Denn die Todten Reiten Schnell

Kerasfóra

21/01/2022

Iron Bonehead

Iron Bonehead tient bon la barre en ce moment, et nous prépare déjà la rentrée morose de janvier 2022. Le label allemand multiplie donc les promesses de sorties, toutes plus différentes les unes que les autres, mais animées d’un esprit commun : proposer autre chose qu’une simple resucée plus ou moins habile.

Cette fois-ci, c’est au Chili que la maison de disques à fait son marché, en proposant en format 12’’ dès le mois prochain une ancienne sortie de 2021. Publié en plein cœur de l’été par le concept chilien KERASFORA, Denn die Todten Reiten Schnell, étrangement baptisé en allemand pour un chant en anglais est donc le premier effort d’un one-man-band, mené de main de fer par Kerasfóra lui-même, se définissant comme non-binaire, mais cachant sa réelle identité derrière un écran de fumée tout à fait en phase avec sa vision artistique.

De fait, et après avoir pris connaissance du label et regardé attentivement cette superbe pochette noir et blanc, le chaland éventuel en manque de renseignements aura tendance à pencher pour un Black lo-fi très agressif, ou un Death/Thrash sombre et primaire. Rien n’est plus faux, et les grilles de cette demeure étrange s’ouvrent sur un jardin jonché de roses noires, de massifs desséchés par le temps, de pierre érodées, et de solitude le confinant au secret le plus intime.

Dans un registre de Black atmosphérique dominé par des riffs lancinants, Denn die Todten Reiten Schnell est une affaire musicale à prendre au sérieux, dont le seul talon d’Achille est cette durée plus que réduite. Un quart d’heure pour apprécier l’optique d’un musicien refusant le confort du chaos est trop peu pour vraiment s’immerger, mais ces trois morceaux et cette intro permettent néanmoins d’augurer d’un avenir noir mais fascinant.

Trois titres, drivés par une guitare répétitive et amère, des arrangements de claviers sobres, des mélodies vénéneuses, trois morceaux d’importance dans le classicisme, pour une opération séduction des plus gothiques et romantiques d’entre vous. Toutefois, ne vous leurrez-pas, le projet garde cette patine violente et cette méchanceté sous-jacente que le Black Metal le plus viscéral exige de ses disciples. Impeccablement produit pour que chaque ornementation se détache d’un bâtiment global, Denn die Todten Reiten Schnell est une excellente surprise que « Night's Symbol » dévoile de son entame en cordes médiévales et de son ambiance craquante glaciale.

Et lorsque le premier riff entre en lice, la lourdeur s’impose, et soutient de toutes ses forces un chant raclé au possible, nous guidant parfois sur la piste d’un DSBM non avoué, mais inscrit en filigrane. L’utilisation de percussions étonnantes, ce feedback permanent, et cette sensation d’isolation hivernale prennent à la gorge, et maintiennent facilement l’attention, même si l’approche est formelle et d’usage.

Très capable au moment de plaquer quelques notes de synthés minimalistes pour créer une atmosphère gothique, Kerasfóra nous invite dans son univers fait de ténèbres et de rares rais de lumière blafarde, et évite le chaos d’un BM trop rudimentaire et rapide pour mieux profiter de cette insistance rythmique qui fait la force de son leitmotiv. Loin des gimmicks faciles et des petits arrangements ludiques, KERASFORA sait vraiment imposer ses choix et s’y tenir, et signe donc un premier EP d’une grande valeur harmonique. Il ne nous reste plus à souhaiter que le musicien varie plus son propos à l’avenir pour éviter l’écueil dangereux de la redondance forcée, mais « A Silver Light », plus preste, insiste sur l’importance du BATHORY viking, et nous laisse augurer de lendemains moins systématiques.

La bande-son idéale pour un mois de janvier déprimant donnant envie de se terrer dans une demeure isolée, loin de la société et de son matérialisme.             

 

                                                                                                                                                                                                       

Titres de l’album:

01. Southern Wind

02. Night's Symbol

03. Spectral Twilight

04. A Silver Light


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 19/01/2022 à 15:22
75 %    130

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Gargan
@86.254.189.152
20/01/2022, 09:46:53

Erf, les claviers font un peu trop pouic pouic, dommage.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23