Unholy Crucifix

Full Ammunition

22/06/2020

Ablaze Productions

Le Mexique de retour sur la carte de l’extrême avec le second LP des blasphémateurs de FULL AMMUNITION, qui comme leur nom l’indique sont chargés à bloc et prêts à faire feu sur tous leurs ennemis. Nous en venant de Guadalajara, ces païens au son brut n’en sont pas à leur galop d’essai, puisque cet Unholy Crucifix fait suite à un premier longue-durée publié il y a quatre ans, The Madness Has Arrived qui en disait long lui-aussi sur les intentions de ces sagouins. Hébergé par le label national Ablaze Productions, FULL AMMUNITION nous propose donc une petite demi-heure de barbarie noire comme une messe à capuche, et brouille les pistes entre Blackened Thrash et Black Death avec ces six longs morceaux qui taquinent parfois les neuf minutes de jeu. Des ambitions donc derrière la cruauté, mais une foi indéfectible en l’extrême des années 80, comme en témoignent leurs influences revendiquées. Le combo se réclame donc de SODOM évidemment, de POSSESSED, REPUGNANT, des débuts de DEATH, liste non exhaustive à laquelle les marsouins auraient pu ajouter BATHORY, le MAYHEM des débuts, BULLDOZER, VENOM, et bien d’autres primates apprenant le maniement d’un instrument au moment de rentrer en studio. Alors ici, la fête est simple, et décorée de candélabres noirs comme le jais : jouer le Thrash le plus primitif possible, blinder le chant d’écho et de réverb pour sonner plus evil que les copains, opter pour un tempo à la WARFARE, accélérer parfois pour bien montrer qu’on est méchant, et surtout, ne pas oublier les enseignements brésiliens en la matière en citant le premier SEPULTURA, SARCOGAGO et autres produits de l’école Cogumelo. Le bilan est donc sévère, glauque, sale, mais hautement recommandable.

Pas de tour pendable joué par les mexicains, ici la francise est de rigueur. Les riffs sont simples à comprendre, la batterie est carrée quand elle y pense, la basse gronde en arrière-plan, et le chant domine de ses inflexions sataniques l’ensemble. On se replonge dans la furie des eighties, avec cette volonté diabolique de tout détourner et tout salir, et surtout, de jouer une musique s’adressant aux psychopathes anti-mélodiques les plus acharnés. Car vous aurez beau bien chercher, fouiller et retourner le moindre caillou, vous ne trouverez pas trace de la moindre harmonie. Là n’est pas le but, et « Unholy Crucifix » met rapidement les choses au clair de ses quatre minutes et quelques et de son intro ride/riff de la mort. Tout ça empeste les cimetières visités la nuit, les balades en forêt pour y enterrer je-ne-sais-quoi, les alliances contre nature et les pactes signés avec le malin, et dès l’entame réelle du morceau, ça défouraille sec, ça BPM à fond les ballons, et ça recycle les riffs qu’on trouvait sur Morbid Visions ou les démos de HELLHAMMER. Pas grand-chose de vraiment notable donc, mais une franchise brutale qui fait plaisir, et si tous les ingrédients sont en place rapidement, le plaisir n’en est pas handicapé pour autant. « Beyond The Grave » répète la même recette avec plus de brièveté, et on se prend d’affection pour ce batteur qui blaste un peu au pif et qui a beaucoup de mal à tenir la double croche, ce qui nous rappelle quelques enregistrements sympathiques d’il y a trente ans. Affublés de pseudonymes fleuris (Evil Exxxecutioner - Evil guitars & blasphemies, Morbid fornicator - SiXXX strings of death & bestial solos, Hellfücker - BadAss & break vomits et Bestial Impaler - Satanic blast from hell, je laisse tout en VO pour l’amour de la formule), les membres de FULL AMMUNITION ne font pas semblant d’être grossiers et de jouer le Thrash comme s’il n’avait pas évolué depuis les débuts des scènes allemande et brésilienne.

Toutefois, dans cette débauche d’énergie virile et vile, on trouve de solides traces d’ambitions, qui se cristallisent autour du final homérique « Incineration Flames ». Neuf minutes d’horreur non concentrée ni diluée, qui fait appel aux astuces Death les plus éprouvées (tempo pachydermique, guitare plaintive, son presque suédois dans sa tentative de copier la HM-2), mais qui propose une évolution assez hypnotique dans le genre. Evidemment, les plans utilisés sont toujours plus ou moins les mêmes, contretemps à fond, chant toujours aussi aimable, soli qui essaient mais qui ont du mal, breaks qu’on voit venir à dix bornes, etc…La formule est donc d’usage, mais il exhale un parfum de fraîcheur faisandée de ce second LP, une indéniable naïveté, et une sincérité touchante au moment de reconnaître sa passion pour une musique simple et débauchée. Les nostalgiques de l’Amérique du Sud des années 80 y trouveront leur compte sans problème, et les accros à l’old-school le plus puriste seront certainement aux anges. D’autant que la production elle aussi sonne casher, avec ses baisses de régime, ses fluctuations étranges, comme si le LP était fixé sur une vieille cassette un peu usée sur les bords. On aime, on déteste ou on s’en fout, mais il convient de reconnaître le talent des mexicains pour trousser un album vintage, et si tous les morceaux se succèdent sans chercher la modulation, rien ne vous interdit d’en choisir un ou deux et pas tous. Mais autant dire que le sinistre « Vomit On The Face Of Christ » a de la classe.                      

                                                                                                                                                                                  

Titres de l’album:

                     01. Unholy Crucifix

                     02. Beyond The Grave

                     03. Rest In Pain

                     04. Revenge

                     05. Vomit On The Face Of Christ

                     06. Incineration Flames

Facebook officiel


par mortne2001 le 22/06/2022 à 15:00
70 %    31

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Harry Klein

Je trouve les idées "zombie truc" affreusement rincées mais le morceau est effectivement très bon et appétissant. 

01/07/2022, 09:48

LeMoustre

Parfait ça. Achat direct comme prévu 

01/07/2022, 09:39

Simony

Commande faite, je ne sais pas si notre cher Mortne2001 connait ça... C'est le Thrash que j'aime !

01/07/2022, 09:08

Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16

Humungus

Ouch !!!Intrigué par vos commentaires, je me suis laissé tenté à une écoute (l'aurai-je fais sans cela ?)...Puis deux...Puis trois...Claquasse !!!Alors effectivement, rien de nouveau sous le soleil, mais un cassoulet r&eac(...)

25/06/2022, 07:22

Jus de cadavre

Ben putain ! Je pensais pas apprécier du Megadeth comme ça un jour ! Même le chant de Dave le canard est pas repoussant ! Incroyable. Et le clip a de la gueule.

25/06/2022, 00:44