StreetLore

Streetlore

25/11/2022

Art Of Melody Music

Filiale de Burning Minds Music Group spécialisée dans le Rock mélodique et l’AOR, Art Of Melody Music nous propose en ce frais mois de décembre un album qui réchauffera bien des oreilles malmenées par le froid. En effet, la subdivision nous offre la primeur du premier album des italiens de STREETLORE, groupe séduisant sur le fond et délicieux sur la forme, qui avec cet éponyme va se faire une jolie place dans le cœur des fans de mélodies musclées. Remontons dans le temps pour un peu d’histoire, et précisons que le groupe est né d’une envie du claviériste Lorenzo "Lorerock" Nava, qui un beau jour s’est rapproché de son ami producteur Pierpaolo "Zorro" Monti (RAINTIMES, SHINING LINE, ROOM EXPERIENCE, I.F.O.R., CHARMING GRACE), accessoirement CEO du label italien, pour lui proposer des compositions stockées au fil du temps. Charmé par ce qu’il a entendu, Pierpaolo a immédiatement offert son soutien à son ami, le confiant aux bons soins d’Alessandro Broggi (AIRBOUND), qui allait officier en tant que coproducteur sur le projet.

Et le projet est devenu entité viable, développé autour de la créativité de Lorenzo, qui pour l’occasion s’est entouré de pointures du circuit italien. On retrouve donc à ses côtés Matteo Serra (ROOM EXPERIENCE, CHARMING GRACE, SOVVERSIVO), Angelo Sasso (AIRBOUND) et Luca Ferraresi (ex-PERFECT VIEW), qui ont été enrôlés respectivement à la guitare, à la basse et à la batterie, le chant se partageant entre invités célèbres, dont Terry Brock (STRANGEWAYS, SLAMER, THE SIGN), Jesús Espín (91 SUITE, SECRET), Sue Willetts (DANTE FOX), Dion Bayman, Davide "Dave Rox" Barbieri (WHEELS OF FIRE, CHARMING GRACE, RAINTIMES, ROOM EXPERIENCE), Eric Concas (SOUL SELLER), Stefano Lionetti (LIONVILLE), Mario Percudani & Josh Zighetti (HUNGRYHEART), Davide Gilardino (MINDFEELS, Michael KRATZ), et Satin et Marcello Spera (ALCHIMIE).

Sacré CV donc pour STREETLORE, encore fallait-il confirmer les promesses par des actes. Et en découvrant les onze pistes de cet album, je me dis que Frontiers a du souci à se faire quant à sa suprématie sur le marché mélodique européen, tant StreetLore sonne comme le best-of de n’importe quel groupe du cru. Impeccablement produit, impeccablement interprété, fougueux, passionné, ce premier long est de ceux qui restent gravés dans les mémoires des jours après écoute, et contient un nombre impressionnant de tubes AOR en puissance, un peu comme si JOURNEY s’était associé aux brésiliens de LANDFALL.

L’Europe et les Etats-Unis main dans la main, pour un bal au décorum sobre, mais aux danses étudiées. En toute sincérité, Lorenzo se met à nu en nous faisant partager son parcours musical de compositeur, qui avouons-le est impressionnant. Les titres sont variés, évitent la niaiserie pour diabétiques masochistes, les mélodies sont subtiles, graciles, mais la rythmique et la guitare restent solides et intraitables, ce qui a pour effet de produire un cocktail parfaitement équilibré.

Les plus romantiques craqueront pour le lacrymal « Aeglos », frappé du sceau d’un solo magnifique, tandis que les fans de binaire souple et abordable se délecteront des quatre premiers chapitres de ce nouvel ouvrage, tous parfaits et propices au sing-a-long.

« Brothers » en ouverture annonce la couleur, et peut se reposer sur le chant velouté mais puissant de Davide "Dave Rox" Barbieri, qui sur le refrain fait des merveilles et nous cajole de son timbre soyeux. Les chanteurs se succèdent, mais l’exercice n’en est pas pour autant fastidieux, la cohérence de l’album ne souffrant pas de ce jeu de rôles vocal. Ainsi « Friends In Time » prend la suite sans encombre, cette fois-ci drivé par le micro de Satin (ALCHIMIE), et ainsi de suite, les claviers de Nava servant de fil rouge à la narration musicale.

Très proche des plus grandes valeurs boursières de l’AOR européen, STREETLORE se présente sous la forme d’un paquet surprise, ou mieux, d’un calendrier de l’avent musical dont chaque journée résonne d’un hymne ou d’un hit. Impossible de ne pas craquer pour le fondant « Only Wounds Remain » caressé par Stefano Lionetti, ou pour l’épicé « Say Farewell », que Marcello Spera défend de toutes ses cordes.

Ainsi, vous commencez à comprendre que le mot « erreur » ne fait pas partie du vocabulaire de STREETLORE, qui pourtant, n’a pas perdu en spontanéité ce qu’il a gagné en maturité. On sent que ce répertoire vient du cœur, et que Lorenzo a peaufiné tous les arrangements et transitions, conscient de jouer là une carte très intéressante.

