Nos amis Suisses WOLF COUNSEL, groupe de doom metal, ont sorti en février un album de très bonne facture. Ce groupe n’en est cependant pas à son premier coup d’essai. Brièvement, le groupe s’est formé en 2014 et a sorti 4 albums : Vol. I – Wolf Counsel (2015), Ironclad (2016), Age Of Madness / Reign Of Chaos (2017) , et celui que je chroniquerai ici, Destination Void (février 2019).  Par ailleurs, WOLF COUNSEL a écumé les scènes européennes notamment au côté d'ORANGE GOBLIN, PROCESSION ou EPITATH. Un CV bien rempli pour ce quator composé de Ralf W.Garcia (Basse/ Chant Lead), Reto Crola (Batterie), Andreas Reinhart (Guitares) et Ralph Huber (Guitares). 

L’album comporte au total 7 chansons. Comparé aux albums précédents, on a ici un doom tantôt traditionnel tantôt épique mais dans tous les cas, toujours très mature. Le premier titre intitulé "Nazarene" est pour moi un savant mélange d’une musique d’ouverture d’album de CANDLEMASS (e.g. "Emperor of the Void" sur King of the Grey Islands) et également de GRAND MAGUS. Ajouté à cela, un tapis de double à la sauce doom  que j’apprécie, un petit solo en milieu de morceau et des parties chants très simples à retenir. Pour résumer, ce premier morceau ne part pas dans tous les sens et reste très simple. "Nazarene" se termine alors par plusieurs sons de cloches pour enchaîner directement sur le deuxième morceau : "Nova". Ici, j'ai tout de suite pensé au titre "At the Gallows End" de CANDLEMASS. On est sur de l'épique dans toute sa splendeur et ça me plaît ! Les solos sonnent bon la Suède et le chant clean pose cette atmosphère nordique, avec quelques  chœurs qui embellissent parfaitement ce titre. Le troisième morceau "Mother Of All Plagues" te redonne un coup de boost. J'aime beaucoup les arrangements guitares qui me font penser à l'album Alone de SOLITUDE AETERNUS: une douce mélopée d'un destin funeste. Mais ici, le rythme est davantage soutenu comparé à SOLITUDE AETERNUS: cela montre vraiment que WOLF COUNSEL s'inspire de ses influences sans pour autant en plagier l'idée. Vient ensuite "Men of Iron Men of Smoke" commençant par une basse au chorus très apaisant. Le chant qui se pose après de manière délicate sur le basse/batterie est vraiment très bon ! Certes ce genre de procédé est très typique chez GRAND MAGUS ou encore TROUBLE. Cependant encore une fois sur ce morceau, la façon de chanter de Ralf en fait une intro vraiment à part. Le morceau est ensuite constitué de riffs très épiques, avec des arrangements sur les guitares encore une fois très bien maîtrisés. On a vraiment le droit à notre pause en milieu d'album et c'est parfait ! Le cinquième morceau "Destination Void" commence par une introduction à l'orgue. Ce titre diffère assez des autres. La première minute décrit un doom pachydermique et des arrangements guitares à la TROUBLE (e.g. "Pray for the dead"). Le rythme s'accélère alors mais le duo de gratte est toujours là avec ses mélodies d'outre-tombe. Et le cycle recommence plusieurs fois avec un solo vers la fin du morceau. "Destination Void" est un morceau de 8 minutes vraiment très intéressant d'une part concernant les structures mais également via les arrangements. C'est je pense mon petit chouchou de cette galette ! L'avant dernier titre "Tomorrow Never Knows" est un regain d'espoir après le voyage vers le vide. On retourne dans l'épique avec la même recette que les premiers morceaux de l'album: c'est de la sauce WOLF COUNSEL que tu veux ? Et bien en revoilà ! On arrive alors au dernier morceau "Staring into Oblivion" avec une introduction intrigante. On croirait attendre que les portes de l'enfer s'ouvrent pour nous. Le morceau est encore une fois dans la même veine que les précédents: des riffs épiques, un chant clean très langoureux et le petit solo qui fait toujours plaisir !  D'ailleurs, l'album se termine sur un fondu de solos. 

Et c'est la fin du voyage ! Pour résumer globalement l'album Destination Void, on a tous les ingrédients d'un bon album de doom intelligemment parsemés pour ne pas s'emmerder. Tu as des riffs supers, des duo basse/batterie mis en valeur comme il se doit, des solos et arrangements grattes très bien maîtrisés et un chant clean qui domine toute cette plaine de l'apocalypse. Si vous aimez CANDLEMASS, SOLITUDE AETERNUS, TROUBLE et GRAND MAGUS cet album de WOLF COUNSEL est fait pour vous. Si vous êtes plus "Doom moderne", et bien instruisez-vous mes bons amis !  


