vraiment débuté le groupe en 2010. Trois ans pour sortir un premier EP, le temps de faire un petit peu de scène, le temps de roder quelques morceaux et puis on a enchaîné pas mal de concerts après 2013 ce qui nous a amené à l'album en 2016.


Le line-up n'a pas changé de puis vos débuts, comment faites-vous ?

YGC: Je pense que ça fait partie des valeurs principales de notre groupe... Je ne me vois pas jouer avec d'autres personnes. J'espère que c'est pareil pour toi ?

GGV: Au début je me disais moi, je me vois pas jouer avec lui, et puis on s'y fait (rires)

YGC: Avec GGV, ça fait 15 ans qu'on joue ensemble dans toutes nos formations sauf une mais là c'est parce que j'étais plus sur le secteur. JCR, c'est pareil, il est arrive très très vite dans nos groupes et puis DGC ben ça fait 34 ans que je le connais, j'ai grandi avec lui, c'est mon frangin. Si l'un de nous partait ben chacun de nous irait faire autre chose, ça serait plus THE LOSTS. D'ailleurs au dernier concert GGV ne pouvait pas être présent, on a fait appel a un très bon ami qui a très bien fait le job mais c'était quand même bizarre, c'était pas pareil.

GGV: oui, ça fait bizarre de vois des vidéos de vous sans moi. The LOSTS, c'est nous, c'est tout, c'est comme ça, c'est la vie.


Vous avez une devise concernant le groupe qui dit "Pas de dieu, pas de diable pour nous guider, sous la croix sans tête nous sommes les égarès", THE LOSTS est donc un concept ?

YGC: THE LOSTS est un concept... Rien que le nom déjà: THE LOSTS, c'est les égarés et l'idée c'était de lier chacun de nos textes ensemble pour raconter une histoire, l'histoire des égarés qui en fin de compte est une satire de la société. D'une manière imagée on va pouvoir aborder l'ensemble des maux que contractent nos semblables. l'idée c'est que ces êtres qui naissent un petit peu de nulle part, dans l'abandon le plus total donc sans dieu, sans diable pour les guider mais qui développent cette soif d'humanité et qui du coup se rapprochent des civilisations humaines pour nourrir ce besoin et dans leur plus grande naïveté en se rapprochant des êtres humains, ils en développent la nature la plus profonde qui est la nature la plus noire, enfin c'est comme ça que nous on la décrypte. Sur l'EP on développait la Genèse, tout le début de l'histoire, sur l'album chaque chanson peut-être prise à part et on développe les grands thèmes, ces maux qu'on va décrire d'une chanson à l'autre.


Avec qui avez-vous travaillé pour sortir cet album ?

GGV: Pour le visuel, on atravaillé avec un artiste qui s'appelle Stan Decker qui a déjà fait ses preuves ave de grands groupes tels que MASTERPLAN, TARJA, BLACKMORE'S NIGHT, ADX... Et pour ce qui est prod' on a d'abord travaillé la batterie avec le batteur de ADRASTE (NDLR: groupe de black metal franco-belge auteur d"une démo en 2012) qui a son petit studio à lui en Belgique et toutes les pistes de batterie ont été faites avec lui. Ensuite on s'est occupéé nous mêmes de toutes les pistes de guitare et de chant et on a envoyé à Clément Decrock au Boss Hog Studio qui nous a mixé tout ça et qui a fait un super boulot aussi.

YGC: En fin de compte, en dehors des prises de batterie qui ont été faites en studio, tout le reste on l'a enregistré nous-même. C'est une autoprod' d'autant plus que l'on est pas signé sur un label... a 80-90%, c'est de la production maison.


Quelles sont vos influences musicales ?

GGV: On a chacun pour notre part des influences complètement diverses. JCR à la batteri sera beaucoup plus sur le black, moi à la basse je suis plus orienté power metal, notre guitariste est très branché guitar hero et métal mélodique et YGC au chant sera beaucoup plus sur tout ce qui est old-school

YGC: Old-school et underground... J'écoute des trucs variès mais ce que j'aime par dessus tout c'est quand il y a un son old-school. Les trucs trop modernes, j'ai du mal a accrocher.


Le côté old-school se ressent aussi dans la prod'

GGV: on a essayé oui, on voulait pas un truc trop propre, trop produit...

YGC: on voulait un truc qui sonne live et organique. C'était la demande qu'on avait faite à Clément... Quelque chose qui garde sa fluidité... Quand il nous a demandé au départ des albums de référence pour savoir comment on voulait faire sonner cet album, on avait filé du DIO, on avait filé des vieux MEGADETH...


Pour se procurer votre album, que faut-il faire ?

GGV: il faut venir nous voir en concert, sinon on peut nous contacter via notre page Facebook...

YGC: Ou sur toutes les plateformes dematerialisées pour les djeun's qui aiment les trucs pas physiques... ou encore sur notre Bandcamp.


Un dernier mot concernant le titre "My Devil's Rising (Support The Underground Version)" qui clôt l'album...

YGC: L'underground c'est très important pour nous, le fait de jouer avec des groupes locaux de faire vivre la scène locale. On a rencontré beaucoup de groupoes avec qui on est devenu potes. On avait envie que sur notre album il y est cette touche locale donc a invité des chanteurs de la région, le chanteur de HAIRCUTS THAT KILL, celui de SYTHERA et Jean-Marc de DOOMFORGE. On leur a donné un titre et l'idée c'était qu'ils l'interprètent eux-mêmes à leur sauce.