Avec une incursion sur le terrain de la Pop gonflée (« Shelter From The Rain »), des nuances ensoleillées de carte postale californienne (« Weaker Than Before »), et une reprise assez bien sentie et méchamment Heavy (« Gone », emprunté à Dion BAYMAN), StreetLore tape le sans-faute, puisqu’on lui pardonnera ses quelques redites sans regrets.

Bienvenue donc à ce gang italien qui je l’espère ne restera pas un one-shot, car une brillante carrière se présente à lui, pour peu que ses critères de qualité ne déclinent pas avec les années.

 

         

Titres de l’album :

01. Brothers

02. Friends In Time

03. Crossroad

04. The Storm

05. Aeglos

06. Only Wounds Remain

07. Say Farewell

08. Shelter From The Rain

09. Weaker Than Before

10. Shadows And Lies

11. Gone (CD Version Exclusive Track - Dion Bayman Cover)


Facebook officiel


par mortne2001 le 05/12/2022 à 17:59
85 %    186

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

GBH + All Borders Kill

RBD 26/01/2023

Live Report

ORGÖNE / PRESUMPTION / BARABBAS - Rennes

Jus de cadavre 18/01/2023

Live Report

Voyage au centre de la scène : MESTEMA

Jus de cadavre 15/01/2023

Vidéos

Sélection Metalnews 2022 / Bonne année 2023 !

Jus de cadavre 01/01/2023

Interview

Kollaps

RBD 19/12/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : METAL EXHUMATOR

Jus de cadavre 18/12/2022

Vidéos

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Ptdr de la censure envers Cannibal Corpse en 2023 XD

29/01/2023, 23:06

UnderWill

Thanks for the review! We really appreciate it, it means a lot for us. We´ve updated our social media, our Bandcamp page it´s up and running now: https://underwill.bandcamp.com/album/the-inevitable-end

29/01/2023, 21:23

NecroKosmos

Et pour revenir sur l'Allemagne, Cannibal Corpse est toujours frappé d'une interdiction, celle de jouer des titres de certains de leurs albums. Bref...

29/01/2023, 11:52

NecroKosmos

Tout à fait. Je me souviens d'un vieux concert de Mayhem (à Rennes, il me semble) où Necrobutcher faisait des saluts nazis en backstage alors qu'il était complètement bourré. David VINCENT de Morbid Angel à une époque vantait &agra(...)

29/01/2023, 11:51

Saddam Mustaine

Bof Mayhem tout ça ils jouent au Wacken par exemple 

27/01/2023, 20:55

Buck Dancer

En même temps ça peut se comprendre. On parle de l'Allemagne et de Nuremberg. Les conneries (ou pas) d'un mec bourré le bras tendu passe certainement moins bien, malgré ses excuses, que dans d'autres pays. J'imagine aussi qu'en Allemagne cette i(...)

27/01/2023, 18:45

Saddam Mustaine

La prochaine étape sera d'envoyer Phil Anselmo dans une prison isolé en Sibérie et même d'exilés sa famille sur une île déserte pendant plusieurs générations

27/01/2023, 18:01

Saul D

Je suis un gros fan de GBH (sur album), notamment des premiers disques...mais en concert, hum...j'ai vu quelques vidéos youtube, et le groupe joue au ralenti ( contrairement à Exploited), donc je ne suis pas pressé de les voir en live...après, 40 ans d'existe(...)

27/01/2023, 14:56

Humungus

Mon souhait pour 2023 :Que la terre ne soit peuplé que de RBDs.

27/01/2023, 13:17

Pomah

+1 RDB

27/01/2023, 12:36

Bermuda Syndrome

Non à la haiiiiiiiiiiiiiiiiine

27/01/2023, 00:01

RBD

Et ça devait arriver... Les aventures du PanterA nouveau seront sans doute un bon indicateur de l'état de la liberté d'expression, selon les pays d'accueil des dates qui seront annoncées. Je ne cautionne pas les mauvaises blagues de Phil Anselmo, ne vous(...)

26/01/2023, 22:42

Jadore

VSool good sound

26/01/2023, 14:25

Arioch91

@mortne2001, merci pour la chro qui donnait envie d'écouter, rien qu'à la lire.Achat direct des deux skeuds sur Bandcamp, mes premiers achats de l'année !

26/01/2023, 09:06

torchure

ils sont contents, ils ont fait barrage à la haine

26/01/2023, 07:06

grinder92

Ben non, justement...

25/01/2023, 15:51

Jus de cadavre

Vous faites chier !

25/01/2023, 14:53

NecroKosmos

Monde de merde.

25/01/2023, 11:40

Wildben

Je peux pas, je suis apopathodiaphulatophobe.

25/01/2023, 11:06

Steelvore666

@Arioch.Enorme, ça va me faire ma journée !

25/01/2023, 08:41