Track-list

  1. Nazarene (7:50)
  2. Nova  (5:53)
  3. Mother Of All Plagues (4:57)
  4. Men Of Iron Men Of Smoke (5:07)
  5. Destination Void (8:05)
  6. Tomorrow Never Knows (5:52)
  7. Staring Into Oblivion (10:00)


Facebook

Bandcamp



par Albert_Bathory le 22/03/2019 à 09:00
90 %    298

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Acid Reign

The Age Of Entitlement

Babymetal

Metal Galaxy

Numen

Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

Mister Misery

Unalive

Goatess

Blood And Wine

Laetitia In Holocaust

Fauci Tra Fauci

Vhs

We're Gonna Need Some Bigger Riffs

Municipal Waste

The Last Rager

Magic Pie

Fragments of the 5th Element

Metallica

S&M 2

Spread Eagle

Subway To The Stars

Eggs Of Gomorrh, Sarinvomit

Encomium of Depraved Instincts

Klone

Le Grand Voyage

The Neptune Power Federation

Memoirs of a Rat Queen

Hatriot

From Days Unto Darkness

Throes

In The Hands Of An Angry God

Enforced

At The Walls

Exhumed

Horror

Sekkusu

Satyromania

Soren Andersen

Guilty Pleasures

Violent Instinct

Simony / 15/10/2019
Roman

Bloodshed Fest 2019

Mold_Putrefaction / 13/10/2019
Crust

British Steel Saturday Night VIII

Simony / 13/10/2019
Heavy Metal

Interview ABBYGAIL

JérémBVL / 11/10/2019
Abbygail

Concerts à 7 jours

Chaos E.t. Sexual + Moonskin + Barabbas

19/10 : Le Klub, Paris (75)

+ Gutalax + Spasm

21/10 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Des réponses sans langue de bois, comme on pouvait s'y attendre avec Shaxul. Un personnage !
En tout cas chapeau pour le travail accompli. La scène underground c'est uniquement grâce à des mecs comme lui qu'elle vit (même si c'est difficile aujourd'hui oui...). Le constat est sombre cert(...)


Oui, superbe album. Surtout que c'est le vieux fan que je suis qui parle. Certes, c'est moderne et différent mais la réussite est totale !!


Sur les extraits clippés présentés, je leur trouve un (gros) côté AVATAR aussi, non ? En tout cas, c'est efficace, aussi bien visuellement que musicalement !


Pareil que Kerry King, je reste sur Burn My Eyes (vus pour ma part avec Emtombed début années 90) et The Blackening qui reste un excellent disque. Pour le reste, je passe mon tour, mais live, ça sonne différemment en fonction de l'orientation de l'album en promotion. La tournée Locust fut bien (...)


Pareil vinyle d'époque et compile d'Agressor sortie il y a peu pour la version CD. Bon, les morceaux inédits, ce sont les démos ?


Ils ont pas dû aimé Secondé B...


C'est parce que j'ai loupé cette tournée à l'époque que j'ai la motivation dès que le Flynn Band passe dans mon périmètre.

Machine Head est en pleine refondation. C'est un moment très ressemblant, en plus important, à la période de gestation de "Through the Ashes...". Ce titre(...)


Morceau pas terrible voire assez ridicule, mais je serai à Lyon et pourtant j'ai bien plus de 25 ans. Ça me rappellera leur tournée avec meshuggah et mary beats jane.


J'aime et j'aime pas Machine Head suivant les albums, mais en live c'est très bon.


Très belle pochette.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Excellente nouvelle


Arrêtez, merde, je me prends un sale coup de vieux à cause de vous ! ^^


Il était meilleur dans VIO-LENCE, c'est clair...


Achat obligatoire !! Même si je l'ai en vinyle d'époque, hé, hé...


AH AH AH !!!
Superbe vanne de quarantenaires effectivement...


Buck Dancer + 1.


J'ai jamais aimé, ni même en encadrer Machine Head et j'ai pourtant essayé. En plus Robb Flynn me paraît insupportable sur scène.... Mais 3h30 de concert et ça sur quasiment toute les tournées c'est RESPECT.


Merci pour la piqûre de rappel sur la sortie de ce nouvel album, dont j'étais passé à côté. A l'écoute du titre sorti il y a quelques semaines, Chritus manquait, mais le côté un peu plus direct du morceau n'était pas fait pour me déplaire. J'espère, en tout cas, un aussi bon album que le(...)