Interview réalisée en octobre dans le cadre de l'émssion de radio NECROPHAGUS.

par Sheb le 07/11/2016 à 18:30
   473

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Gateways To annihilation

Baxter 29/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Dusk...And Her Embrace

JérémBVL 25/05/2020

Indecent & Obscene

Baxter 23/05/2020

Programmed

mortne2001 22/05/2020

Sodomizing The Archedangel

JérémBVL 22/05/2020

Concerts à 7 jours
Blue Oyster Cult 02/06 : Le Trianon, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
JTDP

Très content de voir que BOISSON DIVINE a les honneurs de ta plume, mortne2001, tant j'estime ce groupe. Pour moi, ils n'ont pas d'équivalent dans la scène Folk Metal française actuelle (bon faut dire qu'elle est bien sinistrée aussi). "Volentat" était déjà un bijou, celui-ci enfonce le clou(...)

01/06/2020, 01:20

Humungus

Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas écouté celui-ci, du coup je me le retape dans les esgourdes en ce moment.
Et c'est vrai que c'est, une fois de plus, une putain de tuerie merde !
Rien que pour ce rappel à l'ordre, merci Baxter.

PS : Les Grands Anciens exi(...)

31/05/2020, 22:41

Buck Dancer

Je n'ai pas parlé de la chronique dans mon premier commentaire pour ne pas être désobligeant envers l'auteur, mais c'est vrai que, on dirait une... traduction Google.

31/05/2020, 14:51

stench

Je n'ai jamais pu me faire à cet album qui m'a déçu à sa sortie. Il a probablement ses qualités mais rien à faire, ma première impression n'a jamais changé (et je perds sans doute quelque chose)... Pour le coup, je vais encore me le passer aujourd'hui pour voir !
Par ailleurs, je suis (...)

31/05/2020, 09:34

Gargan

Qu'est ce que c'est que ce groupe ? Merci pour la découverte.

30/05/2020, 22:36

aras

plutôt moyen voire mauvais, Entre 2 eaux à l'image du groupe

30/05/2020, 20:42

KaneIsBack

Je vais la faire courte, et je vais paraphraser le public d'une autre discipline dont je suis fan : BOOOOOOOORIIIIIIIIIIIIING !!!

Nan, mais sans déconner, je me suis un peu - beaucoup - emmerdé en écoutant ce disque. J'avoue m'être mis à Nightwish uniquement à cause de Floor, mais(...)

30/05/2020, 18:20

NecroKosmos

Ah, ce titre me plaît bien ! Je surveille.

30/05/2020, 17:37

Riffing Curiosity

Premier Morbid qui m'ait déçu aussi. UNe moiteur et ds ambiances lourdes, un gros travail sur le son mais j'ai jamais accroché, CD revendu bien vite. Aujourd'hui je regrette et lui donnerais bien une seconde chance.
Et malgré moi, j'y peux rien, Morbid Angel c'est avec David Vincent ou ri(...)

30/05/2020, 15:27

steelvore666

Pfiou c'est intéressant soit, mais pas évident à lire !

30/05/2020, 14:25

grinder92

Le guitariste sur "The Crimson Idol", l'un des albums qui a changé ma vie... une page se tourne...

30/05/2020, 13:26

RBD

Il n'a pas attendu les contestés "H" et "I" pour être assez apprécié, cet album. Parce qu'il reste bien au-dessus de la production lambda de toute la scène. Tucker est un bon growleur et en revenant aux bases, ils ne pouvaient pas se planter.

30/05/2020, 13:10

Saddam Mustaine

RIP

Guitariste de Alice Cooper et WASP surtout je me souviens.

30/05/2020, 12:58

RBD

Reste à voir ce que ce retour en arrière managérial va donner. J'aimais bien la rétrogradation mesurée du dernier vers un Death toujours très technique mais revenu à un certain niveau d'efficacité basique.

30/05/2020, 12:56

MorbidOM

Premier album de MA qui m'ait un peu déçu, non pas qu'il soit mauvais mais il manque un peu de personnalité. À la limite je préfère presque H qui malgré tous ses défauts n'aurait clairement pu être pondu par aucun autre groupe en ce monde.
(il faudrait faire un peu attention à l'orth(...)

30/05/2020, 06:28

MorbidOM

Bizarrement, j'avais vu le groupe à l'époque de Vempire, je les connaissais pratiquement pas et j'avais plutôt une image de poseurs mais j'avais été assez impressioné (et j'étais loin d'être le seul), puis je le ai revus quelques fois et c'était vraiment tout pourri, même à l'époque de C(...)

30/05/2020, 04:25

Humungus

Je confirme la merde en live.
"Tellement inaudible que le groupe en était ridicule sur les planches..."
Mais même sans ça de toutes façons, ils étaient ridicules sur scène !
Je me souviens de gars en échasse au HELLFEST... C'te poilade bordel !!!

29/05/2020, 22:46

quaraz

plastigroup

29/05/2020, 22:14

lolilol

Nez Crotte quel nom ridicule pour un groupe...

29/05/2020, 22:12

JérémBVL

Je les ai vu à Lille pour la tournée de Cryptoriana et j'ai trouvé ça très carré musicalement...bon Dani y'a du mieux mais il est vite à l'agonie rythmiquement.

29/05/2020, 21:39